L’éruption du volcan Pavlof a fortement diminué en intensité au cours du dernier jour.Les conditions nuageuses ont obscurci les vues satellite sur le volcan et les images de la caméra web, mais des températures de surface élevées au sommet et des émissions de cendres intermittentes à basse altitude ont été observées pendant de courtes pauses dans la couverture nuageuse. L’activité sismique reste élevée , à des niveaux au-dessus des niveaux de fond et au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par des « bouffées » occasionnelles de tremor de courte durée, probablement associées aux émissions de cendres à basse altitude. Les restes du nuage de cendres de la phase énergique de l’éruption de dimanche et lundi a été dispersé et il n’y a pas d’avis du National Weather Service aviation ou de rapport de chutes de cendres en vigueur à ce moment.

Bien que l’intensité de l’éruption ait diminué, il est possible que ces conditions changent à tout moment et des émissions de cendres plus importantes peuvent reprendre avec peu ou pas d’avertissement. Des pauses de quelques jours à quelques semaines sont fréquentes au cours des épisodes éruptifs du Pavlof. L’ AVO continuera à suivre de près le volcan.

31/03/2016. Pavlof , Alaska :

55 ° 25’2 « N 161 ° 53’37 » W,
Altitude Sommet : 8261 ft (2518 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : AVO/USGS

Photo : avo

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz, du 22 au 29 Mars 2016

Le niveau d’activité se poursuit au niveau :
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que:

Au cours de la dernière semaine, le système volcanique a continué de montrer un comportement instable. L’activité sismique enregistrée a été principalement associée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques. Cette activité de fluides a été caractérisée par l’apparition de tremblements de terre longue période (LP) et de courtes impulsions de tremor volcanique avec des niveaux d’énergie importants, qui ont été enregistrés individuellement ou simultanément. Ces épisodes de tremor se sont également poursuivis avec des niveaux d’énergie différents . Certains de ces signaux sismiques ont été associés à des processus d’émission de cendres, parfois confirmées par les images captées par les caméras installées dans la région du volcan et les rapports des fonctionnaires du Service Géologique Colombien et du Parc National de Los Nevados ( PNNN). Ces événements ont été localisés dans le cratère Arenas et dans le secteur Sud-Est du volcan . De nouveaux signaux sismiques de ce type avec des niveaux élevés d ‘énergie et des émissions de cendres dans l’atmosphère ne sont pas exclues, qui peuvent être dispersées en fonction des conditions de vent en vigueur dans la région.

L’activité sismique liée à la fracturation des roches dans la structure volcanique continue de présenter des niveaux d’énergie importants et montre une augmentation par rapport au nombre de tremblements de terre enregistrés la semaine précédente. Les tremblements de terre sont situés principalement dans le secteur Ouest et Sud-Ouest du volcan , et dans une moindre mesure, dans les secteurs proches du cratère Arenas et dans les secteurs Nord, Sud-Est et Nord-Ouest de la structurevolcanique. La profondeur de ces événements se situait entre 1,1 et 8,1 km. Une augmentation sismique le 27 Mars, qui a eu lieu dans le secteur Est et Sud-Ouest et, dans une moindre mesure, dans le Nord et les secteurs distales du Sud a été mise en évidence. L’amplitude maximale de la semaine, correspond au tremblement de terre enregistré le 27 Mars à 11:11 (heure locale), avec une magnitude de 2,7 ML (échelle locale), situé dans le secteur Sud-Est du volcan , à une profondeur de 3,5 km.

La déformation volcanique, mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’images satellites pour suivre les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement), continue d’ enregistrer des changements .
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz , y compris du dioxyde de soufre (SO2) qui se distingue, comme il a été estimé par les stations permanentes SCANDOAS installées dans la région du volcan et sur l’imagerie par satellite.
La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint les 25 et 26 Mars une hauteur maximale de 1400 mètres au-dessus du sommet du volcan. La direction de la dispersion de la colonne était en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, pendant la semaine ont montré une direction prédominante vers le Nord-Ouest par rapport au volcan.

31/03/2016. Nevado Del Ruiz , Colombie :

Source : SGC

Photos : SGC ( Archives)

Bulletin du 31 Mars 2016 , 08:00.

