Comme nous l’apprend Claude Granpey sur son blog, l’activité du volcan Copahue, au Chili, continue et le niveau d’alerte est passé à orange. Une zone de sécurité de 3 kilomètres a été mise en place autour du volcan, sans pour autant impliquer d’évacuations. Le nombre de petites explosions ne cesse d’augmenter, et les derniers rapports prédisent une forte “probabilité d’événements éruptifs mineurs.”

C’est un évènement tellement rare et unique que le terme « Desierto florido » désigne avec précision ce phénomène qui se déroule au Chili, dans l’Atacama, le désert le plus aride et sec du monde.
Ce phénomène est récent et encore mal connu du fait de sa rareté ; le dernier « Desierto Florido » a eu lieu en 2011. Cette année-là, le réchauffement des courants marins du littoral chilien eut comme conséquence une augmentation des précipitations à intervalles réguliers. De plus il n’y eut pas de gelées qui auraient pu couper la germination… le résultat fut saisissant pendant les mois d’octobre, novembre et décembre de cette même année.
La floraison des quelques 200 variétés de plantes rares telles que les Griffe de Lion ou les Leontochir Ovallei, s’accompagne de l’apparition d’animaux  et d’insectes venus d’ailleurs.
Même s’il reste très difficile de programmer un voyage pour l’observation du phénomène, la découverte de l’Atacama reste un voyage extraordinaire.

Découvrez nos voyages au Chili, entre volcans et désert d’Atacama !

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités