Guatemala 27 Avril 2016 12h00 (heure locale)

Menace de Lahars dans les zones des volcans Fuego et Santiaguito .

L’activité constante des volcans Santiaguito et Fuego, ces derniers mois , a conduit à l’accumulation de matière volcanique dans les ravins et les régions avoisinantes.
Ces derniers jours, l’accumulation de précipitations dans ces régions volcaniques reste constante et il y a une possibilité que cela persiste dans les prochains jours, de sorte que les matériaux déposés peuvent être aspiré dans les principaux affluents, générant la descente de lahars.

Ces lahars , modérés à forts, peuvent entrainer des blocs jusqu’à plusieurs mètres de diamètre et même la végétation. En raison de la forte activité sur les volcans, certains lahars peuvent descendre avec une température élevée. Ceci peut causer des dommages aux routes d’accès et aux infrastructures , principalement dans le lit de la rivière Samalá , sur le pont Castillo Armas qui a été affecté au cours des hivers passés par la survenue de lahars provenant des zones du complexe volcanique du Santiaguito.
Des régions du Volcan Fuego peuvent aussi être touchées , principalement dans les ravines : Honda, Las Lajas, El Jute, Trinidad, Ceniza, Taniluyá et Santa Teresa, affluents des rivières: Pantaleon, Achiguate et Guacalate.

Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:
A la CONRED:
De prendre des précautions sur les passages supérieurs de véhicules principalement dans les zone où ces canaux descendent.
Au MINISTÈRE DES ROUTES :
De prendre des précautions en raison de pluies continues qui peuvent causer des dommages à l’infrastructure routière principalement sur les ponts, les passages de véhicule ou toute autre infrastructure où le flux de ces rivières est dirigé.

28/04/2016. Santiaguito , Guatemala :

Source : Insivumeh, GVP.

Photo : Photovolcanica.

Les tremblements de terre de type LP (associés avec le passage de fluides volcaniques) au cours de cette période sont restés à une moyenne similaire au précédent rapport (14 LP / jour, rapport n ° 16-2016). Les statistiques LPs montrent une énergie de pointe de 15,3 MJ sur le 24 Avril , qui a diminué par la suite . D’autre part, un seul événement de type hybride (associé à la remontée de matériau magmatique) à ce stade de l’analyse a été enregistré .

Les tremblements de terre de type VTPS (Volcano-Tectonic proximaux, situés à moins de 6 km du cratère), ont continué de baisser, atteignant une moyenne de 4 VTPS / jour dans cette période. De même, l’ampleur des événements pour cette période a diminué, l’amplitude maximale enregistrée a été de 2,6 ML (Magnitude local). Les événements de type Tremor (TRE) , au cours de cette période, ont chuté de façon spectaculaire, passant d’une moyenne de 29 TRE / jour à 18 TRE / jour, alors que l’énergie reste faible.

L’emplacement sur la carte pour cette période continue de montrer une prédominance des événements volcano-tectoniques. Ces événements étaient dans la même zone sismique que les périodes antérieures (14 km au Nord-Est du cratère du volcan). Au total, 140 évènement VT ont été localisés .
Toujours dans cette période , 8 événements VTPS de magnitude comprise entre M 2,2 et M 2,6 étaient situés. Parmi eux se démarquent 2 événements principaux, les deux avec la même magnitude M 2,6 , enregistrés les 24 et 25 Avril à 16h51 UTC et 21h33 UTC, respectivement, et une faible profondeur de 3,5 km.
Des événements VTDs (Volcano-Tectonic Distal, situés à plus de 6 km du cratère) se détache un événement de M 3,3 situé dans une zone à 14 km au Nord-Est, enregistré le 20 Avril à 21:44 heures UTC et à une profondeur de 5 km.

Activité Fumerolienne :
• Fréquence: Jusqu’au 19 Avril, des nuages intenses ont couvert la zone autour du volcan, ce qui a empêché de distinguer clairement les émissions de fumerolles du Sabancaya. Le 20 , il a été possible d’ apprécier des fumerolles constantes, d’une faible densité et d’une coloration différente.
• Couleur: Des émissions blanchâtres (vapeur d’eau) et des gaz bleuâtre (gaz magmatiques) ont été observés à la fois. Cette reconnaissance a été rendue possible par l’absence de nébulosité .
• Hauteur: Pas plus de variation . Dans l’ensemble, les émissions ont varié entre 400 mètres et 1200 mètres au-dessus de la base du cratère.

27/04/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP Perou.

Photo : Benjamin Bernard.

Bulletin d’activité volcanique du 25 avril 2016

Volcan Momotombo :
Pendant le week-end , le volcan Momotombo a maintenu une faible micro- sismicité et de faibles émissions.
L’amplitude sismique en temps réel (RSAM) reste à des valeurs faibles, inférieures à 70 unités.
La possibilité que de nouvelles explosions se produisent avec la production de gaz, de cendres et l’expulsion de matériau incandescent à tout moment est maintenue.

Volcan Masaya :
Les oscillations du tremor volcanique entre valeurs hautes et basses sur le volcan, avec une émission de gaz volcaniques faible à modérée se sont maintenues.
Il reste un fort mouvement dans le lac de lave. L’amplitude sismique en temps réel présente des valeurs modérées à élevées, entre 250 et 700 unités RSAM.
Quant à l’ activité sismique , 03 tremblements de terre ont eu lieu dans l’après-midi d’ hier, avec des magnitudes comprises entre M 1,1 et M2,8 degrés, associés aux mouvements du magma dans la Caldera du volcan Masaya .

