Augmentation de l’activité sur le volcan Turrialba au Costa Rica.

28 avril 2016. Les résidents du canton Turrialba dans la province de Cartago se sont réveillés ce matin pour trouver une colonne de vapeur blanche sur le sommet de leur volcan éponyme. Selon une conférence de presse matinale donnée par l’Observatoire de volcanologie et de sismologie du Costa Rica ( OVSICORI), l’activité sismique a été en hausse sur le volcan Turrialba depuis les premières heures du matin du jeudi.
Les tremors les plus forts enregistrés par les sismographes et autres instruments en place sur le volcan n’ont pas été assez forts pour être ressentis par les résidents locaux, à moins qu’ils ne se trouvent en randonnée près du cratère. Les relevés sismiques les plus élevés ont été enregistrés à 05h30, et les géologues de l’OVSICORI ont expliqué que la sismicité a continué depuis.

Comme rapporté précédemment par le Costa Rica Star, l’ OVSICORI a détecté une série de 75 petits tremblements de terre enregistrés sur plus de 12 heures entre samedi soir et dimanche matin, entre les volcans Turrialba et Irazu. La plus forte de ces perturbations sismiques a été enregistrée à la magnitude 3, qui serait ressenti si quelqu’un se tenait sur l’ épicentre peu profond.

Il se peut que la sismicité enregistrée au cours du week-end soit liée à un groupe de tremblement de terre dans une zone et non pas directement associée avec le volcan Turrialba.

Les scientifiques de l’OVSICORI ont fait remarquer que l’activité en cours sur le Turrialba est normale et ne préjugent pas d’une éruption imminente . Aucun changement externe n’a été enregistré par les instruments de détection installés sur les flancs du volcan.
La colonne de vapeur au-dessus du Turrialba peut être expliquée par les récentes précipitations, fortes qui créent une activité phreatique .

29/04/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori , COSTA RICA STAR

Photo : Ticotimes .

L’activité du volcan Soufrière Hills reste faible.

Le réseau sismique a enregistré trois éboulements de pierres et cinq séismes volcano-tectoniques cette semaine. Les éboulements se sont produits à la suite des fortes pluies des 18 et 19 Avril et ont été très probablement situés à l’intérieur de la cicatrice de l’ effondrement de 2010.
Les mesures de dioxyde de soufre n’ont pas été possible au cours de la période considérée. Le panache de gaz a été soufflé vers le Nord , sur des zones habitées au cours de la semaine et parfois l’odeur des gaz volcaniques était perceptible.

Après de fortes pluies, les 18 et le 19 Avril, il y a eu des lahars dans la vallée de Belham et d’autres vallées qui drainent les flancs du volcan Soufrière Hills.

Les écoulements pyroclastiques peuvent survenir à tout moment sans avertissement sur un côté du volcan, y compris Gages d’où ils peuvent se déplacer rapidement dans Plymouth. Les pistes sur la vallée Belham sont souvent détruites ou fortement modifiées par les inondations flash ou des lahars, et il faut être prudent en traversant la vallée pendant et après la pluie.
Le niveau de danger est à 1. Il n’y a pas d’accès public à la zone V, y compris Plymouth. Les Zones Maritime E et W sont en transit jour seulement entre le lever et le coucher du soleil ( les bateaux peuvent naviguer à travers la zone, mais ne doivent pas s’arrêter). Toute personne qui ne tient pas compte de ces restrictions est susceptible d’être poursuivie.

29/04/2016. Soufrière Hills , Montserrat :

Source : HVO

Photo : Photovolcanica.( 2006)

Bulletin d’alerte volcanique RUA 2016/01:
15h30 Vendredi 29 Avril 2016. Ruapehu Volcano

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique reste au Niveau 1
Le Code couleur Aviation reste au vert

Au cours des derniers jours, il y a eu un essaim de tremblement de terre volcanique sur le Mont Ruapehu. La température de Crater Lake est maintenant de 40 ° C. Le Mt Ruapehu reste au Niveau d’alerte 1 ( activité volcanique mineure ).
Depuis le 26 Avril, nous avons suivi l’enregistrement d’un essaim de secousses volcaniques sous le lac de cratère du Mont Ruapehu. Des essaims de tremblements de terre volcaniques comme ceux-ci sont rares sur le Ruapehu au cours des dernières années. L’activité sismique sur le Mont Ruapehu est habituellement dominée par des tremors volcaniques.

