Les tremblements de terre de type VT, associés à un processus de fracturation des roches , ont enregistré une légère baisse d ‘activité par rapport à la période précédente (1 à 30 Avril 2016). Leur taux quotidien moyen de survenance est passé de 24 à 15 VT par jour . Au cours de cette période, aucun essaims sismiques n’a eu lieu . De tels événements sont situés en dessous du cratère principal , à des profondeurs comprises entre 0,4 km et 2,8 km du sommet du volcan. L’événement VT le plus important de cette période a eu lieu le 21 mai à 06h49 (heure locale), avec une magnitude de 1,6 ml (ML = magnitude locale), et était situé à 1,1 km au-dessous du cratère principal .

En ce qui concerne les tremblements de terre de types LP , associés à la dynamique des fluides (gaz et vapeur d’eau) ils ont montré que leur taux de présence quotidienne moyenne (<5 LP par jour)  et leur énergie (<1 Megajoule ) restent faibles. En outre, l’activité de Tremor n’a pas beaucoup varié au cours de la période précédente  . La plus grande activité de Tremor correspond au 26 mai, avec cinq cas représentatifs. Ces événements ont été caractérisés dans leur durée (<10 minutes) et par leur faible énergie (<1 MJ).

En ce qui concerne l’évolution de l’énergie sismique quotidienne totale , associée à l’activité totale du volcan Misti (de Janvier à Avril 2016), une plus grande variation est observée et reste faible.

Anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirova.unito.it) de l’Université de Turin (Italie) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques sur le volcan Misti durant cette période.
Anomalies de SO2: Le système de satellite GSDM-NASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) « EOS Aura » n’a pas détecté d’ anomalies majeures de densité de gaz SO2 (gaz magmatique) pour le volcan Misti .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

01/06/2016. Misti , Perou :

Source : IGP

Photo : Exploreperu

RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN
L’activité du volcan pour le moment est faible.
Au cours de la nuit dernière , la descente de petits lahars produits par les précipitations a été enregistrée.

TECHNIQUE ET OBSERVATIONS ANNEXE
Sismicité:
Depuis 11h00 (TL) hier jusqu’à 11h00 (TL) aujourd’hui, il a été enregistré 2 événements volcano- tectoniques (VT) et 7 événements longue période (LP).
Observations des émissions et des cendres:
Au cours de l’après-midi et de la soirée, hier, le volcan est resté couvert et l’activité de surface n’a pu être observée .
Dans les premières heures du matin, on pouvait voir une couche de neige sur les côtés du cratère jusqu’à 500 mètres au-dessous du sommet, puis le volcan s’est assombri.

Pluies et lahars:
Les pluies , durant la nuit , ont généré de petits lahars , avec des blocs de 30 cm de diamètre , qui sont descendus par les ravines de Bilbao, Pingullo et Chontapamba . On a enregistré aussi la descente d ‘eau boueuse par les ravines de Vazcun et Juive .

INFORMATIONS GÉNÉRALES
Si des problèmes de pluies plus intenses persistent dans le secteur du volcan,elles peuvent REMOBILISER les dépôts de coulées pyroclastiques et générer des lahars . Pour cette raison, nous recommandons une extrême prudence lors de la conduite sur les routes et les autoroutes qui traversent les gorges par lesquelles ces flux sont descendus et dans les régions qui , dans le passé , ont été touchées par ce genre de phénomène.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

01/06/2016. Tungurahua , Equateur :

Source : IGEPN

Le niveau d’alerte pour les volcans d’ Ambrym restent au niveau 2.

Cela signifie que l’activité volcanique n’est toujours pas stable. A ce niveau d’alerte, l’activité volcanique est susceptible de reste au même niveau pendant un certain temps ou diminuer à tout moment mais cette activité volcanique pourrait également augmenter depuis l’un des cratères actifs , Benbow et Marum (y compris Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu). La zone de risque reste dans la caldeira.

