The level of activity of the complex is at:
LEVEL YELLOW: changes in the behavior of volcanic activity – likely time for an eruption weeks / months.

944 events in connection with rigid material fracturing process called volcano-tectonic (VT) have been registered with a local maximum magnitude (ML) of 3.3. The largest was located 6.3 km to the north (N) of the main crater at a depth of 3.2 km. Similarly, it was ranked 1635 events associated with the fluid dynamics inside the volcano, known as long time events (LP), with a maximum energy of reduced displacement (DRC) of 1.0 cm2 .

Most VT type events were located in an area between the active craters and 6.5 km NNE showing a clear alignment with depths of 6.5 to 8 km, while the earthquake Type LP showed a change in their spectral content , ranging from dominant frequencies between 1.9 and 2 Hz to 4-5 Hz, with a location near the crater area and at depths of 1.5 km.

The images from the IP camera, showed no abnormal degassing of the main crater, showing a minimum gas column.

According to data obtained by two (2) electronic inclinometers, the strain measurement stability is noted in their components without showing any morphological change of the complex.

The satellite images of the OMI (Ozone Monitoring Instrument’s) (http://so2.gsfc.nasa.gov/) and NESDIS (National Environmental Satellite, Data, Information Service (http: / /satepsanone.nesdis.noaa.gov) which relate alerts on sulfur dioxide (SO2) into the atmosphere, reported no abnormality in the volcanic complex.

Thermal radiation released by the MODVOLC (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) MODIS on its website (http://modis.higp.hawaii.edu/) and Mirova (Middle InfraRed Observation of volcanic activity) on its website (http : // www.mirovaweb.it/) monitoring systems that indicate significant changes in surface temperature, reported no heat alert in the area associated with volcanic complex.

There are no reports of local authorities or communities about perceived anomalies in the volcanic area.
Although it had observed no changes in surface activity, increasing the VT type of seismicity and the characteristics of the seismicity LP, exceeding the reference level for this complex, suggest the appearance of deep process which involve changes in the internal behavior of the volcanic system. Therefore, the alert level is modified at YELLOW.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

July 07, 2016. Planchon-Peteroa , Chile :

Source : Sernageomin

Le niveau d’activité du complexe est au niveau :
NIVEAU JAUNE : changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour une éruption: semaines / mois.

944 événements en relation avec des processus de fracturation de matériau rigide appelés volcano-tectoniques ( VT) ont été enregistrés
avec une amplitude maximale locale (ML) de 3,3. Le plus grand était situé à 6,3 km au nord (N) du cratère principal à une profondeur de 3,2 km. De même, il a été classé 1635 événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, connus sous le nom d’événements longue période (LP), présentant une énergie maximale de déplacement réduit (RDC) de 1,0 cm2.

La plupart des événements de type VT étaient situés dans une zone entre les cratères actifs et 6,5 km en direction NNE montrant un alignement clair avec des profondeurs de l’ordre de 6,5 à 8 km, tandis que les tremblements de terre de type LP ont montré un changement dans leur contenu spectral , passant des fréquences dominantes entre 1,9 et 2 Hz à 4 à 5 Hz, avec un emplacement à proximité de la zone des cratères et des profondeurs d’environ 1,5 km .

Les images de la caméra IP, ne présentaient aucun dégazage anormal du cratère principal, montrant une colonne de gaz minimale.

Selon les données obtenues par deux (2) inclinomètres électroniques, les mesure de la déformation on noté une stabilité dans leur composants sans montrer aucun changement morphologique du complexe.

Les images satellites de l’OMI (L’Instrument de surveillance de l’ozone) (http://so2.gsfc.nasa.gov/) et NESDIS (National Environmental Satellite, données, Service d’information, (http://satepsanone.nesdis.noaa.gov) qui rapportent des alertes sur les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère, n’ont signalé aucune anomalie dans le complexe volcanique.

