Selon Earth Observatory de la NASA, une image satellite du spectroradiomètre imageur à résolution modérée (MODIS) de l’île Bristol , acquise le 28 mai a montré un panache de cendres s’élevant du mont Sourabaya et dérivant Nord-Est. Basé sur l’analyse d’images satellite, le Buenos Aires VAAC a rapporté que pendant la période du 29 au 31 mai , des panaches de gaz avec la possibilité d’une teneur en cendres mineure ont dérivé jusqu’à 185 km vers le Nord, Nord-Nord-Est, et le Sud-Est à une altitude de 1,5 km (5000 ft) a.s.l.

L’ île Bristol , de 9 x 10 km , près de l’extrémité Sud de l’arc des iles Sandwich du Sud se trouve à travers le passage de Fortser des îles Thule Sud et constitue l’une des plus grandes îles de la chaîne. Largement couverte de glaciers , elle contient une arête en forme de fer à cheval à l’intérieur , s’étendant vers le Nord à partir du plus haut sommet, le mont Darnley 1100 m de haut . Un cône de flanc et dôme de lave encaissé , Havfruen Peak, est situé sur le côté Est, et un jeune cratère et des fissure sont sur le flanc Ouest. Trois grandes piles situées en mer , Turmoil point, à l’extrémité Ouest de l’île peuvent être des restes d’un centre volcanique maintenant érodé . Les deux sommets et évents de flancs ont été actifs au cours du temps historique. La dernière éruption, en 1956, originaire du cratère de flanc Ouest a déposé des cendre sur la calotte glaciaire. La calotte glaciaire vaste et la difficulté de l’atterrissage en font la moins explorée des îles Sandwich du Sud.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

03/06/2016. Bristol Island , South Sandwich Islands (UK):

59.063°S, 26.587°W
Altitude 1100 m

Sources: NASA Earth Observatory, Buenos Aires Volcanic Ash Advisory Center (VAAC), GVP.

L’observatoire Volcanologique de Goma ( OVG) informe les populations de Goma , Gisenyi, et de partout ailleurs que les données instrumentales acquises pendant la période allant du 16 au 22 Mai indiquent que :

Dans l’ensemble , les séismes magmatiques sont localisés dans les champs des deux volcans actifs des Virunga ( Nyiragongo et Nyamulagira), avec une moyenne de 9 séismes par jour.Les séismes magmatiques localisés dans le champ du volcan Nyamulagira sont essentiellement situés sur le flanc Est et au niveau du cratère central, à des profondeurs variant entre 0/5km et 15/25km.S’agissant des valeurs RSAM, une valeur maximale de 1200 unités a été enregistrée en date du 19 Mai 2016.

Quand aux émissions thermiques de nos deux volcans, la situation se présente comme suit :

Pour le Nyamulagira : pas d’anomalies thermiques préoccupantes observées.
-L’indice thermique normalisé a été faible, inférieur à 0,8
-La variation de la puissance radiative moyenne a été faible.

Pour le Nyiragongo : pas d’anomalies thermiques inquiétantes observées.
-L’indice thermique normalisé a été faible, inférieur à 0,8
-La variation de la puissance radiative moyenne a été faible.

Sur la géothermie des fractures :

-Les températures enregistrées dans les fractures situées sur le flanc Sud du Nyiragongo et dans la ville de Goma durant la période considérée n’indiquent pas de variations notables.Il n’y a pas d’anomalies thermiques à signaler et on observe mème une certaine stabilité.S’agissant des sites situés au sommet du Nyiragongo, il s’observe une situation similaire à Shaheru et à Nyiragongo cabanes. Par contre, on note une légère baisse de températures d’environ 2 degrés au site Nyiragongo sommet passant de 27°C à 25°C cette semaine.

Sur la Géochimie :

La variation du Dioxyde de carbone ( CO2) au niveau des fractures reste toujours faible dans les différents sites de Munigi et Bugarura , bien qu’on note une légère augmentation à Munigi et Bugarura 2 , variant respectivement de 0,1% à 1,2% à Munigi entre le 13 et le20 Mai et de 0,2% à 1,2% à Bugarura 2 pour la même période .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

03/06/2016. Nyiragongo , République Démocratique du Congo :

Source : OVG Goma.

Photo : Jeremie Franchitti , Virunga.org.

Résumé de l’activité:
Le Mauna Loa n’est pas en éruption. Un petit essaim de tremblement de terre a eu lieu sous le flanc Ouest du Mauna Loa du Samedi 28 mai au Mardi 31 mai . La plupart des tremblements de terre se sont produits à des profondeurs comprises entre 5 et 8 km (3-5 mi) sous la surface et le plus grand événement était d’une magnitude de M 2,8 . Cette activité fait partie de la gamme attendue des comportements pour le Mauna Loa et ne représente pas un changement significatif.

