Petite explosion de vapeur dans le lac ultra acide du cratère actif .

Hier, 5 Juin, 2016, s’est produit entre 9 h et 10 h une petite explosion de vapeur d’eau (éruption phréatique ou explosion hydrothermale) dans le lac ultra-acide du volcan Poas . L’explosion a formé une colonne d’eau, de sédiments et de vapeur au milieu du lac , qui a atteint environ 20 à 30 mètres de haut. La forme de la colonne était « cipressoidale » ( en forme de cyprès).

Depuis le 28 mai 2016, l’ OVSICORI-A a remarqué une augmentation de la force des fumerolles sous-marines qui sont en dessous du lac, ainsi qu’un changement dans la couleur du lac , passant d’un vert laiteux à un gris laiteux avec beaucoup de soufre fondu flottant à sa surface .

Les changements récents observés dans le lac à partir de la fin du mois de mai 2016 et la petite explosion de vapeur de hier matin, signalent des procédés dans le système magmatique-hydrothermal favorisant une plus grande interaction eau-gaz – roche chaude (ou eau-gaz-magma) et une circulation des fluides chauds au niveaux plus profonds du cratère actif.

Le vaste édifice, bien végétalisé du Poas, l’un des volcans les plus actifs du Costa Rica, contient trois cratères le long d’une ligne Nord-Sud. Les lacs de cratère du sommet , multicolores , fréquemment visités du volcan de nature basaltique à dacitique, qui est l’un des sites naturels les plus importants du Costa Rica, sont facilement accessibles par véhicule à partir de la capitale , San José.

Une fissure axée Nord-Sud coupe le complexe du stratovolcan de 2,708 m de haut et se prolonge en bas du flanc Nord , où il a produit le stratovolcan Congo et plusieurs lacs de maars . Le plus méridional des deux lacs de sommet du cratère, Botos, est froid et clair et sa dernière éruption remonte il y a environ 7500 ans. Le lac du Nord , chauffé par géothermie et plus important, Laguna Caliente, est l’un des lacs naturels les plus acides du monde, avec un pH de près de zéro.

Il a été le site d’explosions phréatiques fréquentes et d’ éruptions phréato-magmatiques depuis la première éruption historique qui a été signalée en 1828. Les éruptions comprennent souvent des éjections de geyser d’eau du lac de cratère .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

06/06/2016. Poas , Costa Rica :

Source : Ovsicori , GVP

Photos :   Archives landsinlove.com.

 

le plus haut volcan actif d’Indonésie , le Mont Kerinci à la frontière des provinces de Sumatra Jambi et Sumatra Ouest a émis un nuage volcanique chaud , dominant plus de 800 mètres son cratère ce dimanche (05/06), ont indiqué des responsables.
Le volcan – culminant à 3.805 mètres au-dessus du niveau de la mer – a montré des signes d’activité croissante depuis un séisme de magnitude M 6,5 , qui a frappé la côte orientale de Sumatra jeudi, avec de petites secousses volcaniques enregistrées.
«Le lundi matin, le mont Kerinci était clairement visible. Il crache un nuage grisâtre de 800 mètres de haut à partir du cratère avec le vent soufflant vers le Nord-Ouest, » a déclaré le chef de l’observatoire du volcan Indra Saputra à Antara , l’agence de nouvelles.

L’Agence d’atténuation des catastrophes Volcanologiques et géologiques (PVMBG) a mis en place une zone d’exclusion de trois kilomètres.
Situé dans la partie éloignée de Sumatra – à 138 kilomètres au Sud-Est de la capitale Padang , West Sumatra le porte-parole du BNPB , Sutopo Purwo Nugroho , a déclaré que l’éruption n’a posé aucun danger réel pour les villages environnants.

Mais les responsables surveillent le volcan étroitement avec ses activités qui « continuent d’augmenter. »
« Le Mount Kerinci est la plus haute montagne de Sumatra … les nuages volcaniques pourraient atteindre l’altitude de croisière des avions et perturber les vols, » a t-il dit.
Les gens autour du volcan sont toujours en sécurité … mais les autorités ont préparé un plan d’urgence au cas où l’éruption du mont Kerinci dégénèrerait.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

06/06/2016. Kerinci , Indonésie :

Source : Jakarta Globe

Photo : PVMBG

Basé sur les images satellite, les données de vent, et les informations du PVMBG, le Darwin VAAC a rapporté que pendant la période du 28 au 31 mai , les panaches de cendres du cône du Bromo , dans la Caldera du Tengger se sont élevés à une altitude de 2,4 km (8000 ft) a.s.l. et se sont étendus sur 55 km vers le Nord-Ouest, le Sud-Ouest, le Sud et le Nord-Nord- Est.