Le rayonnement thermique publié par le MODVOLC (Resolution Imaging Modéré spectroradiomètre) MODIS sur son site Web (http://modis.higp.hawaii.edu/) et Mirova (Moyen InfraRed Observation de l’activité volcanique) sur son site Internet (http: // www.mirovaweb.it/~~number=plural) systèmes de surveillance qui indiquent les changements importants de température de surface, n’a rapporté aucune alerte thermique dans la zone associée à complexe volcanique.

Il n’y a aucun rapport des autorités locales ou des communautés au sujet d’anomalies perçues dans la zone volcanique.
Bien que n’ayant observé aucun changement dans l’activité de surface, l’augmentation de la sismicité de type VT ainsi que les caractéristiques de la sismicité LP, dépassant le niveau de référence pour ce complexe, suggèrent l’apparition de processus en profondeur qui impliquent des changements dans le comportement interne du système volcanique. Par conséquent, le niveau d’alerte est modifié au niveau JAUNE

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

07/07/2016. Planchon-Peteroa , Chili :

Source : Sernageomin

Rapport spécial d’activité volcanique (REAV)
Région Maule. 28 JUIN 2016 22:02 h (heure locale).

Le Service de géologie national et des mines (SERNAGEOMIN) décrit les informations suivantes obtenues par l’équipement de surveillance traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud, sur l’interprétation de données centrale du Réseau national de surveillance du volcan Planchón -Peteroa :
Aujourd’hui, mardi 28 Juin 2016 à 22:02 heure locale (02h02 GMT), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Planchón -Peteroa, ont enregistré un (1) tremblement de terre associé à la fracturation des roches (volcano – tectonique), situé à 4,3 km au Nord-Nord-Est (NNE) du cratère principal.

La localisation obtenue était la suivante:
TEMPS D’ORIGINE: 22:02 hl (GMT -4)
LATITUDE: 35 ° 12’10.20 « Sud
LONGUEUR: 70 ° 33’21.60 « Ouest
PROFONDEUR: 4,8 km
MAGNITUDE LOCALE: 3.4 (ML)

Observations:
1. Aucune activité de surface n’est enregistrée sur le volcan par les caméras IP.
2. Aucun autre événement du même type ou signe précurseur d’une activité accrue après le séisme enregistré.
Le SERNAGEOMIN continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements de l’activité volcanique dans la région.

02/07/2016. Le Service de géologie national et des mines (SERNAGEOMIN), en charge du Réseau national de surveillance volcanique du Chili (RNVV) et l’ Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (OVDAS) ont déclaré le niveau d’alerte technique jaune pour le complexe volcanique Planchón -Peteroa, situé dans la municipalité de Romeral , province de Curicó, Région de Maule au Chili. Les villes les plus proches sont Los Queñes et Paso Vergara.
L’institution technique a déclaré que la cause de cette décision est l’activité sismique accrue observée pendant quelques jours, concentrée dans une zone immédiatement au-dessous du cratère principal. Cela impliquerait, un processus d’activation de système de fracture qui pourrait alors faciliter la remontée du magma et donc déclencher un épisode éruptif en semaines / mois.

« Bien que les événements enregistrés aient des niveaux d’énergie faibles et ne soient détectés qu’en utilisant le réseau de surveillance sensible installé sur ce volcan, l’augmentation de la sismicité et l’emplacement de ces événements suggère des variations dans le niveau de base d’activité du volcan et il en a résulté la modification du niveau d’alerte au niveau jaune « , a déclaré le directeur national du SERNAGEOMIN, Rodrigo Alvarez Seguel.
Pour sa part, le maire de la région de Maule, Pablo Meza Donoso, a déclaré: «nous sommes en coordination constante avec le SERNAGEOMIN, l’Onemi et les organismes compétents pour surveiller l’activité du volcan. »
En outre, Ricardo Toro, directeur national de l’ONEMI a déclaré que «la déclaration ensemble du système de protection civile d’alerte jaune est activée, tant au niveau communautaire, provincial que régional. En outre, tous ont des plans d’urgence préparés , et la surveillance nécessaire du complexe volcanique est augmentée , à la fois au niveau local, et instrumentalement « .