Les taux de sismicité ont depuis diminué, mais sont néanmoins élevés , au-dessus du niveau de fond à long terme. Les mesures Global Positioning System (GPS) continuent de montrer la déformation liée à l’inflation d’un réservoir de magma sous le sommet et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest, avec une inflation se produisant récemment principalement dans la partie Sud-Ouest du complexe de stockage de magma.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

03/06/2016. Mauna Loa , Hawai :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Altitude Sommet 13681 ft (4170 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Source : HVO

Rapport d’activité du volcan Turrialba:

Mise à jour le Jeudi 2 Juin 2016 à 18h33.

L’éruption du 1er Juin 2016, a débuté à 22h40 a duré 1 heure 50 minutes.
L’éruption actuelle qui a commencé le 2 Juin à 00h37, dure depuis six heures , de façon constante , au moment de ce rapport de mise à jour (6h33 de a.m.)

Les cendres et les gaz probablement se déplacent vers le Nord-Ouest selon la station IMN située au-dessus du volcan Turrialba à 3300 mètres.

2 juin 2016 à 21:00 .
Après 5 jours de « calme relatif » , les émissions de cendres se produisent à nouveau le 1 Juin 2016 , avec une activité soutenue à 22h40. Les principales impulsions ont eu lieu à 22h40 le 1er Juin, 00h37, 05h13 et 05h45 le samedi 2 Juin. L’émission de cendres continue lors de la rédaction du rapport.
L’activité sismique est caractérisée par un tremor spasmodique (amplitude variable) depuis 22h10 le 1 Juin.

Le nuage d’émission a atteint 2000 m au-dessus du volcan (5300 m) à 05h20 et 06h00. La direction de dispersion variable , principalement vers le Nord, le Nord-Ouest et le Nord-Est a été observée par les webcams. Le modèle AERMOD prévoit une dispersion vers l’Ouest et le Nord-Ouest.
Des chutes de cendres possibles ont été signalées dans :
Heredia: Santa Lucía de Barva, Heredia Santo Domingo, San Francisco de Heredia, San José: Tibás, peut-être la Moravie.

Une légère odeur de soufre est signalée dans La Sabana, Alajuelita, San Rafael de Escazu et Coronado .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

03/06/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori

Le volcan Masaya se réveille avec une colonne de gaz .

Le volcan Masaya s’est réveillé avec un grand panache de gaz , ce qui a surpris les villageois vivant autour du volcan. Le volcan a maintenu son activité au cours des derniers mois, avec la formation d’un lac de lave, un fait qui a attiré l’attention des médias internationaux.
En outre, il y a eu une série de tremblements de terre qui se sont propagés à la zone des Sierritas. Même l’essaim sismique qui a eu lieu hier au Sud de Managua pourrait être lié à l’activité du volcan. Le volcan Masaya a été fermé préventivement au public mardi ,en raison de l’activité sismique .

Le volcan Masaya , à 23 kilomètres au Sud-Est de Managua, est l’une des destinations touristiques les plus attrayantes au Nicaragua . Accessible en voiture, il permet de voir son cratère principal, le cratère Santiago, qui dispose désormais d’un lac de lave, de formation récente.

02/06/2016. Masaya , Nicaragua :

Source : DIARIO METRO

Le volcan Turrialba poursuit son dégazage .

La Commission nationale d’urgence (CNE) a déclaré que le volcan Turrialba poursuit son dégazage abondant depuis le 27 mai dernier, lorsque l’émission de cendres a cessé.
L’image a été capturée durant un survol par Ana Lucia Garita, géologue de l’Observatoire volcanologique et sismologique du Costa Rica (OVSICORI), effectué le lundi en collaboration avec le Réseau sismologique national (du RSN) et des géologues du CNE, Blas Sanchez et Julio Madrigal.

Le survol visait à visualiser les changements morphologiques du cratère actif, effectuer des mesures thermiques avec la caméra à distance, évaluer l’accumulation de cendres sur les flancs du volcan, les pâturages, les cours d’eau et les bassins.
Les experts ont déterminé que la plupart des matériaux provenant d’éruptions ont été lavés par les pluies de ces derniers jours. Le volcan montre le même comportement depuis plusieurs jours, lorsque le 27 mai à 2h30 , l’émission de cendres a diminué .