D’autre part , notre ami , Oystein Lund Andersen signalait que le 04/06 , l’éruption continuait , avec des émissions de cendres et des projections de pierres autour du cratère .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

05/06/2016. Bromo , Caldeira du Tengger , Indonesie :

7,942 ° S, 112,95 ° E
Altitude 2329 m

Source: Centre d’avis de cendres volcaniques Darwin (VAAC) , GVP.

Photo : Oystein Lund Andersen

Résumé de l’activité:
Le Kilauea continue son activité éruptive à son sommet et sur la Rift Zone Est. Une inclinaison inflationniste mineure au sommet a été accompagnée d’une augmentation modeste de la hauteur du niveau du lac de lave à 31 m (102 pieds) en dessous du bord du cratère Overlook. Les deux nouveaux flux sur Pu’u’O’o , datant du 24 mai sont toujours actifs, mais n’ ont que peu avancé la semaine dernière. L’activité d’évasions dispersées est toujours en cours sur le champ d’écoulement de lave du 27 Juin. Tous les flux sont à environ 5,4 km (3,4 mi) de Pu’u’O’o et aucun ne constitue une menace pour les communautés avoisinantes.

Observations du Sommet:
La tendance inflationniste mineure continue et le niveau du lac de lave dans l’évent Overlook du cratère Halema’uma’u s’est légèrement élevé à 31 m (102 pi) au-dessous du bord du cratère Overlook. Les taux de sismicité sont à des niveaux de fond, avec des épisodes de tremors associés à des changements dans la force des éclaboussures dans l’ évent Overlook . Les émissions de dioxyde de soufre de l’évent du sommet ont varié de 4.100 à 8.000 tonnes / jour quand les mesures étaient possibles avec de bonnes conditions de vent au cours des deux dernières semaines. Les données provenant des réseaux GPS et InSAR (radar satellite) montrent la poursuite de l’inflation à long terme du sommet et des réservoirs de magma supérieurs de la Rift Zone Sud-Ouest.

Observations sur Pu’u’O’o :
Les coulée de lave des flancs Est et Nord de Pu’u’O’o, qui ont commencé le 24 mai, sont encore actives. Elles n’ont pas avancé la semaine dernière de manière significative et les zones d’écoulement sont principalement celles qui avaient déjà été recouvertes. Les deux sont à 1,3 km (0,8 mi) de leurs bouches respectives sur les flancs de Pu’u’O’o. Aucune inclinaison importante n’a été enregistrée par les inclinomètres à proximité , au cours de la dernière journée et la sismicité est à des niveaux de fond tout au long de la Rift Zone Est . Le taux d’émission de dioxyde de soufre de toutes les bouches de la Rift Zone Est était de 410 tonnes / jour lors de la dernière mesure, le 1er Juin.

Observations de la coulée du 27 Juin :
Les évasions dispersées continuent de se produire sur le champ d’écoulement. Ceci en plus des deux nouvelles évasions sur les flancs du Pu’u’O’o. Les observations aériennes les plus récentes indiquent que les poussées actives sont à environ 5,4 km (3,4 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o. Les flux ne sont pas menaçants pour les communautés à proximité.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

05/06/2016. Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « 17’13 N ° 155 » W,
Altitude Sommet :4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : HVO

Photos : Bruce Omori .

Bulletin volcanologique spécial .
Guatemala 04 juin 2016 , 15h50 AM

Les pluies constantes dans la zone volcanique, ont généré un lahar modéré ,chaud , dans le lit de la rivière Nima I, avec possibilité
d’une forte augmentation dans les prochaines minutes. Avec une forte odeur de soufre, des blocs de 50 cms à un mètre, des troncs et des branches d’arbres et un abondant matériel volcanique pâteux.
Ceci est le premier lahar modéré .