La surveillance du Peteroa Planchón se fait par 6 stations sismologiques, des capteur infrasons , 3 caméras IP , 2 inclinomètres.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

03/07/2016. Planchón -Peteroa , Chili :

Source : Sernageomin

Photo : minutoya.com , T13 cl.

Rapport spécial d’activité volcanique (REAV).

Région de Los Lagos. 23 juin 2016 13h20 (heure locale).

Le Service de géologie nationale et des mines (SERNAGEOMIN) décrit les informations suivantes obtenues par l’équipement de surveillance traitées et analysées par l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud, interprétation des données centrale du Réseau national de surveillance du volcan :
Au cours des trois derniers jours, il y a eu une augmentation de l’activité sismique sous le volcan Calbuco, représenté par l’enregistrement d’un total de 161 événements liés à la fracturation du matériel cortical (type VT), qui ont été situés sur l’ édifice volcanique, à des distances de 1 à 4 km au NO du cratère actif et à 8-10 km de profondeur.

De même, dans la dernière période, il y a eu une variation à la hausse des enregistrements de l’inclinomètre électronique (équipement pour mesurer la déformation de la croûte) , situé à 4,5 K m à l’Ouest du cratère, ce qui représente une augmentation cumulative de 60 mrad, ce qui suggère un processus inflationniste.
Les observations ci-dessus suggèrent des activités d’une chambre magmatique profonde qui conduirait à l’activité sismique accrue et à la déformation de la croûte. Il est donc conclu que le système volcanique est en déséquilibre , dépassant son niveau de base. Par conséquent, son niveau de d’alerte techniques est relevé à niveau d’alerte jaune, avec une attention particulière à son évolution.
Dans ces conditions , est considérée comme zone à haut risque la zone immédiatement à proximité du cratère principal , à moins de 2 km, et il est recommandé d’en limiter l’accès.
Le SERNAGEOMIN continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements de l’activité volcanique dans la région.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

24/06/2016. Calbuco , Chili :

Source : Sernageomin.

Photo : Wikipedia

Le niveau d’activité du volcan est au niveau :
NIVEAU JAUNE : changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour une éruption: semaines / mois.

– Au cours de cette période 332 événements sismiques ont été enregistrées, dix-sept (17) ont été classés comme volcano-tectoniques (VT) associé à des procédés de fracturation de matériau rigide. De même, trois cent quinze (315) événements associés a la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, identifiés comme des tremblements de terre volcaniques longue période (LP) et très longue période (VLP) ont été enregistrés .

– En ce qui concerne la sismicité VT, magnitude locale (ML) était inférieur ou égale à M1,5. L’événement de plus grande énergie était situé sur le flanc Sud-Est (SE) , à 5,3 km cratère par rapport au cratère El Agrio avec une profondeur d’environ 8,2 km.
– En ce qui concerne les événements liés à la dynamique des fluides, les événements de type LP ont présenté des grandeurs locales (ML) de moins de M1,2 , tandis que les événements VLP ont présenté des grandeurs locales ( ML) inférieures à M1,7 ; ces événements ont été localisés autour du cratère.
– Tout au long du mois, il a été noté un signal de tremor constant, augmentant légèrement en amplitude ces derniers jours et principalement associé à la sortie de matière particulaire (gaz et de cendres) du cratère El Agrio . Les fréquences dominantes sont en général concentrées dans une largeur de bande allant de 0,5 à 2,7 Hz, sauf pour les derniers jours où le domaine de fréquences a été compris entre 3,5 et 4,0 Hz combinant les caractéristiques du tremor et des événements LP continus et répétitifs, signaux caractéristiques dans les processus précédents du volcan.
– A partir des données obtenues à partir des quatre (4) stations GNSS, la déformation de la surface du volcan est apparue stable.