Ceci est un autre rappel à tous les visiteurs , afin d’observer ce volcan loin de la zone de danger, à environ 1 km de rayon du Benbow, 2,7 km de rayon pour le Marum , et jusqu’à 5,5 km de rayon dans la région du Sud-Est (voir pointillés des zone sur la carte ) pour éviter les projectiles volcaniques , les gaz, cendres et autres incidents liés à l’activité du volcan. Les gaz et les cendres volcaniques peuvent également affecter les villages exposés aux alizés.
Toutes les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyages doivent envisager sérieusement cette information.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

31/05/2016. Marum , Ile d’Ambrym , Vanuatu :

16°15’00?S , 168°07’00?E,

Altitude Sommet : 4377ft (1334m)
Actuel niveau d’ alerte : Niveau: 2

Source : Geohazard

Photo : Georges Vitton

Au cours des dernières 24 heures, par le biais des enregistrements sismiques du système de surveillance du volcan Popocatepetl , 96 exhalaisons de faible intensité, accompagnées par des émissions de vapeur d’eau et de gaz ont été identifiées. Les conditions nuageuses n’ont pas autorisé à observer le volcan en continu mais une émission très faible de vapeur et de gaz a été observée , que les vents ont dispersé vers le Sud-Ouest. En outre, il a été enregistré 68 minutes de tremor de faible amplitude.

Au cours de la nuit , une incandescence du cratère , qui a augmenté lors de certaines des exhalaisons a été observée.
Depuis ce matin, et jusqu’au moment de ce rapport , il a été noté que la direction préférentielle du vent est vers le Sud-Ouest .

Le CENAPRED exhorte à ne pas approcher le volcan et en particulier le cratère, à cause du danger de retombées de fragments balistiques .

Le Semaphore d’alerte volcanique du volcan Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

31/05/2016. Popocatepetl , Mexique :

Source : Cenapred .

Photo : Isabel Romero

Le volcan sous-marin d’El Hierro, nommé Tagoro .

Le volcan sous-marin d’El Hierro a été officiellement nommé Tagoro, un mot berbère qui signifie lieu de rencontre des pierres rondes ou enceinte et a été proposée par l’Institut Espagnol d’Océanographie à la Marine Hydrographique, responsable de ces désignations.
L’Institut Hydrographique de la Marine (IHM) l’a officiellement appelé avec le nom de volcan Tagoro en lettres et numéros 618 et 61B . Jusqu’au lundi il était connu comme volcan sous-marin sur l’île de El Hierro.
Cette caractéristique des fonds marins des îles Canaries et figurant sur les cartes marines publiées par l’IHM lui-même, a été possible grâce à la demande officielle faite par des chercheurs du projet Vulcano, dirigé par l’Institut Espagnol d’Océanographie (IEO).

L’éruption sous-marine qui a eu lieu en Octobre 2011 à 1,8 kilomètres au Sud de la ville de pêcheurs de La Restinga sur l’île de El Hierro a généré en seulement six mois, un volcan sous-marin à 400 mètres de profondeur , dont le sommet principal était à 89 mètres de la surface de la mer, pour atteindre une hauteur de 312 mètres.
La base du volcan a une forme en demi cercle , de 738 par 950 mètres et une pente de 18,4 degrés. Tagoro a été cartographiée d’abord par le navire de recherche Ramon Margalef , de l’IEO , en Octobre 2011 et , depuis par les chercheurs de l’Institut Espagnol d’Océanographie, les Universités de Las Palmas et de La Laguna et le Musée de la nature et de l’homme de Tenerife, en collaboration avec d’autres institutions de recherche des Canaries, qui se sont consacrées à l’ étude physico-chimique , biologique et géologique .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

31/05/2016. El Hierro ( Tagoro ), Canaries :

Source : El Diario

Les émissions de gaz du volcan Cotopaxi ont atteint 1 km de haut le lundi 30 mai .