Durant les dernières 24 heures , le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré quatre (4) tremblements de terre volcaniques et un tremor volcanique de longue durée qui a commencé à 01h30 le 30 Mars 2016. Ce tremor continu est accompagné d’une émission faible à modéré de vapeur provenant de la cheminée active, s’élevant de 700m de haut et de panaches de cendres qui ont dérivé vers le Sud-Sud-Ouest. En conséquence, des chutes de cendres intermittentes sont tombées sur Brgy. Sag-ang ,La Castellana, Brgy. Ara-al et Brgy. Yubo à La Carlota City, et Brgy. Ilijan à Bago City, Negros Occidental. Les données GPS en continu en date du 14 Mars 2016 indiquent une légère inflation de l’édifice du Kanlaon depuis Décembre à 2015.

L’alerte de niveau 1 reste en vigueur sur le Kanlaon, ce qui signifie qu’il est actuellement dans un état d’agitation probablement entraîné par des processus hydrothermaux qui pourraient générer des éruptions mineures. Les unités gouvernementales locales rappellent au public que l’entrée dans le rayon de 4 kilomètres de la Permanent Danger Zone (PDZ) est strictement interdite en raison des nouvelles possibilités d’éruptions de vapeur ou de cendres , soudaines et dangereuses. Les autorités de l’aviation civile doivent également informer les pilotes d’éviter de voler près du sommet du volcan car la présence de cendres dans l’air d’une éruption soudaine peut être dangereuse pour les avions. Le DOST-PHIVOLCS suit de près l’activité du Kanlaon et tout nouveau développement sera relayé à tous les intéressés.

31/03/2016. Kanlaon , Philippines :

Source : DOST-PHIVOLCS

photo: Negros traveling

Bulletin d’activité volcanique .
28 mars 2016

Volcan Momotombo .
Pendant le week-end, le volcan Momotombo a été très actif , 38 explosions de basse magnitude avec des émissions de cendres de corps incandescents ont été enregistrés.
Les cendres volcaniques se sont élevées à une hauteur maximale de 300 mètres au-dessus cratère et les matériaux incandescents ont été dispersés vers l’Ouest et le Sud-Ouest.
L’explosion la plus forte a eu lieu à 23h40 , avec une colonne de cendres qui a atteint une hauteur d’environ 1.000 mètres au-dessus du cratère .
Au total, on a enregistré 405 explosions qui ont eu lieu depuis que le volcan a commencé sa récente activité le 01 Décembre .
Un fond de micro-sismicité, suggérant que de nouvelles explosions continuent de se produire se maintient.
L ‘amplitude sismique en temps réel (RSAM) est à des valeurs faibles , entre 40 et 150 unités.

Volcan Masaya .
Pendant le week-end deux tremblements de terre ont été enregistrés dans la caldeira du Masaya avec des magnitudes comprises entre M1,8 et M 2,2 , qui ont les caractéristiques d’être induite par l’activité volcanique du Masaya.
Un fort brassage est maintenu dans le lac de lave situé dans le cratère Santiago, qui continue d’ élargir la taille de la bouche du cratère.
A ce moment, il y a peu d’émission de gaz et les valeurs d’amplitude sismique en temps réel sont faibles à modérées, entre 280 et 850 unités.

Volcan Telica .
Une haute micro-sismicité et de faibles émissions se maintiennent.
Dans la soirée, une lueur a été vue dans le fond du cratère.
L’amplitude sismique en temps réel est à des valeurs faibles, inférieure à 80 unités.
Il est recommandé aux touristes et au grand public de ne pas approcher le cratère de ce volcan car la possibilité de nouvelles explosions produisant du gaz et des cendres volcaniques persiste .

31/03/2016. Momotombo , Masaya , Telica , Nicaragua :

Source : Ineter.

Photos : elhorizonte.mx, Cesar Perez .

Sur la base d’une baisse des émissions de cendres et de la sismicité, l’AVO a abaissé le code couleur de l’aviation à ORANGE et le niveau d’alerte volcan à ATTENTION hier à 18h01 AKDT (18h01 UTC). Les périodes de faible niveau d’émissions de cendre émis et une sismicité élevée ont persisté durant la nuit, mais ont diminué au cours des premières heures du matin. Une image satellite de ce matin à 06h25 (14:25 UTC) a montré les émissions de cendres mineures du volcan.