La température du lac de cratère a augmenté depuis fin 2015 et depuis la mi-Avril 2016, la température de Crater Lake a augmenté de 25 ° C à 40 ° C. Des températures similaires et des taux d’augmentation de température ont été observés en Mars 2011, Avril 2014 et Février 2015.
On n’a pas noté de changements dans d’autres paramètres surveillés comme le gaz volcanique, la chimie des lacs ou de débordement du lac. Un vol de surveillance des gaz a été effectué le 30 Mars et le lac de cratère a été échantillonné le 14 Avril.

Actuellement, nous sommes dans l’incertitude sur les conséquences des observations récentes. Toutefois, à ce moment ces changements sur le Ruapehu ne sont pas considérés comme suffisants pour changer le niveau d’alerte volcanique .
Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.
Les changements sur le Mt Ruapehu ne sont pas liés à l’éruption volcanique qui a eu lieu sur White Island le mercredi 27 Avril.

29/04/2016. Ruapehu , New Zealand :

Source : Geonet , Agnes Mazot
Duty Volcanologist

Photo : Photovolcanica.

Le Mont Karangetang , Sulawesi du Nord, qui est entré en éruption mercredi, a continué à émettre des cendres dans le ciel ce jeudi.

Le volcan, situé sur l’ile de Siau , Tagulandang Biaro régence (Sitaro), North Sulawesi, a émis des laves chaudes jusqu’à 2 kilomètres de son cratère quand il est entré en éruption autour de 17 heures, heure locale, le mercredi.
« Le Mt. Karangetang est entré en éruption à nouveau. Il n’y a eu aucune activité volcanique au cours des derniers jours avant qu’il entre en éruption mercredi après-midi « , a déclaré Abed Anthoni, un résident du subdistrict de Bebali , district Est Siau.
Il dit que les habitants de East Siau ne considéraient pas l’éruption d’hier comme hors de l’ordinaire, mais restent en alerte dans l’exercice de leurs activités quotidiennes.
«J’ai dis à ma femme et nos enfants que nous devions anticiper le potentiel d’une plus grandes éruptions», a déclaré Abed.

Le responsable de l’ Agence d’atténuation des catastrophes (BPBD) de Sitaro , Bob Chalton Wuaten , a déclaré que la lave du mont Karangetang a commencé à couler à environ 17 heures le mercredi. « Elle se dirigea vers la rivière Kahetang, à environ 2.000 mètres du cratère. Le nouveau dôme de lave s’est effondré lors de l’éruption, provoquant l’écoulement d’un flux de lave chaude « , a t-il dit.
Bob a ajouté que l’ état d’alerte volcanique du Karangetang est resté au niveau 2, ce qui indique la nécessité d’être prudent, malgré l’éruption de mercredi.

« Nous appelons à tous les résidents de Boro, Tararone subdistrict, district East Siau, de rester vigilant parce que le potentiel pour que le volcan émette des nuages ??pyroclastiques est encore énorme. Le sommet du mont Karangetang ne peut pas être contrôlé visuellement car il est encore enveloppé avec des panaches de cendres épaisses », a déclaré Bob.

29/04/2016. Karangetang , Indonesie :

Source : The Jakarta Post.

Bulletin d’alerte volcanique WI 2016/03:
18h45 Jeudi 28 Avril 2016. White Island Volcano

État d’alerte:
Le niveau d’ alerte volcanique est abaissé au niveau 2
Le Code couleur Aviation reste à orange

Sur la base de nouvelles observations, le niveau d’alerte volcanique pour White Island a été abaissé du niveau 3 au niveau 2. Ceci indique que le volcan n’est plus en éruption, mais reste dans un état modéré d’agitation . Le code couleur Aviation reste à Orange.

Une éruption a eu lieu à White Island à environ 21h50 hier (le mercredi 27 Avril 2016). Aucune autre activité éruptive a été observée depuis hier soir. L’activité sismique reste faible et les nouvelles données d’ émissions de gaz d’aujourd’hui montrent une émission de SO2 (dioxyde de soufre) à un niveau de flux similaire à celui d’avant l’éruption. En raison de l’absence persistante d’activité depuis l’éruption de mercredi soir, le niveau d’alerte volcanique a été abaissé au niveau 2.

La donnée de temps plus précise pour l’éruption, environ 21:50, a été déduite à partir d’une combinaison de données provenant de l’activité sismique d’hier soir, une image radar de pluie MetService , et des données à partir d’un récepteur GPS sur l’île.