L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée sur le volcan Copahue par l’équipe DOAS (Spectrométrie par Absorption optique différentielle ) Station Triplets, installé à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 1844 ± 2040 t/jour et une valeur maximale de 5848 t / jour, relevée le 8 Juin, cette valeur est considérée comme élevée pour ce volcan.
– Les caméras IP installées près du volcan ont enregistré une émission de gaz constante du cratère actif (El Agrio), une incandescence a été observée tout au long de la période. Cependant, ces derniers jours, il y a eu des augmentations spécifiques de l’intensité et de la hauteur, des exhalaisons de gaz associées à une température plus élevée et, éventuellement, de petites explosions phréatiques ou des «projections» d’objets balistiques limités à la zone du cratère.

– Le rayonnement thermique publié par Mirova (Moyen InfraRed Observation ) sur son site Internet (http://www.mirovaweb.it/) et MODVOLC (Moderate Resolution Imaging spectroradiomètre) MODIS sur son site Internet (http: // modis .higp.hawaii.edu /), systèmes de surveillance qui indiquent des changements significatifs dans la température de surface, a noté des anomalies thermiques qui ont été observées au cours de la première quinzaine du mois, le 04, 08, 11, 13 et 14 , avec des enregistrement d’une valeur de puissance radiative maximale (PRV) de 14 MW le 14 Juin, valeur considérée modérée.
Tout ceci suggère une nouvelle intrusion de magma dans les couches de surface, peut-être un petit volume en fonction de l’absence de signes significatifs de déformation du volcan. Par conséquent, est considéré comme zone à haut risque celle contenue dans un rayon de 1,5 km autour du cratère El Agrio et il est recommandé d’en limiter l’accès.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

22/06/2016. Copahue , Chili :

Source : Sernageomin.

Rapport d’activité volcanique (RAV)

Le Service de Géologie National et des mines (SERNAGEOMIN) décrit ci-après les informations obtenues par le biais des équipes de surveillance du Réseau national , traités et analysés par l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud, centre d’interprétation des données de surveillance du volcan Nevados de Chillan :

Le niveau d’activité du complexe volcanique est au niveau :

NIVEAU JAUNE : changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour une éruption: semaines / mois.

Trois cent quatre-vingt-sept (387) événements sismiques, dont quarante-huit (48) étaient liés à des processus de fracturation de matériaux rigides ont été enregistrés, appelés séismes volcano-tectoniques (VT) avec une amplitude maximale locale (ML) de M 1,9. Ces événement ont été situés à 1,4 km à l’Est-Sud-Est (ESE) du cratère actif , à une profondeur de 2 km .
En outre, trois cent trente neuf (339) tremblements de terre liés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan ont été enregistrés, appelés événements longue période (LP). L’évènement LP le plus important a été un séisme de magnitude (ML) de 2,1, avec un petit déplacement réduit de (RDC) 25,3cm2.

– L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée dans le complexe volcanique du Nevados de Chillan par l’équipement DOAS (Spectrométrie d’absorption Optique différentielle ) , Station Chillán, situé à 3 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, mesures effectuées seulement deux jours au cours de la seconde moitié du mois, montrent une valeur moyenne de 544 ± 17 t /jour. Il est à noter qu’en raison de la nature pulsatile des données du processus éruptifs , celles ci montrent une grande variabilité et des intermittences à la réception.
Cependant, une baisse a été observée dans les émissions de dioxyde de soufre par rapport aux mois précédents.

– Selon les données fournies par quatre (4) stations GNSS qui surveillent la déformation de la surface du complexe volcanique, certaines variations sont observées , de faible amplitude , dans les composantes horizontale et verticale , qui ne dépassent pas 0,25cm / Mois et 0,35 cm / mois, respectivement . À leur tour, les lignes de controle qui traversent le complexe n’ont pas montré de taux supérieur à 0,5 cm / mois. En outre les données de deux (2) inclinomètres installés autour du complexe ne présentent pas de déformation interne liée à l’évolution du volcan et ont observé des variations de faible ampleur.
Les images, obtenues par le réseau de caméras installées dans la région, ont montré une faible activité pulsatile de surface, principalement caractérisée par un panache d’émission blanchâtre associée à la vapeur d’eau.
Il n’a pas été observé de lueur nocturne.

 

– Les images publiées par le Groupe Soufre Dioxyde (instrument de surveillance de l’ozone – http://so2.gsfc.nasa.gov/) et NESDIS (National Environmental Satellite, données, et information – OMI groupe http: // satepsanone .nesdis.noaa.gov) n’ont signalé aucune anomalie dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2 ) dans l’atmosphère du secteur du complexe volcanique.

– Le rayonnement thermique publié par le MODVOLC (Moderate Resolution Imaging Spectroradiometer) MODIS sur son site Web (http://modis.higp.hawaii.edu/) et Mirova (Moyen InfraRed Observation de l’activité volcanique) sur son site Internet (http: / /www.mirovaweb.it/), systèmes de surveillance qui indiquent des changements importants dans la température de surface, n’ont pas signalé d’ alertes thermiques dans la zone associée au complexe volcanique.

Le suivi des paramètres pour les quinze derniers jours indiquent une diminution de l’activité , suggérant tendance à la stabilité du système volcanique, ce qui indique que l’interaction entre le corps magmatique de surface et le système hydrothermal a été plus faible peut-être due à la dynamique d’ un apport calorique plus faible et un faible volume du corps magmatique sous-jacent .
Dans ce scénario, il est encore possible de voir apparaitre de nouvelles explosions phréatiques et / ou éruptions phreato-magmatiques des cratères actuellement actifs compte tenu des caractéristiques pulsatiles indiquées de l’activité actuelle.
Par conséquent le niveau d’alerte volcanique reste au NIVEAU JAUNE.
Considérant comme une zone à haut risque la zone à moins de 2 km des cratères actifs , il est recommandé de limiter l’accès à cette zone.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

08/06/2016. Nevados de Chillan , Chili :

Source : Sernageomin

Rapport spécial d’activité volcanique :

Le service National de Géologie et des Mines, qui a eu connaissance des éléments suivant , au travers des équipements et des enregistrements analysés par l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud rapporte que :

Le Mardi 24 Mai 2016 , à 12h01 heure locale ( 16h01 GMT) , les stations de surveillance installées dans les environs du volcan Tupungatito ont enregistré un (1) séisme associé à un processus de fracturation de roches ( volcano- tectonique). Cet évènement a été localisé à 8 km à l’Ouest du cratère principal.

La localisation obtenue est la suivante :

Temps d’origine : 12h01 hl ( GMT-4)
Latitude : 33°23’53 » Sud
Longitude : 69°54’50?Ouest
Profondeur : 0,23km
Magnitude locale : M 3

Observations:

Au moment d’émission de ce rapport , il a été enregistré 5 répliques de plus faible magnitude. Il n’existe aucune information des autorités ou en général sur la perception de ces évènements.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste à VERT.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

29/05/2016.  Tupungatito , Chili :

Source : Sernagéomin.

Photo : losandes.com.ar

Le niveau d’activité du volcan est au niveau : JAUNE : Changements dans le comportement de l’activité volcanique , temps probable pour une eruption : -Heure/ semaines / mois.
Le Service National de géologie et des mines (SERNAGEOMIN) et le réseau national de suivi du volcan (RNVV), à travers l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), sur la base de l’analyse des informations obtenues par l’équipement de suivi et la surveillance du complexe volcanique, communique:

Durant cette période 241 évènements sismique (241) dont trente-quatre (34) ont été classés comme volcano – tectoniques (VT) associés à des processus de fracturation de matériau rigide ont été enregistrés . De même, deux cent sept (207) événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan et identifiés comme des tremblements de terre volcaniques longue période (LP) et très longue période (VLP) ont été enregistrés .