Les vues claires de caméra web à partir de ce matin, ont confirmé les émissions de cendres de faible niveau intermittentes du volcan jusqu’à une altitude maximale de 15.000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Les zones de dérive des cendres restent celles des émissions énergétiques initiales des 27 et 28 Mars et continuent d’être observées sur les données satellitaires sur la baie de Bristol et à l’intérieur de l’Alaska. L’ AVO a reçu des rapports confirmés de trace de chutes de cendres (moins de 1/32 po) qui ont eu lieu hier près de Dillingham au Sud-Ouest de l’Alaska . Aucune chute de cendre significative n’ est attendue dans les communautés en ce moment.

L’activité sismique reste élevée et à des niveaux au-dessus de fond et au cours des dernières 24 heures a été caractérisée par de courtes rafales de tremor. De temps en temps, de petites explosions au sommet ont produit des signaux d’ondes de choc sur le réseau sismique local. Des signaux Infrasons (capteur de pression) du Pavlof ont également été détectés sur un réseau de capteurs dans Dillingham , cette nuit.
Bien que l’intensité de l’éruption ait diminué, il est possible que les conditions changent à tout moment et les émissions de cendres plus importantes peuvent reprendre avec peu ou pas d’avertissement. L’ AVO continuera à suivre de près le volcan.

30/03/2016. Pavlof , Alaska :

55 ° 25’2 « N 161 ° 53’37 » W,
Altitude Sommet : 8261 ft (2518 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : AVO/USGS

Photos :   abc.net.au ( 2013).

Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Des panaches de cendres se sont élevés jusqu’à 3 km a.s.l. et se sont étendus jusqu’à environ 50 km vers le Nord-Est du volcan. Le volcan Chikurachki n’est pas surveillé avec des instruments sismiques. Le KVERT a suivi l’activité par satellite et reçoit des observations visuelles occasionnelles de ce volcan. Le KVERT continue de surveiller le volcan Chikurachki .
Des explosions de cendres jusqu’à 32.800 pieds (10 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

Le Chikurachki, le plus haut volcan sur l’île Paramushir dans le nord Kuriles, est en fait un relativement petit cône construit sur un haut édifice volcanique datant du Pléistocène. Des dépôts de scories oxydées , basaltiques à andesitiques couvrent la partie supérieure du jeune cône , lui donnant une couleur rouge distinctive. Des éruptions basaltiques pliniennes fréquentes ont eu lieu au cours de l’Holocène. Les coulées de lave du Chikurachki ( 1781 m de haut ) ont atteint la mer et forment des caps sur la côte Nord-Ouest. Plusieurs coulées de lave jeunes émergent aussi sous la couverture de scories du flanc Est. Le groupe Tatarinov de six centres volcaniques est situé immédiatement au Sud du Chikurachki, et le groupe de cônes de cendre Lomonosov, la source d’une coulée de lave datant de l’Holocène précoce ,qui a atteint la selle entre la crête Fuss , à l’Ouest, se trouve à l’extrémité sud de l’axe Nord – Sud du complexe Chikurachki-Tatarinov. Contrairement à la fréquence d’activité du Chikurachki , les volcans Tatarinov sont largement modifiés par l’érosion et ont une structure plus complexe. La tephrochronologie témoigne d’une seule éruption dans le temps historique du Tatarinov, bien que son cône Sud contienne un cratère de soufre incrusté de fumerolles qui étaient actives le long du bord d’un lac de cratère jusqu’en 1959.

30/03/2016. Chikurachki , Iles Kouriles Nord, Russie :

Source : Kvert , GVP.

Photo : Alexander Belousov .

En date du 27 Mars 2016, il a été enregistré deux tremblements de terre tectonique lointains (TJ) avec une amplitude maximale de 6 à 15 mm et d’une longueur de 22 secondes , deux (2) essaims de seismes (HB) avec une amplitude maximale de 15 à 31 mm et une longueur de 17 à 22 secondes, 15 tremblements d’avalanches avec une amplitude maximale de 4 à 33 mm .
En date du 28 Mars 2016 et jusqu’à 18h00, il a été enregistré 1 séismes tectoniques local (TL) avec une amplitude maximale de 10 mm et une durée de 9 secondes , 9 secondes de tremor , 6 tremblements d’avalanches avec une amplitude maximale de 4 à 12 mm et une longueur de 10 à 32 secondes.

