Volcans : actuel Niveau d’alerte: NORMAL
Aviation : actuel Code couleur: Vert

Mise à jour d’activité: Tous les volcans de la chaîne des Cascades de l’Oregon et de Washington sont à des niveaux de fond normaux de sismicité. Ceux-ci incluent le mont Baker, Glacier Peak, le mont Rainier, le mont St. Helens, et le Mont Adams, dans l’État de Washington; et le mont Hood, le Mont Jefferson, Three Sisters, Newberry et Crater Lake dans l’Oregon.

Observations récentes: Au cours de la semaine écoulée, les petits tremblements de terre ont continué sous le mont Rainier et le mont St. Helens, qui sont toujours considérés comme faisant partie de l’activité normale de fond.

02/05/ 2016.  Chaine des Cascades , Etats Unis :

Source : YVO

Bulletin d’activité du volcan Reventador
Dimanche 01 mai 2016

RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN
l’activité reste élevée sur le volcan.
En raison de la couverture nuageuse dans la zone aucune activité de surface n’a pu être observée .

ANNEXE et OBSERVATIONS TECHNIQUE
Sismicité:
Depuis 11h00 (TL) hier jusqu’à 11h00 (TL) aujourd’hui, 32 explosions, 29 événements longue période (LP), 4 épisodes de tremor harmonique (TRA), 6 épisodes de tremor d’ émission ont été enregistrés .
Observations, des émissions et des cendres:
En raison de la couverture nuageuse dans la région on ne dispose pas du journal d’activité de surface.
Pluies et lahars:
Aucune pluies n’ont été enregistrées dans le secteur.
INFORMATIONS GÉNÉRALES
Ce rapport sur une base quotidienne sera publiée à 12h00 (TL) . Dans le cas d’une augmentation ou d’un changement dans le comportement du volcan il sera en outre émis immédiatement un rapport spécial.

02 /05/ 2016. Reventador , Equateur :

Source : IGEPN

Photo : José Luis Espinosa Naranjo.

Le Gouvernement du Costa Rica ferme le parc du Volcan Turrialba en raison de l’ éruption .

2 mai 2016. L’accès au volcan Turrialba a été fermé, avec un périmètre de sécurité établi de cinq kilomètres (3,1 mile) , en raison du démarrage d’un nouveau cycle d’éruptions, a déclaré dimanche le bureau de gestion de la situation d’urgence nationale . « En raison de l’activité constante du volcan Turrialba et l’arrivée des touristes et des curieux, les autorités » ont décidé de restreindre l’accès, a indiqué l’agence dans un communiqué.
Le Réseau national de Sismologie ( RSN) et L’ Observatoire de Volcanologie et Sismologie , ou OVSICORI, ont enregistré au moins six éruptions dimanche matin qui ont libéré du gaz et des cendres dans l’atmosphère.

Le volcan a montré une activité constante depuis samedi, ont indiqué des responsables. « Après quelques semaines de calme relatif et avec plusieurs rejets de cendres et de petites explosions isolées au début de cette année, le volcan Turrialba a commencé un nouveau cycle d’éruptions », a déclaré le volcanologue du RSN , Raul Mora.
Une libération prolongée de cendres avec un niveau élevé de l’activité sismique a été enregistré presque toute la journée de samedi. Les résidents doivent rester en dehors de la zone d’accès restreint autour du volcan, qui est dans le parc national.

Certains contrôles d’accès seront placés dans les communautés de La Pastora et Guarumos pour éviter les entrées dans le parc et ses environs.
Ce matin, de nouvelles éruptions ont eu lieu avec des chutes de cendres . La première a été signalée à 6h43 du matin et la seconde à 7h36 .

Le Turrialba est entré dans sa phase d’éruption la plus active depuis Octobre 2014. Le Turrialba, situé à environ 70 kilomètres (43,5 miles) à l’Est de San Jose, mesure 3.340 mètres (10.950 pieds) de haut, ce qui en fait le deuxième plus haut volcan du Costa Rica

02/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Laht, Repretel.com

Résumé de l’activité:
L’activité éruptive continue au sommet du volcan Kilauea et de la Rift Zone Est. Les taux de sismicité et de déformation tout au long du volcan restent à des niveaux de fond. L’activité des coulée de lave dispersées continue sur le champ d’écoulement de lave du 27 Juin , à environ 5,7 km (3,5 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o. Ces flux ne représentent actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes.

