Descente du Cerro Negro en planche au Nicaragua

Photo issue du site http://blogs.futura-sciences.com/bardintzeff/ crédit photo H. Sthioul.

Vous pensiez que surfer sur les volcans était impossible ? Et bien pour vous prouver le contraire, Jacques-Marie Bardintzeff a écrit deux articles sur son blog consacrés à la montée et surtout à la descente très originale  de ce volcan lors du voyage Spécial Eruption Express au Nicaragua avec notre agence.

Monter sur un volcan

Descendre d’un volcan

Vidéo du débordement de l’Erta Ale

Vous l’attendiez, la voici ! La vidéo du débordement du lac de lave de l’Erta Ale. Vidéo disponible sur notre Facebook. Aimez la page si ce n’est pas encore fait afin de suivre toutes nos infos !

Lien de la vidéo

Conférence de Jacques-Marie Bardintzeff
?Jacques-Marie Bardintzeff fera une conférence sur les volcans et autres risques naturels le 24 février à La Roche-Sur-Yon.

CENTRE BEAUTOUR
Route de Beautour
Accès Parc ÉCO 85
85000 La Roche -sur -Yon

02 51 24 32 40

contact@beautour-paysdelaloire.fr

 

Volcan Momotombo .
Le plus pertinent à noter au cours du week-end et jusqu’à aujourd’hui sur ce volcan, a été l’apparition de trois tremblements de terre près du volcan , avec des magnitudes comprises entre M 1,9 et M 2,2 , qui ont pour caractéristiques d’avoir été induits par des mouvements de magma sous le volcan.
Le Momotombo montrent encore une faible micro-sismicité , une activité avec de faibles émissions de gaz volcaniques, ainsi qu’une faible amplitude sismique en temps réel (RSAM), de moins de 60 unités.
La possibilité que de nouvelles explosions se produisent avec des émissions de gaz, de cendres et l’expulsion de matériau incandescent à tout moment persiste.

Volcan Masaya .
A 11h47, le samedi, un séisme de magnitude M 2,7 , au sud de la caldeira du volcan Masaya, qui a eu pour caractéristiques d’avoir été induit par un mouvement du magma a été enregistré sous la caldera du volcan Masaya.
Le tremor volcanique est faible à modéré avec des valeurs sur plusieurs jours, présentant une amplitude sismique en temps réel ( RSAM) comprises entre 250 et 400 unités.
Le lac de lave maintient sa forte circulation régulière, avec de faibles à modérées émissions de gaz volcaniques.

04/05/2016. Momotombo , Masaya , Nicaragua :

Source : Ineter.

Photo : Mur Reudink

Bulletin d’activité volcanique du 25 avril 2016

Volcan Momotombo :
Pendant le week-end , le volcan Momotombo a maintenu une faible micro- sismicité et de faibles émissions.
L’amplitude sismique en temps réel (RSAM) reste à des valeurs faibles, inférieures à 70 unités.
La possibilité que de nouvelles explosions se produisent avec la production de gaz, de cendres et l’expulsion de matériau incandescent à tout moment est maintenue.

Volcan Masaya :
Les oscillations du tremor volcanique entre valeurs hautes et basses sur le volcan, avec une émission de gaz volcaniques faible à modérée se sont maintenues.
Il reste un fort mouvement dans le lac de lave. L’amplitude sismique en temps réel présente des valeurs modérées à élevées, entre 250 et 700 unités RSAM.
Quant à l’ activité sismique , 03 tremblements de terre ont eu lieu dans l’après-midi d’ hier, avec des magnitudes comprises entre M 1,1 et M2,8 degrés, associés aux mouvements du magma dans la Caldera du volcan Masaya .

27/04/2016. Momotombo , Masaya , Nicaragua :

Source : Ineter

Laura Caballero effectue ses tâches domestiques quand elle remarque que le ciel s’obscurcit. C’ est la pluie, pense elle . Cependant, 20 minutes plus tard c’est une pluie de cendres qui tombe sur sa maison, qui l’a obligé de fermer les portes et les fenêtres, de couvrir les aliments et les vêtements propres. Il est 10h30 quand ces faits sont arrivés.
Caballero vit à El Pellizco, l’une des 15 communautés rurales situées au Nord de la ville de Chichigalpa qui ont été touchées par l’explosion inattendue du volcan San Cristobal, et où plus de trois mille personnes sont concentrées.

La population a souffert des chutes de cendres pendant plus d’une heure. Les gens étaient dans les rues avec des serviettes et des mouchoirs , tête couverte, les feux de trafic allumés , la circulation était lente et ont commencé progressivement des symptômes tels que les yeux brûlants et les difficultés à respirer.
Rosario Murillo, coordinateur du Conseil Communication et de la citoyenneté, fait référence à la forte explosion et à l’enregistrement d’au moins 10 répliques de moindre intensité dans la région.

« Les cendres et les gaz ont atteint les villes. C’ est la première fois qu’elles viennent sur la zone urbaine. Nous avons certaines régions très touchées et nous sommes en état d’alerte.
Le panache de cendres s’est élevé de deux mille mètres. Cette quantité de matériau s’est déposée au pied du volcan, nous sommes au début de l’hiver. L’alarme n’a pas été décrétée, mais les autorités disent qu’ils sont des plans d’alerte et d’évacuation prêts à être mis en œuvre pour protéger la vie de la population.
« Pour l’instant , la protection individuelle est recommandé. Les autorités surveillent et enregistrent les plus grandes explosions, nous devons apporter une aide à la population vivant à proximité des pistes « , a déclaré Jose Maria Alvarez, chef du Comité municipal pour la prévention des catastrophes.

Les cendres n’ont pas non plus épargné Chinandega , ni El Viejo, villes généralement affectés par les émissions de cendres. Les communautés rurales de La Grecia, La Joya et Rancherias ont aussi été touchées .
Cela affecte aussi le bétail parce que nous sommes au début de l’hiver et le peu d’herbe est recouverte de sable .
Les poussières ont puni les vendeurs de rue. Pendant plus d’une heure , le commerce de Chichigalpa s’est arrêté. Il n’y avait personne dans les rues .
Les communautés touchées sont Versalles, Apastepe, Juan José Briceño, Las Nubes, Sirama Norte et Sur, Las Brisas, Los Ébanos, Santa Cruz, Los Liros, Los tres Pellizcos, Cosmapa, Santa Matilde, Cuitanca.

25/04/2016. San Cristobal , Nicaragua :

Source : Elnuevodiario.

Photos : Elnuevodiario. , Topdepart.

Le volcan San Cristobal, situé dans le département de Chinandega, a enregistré trois explosions vendredi matin, selon les experts en volcanologie.
La première, et la plus forte, à 10h20 Les deux autres explosions ont eu lieu à 10h22 et 10h25, selon un expert .
Les caméras de surveillance de l’Institut Nicaraguayen des Études Territoriales (INETER) ont montré l’heure exacte de l’explosion.

La plus haute colonne émise par le volcan San Cristobal , quand il a éjecté des cendres et des gaz a atteint deux mille mètres de haut . Il y a eu également 10 autres explosions de moindre ampleur que celle de 10h20, selon les informations fournies par le porte-parole du gouvernement, Rosario Murillo.

Parce que les gaz et les cendres émanent du volcan, les autorités ont demandé aux villes environnantes, de colmater l’eau potable pour prévenir d’autres dommages dus à des matières toxiques que peuvent contenir les cendres émises.
En Février, le volcan a montré une activité conséquente, sa dernière explosion a eu lieu le 24 Février.

Le complexe volcanique de San Cristóbal, composé de cinq principaux édifices volcaniques, forme l’extrémité Nord-Ouest de la chaîne Marrabios. Le symétrique plus jeune cône de 1745 m de haut , appelé San Cristóbal (également connu sous le nom El Viejo), est le plus haut volcan du Nicaragua et est coiffé par un large cratère de 500 x 600 m .

El Chonco, avec plusieurs dômes de lave sur ses flancs, est situé à 4 km à l’Ouest du San Cristóbal , et le volcan Moyotepec érodé, à 4 km au Nord-Est du San Cristóbal, et sont de l’âge du Pléistocène. Le volcan Casita, contenant un cratère sommital allongé, se trouve immédiatement à l’Est du San Cristóbal et a été le site d’un glissement de terrain catastrophique et de lahars en 1998. La caldeira Plio-Pléistocène La Pelona est situé à l’extrémité orientale du complexe. Les éruptions historiques du San Cristóbal, composées de petites à modérées activités explosives , ont été signalées depuis le 16ème siècle. D’autres éruptions du 16ème siècle attribuées au volcan Casita sont incertaines et peuvent se rapporter à d’autres volcans de la chaîne Marrabios.

23/04/2016. San Cristobal , Nicaragua :

Sources : Elnuevodiario , laprensa.com.ni , GVP .

Photos : La Prensa , omontealegre/Panoramio .

Volcan Momotombo.

Sur le Momotombo , la micro-sismicité reste faible, montrant une amplitude sismique en temps réel (RSAM) avec des valeurs faibles, inférieures à 100 unités.
La possibilité de nouvelles explosions , produisant des gaz, des cendres et l’expulsion de matériaux incandescents à tout moment est maintenue.

Volcan Masaya.
Les oscillations du tremor volcanique sont basses.L’amplitude sismique en temps réel (RSAM) se maintient à des valeurs modérées à élevées, entre 250 et 900 unités.
Le lac de lave dans le cratère Santiago continue son activité habituelle.
L’émission de gaz volcaniques a légèrement augmenté.

Quant à l’activité sismique , il a été enregistré à 14h04 hier, un tremblement de terre à l’intérieur de la caldeira du volcan Masaya d’une magnitude de M1,0 degrés.
Les bords Sud et Sud-Ouest du cratère Santiago, contre le Mirador 2, montrent maintenant plus d’instabilité sur leurs pentes, donc il y a une possibilité de glissements de terrain dans cette zone, sans affecter la population, mais il est recommandé de garder fermé le Parc du volcan Masaya par mesure de sécurité.

22/04/2016. Momotombo , Masaya , Nicaragua :

Source : Ineter.

