Les scientifiques sont toujours sur le qui-vive sur le site de l’éruption dans l’Holuhraun, mais il reste toujours aussi difficile d’expliquer et d’analyser les événements. Dans la journée d’hier, mercredi 3 septembre, une partie des routes situées au nord du glacier Vatnajökull ont été fermées aux scientifiques et aux journalistes autorisés. L’accès étant déjà interdit aux autres véhicules comme aux randonneurs. Les scientifiques ont dû se rapatrier vers leur camp de base de Drekagil pour des raisons de sécurité. En effet, la possibilité d’une éruption sub-glaciaire entraînant une inondation de la rivière Jökulsá á Fjöllum existe toujours.

Les dernières mesures montrent que la pression dans le dyke au nord du Dyngjujökull augmente et qu’une dépression d’1 km de large s’est formée sous le glacier. Elle est si profonde qu’elle apparaît sous la calotte glaciaire et brise la bordure du glacier. Ce serait le sol, et non le glacier, qui serait en train de s’affaisser. D’après les scientifiques, la fissure volcanique pourrait s’étendre vers le sud et sous le glacier. Si le magma remonte sous le glacier, cela entraînera un risque d’inondation, d’explosion et d’émission de cendres.

Hier soir, le site de l’éruption était toujours fermé.

En attendant de nouvelles images de l’éruption, profitez de la vidéo de notre séjour d’observation des aurores boréales au mois de Novembre.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

 

 

Le site anglophone Iceland Review nous informe qu’une webcam a été installée sur le sommet du volcan Grímsvötn, en direction de la caldeira. La caméra envoie une image toutes les 10 minutes, de sorte que les géophysiciens puissent analyser en direct les données indiquant une activité volcanique ou une inondation sub-glaciaire.

Après l’Eyjafjallajökull en 2010, le Grímsvötn avait explosé en 2011, sans pour autant faire la une des medias internationaux : ses cendres n’avaient en effet eu quasiment aucun impact sur le trafic aérien ! L’éruption, qui avait eu lieu du 21 au 28 mai, était pourtant la plus puissante depuis 100 ans. Situé sous la calotte glaciaire du Vatnajökull (le plus grand glacier islandais), le Grímsvötn est un des volcans les plus actifs d’Islande, avec environ une explosion tous les 10 ans au cours du XXème siècle. L’éruption la plus célèbre date de 1996 ;  elle avait entraîné d’importants dégâts sur la route n°1, notamment la destruction de la route en question, et marque pour les géologues l’entrée dans une phase d’éruptions plus intenses.

Découvrez nos voyages en Islande

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités