A l’heure où les énergies renouvelables – la géothermie en particulier – sont de plus en plus d’actualité, on peut lire sur le site Canada.com un article intéressant sur les geysers que l’on rencontre dans les zones de sources chaudes tant convoitées par les adeptes de la géothermie.

L’auteur de l’article rappelle tout d’abord que le “Vieux Fidèle” porte bien son nom et fait le bonheur des touristes à Yellowstone toutes les 50 à 90 minutes. Les horaires de ses jaillissements sont d’ailleurs indiqués dans le lodge du Parc.

A Geysir en Islande, si le Strokkur – la baratte – se manifeste très régulièrement toutes les 5-10 minutes, il n’en va pas de même du Grand Geyser qui est beaucoup moins nerveux. Il lui arrive de connaître de mini éruptions, mais (malheureusement !), lors des grandes occasions, on déverse dans son cratère quelques dizaines de kilos de savon et le geyser expulse eau et vapeur pendant plusieurs minutes avant de retomber dans la léthargie.

Le Lady Knox en Nouvelle Zélande connaît le même manque de virilité. Pour qu’il se manifeste quotidiennement à 10h15, un ranger jette du détergent dans l’orifice et les touristes présents peuvent assister à un jaillissement d’eau et de vapeur (en fait, surtout de vapeur) jusqu’à une vingtaine de mètres de hauteur, bien assis dans un amphithéâtre !

Pourquoi le savon parvient-il à provoquer l’éruption d’un geyser ? Tout simplement parce qu’il a pour effet de réduire la tension de surface de l’eau qui a été portée à haute température à l’intérieur du conduit par la chaleur des profondeurs. Cette tension est due à la force d’attraction des molécules d’eau qui, à température normale, lui donne son aspect liquide. Dans les liquides, ces molécules se caractérisent par leur proximité alors que, pour les gaz, l’espace qui les sépare est plus grand. En conséquence, si l’on parvient à réduire la tension de surface d’un liquide, les molécules d’eau (H2O) se séparent plus facilement les unes des autres de sorte que le liquide devient un gaz. Les molécules des tensioactifs, substances qui comprennent les savons et les détergents, se frayent un chemin entre les molécules d’eau de sorte que l’eau bouillante se transforme instantanément en vapeur. Cette vapeur repousse violemment l’eau qui s’est accumulée dans le conduit et l’éruption du geyser se produit.

Merci à Claude Grandpay pour les éléments de cet article que je vous invite à lire en entier sur blog ici

Contactez nous pour voyager en Islande et observer la ponctualité du Strokkur qui jaillit à 20-25 mètres beaucoup plus souvent que n’importe quel autre geyser au monde !

VOIR TOUTES NOS NEWSLETTERS

L’aéroport international de Keflavik (Reykjavik) est à nouveau ouvert au public, alors que le nuage de cendres entraîne quelques désorganisations des vols dans l’espace aérien du nord de l’Angleterre, l’Irlande, l’Ecosse ainsi que dans quelques aéroports en Norvège.

L’éruption  reste stable. La route principale, N°1 entre Vik et Skaftafell et a été fermée à plusieurs reprises depuis le début de l’éruption, mais elle pourrait ré-ouvrir à nouveau aujourd’hui.

Retrouvez les prévisions du déplacement du nuage de cendres ici pour le 24 et le 25 mai.

Pour un voyage d’expédition au Grimsvötn en Super Jeep, contactez-nous

Suivez l’actualité du Grimsvötn avec nos newsletter en ligne

 

Photo Eyjafjallajökull 2010

Cette année, c’est le volcan Islandais de Grimsvötn qui fait l’actualité scientifique.
Mathieu Vidard consacre donc son émission scientifique “La Tête au carré” à cette nouvelle éruption.
Mardi 24/5, 14-15h sur France Inter – Écoutez l’émission ici
Les invités sont  P. Allard, J.M. Bardintzeff, A. Guérin, C. Dumas.

Pour découvrir ce volcan, retrouvez nos voyages “Spécial éruption” sur le Grimsvötn et contactez-nous
(Accès par l’intérieur de l’Islande puis par le glacier Vatnajökull en Super Jeep pour  accéder au site éruptif)

Pour suivre l’actualité de l’éruption, retrouvez toutes nos newsletters ici.

Le 23 mai 2011

Les médias britanniques ont rapporté que le nuage de cendres de l’éruption du Grímsvötn en Islande pourrait atteindre l’Ecosse ce soir. Toutefois, sa hauteur ne dépassera probablement pas 20 000 pieds, ce qui est beaucoup plus bas que l’altitude à laquelle vole la plupart des avions transportant des passagers. (voir l’évolution du nuage de cendres ici)
Eurocontrol a publié une déclaration ce matin précisant que le trafic aérien devrait être peu perturbé sur le continent européen.
Toutefois, le nuage de cendres qui recouvre maintenant le Groenland a contraint Air Greenland à annuler ses vols à destination de Copenhague aujourd’hui. La Norvège a aussi annulé ses vols vers le Svalbard (Spitzberg).

