L’ éruption explosive-extrusive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 32.800 pieds (10 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

La croissance du dôme de lave continue (une coulée de lave visqueuse s’écoule dans le nord du dôme), une activité fumerollienne forte, des explosions de cendres, des avalanches chaudes , une incandescence des blocs de dôme accompagnent ce processus. Selon les données vidéo, une incandescence des blocs de lave du dôme et une activité gaz-vapeur modérée était observée toute la semaine. Les données satellitaires du KVERT ont montré une anomalie thermique intensive sur le dôme de lave toute la semaine, à l’exception des 20-21 Mars, quand le volcan a été obscurci par les nuages. Un panache de cendres s’est étendu sur environ 38 kilomètres au nord du volcan le 23 Mars.

28/03/2016. Sheveluch , Kamchatka :

56.64 N, 161,32 E;
Altitude : 10768 ft (3283 m),
Élévation du dôme : ~ 8200 ft (2500 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Source : Kvert.

Photo : Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT ( 2015)

Bulletin spécial volcanologique , Guatemala, le 27 Mars, 2016, 9h40 (heure locale)
Fin de l’éruption du volcan Fuego.

Type d’activité : Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique :14° 28? 54? Latitude Nord ; 90° 52? 54? Longitude Ouest .
Hauteur: 3,763m.

L’éruption de type strombolienne du volcan Fuego, qui avait commencé tôt hier matin, a commencé de perdre de l’énergie et en ce moment , l’éruption se termine, laissant les restes des coulées de lave qui , au cours des heures ou des jours viendront à disparaître.
Il a été observé dans le cratère, des explosions faibles ,certaines modérées, accompagnées par des colonnes de cendres fines jusqu’à 4600 mètres, qui se déplacent vers le Sud-Ouest et l’Ouest du volcan, sur une distance de 10 kilomètres.
Certaines de ces explosions accompagnées de grondements sonores modérés , entendus à plus de 12 kilomètres du périmètre volcanique ainsi que des chutes de cendre fine sur les villages de Panimache I et II, Morelia, Sangre de Cristo , sont rapportés.
Cette éruption se termine , cependant, il est recommandé de ne pas se tenir dans les canyons autour du volcan.

Pour ceci, l’Insivumeh recommande :
A la CONRED: En raison de la fin de l’éruption, de mettre en œuvre le niveau de vigilance nécessaire et de continuer la surveillance en attendant l’activité du volcan Fuego.
A la Direction générale de l’aviation civile: De prendre des précautions avec la circulation aérienne, car il y a encore des restes de cendres
diffuses à une distance de 15 kilomètres à l’Ouest et au Sud-Ouest, en tenant compte qu’il y a des changements dans la direction du vent
au cours de la journée.

28/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo: CONRED / Eliceo Jimenez et Marcelo Jimenez.

Un groupe de chercheurs de l’Institut Nicaraguayen des Études Territoriales (INETER) à fait une visite d’exploration dans le volcan Masaya, situé au Sud-Est du Nicaragua, en activité éruptive depuis Décembre dernier.
«Aujourd’hui, l’ INETER effectue une activité sur le terrain pour observer de près le phénomène, en mesurant les températures et en assurant la maintenance des équipements de surveillance installés sur le volcan, » a déclaré le coordinateur de la Communication et du Conseil de la citoyenneté, Rosario Murillo , aux médias officiels.

Elle a expliqué que le volcan Masaya, situé à 23 kilomètres au Sud-Est de Managua, montre actuellement d’une légère diminution de son tremor volcanique.
Le cratère du volcan Masaya, connu sous le nom de « Santiago », est en activité depuis Décembre dernier.
Le volcan est situé dans le Parque Nacional del Volcán Masaya, qui est entouré par une forêt tropicale sèche , croissant sur des roches poreuses d’anciennes éruptions.
Une équipe d’explorateurs scientifiques du National Geographic a tourné un documentaire sur le lac de lave qui s’est formé dans ce volcan, tel que rapporté par le gouvernement.

Le volcan Masaya est l’un des sept volcans actifs au Nicaragua et depuis 1520 a enregistré au moins 18 périodes d’ activités différentes, y compris les éruptions volcaniques de 1772 et 1820, selon les informations officielles.
Des experts de l’US Geological Survey (USGS) ont recommandé l’élaboration et la conception de cartes de risques illustrées pour les volcans Masaya et Momotombo, aussi en activité, afin de réduire les risques pour les populations voisines.

28/03/2016. Masaya , Nicaragua :

Source : El Nuevo Diario .

Photos : END

AVO / USGS : Avis d’Activité Volcanique .

