Moaï : ces mystérieuses sculptures

La grande majorité des Moaï est issue de la carrière des pentes du volcan Rano Raraku. Ce sont près de 200 moaï de toute taille qui ont été sculptés et souvent extrait des flancs du volcan.

Le tuf volcanique est une roche plutôt tendre et relativement légère que les Rapa Nui ont choisi d’exploiter pour la construction de leurs moaï. En effet, les Rapa Nui n’avaient pas d’outils en fer et ne travaillaient la roche qu’à l’aide d’outils fabriqués dans une pierre plus dure, c’est pourquoi ce tuf se prêtait mieux que d’autres roches à la sculpture. Quelques-uns des moaï ont été taillés dans un basalte beaucoup plus dur.

Le Te Tokanga est la carrière de scories rouges d’où ont été extraits les pukao, la coiffe des moaï. Cette roche tendre et rouge reste lourde. Les pukao pèsent entre 9 et 12 tonnes !

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff, Michèle et Sylvain Chermette.

Nos voyages au Chili : https://80joursvoyages.com/tour-category/chili/

La formation de l’île et ses volcans

L’île de Pâques est une île d’origine volcanique liée à un volcanisme de point chaud. Ces traces de point chaud sont au long de la chaîne sous-marine à l’est de l’île avec les volcans éteints Sala y Gomez, San Ambrosino et San Félix. A l’ouest de l’île, on trouve les volcans les plus récents (sous-marins) : les seamounts Moaï, Pukao, Ahu, Umu et Tupa.

Cette île est en fait constituée de trois ensembles volcaniques principaux :

  • Le Kanau Kau (au sud de l’île), formé il y a 940 000 ans. Son altitude est de 341m, et offre un grand cratère de 1.5km de diamètre qui témoigne d’une phase explosive.
  • Le Poiké s’est formé entre 890 000 et 140 000 ans. C’est un volcan basaltique constitué de nombreuses coulées. Un petit cratère d’explosion est présent au sommet, mais le volcan se démarque aussi par la présence de petits dômes de trachyte sur son flanc nord.
  • Terevaka formé entre 300 000 et 200 000 ans. C’est un volcan bouclier (le point culminant de l’île 507m) aux laves essentiellement basaltiques avec quelques cônes satellites dont certains de matériel pyroclastique.

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff, Michèle et Sylvain Chermette.

Nos voyages au Chili : https://80joursvoyages.com/tour-category/chili/

Au cours de l’été 2018, l’agence de voyage 80 Jours Voyages découvre l’Arménie avec la participation du volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff et le géologue arménien Ghazar Galoyan. L’Arménie est un petit pays situé entre l’Europe et l’Asie et la plaque Eurasie et Arabique.  On y trouve de nombreux volcans dont 41 « sont potentiellement actifs ».

Les massifs volcaniques

Le monts Aragats est un stratovolcan qui se trouve à 4095 de hauteur soit le point culminant du pays. Il est occupé d’une vaste caldeira. Les différentes éruptions sont datées entre 0.48 et 1.53 millions d’années. Gegham Ridge consiste en trois alignements volcaniques parallèles sur une surface de 65 sur 35 km consitutés de nombreux dômes, cônes monogéniques et coulées associées. Dar-Alages est un ensemble de six cônes volcaniques d’altitude modeste (maximum 1637m). Ce nom est ancien et devrait être remplacé par Vayots Dzor. Plus au Sud-Est, les massifs Vardenis (au sud du Lac Sevan) et Syunik révèlent eux aussi des formes volcaniques variées, parfois spectaculaire. Paytasar qui appartient à l’ensemble Karkar dans le massif Syunik est un curieux cône volcanique égueulé. Dans cette même région volcanique on y trouve des sources chaudes légèrement gazeuse et pétrifiante dont la boue aurait des vertus thérapeutiques pour la peau.

Volcans et Civilisations

En Arménie on trouve des pétroglyphes, les pierres levées de Karahunj (site mégalithique de 800 ans), les habitats troglodytes de Khndzoresk (occupés du XIVème siècle jusqu’à 1950) et la ville d’Erevan essentiellement bâtie en tuf volcanique.

L’observatoire de géophysique de Garni

Cet observatoire est en charge de l’étude des séismes de la région du Caucase. Le dernier séisme meurtrier de Spitak de 1998, de magnitude 6.8-6.9 fit entre 25 000 et 30 000 morts.

 

Un voyage en Arménie est reprogrammé pour l’été 2021 avec Patrick Marcel !