Des volcanologues du GNS survolaient White Island cet après-midi pour évaluer les impacts de l’éruption de la nuit dernière. Un dépôt de cendres de l’éruption , vert foncé, couvre au moins 80% du plancher du cratère principal, et les côtés de la paroi du cratère , à la fois sur les côtés Nord et Sud. A une distance de 500 m du site de l’éruption , le dépôt de cendres est d’environ 5 mm d’épaisseur. La couleur verte est due à des minéraux sur les cendres.

Il n’y a actuellement aucune indication qu’une activité puisse augmenter sur l’île White. Cependant, le personnel du GNS science ne sera pas en masure de visiter le cratère principal jusqu’à nouvel ordre en raison de l’état élevé de troubles volcaniques. Les volcanologues du GNS science continuent de surveiller le volcan 24/7 en utilisant une instrumentation existante sur l’île et des mesures ponctuelles faites à des distance de sécurité. D’autres bulletins seront publiés au besoin.

29/04/2016. White Island , Nouvelle Zélande :

Source : Geonet , Agnes Mazot
Duty volcanologue

Photo : teara.govt.nz

Mercredi 27 avril 2016
RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ DU VOLCAN

L’activité reste élevée sur le volcan.
Pendant la nuit, il a été observé des explosions accompagnées par l’expulsion de blocs incandescents jusqu’ à environ 1000 mètres au-dessous du cratère.
Au cours de la matinée, le volcan est resté dégagé et il a été observé de légères émissions de gaz et de vapeur d’eau en direction Sud-Ouest.

ANNEXE TECHNIQUE ET OBSERVATIONS .
Sismicité:
Depuis 11h00 (TL) hier jusqu’à 11h00 (TL) aujourd’hui, 53 explosions, 46 événements longue période (LP), 6 épisodes de tremor harmonique (TRA), 8 épisodes de tremor d’émission et 2 événements volcano – tectoniques (VT) ont été enregistrés.
Observations des émissions et des cendres:
Durant la nuit , à des moments dégagés au sommet, des explosions ont été observées accompagnées de blocs incandescents retombant à environ 1000 mètres au-dessous du niveau du cratère.
Aujourd’hui, ce matin, le volcan est resté clair et il a été observé de légères émissions de gaz et de vapeur d’eau en direction Sud-Ouest.
Pluies et lahars:
Il n’y a pas eu des pluies dans le secteur.

INFORMATIONS GÉNÉRALES
Ce rapport sur une base quotidienne sera publiée à 12h00 (TL). Dans le cas d’une augmentation ou d’un changement dans le comportement du volcan il sera émis immédiatement un rapport spécial.

28/04/2016. Reventador , Equateur :

Source : IGEPN

Photo : Juan Carlos Diaz.

La surveillance régulière de l’île White (Whakaari) indique que l’activité volcanique mineure continue. Au cours des deux dernières semaines , les scientifiques du GNS ont observé une chute de 2 m du niveau de l’eau du lac de cratère . Cependant, ils n’ont pas noté de changements dans d’autres paramètres surveillés comme la quantité de gaz volcanique émis, les températures fumerolles et la présence de tremors volcaniques ou de tremblements de terre.

Lors d’une visite la semaine dernière par le vulcanologue du GNS , Brad Scott, celui ci a été en mesure de confirmer que le niveau du lac a baissé de 2 m dans les 2 dernières semaines. Le lac est maintenant à peu près au même niveau qu’en 2014. La baisse du niveau de l’eau a révélé plusieurs îles ou contours du cratère , et la température du lac a augmenté de 2 ºC (56-58 ºC) depuis Février.
Il y a eu une légère diminution de la température de la fumerolle la plus chaude (169-161 ° C) depuis Février. La production de gaz de SO2 a varié entre 90 et 480 tonnes par jour (1,0 à 5,5 kg par seconde) de gaz au cours des 5 dernières semaines. Ce sont des valeurs typiques pour White Island.

Le niveau du tremor volcanique continue de varier, mais reste inférieur à celui observé en 2012, lorsque l’agitation était plus forte et que de petites éruptions avaient eu lieu.
Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1 (agitation volcanique mineure). Les changements que nous observons actuellement sont compatibles avec l’activité volcanique mineure. Les risques de troubles volcaniques typiques persistent. Une gamme d’activité peut se produire dans ces conditions, avec peu ou pas d’avertissement .