Volcan : actuel Niveau d’alerte: AVERTISSEMENT
Volcan : Précédent Niveau d’alerte: NORMAL
Aviation : actuel Code couleur: ROUGE

Publié: Dimanche, 27 Mars 2016, 17h12
Source: Alaska Volcano Observatory
Lieu: N 55 ° 25 min W 161 deg 53 min
Altitude: 8261 pieds (2518 m)
Région: Alaska péninsule de l’Alaska

Résumé de l’activité volcanique : Le volcan Pavlof est entré en éruption brusquement cet après-midi, avec l’envoi d’un nuage de cendres à 20.000 pieds ASL tel que rapporté par un pilote. A 16h18 AKDT (00h18 UTC), le nuage de cendres s’est déplacé vers le Nord du volcan. La sismicité a commencé à augmenter par rapport aux niveaux de fond à environ 15h53 (23h53 GMT) avec un début rapide du tremor continu, qui reste à des niveaux élevés. L’AVO relève le Code couleur Aviation à ROUGE et le niveau d’alerte volcan à AVERTISSEMENT.
La vue de la webcam FAA est obscurcie par les nuages ??cet après-midi, et il n’y a pas d’images satellites actuelles. L’AVO surveille de près la situation et émettra de nouvelles mises à jour sur la situation qui évolue.
Observations récentes:
Hauteur des nuages ??volcaniques : 20.000 ft ASL

Remarques: Le volcan Pavlof est un stratovolcan enneigé et couvert de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule de l’Alaska à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan à environ 7 km (4,4 mi) de diamètre et a des évents actifs sur ses côtés Nord et Est , à proximité du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, il est l’un des volcans les plus actifs de manière cohérente dans l’arc des Aléoutiennes. L’activité éruptive est généralement caractérisée par de sporadique fontaines de lave stromboliennes continues pendant une période de plusieurs mois. Des panaches de cendres s’élevant de 49.000 pi ont été générés par des éruptions passées du Pavlof, et lors de l’éruption de 2013, des panaches de cendres s’élevant de 27.000 pieds au-dessus du niveau de la mer et s’étendant jusqu’à 500 km (310 mi) au-delà du volcan ont été générés. La communauté la plus proche, Cold Bay, est située à 60 km (37 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

28/03/2016. Pavlof , Alaska :

Source : AVO/USGS

Photo ( archives ): Chesley, Theo,

Le volcan Cleveland a été la plupart du temps obscurci par les nuages et aucune activité significative n’a été observée dans les vues satellites du volcan au cours des dernières 24 heures. Aucune activité significative n’a été détectée par les capteur de pression, sismique ou infrasons.

Le volcan Cleveland forme la partie Ouest de l’île Chuginadak, une île isolée et inhabitée à l’Est des iles Aléoutiennes centrales. Le volcan est situé à environ 75 km (45 mi) à l’Ouest de la communauté de Nikolski, et 1500 km (940 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. La plus récente période significative d ‘éruption a commencé en Février 2001 et a produit 3 événements explosifs qui ont généré des nuages de cendres qui se sont élevés de 39.000 pieds au-dessus du niveau de la mer . L’éruption de 2001 a également produit une coulée de lave et des avalanches chaudes qui ont atteint la mer. Depuis lors, le Cleveland a été par intermittence actif , produisant de petites coulées de lave, souvent suivie d’explosions qui génèrent de petits nuages de cendres généralement en dessous de 20.000 pieds . Ces explosions lancent également des débris sur les pentes du cône produisant des avalanches pyroclastiques chaudes et des lahars qui atteignent parfois le littoral.

27/03/2016. Cleveland , Alaska :

52 ° 49’20 « N 169 ° 56’42 » W,
Altitude Sommet : 5676 ft (1730 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur de l’aviation : JAUNE

Source : AVO

Photo : Lyons, John

Résumé de l’activité:
Le lac de lave au sommet du Kilauea reste actif, ainsi que la coulée de lave sur la Rift Zone Est au Nord-Est de Pu’u’O’o. Les évasions de lave actives les plus distantes sont à environ 8 km (5 mi) de Pu’u’O’o et ne pose pas actuellement pas de menace pour les communautés avoisinantes. La sismicité à travers le volcan est à des niveaux de fond.

Observations du Sommet :
Le sommet a commencé à se dégonfler tôt dans la journée d’hier et a continué à le faire jusqu’à ce matin, lorsque l’inflation a commencé. Le niveau du lac de lave au sommet du Kilauea a légèrement baissé en réponse et était à environ 35 m (~ 115 pi) au-dessous du rebord de l’évent ce matin, mais remontera probablement à nouveau tandis que l’inflation progresse. L’activité sismique à travers le volcan continue à des niveaux de fond. Les fluctuations de l’amplitude du tremor sont liées aux éclaboussures le long des bords du lac de lave. Le taux d’émission de dioxyde de soufre était d’environ 5000 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 19 Mars.