Photo : Photovolcanica, Robin des volcans.

Le Parc national du Volcan Masaya reste fermé suite à l’alerte publiée mardi par l’Institut Nicaraguayen des Études Territoriales (INET).
Selon les informations fournies par Rosario Murillo, coordinateur du conseil de la Communication et de la Citoyenneté, l’ INETER a mis en garde contre « une plus grande instabilité des pentes Sud et Sud-Est du cratère Santiago, qui représentent des possibilités d ‘effondrement ».

«Il est recommandé de garder fermé le Parc national du Volcan Masaya pour protéger les visiteurs », a déclaré Murillo.
Le volcan Masaya est l’un des plus visités au Nicaragua , car on peut facilement atteindre le cratère . Ces derniers mois, il a vu une augmentation de son activité de sorte que les autorités ont fermé les excursions aux touristes.

20/04/2016. Masaya , Nicaragua :

Source : Ineter , elnuevodiario.com.

Photo : Norman Angus Godfrey

L’activité de forte circulation des fluides volcaniques du lac de lave dans le cratère Santiago est maintenue, avec de faibles émissions.
Il a été enregistré une diminution du tremor volcanique avec une amplitude sismique en temps réel RSAM de 200 unités.
Quant à l’ activité sismique , il a été enregistré à 01h21 aujourd’hui un tremblement de terre, près de la Laguna de Masaya de grandeur de M 2,3 degrés.

Pendant la période du 6 au 12 Avril le lac de lave sur le plancher du cratère Santiago du volcan Masaya est resté visible. Les valeurs RSAM étaient à des niveaux élevés et les émissions de gaz étaient faibles.

15/04/2016. Masaya , Nicaragua :

11,984 ° N, 86,161 ° W
Altitude 635 m

Source : Ineter , GVP.

Photo : José Abelardo Sánchez.

Volcan Momotombo.
Pendant le week-end, aucune explosion n’a été enregistrée sur le volcan. Une micro-sismicité de fond persiste , suggérant que de petites explosions de gaz et de cendres peuvent se produire à tout moment .
Quant à son activité sismique, un séisme de magnitude M 1,7 a été enregistré au Nord-Ouest du Momotombo.
L’ amplitude sismique en temps réel (RSAM) est à un niveau faible, inférieure à 90 unités.

A partir de ce matin, les spécialistes de l’INETER et des experts de l’Université du Sud de Floride , vont continuer l’étude de ce volcan,
mener sur le terrain un travail d’observation , de mesure des gaz et d’analyse des matières volcaniques déposées sur les pentes du Momotombo.
Ils travaillent également à faire un modèle en trois dimensions de ce volcan , qui sera essentiel pour évaluer les différents risques volcaniques du Momotombo avec une grande précision.

Volcan Masaya .

Le lac de lave du cratère Santiago maintient son fort brassage avec de faibles émissions. Il continue à enregistrer un tremor volcanique élevé.
L’amplitude sismique en temps réel montre des valeurs modérées à fortes , entre 300 et 1100 unités.
Quant à son activité sismique, un séisme de magnitude M 2,4 a été enregistré au Sud-Est de la caldeira du Masaya.

Volcan Telica.
Le volcan Telica reste avec une micro-sismicité élevée et un faible dégazage
De la lave est continuellement observée dans le fond du cratère.

L’amplitude sismique en temps réel présente des valeurs faibles, inférieures à 80 unités.
A 13h41 hier, un séisme de magnitude M 1,8 a été enregistré , au nord du volcan Telica sans engendrer de changements dans l’activité volcanique.

13/04/2016. Momotombo , Masaya , Telica , Nicaragua :

Source : Ineter .

Photos : Ineter , Juan David Granda , Red sismologique Nicaragua

Le volcan maintient une haute activité micro-sismique , la lave est observée au fond du cratère.
L’émission de gaz est faible et l’amplitude sismique en temps réel est à de faibles valeurs, inférieures à 80 unités.

Le 9 avril 2016, les techniciens de l’Institut nicaraguayen des études territoriales (INETER) ont installé des panneaux de signalisation pour avertir les visiteurs nationaux et étrangers des zones inadaptées pour des excursions sur le volcan.
Ce volcan a été très actif au cours des derniers mois, et il a été jugé nécessaires de placer des panneaux en anglais et en espagnol. Au total, il y a neuf signes installés, a déclaré Armando Saballos un spécialiste volcanologie de l’INETER.

«En 2015 , le volcan Telica était le plus actif du Nicaragua, et lors de l’explosion qui a été enregistrée le 22 Novembre, il a expulsé beaucoup de rochers de différentes tailles, atteignant 1 km du cratère », a noté Saballos . Le Telica est un volcan sur lequel il peut y avoir des explosions à tout moment, donc ils ont demandé aux touristes de ne pas se tenir trop près du cratère.
«Il y a toujours une activité volcanique; Il y a une incandescence sur le plancher du cratère , à tout moment, il peut être enregistré une plus grande explosion », a déclaré le spécialiste.

10/04/2016. Telica , Nicaragua :

Sources : Ineter , Elnuevodiaro.