Pendant ce temps, les conditions météo sont hivernales dans l’Est et c’est pas moins de 600 voyageurs qui arriveront demain par le ferry à Seydisfjordur et qui seront surpris de découvrir les paysages enneigés.

Pour un séjour “spécial éruption” vous menant en super jeep sur le site de l’éruption pour approcher au plus près du Grimsvötn, contactez-nous.

D’après les prévisions météo, les autorités pensent ouvrir à nouveau l’aéroport international de Keflavik dans l’après-midi au dire de la presse islandaise.

Vous pouvez consulter ICI le rapport de dispersion du nuage de cendres dans l’espace européen.

Prêts à partir pour assister à l’éruption en direct envoyage “spécialéruption”, contactez-nous.

(accès par l’intérieur en Super Jeep sur la glacier pour aller jusqu’au site de l’éruption)

Photo Eyjafjallajokull 2010

 

La route de Vik à Freysnes (glacier) est à nouveau fermée par la protection civile car la visibilité dans la région est extrêmement faible et ne dépasse pas les quatre mètres.

Selon lesinformations du Bureau de la météo islandaise, les vents du nord devraient souffler sur le pays avec une vitesse de 10-18 mètres par seconde, les retombées de cendres devrait être importantes dans le Sud-Est et à l’Est toute la journée.

Tous les vols intérieurs ont été annulés ce matin. La situation sera réévaluée à 17 heures (19h en France). Les vols internationaux ont été annulées ce matin, mais pourraient reprendre dans l’après-midi.

Les météorologues pensent que le continent Européen ne devrait pas être affecté par les cendres, celles-ci étant beaucoup plus grossières, le nuage se disperse moins et les retombées sont plus locales. En savoir plus ici

Les premiers échantillons de cendres ont montré qu’il ne contiennent pas de quantités importantes de produits toxiques, tels que le fluor. Toutefois, les particules de cendres sont vitreuses et peuvent irriter les muqueuses des organes respiratoires, le système digestif et les yeux des animaux.

Voyages “spécial éruption” sur le Grimsvötn

Partez cette semaine voir l’éruption, contactez-nous

Le 22 mai 2011

Le nuage s’est déplacé lentement vers l’ouest et à l’heure du dîner il pouvait être vu à Reykjavík et dans les communes avoisinantes. Les gens ont également signalé des chutes de cendres à Akureyri, dans le nord et sur les îles Westman dans le sud.

Les habitants sont invités à garder leurs fenêtres fermées et, pour ceux qui ont des problèmes respiratoires, à éviter d’aller à l’extérieur. Les scientifiques estiment que les chutes de cendres ne devrait pas se poursuivre pendant plusieurs jours.

Il est également jugé peu probable que l’éruption de Grímsvötn a autant d’impact sur le trafic aérien que l’éruption de Eyjafjallajökull l’an dernier. Cependant, tous les vols à destination et en provenance d’Islande, ainsi que les vols intérieurs ont été annulés pour demain matin.


Dès la réouverture de l’aéroport international, nous vous amènerons sur le glacier au pied de l’éruption. Pour plus de renseignements, contactez nous.

Photo Eyjafjallajokull 2010

A Kirkjubæjarklaustur sur la côte Sud-Est de l’Islande les retombées de cendres ont obscurcie le ciel et il faisait “nuit” en milieu d’après midi. L’air était tellement chargé de particules qu’il était difficile de rester dehors !

Tout à coup, vers 13h50 (15h50 en France),une trouée de lumière a percé le ciel  et les agriculteurs ont essayé de rassembler leur bétail pour les mettre à l’abri à l’intérieur.

Photos disponibles ici

Notre équipe est rentrée ce soir d’une excursion sur le Vatnajokull, au pied du volcan. Photos et vidéos à venir…

Dès la réouverture de l’aéroport international de Keflavik, venez avec nous sur le glacier en super jeep sur le site de l’éruption. Contactez-nous

Le 22 mai 2011

Magnús Gudmundsson Tumi, professeur de géophysique à l’Université d’Islande estime que l’éruption de Grímsvötn est en diminution. Pourtant, la cendre continue de retomber en quantité dans la partie sud-est de l’Ile. Gudmundsson a volé au-dessus de l’éruption ce matin et pense que même si celle-ci est assez vaste, elle est maintenant moins importante qu’initialement.

L’éruption est plus grande que d’autres éruptions de ces dernières années en Islande, mais le volcanologue pense qu’il est probable quele volcan  ne maintienne cette importante activité que  pour quelques jours, bien qu’il soit trop tôt pour le dire avec certitude. La fissure éruptive n’est pas très longue et d’une largeur de 500 à 800 mètres de large.

Dès la réouverture de l’aéroport international de Keflavik, vous pouvez partir avec nous à la rencontre de l’éruption. Contactez-nous

Voyage “spécial éruption”