En ce qui concerne l’activité sismique VT, les magnitudes locales (ML) sont inférieures ou égales à M2,0. L’événement le plus important en énergie a été situé sur le flanc Est-Nord-Est , à 11,3km du cratère El Agrio avec une profondeur d’environ 6,8 km.

En ce qui concerne les événements liés à la dynamique des fluides,( LP), ces événements avait une magnitude locale (ML) inférieure à M1,5 et un déplacements réduit (RDC) de moins de 4,7 cm2, tandis que les événements VLP présentaient des grandeurs locales (ML ) de moins de M 1,6 et un déplacements réduit (RDC) en-dessous de 21,5cm2, ces événements ont été situés autour du cratère actif.
-Pendant le cours du mois, il y a eu un signal de tremor constant, principalement associé à la sortie de matière particulaire (gaz et cendres) du cratère EL Agrio, qui a enregistré des valeurs de DRC oscillantes, généralement inférieures à 2cm2, valeurs considérées comme faible pour ce volcan. Les fréquences dominantes sont concentrées dans une bande passante entre 0,5 et 1,5 Hz.

A partir des données obtenues depuis les quatre (4) stations GNSS, cherchant à mesurer la déformation de surface du volcan, il a été observé que les composantes horizontales et verticales ont montré des variations de faible ampleur.
L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée sur le volcan Copahue par l’équipe DOAS (Spectrométrie différentielle Absorption optique) Station Triplets, installée à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 640 ± 268 t /jour et une valeur maximale de 1775 t / jour enregistrée le 3 mai. Le débit moyen est considéré à des niveaux modérés pour ce volcan.
Les caméras IP installées près du volcan ont enregistré l’émission constante de matériel provenant du cratère actif (El Agrio)
Principalement un dégazage blanchâtre accompagné d’incandescence. Ces émissions ont été caractérisées par la plupart du temps,par une couleur grise, montrant la présence de matériau particulaires.

25/05/2016. Copahue , Chili :

Source : Sernageomin

Le niveau d’activité du volcan est au niveau: JAUNE ; changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable
pour une éruption: semaines / mois.
Sur la base de l’analyse des informations obtenues par l’équipement de surveillance et l’observation du volcan , le Service National de Géologie et des Mines (SERNAGEOMIN) – Observatorio Volcanológico de Los Andes del Sur (OVDAS), communique:

Au cours de cette période , soixante-deux (62) événements sismiques ont été enregistrés, dont trente-trois (33) ont été classés comme volcano-tectoniques (VT) associés à des procédés de fracturation de matériaux rigides.
De même, vingt-neuf (29) ont été enregistrés comme des événements associés à la dynamique des fluides à l’intérieur de l’édifice et ont été identifié comme des tremblements de terre volcaniques de longue période (LP) et de très longue période (VLP).

En ce qui concerne l’activité sismique VT, les grandeurs locales (ML) sont inférieures ou égales à M 2,2. L’événement de plus grande énergie était situé sur le flanc Est-Nord-Est (ENE) à 12,4 km par rapport au cratère El Agrio , à une profondeur de 8.4 km.
En ce qui concerne les évènements en relation avec la dynamique des fluides, (LP), ils ont présenté des grandeurs locales (ML) inférieures à M1,9 et une valeur de déplacement réduit (RDC) en-dessous de 7,7cm2. Les événements VLP ont présenté des grandeurs locales (ML) inférieures à M1,5 et des valeur de déplacement réduit (RDC) de moins de 10,4 cm2. Ces événements sont situés autour du cratère.