30 mai 2016. L’Institut Geosífico (IG) de l’Ecole Nationale Polytechnique a rapporté que ce matin, il y a eu plusieurs émissions de gaz et de vapeur d’eau sur le volcan. La hauteur de ces émissions ont atteint jusqu’à 1000 mètres au-dessus du cratère du volcan.
En outre, le rapport n ° 151 sur l’état du Cotopaxi, publié par l’IG lundi, signale que l’activité interne du volcan est faible, et que les colonnes de gaz et de vapeur d’eau sont en direction de l’Ouest et l’Est du volcan.
La pluie modérée d’hier, dimanche 29 mai 2016, a provoqué un lahar qui a touché la route secondaire Agualongo – Clough, dans le parc national du Cotopaxi.
Le volcan Cotopaxi est resté actif depuis Août à 2015.

L’activité interne du volcan est faible.
Les pluies d’hier après-midi, ont généré deux lahars secondaires qui ont été enregistrés.
Ce matin, plusieurs émissions de vapeur d’eau et de gaz avec des hauteurs allant jusqu’à 1000 mètres au-dessus du cratère ont été observée.
TECHNIQUE ET OBSERVATIONS ANNEXE
Sismicité:
Depuis 13h00 (TL), hier, jusqu’à 13h00 (TL) aujourd’hui, 33 événements volcano-tectoniques (VT) et 3 événements longue période (LP) ont été enregistrés.
Observations des émissions et des cendres:
Dans la matinée, le secteur du volcan s’est découvert et plusieurs émissions de gaz et de vapeur d’eau ont été observées jusqu’à une hauteur de 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère, avec des directions Ouest et Est.
En ce moment , le volcan est nuageux et la pluie tombe dans le secteur.
Gaz: La valeur des émissions de dioxyde de soufre est 906 tonnes / Jour , avec 2 mesures valides.
Pluies et lahars:
Les pluies dans le secteur du volcan ont généré deux lahars secondaires hier après-midi , qui ont déposé des matériaux sur la route Clough – Agualongo.

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Ce rapport contient des données et des observations faites entre 13:00 heures la veille à 13h00 à la date de publication (24 heures).
Dans le cas d’une augmentation ou d’un changement dans le comportement du volcan, il sera publié un rapport spécial.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

Sources : – EL COMERCIO, IGEPN.

Photo : José Luis Espinosa Naranjo.

Mise à jour de l’activité:
Tous les volcans de la chaîne des Cascades de l’Oregon et de Washington sont à des niveaux de fond normaux de sismicité. Ceux-ci incluent le mont Baker, Glacier Peak, le mont Rainier, le mont St. Helens, et le Mont Adams, dans l’État de Washington; et le mont Hood, Mont Jefferson, Three Sisters, Newberry et Crater Lake dans l’Oregon.

Observations récentes:
Au cours de la semaine écoulée, les petits tremblements de terre (moins de M1) ont continué de se produire sous le mont St. Helens, situés à des profondeur de 1 à 9 kilomètres. Quelques tremblements de terre de magnitudes similaires ont été détectés sous les Mounts Hood et Rainier à des profondeurs de 0 à 2 km. Ces intermittents petits tremblements de terre de faible magnitude sont normaux dans la vie de ces volcans. Les autres paramètres que nous surveillons, tels que la déformation du sol et la libération de gaz, restent à des niveaux de fond. Les équipes de terrain ont passé du temps sur le Mount St. Helens afin de mener des enquêtes de surveillance du cours de la rivière.

Le US Geological Survey et de l’Université de Washington continuent de suivre de près ces volcans et émettra des mises à jour supplémentaires et des changements dans le niveau d’alerte au besoin.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

29/05/2016. Chaine des Cascades , Etats-Unis :

Volcans : actuel Niveau d’alerte: NORMAL
Aviation : actuel Code couleur: VERT

Source : CVO

Photo : Summitpost

Le niveau d’alerte pour le volcan de Vanua Lava est relevé du niveau 0 au niveau 1.

Cela signifie que l’activité volcanique a été modifiée et devient instable. Le risque de gaz volcanique est important dans la zone autour de la rivière de soufre et de la zone volcanique.
Tous les visiteurs sont invités à se protéger pour éviter les impacts de gaz volcaniques et autres incidents liés à l’activité volcanique .