Sur la base des observations visuelles du volcan Soputan , celui ci apparait généralement visible et brumeux . Le cratère principal a été observé , émettant de la fumée blanche , mince à modérée , s’élevant d’environ 20-100 mètres en se déplaçant vers l’Est. La température était de 20 à 40 ° C
Si les données sismiques du 21 Mars au 28 Mars 2016 ont été dominées par des tremblement de terre d’ avalanches et des essaims de séisme. Les tremblement de terre volcaniques (VA) ont été enregistrés la première fois le 21 Mars 2016. Les tremblements de terre tectoniques locaux et éloignés ont été à plusieurs reprises souvent enregistrés. Les tremblement de terre d’ avalanches encore élevés indiquent la fourniture de magma de l’intérieur vers la surface. Tous les jours , les données de tremblement de terre et les données RSAM n’ont montré aucune diminution de l’activité sismique du 21 Mars jusqu’au 28 Mars 2016.

Sur la base des observations visuelles et de la sismicité, ainsi que la menace potentielle d ‘éruption du Soputan , en date du 28 Mars 2016 18:00, le niveau d’activité du Soputan est au NIVEAU III (SIAGA).
La surveillance intensive est toujours en cours afin d’évaluer l’activité du Soputan ainsi que de fournir des informations sur le danger de l’éruption du mont Soputan en continu pour que les gens qui vivent autour du Soputan comprennent.
Si des changements , diminution / augmentation , significatifs de l’ activité volcanique du Soputan , les niveaux d’activité peuvent être abaissés / relevés conformément au niveau d’activité et de menaces.

30/03/2016. Soputan, Indonesie :

Source : VSI.

Photo : AFP , Photovolcanica.

29 Mars 2016 19:00

Vers 18h20, une éruption de cendres a eu lieu en provenance du cratère actif du Kanlaon . Celle ci a duré environ 12 minutes en fonction des enregistrements sismiques. L’événement a été accompagné d’un grondement entendu dans Sitio Guintubdan, Brgy. Ara-al , Brgy. Yubo, La Carlota City, Negros Occidental , Brgy. Pula , Canlaon City, Negros Oriental. Du côté Sud-Est du volcan, le panache de l’éruption a été observé et a atteint 1500m au-dessus du cratère actif. Des traces de chutes de cendres ont été signalées dans Sitio Guintubdan, Brgy. Ara-al, La Carlota City, Negros Occidental.

L’alerte de niveau 1 reste en vigueur sur le Kanlaon, ce qui signifie qu’il est à un état anormal et est dans une période de troubles . Les unités gouvernementales locales rappellent au public que l’entrée dans le rayon de 4 kilomètres de la Permanent Danger Zone (PDZ) est strictement interdite en raison des nouvelles possibilités d’éruptions de vapeur , ou phréatiques , soudaines et dangereuses. Les autorités de l’aviation civile doivent également informer les pilotes afin d’éviter de voler près du sommet du volcan car la présence de cendres dans l’air peut être dangereuse pour les avions. Le DOST-PHIVOLCS suit de près l’activité du Kanlaon et tout nouveau développement sera relayé à tous les intéressés.

BULLETIN du 30 Mars 2016 08:00

Deux (2) événements éruptifs mineurs ont eu lieu sur le cratère actif du Kanlaon à environ 18h20 et 19h18 le 29 Mars 2016, qui ont duré environ 12 minutes et 25 secondes, respectivement, sur la base d’observations visuelles et d’enregistrement sismique. Ces événements ont été enregistrés par le Réseau sismique du Kanlaon comme des tremblements de terre de type explosion. Le premier événement a été accompagné d’un grondement entendu dans Sitio Guintubdan, Brgy. Ara-al et Brgy. Yubo, La Carlota City, Negros Occidental et Brgy. Pula Canlaon City, Negros Oriental. Du côté Sud-Est du volcan, le panache de l’éruption a été observé jusqu’à 1500 mètres au-dessus du cratère actif.

