Au cours de l’été 2018, l’agence de voyage 80 Jours Voyages découvre l’Arménie avec la participation du volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff et le géologue arménien Ghazar Galoyan. L’Arménie est un petit pays situé entre l’Europe et l’Asie et la plaque Eurasie et Arabique.  On y trouve de nombreux volcans dont 41 « sont potentiellement actifs ».

Les massifs volcaniques

Le monts Aragats est un stratovolcan qui se trouve à 4095 de hauteur soit le point culminant du pays. Il est occupé d’une vaste caldeira. Les différentes éruptions sont datées entre 0.48 et 1.53 millions d’années. Gegham Ridge consiste en trois alignements volcaniques parallèles sur une surface de 65 sur 35 km consitutés de nombreux dômes, cônes monogéniques et coulées associées. Dar-Alages est un ensemble de six cônes volcaniques d’altitude modeste (maximum 1637m). Ce nom est ancien et devrait être remplacé par Vayots Dzor. Plus au Sud-Est, les massifs Vardenis (au sud du Lac Sevan) et Syunik révèlent eux aussi des formes volcaniques variées, parfois spectaculaire. Paytasar qui appartient à l’ensemble Karkar dans le massif Syunik est un curieux cône volcanique égueulé. Dans cette même région volcanique on y trouve des sources chaudes légèrement gazeuse et pétrifiante dont la boue aurait des vertus thérapeutiques pour la peau.

Volcans et Civilisations

En Arménie on trouve des pétroglyphes, les pierres levées de Karahunj (site mégalithique de 800 ans), les habitats troglodytes de Khndzoresk (occupés du XIVème siècle jusqu’à 1950) et la ville d’Erevan essentiellement bâtie en tuf volcanique.

L’observatoire de géophysique de Garni

Cet observatoire est en charge de l’étude des séismes de la région du Caucase. Le dernier séisme meurtrier de Spitak de 1998, de magnitude 6.8-6.9 fit entre 25 000 et 30 000 morts.

 

Un voyage en Arménie est reprogrammé pour l’été 2021 avec Patrick Marcel !

ARMÉNIE séjour géologique à la demande

Durant l’hiver 2020, Patrick Marcel a accompagné un séjour au Cap Vert organisé par 80 Jours Voyages. Sur l’île Fogo, au Cap Vert, se trouve le volcan Pico do Fogo et à l’intérieur de la caldeira, des habitations regroupées en deux villages. Grâce au volcan, le sol est très fertile, on y trouve, des haricots, manioc, courges, tomates et surtout les vignes pour le vin !

Le Fogo est un volcan actif, depuis 1785, les éruptions ont déserté le cratère sommital pour le pied de l’édifice, à seulement 2km des habitations. Le 23 novembre 2014, une fissure éruptive apparaît à l’emplacement de celle de 1995 et dans les jours qui suivent, la coulée de lave va couper la route d’accès à la caldeira puis engloutir les villages de Portela et Bangaeira. La cave viticole et ses réserves de vins vont également être touchées. 1400 habitants sont évacués et relogés à Achada Furna. Cinq ans après, tout est reconstruit. Certaines habitations ont conservé le style du funco traditionnel, en basalte d’autres sont en parpaing. Certains ont également décidé de conserver la lave qui s’est retrouvé dans leurs habitations tel un ornement naturel.

 

Inspiré d’un article de Patrick Marcel que vous pouvez retrouver en intégralité dans l’excellente revue LAVE de Juin 2020 !  http://www.lave-volcans.com/