Le volcan maintient un signal discret, en cours d’enregistrement sur les stations sismiques RSN, qui reflète également la poursuite du mouvement ascendant des fluides. De plus, les caméras de surveillance installées par OVSICORI montrent un dégazage passif dans une zone qui ne dépasse pas le cratère et qui est dispersé vers l’Ouest, constitué essentiellement de vapeur d’eau.

L’OVSICORI-UNA a rapporté qu’une forte explosion a été détectée sur le Turrialba à 21h45, le 24 mai , qui a généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 3,5 km au-dessus du volcan et ont dérivé SW. L’événement a éjecté de gros rochers autour du cratère. Environ une heure plus tard , des chutes de cendres ont été rapportées dans plusieurs zones, y compris Santa Rosa de Oreamuno, Santa Cecilia de Heredia et San Francisco de Heredia. À 00h15 le 25 mai l’amplitude du tremor a augmenté, et à 00h30 , des explosions ont éjecté des quantités abondantes de cendres et de roches incandescentes. A 08h12 un panache de gaz et de cendres s’est élevé de 500 m au-dessus des cratères actifs. De grandes quantités de cendres (dépôts de 2 à 7 mm d’épaisseur) sont tombés dans plusieurs quartiers des villes de Carthage, Heredia (38 km W), San José (70 km W), et Alajuela (49 km W). Le tremor était continu tout au long de la journée, mais son amplitude a diminué vers 19h00. Les émissions de cendres ont continué, avec des panaches s’élevant de 500 m au-dessus du volcan. Le tremor a diminué à environ 02h00 le 27 mai. Les émissions de cendres et une forte odeur de soufre ont été signalées par les résidents de Aquiares (11 km SSE), Santa Cruz de Turrialba (8 km SSE), et le centre de Turrialba. La sismicité est resté faible du 28 au 31 mai, et les émissions de gaz à partir du cratère ont persisté.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

02/06/2016. Turrialba , Costa Rica :

10,025 ° N, 83,767 ° W
Altitude 3340 m

Source : La Prensa , GVP .

Photos : Ana Lucia Garita

Sismicité:
En mai 2016, l’Université de l’ Utah, responsable de l’exploitation des stations sismologiques et de l’analyse du

Le plus grand événement était un micro séisme de magnitude M 2,5 le 27 mai, à 14h02 MDT, situé à 7 miles au Nord-Est de West Yellowstone, MT.
En Mai 2016 , la sismicité n’a pas inclus d’ essaims de tremblement de terre. L’activité sismique à Yellowstone en mai est à des niveaux de fond bas.

Déformation du sol:
Le soulèvement à la station Norris GPS (NRWY), qui a commencé au début de 2016, se poursuit à un taux de ~ 5 cm / an. Le motif de déformation du sol dans la zone Norris ressemble à celui observé à partir de la fin de 2013 jusqu’au début de 2014, bien que le taux de soulèvement actuel soit inférieur à la moitié de ce qu’il était avant. Les stations GPS de la Caldeira continuent d’enregistrer une subsidence lente à un taux de ~ 1,5 cm / an.
Les modèles de déformation actuels à Yellowstone restent dans les normes historiques.

Un exemple de données GPS peuvent être trouvées à http://www.unavco.org/instrumentation/networks/status/pbo/data/WLWY (cliquez sur Emplacements statiques / Séries temporelles)

L’Observatoire du volcan de Yellowstone (YVO) assure la surveillance à long terme de l’activité volcanique et des tremblement de terre dans la région du parc national de Yellowstone. Yellowstone est le site de la plus grande et la plus diversifiée collection de caractéristiques thermiques naturelles dans le monde et le premier parc national. YVO est l’un des cinq observatoires de volcans USGS qui surveillent les volcans aux États-Unis pour la science et la sécurité publique.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

02/06/2016. Yellowstone , Etats-Unis:

44 ° 25’48 « N 110 ° 40’12 » W,
Altitude Sommet : 9203 ft (2805 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: NORMAL
Aviation : actuel Code couleur: Vert

Source : YVO

Bulletin Volcanologique Spécial

Forte explosion sur le volcan Santiaguito

La période d’activité du volcan Santiaguito continue de générer des explosions fortes . Aujourd’hui ont été générées deux fortes explosions, à la fois avec des panaches de cendres qui ont atteint environ 4 900 m , qui se sont déplacées vers le Nord-Est, le Sud-Est et le Sud-Ouest, à des distances comprises entre 30 et 40 kilomètres , avec la probabilité que les cendres les plus fines , dans les prochaines heures , soient transportées plus loin.