ARMÉNIE séjour géologique à la demande

Les volcans du Nicaragua y sont nombreux mais relativement peu élevés. Le plus haut d’entre eux est le San Cristobal qui culmine à 1745 m. Ces volcans sont régulièrement actifs, les derniers en dates sont le Masaya, le Telica et le Momotombo.

Le lac de lave du Masaya

Le Masaya culmine à 635m d’altitude. Le centre de l‘édifice comporte une vaste caldeira de 6x11km entourée de falaises d’une hauteur de 300 mètres. On y trouve à l’intérieur une douzaine de petits cônes percés d’un cratère, actif à tour de rôle. Le cratère de Santiago (450m de diamètre) abrite depuis 11 décembre 2015 un petit lac de lave d’une taille estimée à 40×30 m situé à une profondeur de 250m. A ce jour, le lac est encore présent mais bien plus profond. Les lacs de lave restent exceptionnels dans le monde.

Telica et Momotombo

La dernière activité du Telica a eu lieu entre le 23 septembre 2015 et le 8 mai 2016 avec un panache éruptif allant à une hauteur de 600 mètres. Le Momotombo a un cône qui culmine à 1297 mètres. Son petit frère, le Momotombito a fait une éruption majeure en 1609-1610, qui associée à un séisme, a détruit la ville de Leon Viejo.

La naissance du Cerro negro

La « colline noire » est formé par l’accumulation de bombes, lapillis et cendres. Ce volcan est né en 1850 et le cône basaltique mesure aujourd’hui environ 250 mètres de haut, soit une altitude de 728 mètres.  Observer la naissance d’un volcan reste quelque chose de très rare dans les temps historiques.

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette paru dans L.A.V.E

Lac de lave Masaya Nicaragua
Volcan Telica Nicaragua
Cerro Negro Nicaragua

 

La volcanologue Evelyne Pradal est l’auteur de ce nouveau livre destiné au 6-11 ans. Tout savoir sur les volcans est un ouvrage de 47 pages riche en illustrations couleur (photos et/ou dessins) et en petits textes simples parfois drôles pour expliquer les grands notions du volcanisme de façon pédagogiques aux enfants. Evelyne s’appuie sur de nombreux exemples de volcans et éruptions parmi les plus récemment actifs (Agung, Sinabung).

Les jeunes lecteurs sont accompagnés dans leur découverte par Pitoufeu la mascotte de Vulcania.
Le livre se termine par 1 petit quizz de 20 questions pour savoir ce que les petits volcanologues ont retenu.

Le livre est édité chez Fleurus Jeunesse… en librairie vers le 15 septembre


Le site géothermique de Dallol au cœur de la dépression du Danakil en Ethiopie est toujours un endroit surnaturel avec une intense activité géothermique et un paysage à couper le souffle ! Les vasques d’acide et ses couleurs jaune, vert et orange ont fait le succès de ce site ! C’est le deuxième point fort après la découverte de l’Erta Alé sur ce même séjour.

Découvrez notre séjour en Ethiopie sur l’Eta Alé et Dallol

 

Jacques-Marie Bardintzeff sera en direct sur France Inter invité par Daniel Fievet dans “le temps d’un bivouac” le 13 Juillet 2016 de 15 à 16 heures.

L’émission sera consacrée à Haroun Tazieff et Jacques-Marie abordera ses différentes rencontres avec le fameux volcanologue.

Le site de Jacques-Marie Bardintzeff et ses actualités.

Découvrez les différents départs avec Jacques-Marie Bardintzeff :

Découvrez le nouvel ouvrage de Jacques-Marie Bardintzeff : « Tout savoir sur les volcans du monde, séismes et tsunamis » (2e éd.)
Volcans, séismes, tsunamis ont, depuis les origines, suscité la curiosité mais aussi la crainte des hommes. La peur qu’ils inspirent, leurs manifestations aussi soudaines que dévastatrices, la beauté des laves en fusion leur confèrent un mystère qui aiguise les passions.

Comment naissent,vivent et meurent les volcans ? Où sont-ils situés et à quoi ressemblent- ils ? Comment prévenir leurs colères et mettre à profit leurs richesses ? Peut-on limiter les conséquences terribles des séismes et des tsunamis et quels moyens de protection doit-on mettre en œuvre pour s’en prémunir ? Quelles sont, en France (métropole et Outre-mer) et ailleurs, les zones à risques ? Autant d’énigmes que ce voyage à travers les différentes régions du monde et jusqu’au centre de la Terre, tente d’élucider.

Editions Orphie, 160 pages en couleur, 16 x 24 cm, 18 euros.