Toutes les communautés, les villages, les visiteurs et les agences de voyages doivent envisager sérieusement cette information.
Le Département météorologie et Geo-Risques du Vanuatu suivra de près cette activité du volcan. Plus d’informations seront fournies en conséquence si nécessaire.

Le volcan Suretamatai forme la plus grande partie de Vanua Lava Island , une des plus grandes des îles Banks du Vanuatu . Les jeunes laves du Suretamatai (921 m de haut , également connu sous le nom Soritimeat) recouvrent un certain nombre de petits stratovolcans âgés qui forment l’île. Contrairement à d’autres grands volcans du Vanuatu, le Suretamatai , à dominante basaltique à andésitique , ne contient pas un sommet jeune dans une caldeira . Une chaîne de petits stratovolcans, orientée selon une ligne NNE-SSW, donne au volcan à faible inclinaison un profil irrégulier. Le plus jeune cône, près de l’extrémité nord de la chaîne, est le plus grand et contient un lac de profondeur variable dans son cratère de 900 m de large, au sommet , avec 100 m de profondeur. L’ activité historique, commençant au cours du 19ème siècle, a été limitée à de modérées éruptions explosives.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

29/05/2016. Vanua Lava ( Suretamatai) , Vanuatu :

13 ° 80’S 167 ° 47’E
Sommet : 921m
Actuel Niveau d’alerte Volcan : Niveau 1

Source : Geohazard , GVP.

Rapport spécial d’activité volcanique :

Le service National de Géologie et des Mines, qui a eu connaissance des éléments suivant , au travers des équipements et des enregistrements analysés par l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud rapporte que :

Le Mardi 24 Mai 2016 , à 12h01 heure locale ( 16h01 GMT) , les stations de surveillance installées dans les environs du volcan Tupungatito ont enregistré un (1) séisme associé à un processus de fracturation de roches ( volcano- tectonique). Cet évènement a été localisé à 8 km à l’Ouest du cratère principal.

La localisation obtenue est la suivante :

Temps d’origine : 12h01 hl ( GMT-4)
Latitude : 33°23’53 » Sud
Longitude : 69°54’50?Ouest
Profondeur : 0,23km
Magnitude locale : M 3

Observations:

Au moment d’émission de ce rapport , il a été enregistré 5 répliques de plus faible magnitude. Il n’existe aucune information des autorités ou en général sur la perception de ces évènements.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste à VERT.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

29/05/2016.  Tupungatito , Chili :

Source : Sernagéomin.

Photo : losandes.com.ar

Le volcan Turrialba peut être prêt à éclater ?

28 mai 2016. Au cours de ces derniers jours, le volcan Turrialba a été relativement calme, continuant à cracher des cendres et des gaz, mais a un taux réduit beaucoup plus que la dernière éruption «violente» de mardi soir.
Selon les experts, comme Guillermo Alvarado, volcanologue pour le Réseau sismologique national et l’Instituto Costarricense de Electricidad (RSN-ICE), « le volcan Turrialba gonfle progressivement ». Alvarado dit aux résidents de la région de Turrialba et aux autorités municipales, de se préparer pour le pire des cas. Toutefois, il a réitéré qu’il est difficile de prédire ce que le volcan va faire.

L’expert déclare qu’il y a une grosse accumulation de matière et il y a deux scénarios possibles: il sortira progressivement (peu à peu , ce que jusqu’à présent, il a fait) ou, le volcan va « aller off » ( d’un coup) . L’une des questions soulevée par les participants à la conférence tenue à l’Université du Costa Rica (UCR), du Turrialba campus, est la possibilité que l’activité volcanique génère un tremblement de terre.

« Il y a la possibilité d’un tremblement de terre volcanique, clairement. Mais rappelez-vous que, les tremblements de terre au Costa Rica se produisent tous les quatre ans, donc nous ne pouvons pas attribuer un tremblement de terre seulement au volcan « . L’expert a également parlé de la possibilité que de la lave jaillisse du volcan. Selon Alvarado, elle est déjà émise, mais pulvérisée avec les roches sous forme de cendres.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

29/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : QCOSTA RICA