Observations du Sommet :
Le lac de lave dans le cratère Halema’uma’u Overlook reste actif et a été mesuré à 29,5 m (97 pi) sous le bord du cratère lors de l’inclinaison déflationniste du vendredi 29 Avril 2016. La sismicité est a des taux de fond normaux avec des fluctuations du tremor associées aux éclaboussures du lac de lave . Le taux d’émission de dioxyde de soufre du sommet etait en moyenne de 4.900 tonnes / jour le 25 Avril.

Observations sur Pu’u’O’o :
Les images de la webcam au cours des dernières 24 heures montrent les lueur persistante des évents dans le cratère et de puits de lumière sur le tube de lave sur le flanc Nord-Est du cône. Les petits épanchements de lave pahoehoe suintent en continu sur le plancher du cratère de l’évent Est du cratère. L’activité sismique reste faible sur Pu’u’O’o. L’ inclinomètre sur le cône n’enregistré aucun changement significatif depuis hier quand nous avons noté que l’inclinaison était plate. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 300 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 20 Avril.

Observations de la coulée du 27 Juin :
Les images webcam montrent qu’une activité des flux de surface continue sur le champ d’écoulement du 27 Juin. Les flux actifs sont constitués de petites évasions dispersées au nord-est de Pu’u’O’o, où elles se sont produites au cours des derniers mois. Ce modèle est compatible avec les observations de terrain du 12 Avril, lorsque les évasions les plus éloignées étaient à environ 5,7 km (3,5 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o. Ces flux ne menacent pas actuellement les communautés avoisinantes.

01/05/2016. Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : HVO

Photo : Bruce Omori

L’éruption explosive et l’épanchement du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-26,240 pieds (6-8 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.
Selon les données vidéo et satellite, la coulée de lave continue à s’épancher sur le flanc Sud-Est du volcan (le long de la goulotte Apakhonchich ). Les données satellitaires du KVERT ont montré une anomalie thermique intensive sur le volcan. Un nuage de cendres a dérivé sur environ 500 kilomètres au Sud-Ouest du volcan sur les 23/24 Avril.

Posté le 30/04/2016,

Au cours des derniers jours, l’activité de l’éruption a fortement diminué. Même dans la nuit du 28 Avril , les émissions dans le cratère ont été rarement observées.
En date du 30 Avril, il y avait une apparence de nuit. De légères émissions dans le cratère ont été observées. Dans la partie apicale, sur le côté Est, il y avait une faible coulée de lave. Parfois, le front d’écoulement s’est éboulé, et les rochers rouges ont dégringolé vers le bas. Le flux de lave n’ est pas fixé.
Apparemment, l’éruption se termine …

01/05/2016. Klyuchevskoy , Kamchatka :

56.06 N, 160,64 E;
Altitude 15580 ft (4750 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Source : Kvert , Volkstat ru.

Photo : Yu Demyanchuk

30/04/2016, 05:10 a.m .: Le volcan Turrialba maintient un niveau élevé d ‘activité sismique caractérisée par un tremor continu qui a commencé à partir de 16h00 hier, 29 Avril et a été accompagné par la production vigoureuse de vapeur et de gaz. Au cours du début de la journée du 30 Avril , on été en mesure de vérifier la sortie de cendres par l’un des points d’émission du cratère actif, comme on le voit dans les images des caméras du RSN situées sur le sommet du volcan.

30/04/2016, 08:06 a.m:. 08:06 . L’émission de cendres du volcan Turrialba se poursuit en permanence et passivement. Ce processus a commencé à environ 16h00 hier et vers 3 heures aujourd’hui , les premiers rapports de chutes de cendres sur Santa Cruz de Turrialba ont été reçus. Il a été enregistré , à ce jour, environ 5 heures d’émission de cendres. Pendant tout ce temps le comportement du tremor, observable à travers les instruments ne montre pas, pour le moment, de changements indiquant une variation de l’activité. Sur les photos des caméras de la RSN , deux points d’émission sont observés, l’un qui laisse passer des cendres et l’autre principalement de la vapeur d’eau et des gaz . Ceci est normal car ils peuvent avoir des cavités qui ne sont pas nécessairement liées et des conditions géologiques différentes .