Rappel :
L’activité éruptive intense qui a eu au cours de cette année, a maintenu un abondant matériel accumulé dans les branches de la rivière Cabello De Angel , un affluent de la rivière Nima I.
Ces événements vont continuer d’être produits au cours des jours et mois, donc vous devez prendre les précautions nécessaires, principalement sur le pont Castillo Armas.
Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:
A la CONRED:
De prendre les précautions nécessaires, car la pluie constante peut générer d’autres lahars dans d’autres rivières du volcan Santiaguito et du volcan Fuego.
A la Direction des Routes :
De prendre les précautions qu’ils jugent nécessaires car les pluies qui continuent au sommet des volcans génèrent des lahars , principalement l’après-midi et le soir, avec des possibilités d’ inondations et de dommages causés à l’infrastructure routière.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

05/06/2016. Santiaguito , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo : Santiaguito Volcan

Les techniciens de l’Institut de Géophysique (IG) ont averti d’une éventuelle réactivation du volcan Tungurahua dans les semaines à venir. L’activité du volcan est faible à l’heure actuelle, mais ils ont mis en garde contre de nouveaux mouvements de magma. Entre le 1 et le 20 mai 2016, un petit essaim de séismes de type longue période (LP) a été enregistré. Ces essaims sont fréquents dans les périodes de quiescence et sont associés à des mouvements de fluides au sein de l’édifice volcanique. Au cours des deux derniers mois, les conditions d’observation visuelles ont été variables. L’activité de surface lorsque le volcan était clair, a été caractérisée par des fumerolles de faible intensité et une absence d’émissions de cendres , ceci à partir de la fin des relevés de la dernière éruption , le 15 Mars de cette année.

Sur la base des résultats de la surveillance et de l’histoire récente de la réactivation du Tungurahua , deux scénarios éruptifs qui pourrait se produire à moyen terme (prochaines semaines à quelques mois) sont proposés :

-une reprise progressive avec de petites à modérées explosions, des fontaines de lave et des colonnes d’émission continues de cendres de moins de 6 km au-dessus du cratère.

-Cela pourrait également être une reprise rapide, avec une ouverture rapide du conduit , avec de modérées à grandes explosions. Ce scénario pourrait être une colonne éruptive de grande taille (jusqu’à 10 km au-dessus du cratère) et des coulées pyroclastiques qui pourraient descendre les gorges pour atteindre le pied du volcan. Depuis le mirador d’ Ambato il n’a pas été possible d’observer la montagne, car elle est couverte par les nuages, en raison des pluies fréquentes.

L’activité de surface lorsque le volcan est clair, se caractérise par une faible activité fumerolienne et l’absence d’émissions de cendres.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

05 /06/ 2016. Tungurahua , Equateur :

Source : EL TELEGRAFO

Photo : José Luis Espinosa Naranjo ( 06.08.2014 )

Le KVERT a rapporté que pendant la période du 20 au 27 mai l’ extrusion du dôme de lave sur le flanc Nord du Sheveluch était accompagné par une forte activité de fumerolles, une incandescence du dôme, des explosions de cendres, et des avalanches chaudes. Les images satellites ont montré une anomalie thermique quotidienne intense sur le dôme.

Les données satellitaires du KVERT ont montré une anomalie thermique intensive sur le dôme de lave durant la période du 26 au 29 mai; le volcan a été obscurci par des nuages pendant les autres jours de la semaine.

Le code couleur Aviation est resté à Orange.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

04/06/2016. Sheveluch , Kamchatka :

56.653°N, 161.36°E
Altitude : 3283 m

Sources: Kamchatkan Volcanic Eruption Response Team (KVERT) , GVP.

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT (2015)

Les tremblements de terre liés à la fracturation des roches (VT) ont légèrement augmenté au cours des deux dernières semaines de mai. Le taux moyen pour cette période a été de 72 VT / jour (rapport n ° 04-2016, 61 VT / jour). En outre, un essaim sismique de 4 heures , le 26 mai , a été observé .
Les tremblements de terre de type hybride ont enregistré un total de 9 événements avec des énergies inférieures à 2 MJ. Ce type de sismicité est associé à des mouvements de magma à l’intérieur d’une chambre magmatique .
Les événements de type LP , associés à un mouvement de fluide, restent rares, avec seulement cinq événements observés et une très faible énergie (moins de 0,2 MJ) .
Les évènements de type Tremor continuent de montrer une faible activité. Dans cette période, ils ont accumulé 17 minutes d’enregistrement. Ces événements se produisent de façon sporadique et sont généralement courts, avec de faibles niveaux d’énergie sismique.

Localisation des événements.
Pendant le mois de mai, il a été enregistré un total de 377 tremblements de terre liés à la fracturation des roches. Ces événements ont présenté une magnitude comprise entre M 1,3 et M 3,7 . La distribution épicentrale de la sismicité se produit principalement dans le cratère du volcan et se prolonge vers l’Est jusqu’à trois kilomètres . La distribution en profondeur des événements localisés est comprise entre 2 km et 13 km sous le Ticsani.
En outre, le 01 Juin, il y a eu deux événements majeurs , qui ont été signalés comme des tremblements de terre ressentis par la population (intensité IV). Le tremblement de terre de plus grande ampleur a atteint M 4,4 (Magnitude locale) et a été généré à 19h01 heure locale le même jour .