Des éjectas incandescents ont apparemment causé de petits feux de brousse dans la pente supérieure comme observé à partir de La Castellana. Des traces de chute de cendres ont été signalées dans Sitio Guintubdan, Brgy. Ara-al, La Carlota City, Negros Occidental. L’éruption a été suivie par deux épisodes de tremor volcanique à 22h38 le 29 Mars jusqu’ à 00h26 le 30 Mars et depuis 01h30 ce matin (en cours). Les données GPS en continu en date du 14 Mars 2016 indiquent une légère inflation de l’édifice du Kanlaon depuis Décembre 2015.

30/03/2016. Kanlaon , Philippines :

Source : DOST-PHIVOLCS

Photo : Arvin Ian

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV)
RÉGIONS Araucanie -Los Rios
2016 Mars 26, 05: 38HL.

Le Servicio Nacional de Geología y Minería (SERNAGEOMIN) au travers de l’Observatorio Volcanológico de los Andes del Sur (OVDAS), annonce que le samedi 26 Mars 2016 à 05:38 heure locale (08: 38GMT), les stations de surveillance installées près du volcan Villarrica
, ont enregistré deux (2) tremblements de terre associés à la fracturation des roches (Volcano -Tectoniques). Le séisme d’énergie supérieure a été localisé à 4,5 km à l’Est (E) du cratère.
La localisation obtenue était la suivante:
TEMPS D’ ORIGINE : 05: 38HL (GMT -3)
LATITUDE : 39° 25? 76? Sud
LONGITUDE : 71° 53? 30? Ouest
PROFONDEUR : 4,5 km
Magnitude locale : 3.7 (ML)

OBSERVATIONS:
Il n’y a aucun rapport des autorités ou des communautés au sujet de la perception de ces évènements dans les zones voisines.
Aucun changement n’a été enregistré dans l’activité de surface imputable à l’événement.
Le niveau d’alerte volcanique technique reste au niveau vert.
Le SERNAGEOMIN – OVDAS continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements dans l’activité volcanique dans la région.

29/03/2016. Villarica , Chili :

Source : SERNAGEOMIN – OVDAS

Photo : Paris Match

Le volcan Cuicocha est situé dans la partie Nord de la Cordillère occidentale de l’Equateur, à 55 km au nord de Quito, à 13 km au Nord-Ouest de Otavalo (39.000 habitants) et à seulement 10 km à l’Ouest de Cotacachi (9.000 habitants). Il y a 5 stations sismiques installées sur et autour des volcans Cuicocha et Cotacachi, plus une station de mesure de CO2 et deux stations GPS.

Le complexe volcanique Cotacachi-Cuicocha a récemment connu une légère augmentation de son activité sismique, avec un maximum de 52 événements au cours du mois de Novembre 2015. En Janvier 2016 l’activité s’est maintenue avec un total de 34 événements , tous de type volcano-tectonique (VT) , liés à des fracturations de roches . Au cours de ce mois-ci, un événement considéré comme d’anormalement grande ampleur a été enregistré . Les événements sont considérés comme anormalement élevé quand ils ont une magnitude plus grande que (x + 2s) (où X est la moyenne et S est l’écart-type). Cet événement a été enregistré le 29 Janvier à 10h33 (UT) . Il a une magnitude de M2,67 (2.377s plus que la moyenne de 1,705, où l’écart type est de 0,406).
Un autre événement de grande ampleur a été enregistrée le 31 Janvier à 05h57 (UT) , avec une magnitude de M 2,41 (1.736s plus que la moyenne). Les deux événements sont de type VT.

Les emplacements des événements sur le volcan Cuicocha sont à moins de 3 kilomètres de distance horizontale du centre de la caldeira et sur de plus grandes distances vers le Nord-Est. Cette orientation de la sismicité (Nord-Ouest) est la même que celle des failles tectoniques de la région (NE-SW) (Fiorini & Tibaldi, 2012).

AUTRES REMARQUES
Le personnel du Geophysical Institute a fait un survol des volcans Sumaco, Reventador, Soche et Imbabura le 28 Janvier. Ils ont eu l’occasion de survoler le Complexe volcanique Cotacachi-Cuicocha et d’obtenir des images thermiques.

Le rapport de ce vol a rapporté ce qui suit: « actuellement, on ne dispose pas de preuves d ‘activité de surface sur les images thermiques qui ont été obtenues . La caldeira Cuicocha ne montre aucune anomalie .. »

29/03/2016. Cuicocha , Equateur :

Source : IGEPN

Photo : equateur.info.