30/04/2016, 16:50: A 16h50 il a été observé qu’une sortie de cendres légère persiste sur le volcan Turrialba , comme indiqué sur les images des caméras RSN situées sur le dessus du volcan. La secousse volcanique a progressivement commencé à perdre de l’amplitude vers environ 10:00 et cette baisse s’est accentuée à environ 14h00.

01/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : RSN , Dr. Mauricio M. Mora

Le lac de cratère qui est apparu au début de Mars dans le volcan le plus actif du Pérou, l’ Ubinas , dans la région de Moquegua, a commencé à sécher.
Un observateur de la municipalité d’ Ubinas, Melquiades Alvarez Condori, a déclaré jeudi matin le 28 Avril , qu’il a atteint le sommet du volcan et a vu avec surprise que la taille du lac avait diminué.
Il a en outre noté que l’activité du volcan est calme pour le moment, avec des exhalaisons de vapeur et de gaz magmatiques.

Le 11 Mars, le lac avait été détecté. L’Observatoire volcanologique des Andes du Sud a expliqué que cela était dû à la pluie et la neige tombant en permanence .
Au début d’Avril , la dimension du lac a commencé à diminuer. Maintenant, il reste à sec.
Il est à noter que les pluies et les chutes de neige ont cessé dans le district Ubinas, province de Sanchez Cerro.

30/04/2016. Ubinas , Perou :

Source : diariocorreo.pe

Photo : Melquiades Álvarez

Guatemala le 29 Avril 2016, 19h10.

Bulletin volcanologique spécial. Volcan Santiaguito .

Type d’activité : Peléenne
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques
Localisation géographique: 14° 44? 33? Latitude N, 91° 34? 13? Longitude O.
Hauteur: 2500m.

Le volcan Santiaguito, qui, au cours du mois d’Avril a été à son plus haut niveau d’activité explosive, a fait une nouvelle éruption à 18h48 (heure locale) , accompagnée par des colonnes de cendres épaisses atteignant 4500 mètres. Elles se déplacent vers l’Ouest Sud-Ouest , sur une distance qui peut atteindre plus de 40 km, provoquant des chutes de cendres à San Felipe Retalhuleu, El Nuevo Palmar, Las Marias, Aldea Loma Linda, San Marcos Palajunoj , Fincas El Faro, La Florida Patzulin, El Patrocinio et d’autres dans cette zone.
Ces éruptions génèrent des flux pyroclastiques qui descendent du dôme du cratère Caliente, sur les côtés Est et Ouest , jusque dans les rivières Cabello de Angel et San Isidro, avec une longueur de 3 kilomètres. Cette activité est accompagnée de grondements et d’ ondes de choc.

Cette activité explosive a été le plus élevée enregistrée au cours des deux dernières années, à partir de Février avec 6 événements et à la fin Mars , elle redémarre avec 32 éruptions jusqu’au 29 Avril.
Il est nécessaire de mentionner que les éruptions enregistrées et observées ces derniers jours, sont plus violentes, avec l’expulsion de projectiles balistiques de différentes tailles à une distance de 3 kilomètres.
Donc, il est possible que se produisent de violentes éruptions similaires ou plus élevées que le 9 mai 2014.

Par conséquent, L’INSIVUMEH recommande:

-A la CONRED, en tenant compte que l’activité du volcan Santiaguito augmente en énergie, avec la possibilité de générer des éruptions semblables ou plus fortes, il est donc nécessaire de prendre les précautions jugées nécessaires et de maintenir l’état de alerte . Surtout pour les villages de Loma Linda et San Marcos Palajujoj qui sont les plus touchés par les chutes de cendres constantes qui peuvent causer des problèmes respiratoires, des problèmes d’estomac et affecter la vue des gens.
-A la Direction générale de l’aviation civile, de prendre des précautions avec la circulation aérienne, car il y a des cendres dans l’atmosphère sur une distance de 40 kilomètres vers l’Ouest, le Sud-Ouest du périmètre volcanique du Santiaguito à la hauteur de 4000 mètres, avec la possibilité d’être transportées à plus grande distance.

30/04/2016 : Santiaguito , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo : Cesar Calel , Jóvenes El Cordero.