Surveillance par satellite :
Anomalies de SO2: Le système satellitaire « EOS Aura » GSDM-NASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) a enregistré de faibles valeurs de densité de gaz SO2 dans cette période.
Anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’anomalies thermiques sur le volcan Ticsani (VPR = 0 Mega Watts).

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

04/06/2016. Ticsani , Perou :

Source : IGP

Photo : Mapio

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
3 juin 2016 , 17h00

Aujourd’hui, l’activité éruptive continue, avec des émanations de cendres passive, et quelques impulsions majeures qui ont eu lieu à: 10h35, 11h20, 13h55 et 15h20.
L’activité sismique est caractérisée par un tremor spasmodique (amplitude variable) qui a débuté à 22h10 le 1 Juin , avec une tendance à la baisse aujourd’hui par rapport à la nuit du 1 au 2 Juin .

Les observations de terrain indiquent que le panache a atteint 1000m au-dessus du volcan dans la matinée. Les modèles AERMOD et Ash3D anticipent une dispersion de cendres vers le Nord et le Nord-Est.
Des chutes de cendres sont rapportées dans:
Limón: Cariari, Pococí, Jiménez, Siquirres, Guácimo, Limón Centro.
Une légère odeur de soufre est ressentie dans la région de Siquirres, Pococí, Guápiles, Guácimo.

Un survol du volcan Turrialba met en évidence la disparition de la flore sur les pentes du volcan à cause des chutes de cendres . L’herbe, les plantes et les arbres qui poussent d’habitude sur le côté Ouest du volcan Turrialba n’existent plus. Un changement dans le vent commence maintenant à affecter aussi le côté Sud .

Les cendres et les gaz expulsés par le volcan depuis 2010, lorsque le volcan s’est réactivé pour la première fois, jusqu’à ces dernières semaines, ont provoqué la disparition de la flore. Cela a été corroboré par un survol de la Commission nationale d’urgence (Comisión Nacional de Emergencias – CNE) le samedi 28 mai.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

04/06/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori, QCOSTA RICA

Résumé de l’activité volcanique:
Aucune activité importante n’ a été observée sur le Volcan Cleveland depuis que les données satellites ont confirmé l’éruption d’un dôme de lave de petit volume dans le cratère du sommet le 18 mai . Des températures de surface faiblement élevées ont été détectées dans les données satellitaires de la dernière journée qui sont compatibles avec de la lave en refroidissement et ne sont pas considérées comme représentatives d’une nouvelle activité. L’activité sismique est demeurée faible depuis que les explosions ont été détectées dans les infrasons (capteur de pression) et les données sismiques, le 5 mai et le 10 mai . Sur la base des niveaux sismiques restant faible et aucune observation ni rapports d’activité éruptive continue, L’ AVO réduit le code couleur de l’aviation à YELLOW et le niveau d’alerte volcan à ADVISORY.

Remarques:
Le volcan Cleveland forme la partie Ouest de l’île Chuginadak, une île isolée et inhabitée à l’Est Aléoutiennes centrales. Le volcan est situé à environ 75 km (45 mi) à l’Ouest de la communauté de Nikolski, et 1500 km (940 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. La plus récente période significative d ‘éruption a commencé en Février 2001 et a produit 3 événements explosifs qui ont généré des nuages de cendres qui se sont élevés de 39.000 pieds au-dessus du niveau de la mer . L’éruption de 2001 a également produit une coulée de lave et des avalanches chaudes qui ont atteint la mer. Depuis lors, le Cleveland a été par intermittence actif produisant de petites coulées de lave, souvent suivie d’explosions qui génèrent de petits nuages de cendres , généralement en dessous de 20.000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Ces explosions lancent également des débris sur les pentes du cône , produisant des avalanches pyroclastiques chaudes et des lahars qui atteignent parfois le littoral.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

04/06/2016. Cleveland , Alaska :

AVO / USGS : Avis d’activité volcanique.

Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Volcan : Précédent Niveau d’alerte: Attention
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Précédent Code couleur Aviation : ORANGE

Publié: Vendredi, 3 Juin, 2016, 11:12
Source: Alaska Volcano Observatory
Lieu: N 52 ° 49 min W 169 deg 56 min
Altitude: 5676 pieds (1730 m)

Source : AVO

Photo : Lyons, John; Schmitt, Joe ( 2015)