Observations sur Pu’u’O’o :
Une petite coulée de lave a été émise la nuit dernière à partir d’un cône de projections sur le côté Nord du plancher du cratère du Pu’u’O’o. L’inflation enregistrée sur l’inclinomètre sur le flanc Nord de Pu’u’O’o est associée à des précipitations. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 240 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 10 Mars.

Observations de la coulée du 27 juin :
Les observations hier ont trouvé de petites évasions réparties sur une zone allant de 1,6 km (1,0 mi) à 7,6 km (4,7 mi) au Nord-Est de l’évent sur le flanc de Pu’u’O’o. Les poussées de lave active sont dispersées au sein de cette même zone depuis plusieurs mois et ne posent actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes.

27/03/2016. Kilauea , Hawai .

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : HVO.

Photo : Bruce OMORI

L’ Onemi rapporte des tremblements de terre d’alerte à proximité du volcan Villarrica.

26 mars 2016. L’Onemi, dans son dernier rapport sur la situation des volcans au Chili, qu’elle publie pour les communautés de Villarrica, Pucon et Curarrehue dans la région de La Araucania et Panguipulli, émet une alerte précoce préventive pour la région de Los Rios.

Selon l’agence, l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (OVDAS) du Service national de géologie et des mines (SERNAGEOMIN), à travers son rapport Spécial d’Activité Volcanique (Reav) rapporte que le samedi 26 Mars 2016 à 05h 38 , les stations de surveillance installées près du volcan Villarrica, ont enregistré deux tremblements de terre de type volcano – tectonique.
Le tremblement de terre de plus haute énergie a été situé à 4,5 kilomètres à l’Est du cratère, d’une magnitude de 3,7 ML et à une profondeur de 4,5 kilomètres.
Il convient de noter qu’il n’y a pas de rapports des autorités ou des communautés en général sur leur perception dans les zones voisines. En outre, aucune modification ne sont enregistrées dans l’activité de surface imputable à l’événement.

Dans ce contexte, l’OVDAS-SERNAGEOMIN maintient son niveau technique d’alerte volcanique à vert .
Le SERNAGEOMIN poursuit une surveillance continue du complexe volcanique et les directions régionales de l’ONEMI La Araucanie et de Los Rios, maintiendra la coordination avec les membres du système de protection civile pour alerter et donner une réponse rapide et adéquate à toute urgence.

Le rapport du Sernageomin :

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV)
RÉGIONS Araucanie -Los-Rios.
26 Mars 2016, 05: 38 HL
Le service de géologie nationale et des mines (SERNAGEOMIN) au travers de l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS), annonce que le samedi 26 Mars 2016 à 05:38 heure locale (08: 38 GMT), les stations de surveillance installées à proximité du volcan
Villarrica, ont enregistré deux (2) tremblements de terre associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectoniques). Le séisme d’énergie la plus importante a été localisé à 4,5 km à l’Est (E) du cratère.

La localisation obtenue était la suivante:
TEMPS D’ ORIGINE : 05: 38HL (GMT -3)
LOCALISATION : 39° 25? 76? Latitude Sud , 71° 53? 30? Longitude Ouest
PROFONDEUR: 4,5 km
magnitude locale : 3.7 (ML)
OBSERVATIONS:
Il n’y a aucun rapport des autorités ou des communautés au sujet de leur perception dans les zones voisines.
Aucun changement n’a été enregistré dans l’activité de surface imputable à l’événement.
Le niveau d’alerte volcanique technique reste au niveau vert.
SERNAGEOMIN -OVDAS continue la surveillance en ligne et rapportera en temps opportun sur les changements de l’activité volcanique dans la région.

27/06/2016. Villarica, Chili :

Sources : Publimetro , SERNAGEOMIN -OVDAS .

Photos : Agence UNO

SERVICES DU MINISTÈRE DE LA RECHERCHE ET DE GÉOPHYSIQUE
BULLETIN SPÉCIAL Guatemala, le 26 Mars, 2016, 07h 00 (heure locale)

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 28’54 » latitude Nord; 90° 52’54 » longitude Ouest.
Altitude : 3,763m.