Bulletin d’alerte Volcanique WI 2016/02:
11h33 Jeudi 28 Avril 2016. White Island Volcano

Etat d’alerte:
Niveau d’alerte volcanique : niveau relevé à 3
Code couleur Aviation changé à Orange

Une éruption a eu lieu à l’île White (Whaakari) quelque part entre 9 heures 30 et 23h00 hier (le mercredi 27 Avril 2016).
En conséquence de cette activité, le niveau d’alerte volcanique est maintenant élevé au niveau 3 ( Éruption volcanique mineure ) et le Code Couleur Aviation à Orange.
Aucune activité éruptive a été vue depuis environ 23h00 hier.

L’éruption qui a eu lieu le mercredi 27 Avril a été accompagnée d’une activité sismique modérément élevée. L’activité sismique est maintenant de retour à la normale.
L’éruption semble avoir déposé des matériaux sur côté Nord du fond du cratère et vers le haut , sur le mur de cratère au Nord.
Il n’y a pas encore une vision claire de la zone du cratère visible par les caméras.
Les volcanologues du GNS science surveillent le volcan et de plus amples informations seront diffusées dès que possible.

28/04/2016. White Island , Nouvelle Zélande :

Source : Geonet ( Bradd Scott , Agnès Mazot )

Objet: Bulletin d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité se poursuit au niveau :
Niveau d’activité Jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que:

Au cours de la dernière semaine l’ activité sismique du volcan Nevado del Ruiz était principalement associée à la fracturation des roches au sein de l’édifice volcanique, montrant une diminution à la fois du nombre d’événements et de l’énergie libérée par eux. Les tremblements de terre ont été principalement situés dans la source distale du Nord , à 7,0 km environ par rapport au cratère Arenas , à des profondeurs comprises entre environ 6,0 et 8,0 km. Ainsi que dans la zone nord du cratère , à 4.0 km, avec des profondeurs comprises entre 4,0 et 6,0 km et dans une moindre mesure dans le cratère Arenas et au Sud de celui-ci. L’énergie maximale de la semaine correspond à un événement de magnitude 1,2 ML (de magnitude locale), enregistré le 19 Avril à 18h09 (heure locale), situé dans la source distale du Nord à une profondeur de 7,05 km . L’activité sismique liée à la dynamique des fluides dans les conduits volcaniques, caractérisée par la survenue de tremblements de terre longue période (LP) et à très longue période (VLP), ainsi que des épisodes de tremor volcanique continu , faible , est également enregistrée , avec un niveau d’énergie et un mode d’impulsion ayant des niveaux d’énergie différents, certains associés à des processus d’émission de gaz et de cendres. Ces événements étaient situés dans le cratère Arenas , près du secteur Sud-Est et Nord-Ouest.

La déformation volcanique, mesurée à partir d’ inclinomètres électroniques, de systèmes mondiaux de navigation par satellite (GNSS) et d’images satellites pour suivre les changements dans l’inclinaison, la position et la forme du volcan (respectivement), continue d’enregistrer des changements .
Le volcan continue à émettre dans l’atmosphère des quantités importantes de vapeur d’eau et de gaz , y compris du dioxyde de soufre (SO2) , comme il a été estimé par les stations permanentes SCANDOAS installées dans la région du volcan et par l’imagerie par satellite.
Dans les images satellites de surveillance fournies par le portail Mirova il a identifié une anomalie thermique dans les environs du cratère Arenas , rapportée le 20 Avril, avec une valeur de 6 MW au cours de la semaine. La persistance de ces anomalies confirme l’instabilité du volcan Nevado del Ruiz et a confirmé que le processus volcanique continue d’évoluer.

La colonne de gaz, de vapeur et de cendres a atteint une hauteur maximale de 1700 mètres au-dessus du sommet du volcan. Cette hauteur correspond à la colonne de vapeur du 21 Avril. La direction de la dispersion de la colonne était en ligne avec le régime des vents dominants dans la région, qui, au cours de la semaine ont montré une direction prédominante vers le Nord-Ouest et dans une moindre mesure vers le Sud-Ouest du volcan .

28/04/2016. Nevado Del Ruiz , Colombie :

Source : SGC.

Guatemala 27 Avril 2016 12h00 (heure locale)

Menace de Lahars dans les zones des volcans Fuego et Santiaguito .