AVO / USGS , Avis d’activité volcanique

Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Volcan : Précédent Niveau d’alerte: Attention

Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Précédent Code couleur Aviation : ORANGE

Publié: Vendredi, Avril 29, 2016, 11:36
Source: Alaska Volcano Observatory
Lieu: N 52 ° 49 min W 169 deg 56 min
Altitude: 5676 pieds (1730 m)
Région: Iles Aléoutiennes , Alaska

Résumé de l’activité volcanique : Aucune activité n’a été observée sur le Cleveland après l’explosion du 16 Avril . La sismicité est revenue à des niveaux bas dans les heures après l’explosion, et il n’y a pas eu de signaux infrasons (capteur de pression) détectés. Les vues récentes par satellites indiquent que le dôme de lave d’Août 2015 a disparu et a été remplacé par un petit cône de cendre dans le cratère sommital. Sur la base des niveaux sismiques restant faible depuis l’éruption, et qu’aucune observation ou rapports d’activité éruptive se présente, l’ AVO réduit le Code couleur Aviation à JAUNE et le niveau d’alerte volcanique à CONSULTATIF.

Remarques:

Le volcan Cleveland forme la partie Ouest de l’île Chuginadak, une île isolée et inhabitée à l’Est des Aléoutiennes centrales. Le volcan est situé à environ 75 km (45 mi) à l’Ouest de la communauté de Nikolski, et 1500 km (940 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. La plus récente période significative d’éruption a commencé en Février 2001 et a produit 3 événements explosifs qui ont généré des nuages de cendres jusqu’à 39.000 pieds au-dessus du niveau de la mer . L’éruption de 2001 a également produit une coulée de lave et des avalanches chaudes qui ont atteint la mer. Depuis lors, le Cleveland a été par intermittence actif , produisant de petites coulées de lave, souvent suivie d’explosions qui génèrent de petits nuages de cendres généralement en dessous de 20.000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Ces explosions lancent également des débris sur les pentes du cône , produisant des avalanches pyroclastiques chaudes et des lahars qui atteignent parfois le littoral.

30/04/2016. Cleveland , ALaska :

Source : AVO

Photo : Lyons, John

Bulletin d’alerte volcanique WI 2016/04
10h45 , Samedi 30 Avril 2016. White Island Volcano

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2
Le Code couleur Aviation reste à orange

L’activité volcanique accrue continue sur l’île White (Whakaari). Lors d’une inspection aérienne vendredi , le site de l’éruption de mercredi a été vu pour la première fois. Un nouveau cratère a été formé dans le coin Nord-Est du Complexe de cratères de 1978-1990 . La sortie des gaz est légèrement plus élevée, mais bien dans la gamme des mesures récentes. L’analyse préliminaire du dépôt de l’éruption suggère que pas ou peu de nouveau magma (lave) a été éjecté. L’activité sismique reste faible. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.

Lors d’une inspection aérienne, vendredi, pour mesurer la production de gaz et photographier la zone du cratère actif, il a été possible de confirmer l’emplacement de l’évent qui a éclaté mercredi soir. Un nouveau cratère s’est formé dans le coin Nord-Est du Complexe de 1978-1990 . Aucune ventilation n’était visible dans cette zone avant le mercredi. L’effondrement significatif a eu lieu autour de la zone et des éboulements post-éruption étaient également présent. Des gaz translucides chauds ont été émis à partir du nouvel évent.

Les mesures de gaz confirment aucun changement significatif dans la production de gaz à long terme du volcan. l’activité sismique du volcan reste faible.

L’analyse en laboratoire de dépôts de l’éruption recueillis à partir du site de la caméra Web sur le rebord Nord a confirmé que la plupart des cendres sont des matériaux de roches anciennes fortement hydrothermalisées . Aucune preuve de nouveau magma juvénile a été trouvé. Cela donne à penser qu’aucun nouveau matériel de lave n’a été présent et que l’éruption a probablement été entraînée par de la vapeur d’eau et des gaz, comme les éruptions de 2012 et 2013.

Il n’y a actuellement aucune indication que l’activité soit croissante ou décroissante sur White Island. L’état accru de troubles volcaniques persiste (alerte volcanique de niveau 2). Les volcanologues du GNS science continuent de surveiller le volcan et d’autres bulletins seront publiés au besoin.

30/04/ 2016. White Island , New Zealand :

Source : Geonet ,Agnes Mazot
Duty Volcanologist