Comme cela a été dit dans le dernier rapport, le volcan Fuego au cours de ces jours, a maintenu un niveau élevé d’activité comme son tremor sismique (vibration interne), montrant des explosions modérées et certaines fortes.
Cette nouvelle phase d’éruption de type strombolienne , a émis deux sources incandescentes de 200 à 300 mètres au-dessus du cratère, générant deux coulées de lave dans les canyons Las Lajas , à l’Est du volcan, sur 1.500 mètres de longueur et dans le Canyon St. Teresa , à l’Ouest, sur 800 mètres. Cette activité est accompagnée de grondements constants modérés qui résonnent comme le dégazage d’une locomotive.

La colonne de cendres de l’éruption a atteint 4,800 à 5,000 m vers l’Ouest, le Sud-Ouest et le Nord-Ouest , sur une distance d’environ 15 kilomètres, sur les villages de Morelia, Hagia Sophia, Panimache I et II, San Pedro Yepocapa et d’autres villages sur ces flancs.
Cette éruption a les mêmes caractéristiques que les éruptions antérieures, à savoir de continuer à alimenter des coulées de lave. Cependant, cette activité peut augmenter en énergie, avec des grondements forts et générer des ondes de choc qui peuvent être sensibles à 15 kilomètres dans le périmètre volcanique. Il y a aussi la probabilité de générer des flux pyroclastique à travers les canyons, principalement par Las Lajas, El Jute, Trinidad et émettre de la cendre. Donc, il est nécessaire de ne pas stationner dans les canyons autour du volcan.

C’est pourquoi l’Insivumeh recommande :
A la CONRED: De mettre en œuvre la vigilance jugée nécessaire par cette activité et de rester en alerte en attendant le développement de l’éruption du volcan Fuego.
Au MINISTÈRE DE L’AVIATION CIVILE: De prendre des précautions pour le trafic aérien, en raison de l’éruption actuelle du Fuego, car il y a des cendres, dispersées sur 15 kilomètres sur les flancs Nord-Ouest, Ouest, Sud-Ouest, et en tenant compte qu’il y a des changements de direction des vents pendant la journée.

27/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photos : Diego Rizzo , Adrian Rohnfelder.

25 mars 11h00 (1700 GMT 25 Mars)

Au cours des dernières 24 heures, par le biais des enregistrements sismiques du système de surveillance du volcan Popocatepetl , six exhalaisons de faible intensité, accompagnées de vapeur et de gaz ont été identifiées. En outre, une explosion de faible intensité à 12h26 aujourd’hui, qui a émis des cendres jusqu’à 500 m au-dessus du cratère,qui ont été dissipées vers le Nord du volcan , et qui a émis quelques fragments incandescents jusqu’à environ 400 m sur le côté Nord du volcan , a été enregistrée.

Bien que la visibilité soit partielle , au travers des nuages , on pouvait parfois voir une émission continue de vapeur d’eau et de gaz .
Le CENAPRED exhorte à pas approcher le volcan et en particulier le cratère, à cause du danger de retombée de fragments balistiques.

Le Semaphore d’alerte volcanique du volcan Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

26/03/2016. Popocatepetl , Mexique :

Source : Cenapred .

Photo : Volcán Popocatépetl e Iztaccíhuatl

Une activité modérée du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-26,240 pieds (6-8 km) a.s.l. pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.
Une activité modérée du volcan continue. Selon les données du Tokyo VAAC, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 8 km a.s.l. à 13h20 UTC le 24 Mars. Les données satellitaires du KVERT ont montré un nuage de cendres de taille de 8×10 km qui a dérivé à une hauteur de 3,5 à 4,0 km a.s.l. sur environ 134 kilomètres au Nord-Ouest du volcan le 24 Mars. Le volcan était calme ou obscurci par des nuages les autres jours de la semaine.

Le massif du volcan Zhupanovsky se compose de quatre stratovolcans qui se chevauchent le long d’une crête axée Ouest-Nord-Ouest. Le complexe volcanique allongé a été construit dans une caldeira datant du Pléistocène /Pliocène précoce ,dont le rebord est exposé uniquement sur le côté Est. Trois des stratovolcans ont été construits au cours du Pléistocène, le quatrième est daté de l’Holocène , et était la source de toutes les éruptions historiques du Zhupanovsky. Un stade précoce durant l’Holocène ,d’ éruptions modérées à faibles , fréquentes , de 7000 à 5000 ans avant le présent (BP) a été remplacé par une période de rares éruptions plus importantes qui ont produit des coulées pyroclastiques. La dernière grande éruption a eu lieu à environ 800-900 ans BP. Les éruptions historiques ont consisté en des explosions relativement mineures du troisième cône.

26/03/2016. Zhupanovsky, Kamchatka :

53.59 N, 159,15 E;
Altitude : 9702 ft (2958 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Sources : Kvert , Gvp .

Photo : A. Sokorenko, IVS FEB RAS 20/1/2015