Tout au long du mois, il y a eu un signal de tremor constant, principalement associée à la sortie de la matière particulaire (gaz et cendres) du cratère El Agrio, enregistrant des valeurs de RDC oscillants généralement en dessous de 3cm2 , valeurs considérées comme intermédiaires
pour ce volcan. Les fréquences dominantes sont concentrées dans une largeur de bande comprise entre 1 et 2 Hz.

A partir des données obtenues de cinq (5) stations GNSS, qui cherchent à mesurer la déformation de la surface du volcan, il a été observé que les composantes horizontales et verticales ont montré des variations de faible ampleur, avec une tendance au maintien des taux signalés précédemment. Le plus haut taux de variation des composantes verticales est de 0.2cm / mois, enregistré à la station la plus proche du cratère. Par rapport à la ligne qui traverse le volcan, on a observé que cette faible valeur n’a pas montré de variations, restant stable au cours de la période considérée.

L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée sur le volcan Copahue par l’équipe DOAS (Spectrométrie par Absorption optique différentielle ) Station Triplets, installé à 5 km à l’Est-Nord-Est (ENE) du cratère actif, a présenté une valeur moyenne de 921 ± 37 t/jour et une valeur maximale de 2323 t / jour , le 4 Avril . Les caméras IP installées près du volcan ont enregistré l’émission constante de matériel provenant du cratère actif (El Agrio), accompagnés d’incandescence. Ces émissions présentent la plupart du temps, une couleur grise , montrant la présence de matière particulaire.

Bien qu’une tendance à la baisse de l’énergie sismique soit enregistrée par les indicateurs de suivi du volcan décrits ci-dessus, ils indiquent la poursuite de l’activité liée avec l’interaction d’ un corps de magma de faible volume , à un niveaux plus ou moins profonds sous le volcan et le système hydrothermal volcanique de surface, sans déséquilibrer ce système, en le maintenant dans ce qu’on appelle un équilibre « méta-stable ». Cette activité peut se poursuivre pendant une longue période d’une manière oscillante, sans écarter des augmentations spécifiques liées à de petite explosions phréatiques et / ou une faible activité strombolienne dans la région du cratère. Par conséquent, la limitation d’accès à la zone proximale d’ un rayon de 1,5 km autour du cratère El Agrio est recommandée . Le niveau d’alerte technique reste au niveau JAUNE .
Le SERNAGEOMIN -OVDAS continue à être attentif, et rapportera en temps opportun sur les changements dans l’activité qui peuvent se produire.

20/04/2016. Copahue , Chili :

Source : SERNAGEOMIN -OVDAS

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV) , région de Biobio 18 Mars 2016 13h50 HL.

Le Service National de Géologie et des mines (SERNAGEOMIN), à travers l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), rapporte que :
Vendredi 18 Mars 2016 , à partir de 08h44 heure locale (11h44 GMT) , Il y a eu un changement dans l’activité sismique du Complexe volcanique du Nevados de Chillan , représenté par l’apparition d’un épisode de sismicité de longue période (signaux liés à la circulation des fluides dans le système volcanique) , répétitifs, à un taux d’occurrence de 3 à 4 événements par minute,de faible énergie (DRC> 1cm2), mais importants d’un point de vue qualitatif, car il suggère une activité accrue d’un système magmatique superficiel.

Dans ce scénario, il augmente la possibilité d’apparition d’explosions et / ou d’éruptions phréatiques et / ou phréatomagmatique , d’une intensité plus élevée que celles survenues précédemment. Par conséquent, il importe de considérer comme zone de risque élevé volcanique la zone définie à 2 km des cratères nouvellement actifs et d’en restreindre complètement l’accès.
Le niveau d’alerte volcanique technique reste au niveau jaune, avec une attention particulière à son évolution.
Le SERNAGEOMIN -OVDAS continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements dans l’activité volcanique dans la région.

20/04/2016. Nevados de Chillan, Chili :

Source : Sernageomin.