L’activité constante des volcans Santiaguito et Fuego, ces derniers mois , a conduit à l’accumulation de matière volcanique dans les ravins et les régions avoisinantes.
Ces derniers jours, l’accumulation de précipitations dans ces régions volcaniques reste constante et il y a une possibilité que cela persiste dans les prochains jours, de sorte que les matériaux déposés peuvent être aspiré dans les principaux affluents, générant la descente de lahars.

Ces lahars , modérés à forts, peuvent entrainer des blocs jusqu’à plusieurs mètres de diamètre et même la végétation. En raison de la forte activité sur les volcans, certains lahars peuvent descendre avec une température élevée. Ceci peut causer des dommages aux routes d’accès et aux infrastructures , principalement dans le lit de la rivière Samalá , sur le pont Castillo Armas qui a été affecté au cours des hivers passés par la survenue de lahars provenant des zones du complexe volcanique du Santiaguito.
Des régions du Volcan Fuego peuvent aussi être touchées , principalement dans les ravines : Honda, Las Lajas, El Jute, Trinidad, Ceniza, Taniluyá et Santa Teresa, affluents des rivières: Pantaleon, Achiguate et Guacalate.

Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:
A la CONRED:
De prendre des précautions sur les passages supérieurs de véhicules principalement dans les zone où ces canaux descendent.
Au MINISTÈRE DES ROUTES :
De prendre des précautions en raison de pluies continues qui peuvent causer des dommages à l’infrastructure routière principalement sur les ponts, les passages de véhicule ou toute autre infrastructure où le flux de ces rivières est dirigé.

28/04/2016. Santiaguito , Guatemala :

Source : Insivumeh, GVP.

Photo : Photovolcanica.

Les tremblements de terre de type LP (associés avec le passage de fluides volcaniques) au cours de cette période sont restés à une moyenne similaire au précédent rapport (14 LP / jour, rapport n ° 16-2016). Les statistiques LPs montrent une énergie de pointe de 15,3 MJ sur le 24 Avril , qui a diminué par la suite . D’autre part, un seul événement de type hybride (associé à la remontée de matériau magmatique) à ce stade de l’analyse a été enregistré .

Les tremblements de terre de type VTPS (Volcano-Tectonic proximaux, situés à moins de 6 km du cratère), ont continué de baisser, atteignant une moyenne de 4 VTPS / jour dans cette période. De même, l’ampleur des événements pour cette période a diminué, l’amplitude maximale enregistrée a été de 2,6 ML (Magnitude local). Les événements de type Tremor (TRE) , au cours de cette période, ont chuté de façon spectaculaire, passant d’une moyenne de 29 TRE / jour à 18 TRE / jour, alors que l’énergie reste faible.

L’emplacement sur la carte pour cette période continue de montrer une prédominance des événements volcano-tectoniques. Ces événements étaient dans la même zone sismique que les périodes antérieures (14 km au Nord-Est du cratère du volcan). Au total, 140 évènement VT ont été localisés .
Toujours dans cette période , 8 événements VTPS de magnitude comprise entre M 2,2 et M 2,6 étaient situés. Parmi eux se démarquent 2 événements principaux, les deux avec la même magnitude M 2,6 , enregistrés les 24 et 25 Avril à 16h51 UTC et 21h33 UTC, respectivement, et une faible profondeur de 3,5 km.
Des événements VTDs (Volcano-Tectonic Distal, situés à plus de 6 km du cratère) se détache un événement de M 3,3 situé dans une zone à 14 km au Nord-Est, enregistré le 20 Avril à 21:44 heures UTC et à une profondeur de 5 km.

Activité Fumerolienne :
• Fréquence: Jusqu’au 19 Avril, des nuages intenses ont couvert la zone autour du volcan, ce qui a empêché de distinguer clairement les émissions de fumerolles du Sabancaya. Le 20 , il a été possible d’ apprécier des fumerolles constantes, d’une faible densité et d’une coloration différente.
• Couleur: Des émissions blanchâtres (vapeur d’eau) et des gaz bleuâtre (gaz magmatiques) ont été observés à la fois. Cette reconnaissance a été rendue possible par l’absence de nébulosité .
• Hauteur: Pas plus de variation . Dans l’ensemble, les émissions ont varié entre 400 mètres et 1200 mètres au-dessus de la base du cratère.

27/04/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP Perou.

Photo : Benjamin Bernard.