Ces explosions se sont produites sans sons ni grondements.
Les zones susceptibles d’être touchées par les chutes de cendres sont les villages de San Marcos et de Loma Linda, Palajunoj, Finca El Faro, Patzulin, El Patrocinio, les villes de El Palmar, San Felipe, Las Marias et d’autres dans cette zone.
Cette période d’activité explosive du volcan Santiaguito est l’une des plus violente au cours de ces dernières années.
Donc, il y a la possibilité de générer des éruptions plus violentes, comme ou supérieure à celle du 9 mai 2014.

Par conséquent, l’INSIVUMEH recommande:
A la CONRED,
Noter que l’activité du volcan Santiaguito reste haute , avec la possibilité de générer des explosions semblables ou plus importantes . Il est donc nécessaire de prendre les précautions jugées nécessaires et de maintenir la vigilance nécessaire.
Au MINISTÈRE DE LA SANTÉ,
Noter que les villages de Loma Linda et San Marcos Palajujoj sont les plus touché par les chutes de cendres , de façon constante , ce qui peut causer des problèmes sur les voies respiratoires, des problèmes d’estomac et affecter la vue des gens.

Au DÉPARTEMENT DE L’AVIATION CIVILE,
De prendre des précautions avec la circulation aérienne, car il y a des cendres dans l’atmosphère sur une distance de 30 kilomètres au Nord-Est, Sud-Est et Sud-Ouest du périmètre volcanique , à une altitude de 4900 mètres au-dessus du niveau de la mer, avec le potentiel d’être transportées plus loin.
Aussi de prendre en compte les changements dans la direction du vent , car les cendres peuvent être transportés dans d’autres directions sur une plus grande distance

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

02/06/2016. Santiaguito , Guatemala :

Type d’activité : Peléenne.
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques
Localisation géographique : 14° 44′ 33″ Latitude N, 91° 34′ 13″ Longitude W.
Hauteur: 2500m.

Source : Insivumeh.

Photos : Volcan Santiaguito

L’éruption explosive et l’épanchement du volcan se poursuit. Selon les données vidéo et par satellite, la coulée de lave continue de s’étendre sur le flanc Sud-Est du volcan (le long de la goulotte Apakhonchich ). Les données satellitaires ont montré une anomalie thermique sur le volcan.

L’éruption explosive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-26,240 pieds (6-8 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

01/06/2016. Klyuchevskoy , Kamchatka :

56.06 N, 160,64 E;
Altitude : 15580 ft (4750 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Source : Kvert

Photo : Yu Demyanchuck , Volkstat ru.

Les mesures sismiques autour du volcan Bárðarbunga montre que la libération de moments sismiques sur la faille de l’anneau de la caldeira a augmenté progressivement depuis la mi Septembre 2015. Cela signifie que des tremblements de terre plus forts qu’auparavant ont été détectés dans les derniers mois. En dépit de l’augmentation de l’activité, il n’y a aucun signe de tremor volcanique.
L’analyse des données des tremblement de terre suggère que le mouvement sur la faille est opposé à ce qu’il était pendant la période d’affaissement lors de l’éruption Holuhraun. Les mesures GPS en continu montrent des mouvements loin du Bárðarbunga, ce qui suggère une inflation. Les images satellitaires traitées par l’Université d’Islande montrent que les « chaudrons » hydrothermaux dans la glace au bord de la caldeira se sont approfondis , ce qui pourrait refléter l’activité croissante de la géothermie.

Depuis la fin de l’éruption Holuhraun en Février 2015, 45 séismes de magnitude supérieure à M3 ont été détectés autour de la caldeira du Bárðarbunga, 42 d’entre eux depuis le 1er Septembre 2015 et 31 depuis le 1er janvier 2016. Les événements les plus forts étaient de M4.2 le 8 Avril 2016 et de M4.4 le 20 mai 2016. En dépit de l’augmentation de l’activité, il n’y a aucun signe de tremor volcanique.

L’augmentation de l’activité sous le Bárðarbunga dans les derniers mois pourrait refléter l’accumulation de magma au-dessous du volcan. Cependant, d’autres explications ont été prises en compte; par exemple l’augmentation de la pression d’eau dans le système hydrothermal à l’intérieur de la caldeira, les variations de pression dues à l’évolution de la charge de la glace ou un frottement accru sur la faille de l’anneau du à la pression du magma croissante.

Le Bureau météorologique islandais suit l’activité 24/7 et mettra à jour le public en cas de tout changement.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

01/06/2016. Bárðarbunga , Islande :

Source : VEDUR

Photo : Archive 2015.