27/04/2016. Momotombo , Masaya , Nicaragua :

Source : Ineter

Enregistrement d’un essaim sismiques de plus de 80 tremblements de terre entre les volcans Turrialba et Irazu le week-end dernier

L’imagerie de l’ Observatoire Volcanologique et Sismologique du Costa Rica (OVSICORI) a localisé la zone où l’activité sismique intense entre le samedi et le dimanche a été enregistrée.

Les tremblements ont pour origine une zone classée par les experts comme une zone fragile.

Les analyses de l’ OVSICORI indiquent que l’essaim sismique a été causé par l’activité interne que présente le volcan Turrialba, en particulier par des mouvements de matériaux.

La proximité des failles locales génère des tremblements de terre.

Les résidents des communautés à proximité du volcan ont déclaré avoir ressenti certains des tremblements.

Le volcan Turrialba continue à éjecter des gaz et ne montre jusqu’à présent aucun changement. Les experts ne baissent pas la vigilance et la surveillance du volcan .

27/04/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Teletica

Photo : Archives Ovsicori

Coulée de lave de 500 mètres de longueur qui se déverse depuis le cratère central sur les pentes Sud-Est du Klyuchevskoy.
La coulée de lave jusqu’à 500 mètres a commencé à couler depuis le cratère central sur les pentes Sud-Est du plus haut volcan d’Eurasie – le Klyuchevskoy. Ceci est rapporté par l’agence « RIA Novosti » en référence à la note du RAS FEB.

La lave a commencé à se répandre durant la nuit du 25 Avril. Maintenant, le flux lumineux mesure jusqu’à 500 mètres et se jette dans la pente Sud-Est du cratère central. Les émissions de lave ont été précédées d’une série d’événements sismiques , des tremblements de terre et des émissions de cendres, selon les experts.
Les scientifiques continuent de surveiller l’éruption avec l’aide de dispositifs spéciaux. Ceux ci ne font pas de prédictions sur la façon dont va évoluer la force des émissions. Notez que l’éruption du volcan Klyuchevskoy a commencé le 3 Avril.

Le lundi soir flux de lave du versant sud-est du volcan Klyuchevskoy au Kamtchatka étendu jusqu’à 500 mètres en bas de la montagne, avec du matériau fondu et de cendres éjectées à une hauteur de 200 mètres au-dessus du pic. Depuis l’éruption du 3 Avril, le volcan a à plusieurs reprises éjecté panaches de cendres jusqu’à 6 km d’altitude.

Le Klyuchevskaya Sopka (volcan Klyuchevskoy ) est un strato-volcan fabuleux à l’Est du Kamtchatka, atteignant une hauteur de 4.850 mètres. Situé à quelques 360 km de Petropavlovsk-Kamchatsky, le volcan est l’un des plus grands de toute l’ Eurasie. Le volcan est également l’un des plus actifs dans le monde, et fait partie des volcans naturels du patrimoine mondial de l’UNESCO au Kamchatka.
La première éruption d’abord enregistrée et étudiée du volcan Klyuchevskaya a eu lieu en 1697, et depuis lors, il a été presque continuellement actif. Tout d’abord grimpé en 1788 par Daniel Gauss et deux autres alpinistes, le volcan n’a pas été regrimpé depuis 1931 , une éruption qui a tué plusieurs grimpeurs.

27/04/2016. Klyuchevskoy , Kamchatka :

Source : Life ru.

Photo: RIA Novosti / Leo Garkavyi, Klyuchevskaya Sopka volcano in Kamchatka (Happylifeguide.ru)

Le réseau de surveillance sismique du volcan Bulusan a enregistré vingt-deux (22) tremblements de terre volcaniques au cours des dernières 24 heures. L’activité de dégazage n’a pas pu être observée en raison de nuages épais couvrant le sommet. Des résultats précis de l’enquête de nivellement du 23 au 28 Février 2016 ont indiqué de légères modifications déflationnistes du volcan par rapport à Décembre 2015, conformes aux mesures de déformation du sol à partir de données continues GPS depuis Février 2016.

Le niveau d’alerte 1 (anormal ) demeure en vigueur sur le volcan Bulusan . Cela indique que les processus hydrothermaux sont en cours sous le volcan qui peuvent conduire à des éruptions de vapeur. Les unités gouvernementales locales rappellent au public que l’entrée dans les 4 kilomètres de rayon de la Permanent Danger Zone (PDZ) est strictement interdite en raison de la possibilité d’éruptions de vapeur phréatiques soudaines et dangereuses.

26/04/2016. Bulusan , Philippines :

Source : Phivolcs

Vers 18h00 l’après-midi du 7 Avril, les valeurs d’énergies sismiques ont montré une baisse importante qui sont restées à une moyenne de 48 unités RSAM ces jours-ci. Au cours des dernières 24 heures les vibrations sismiques du volcan Chaparrastique ont fluctué entre 31 et 38 unités RSAM / heure en moyenne, avec une moyenne de 34 unités, le seuil maximal de comportement normal est de 150 unités RSAM en moyenne .

Les images météorologiques capturée par la webcam installée sur la colline El Pacayal, montrent la couverture nuageuse qui empêche d’observer le cratère.

Les données montrent que le système interne de volcan est en phase de détente. Toutefois, le comportement de l’activité volcanique qu’a montré le Chaparrastique , indique que ces périodes de relaxation sont habituellement suivies par des changements drastiques qui parfois ont fini par des émissions faibles de cendres ou des périodes de fort dégazage, ceci étant le comportement typique d’un volcan actif.

LeMARN poursuit sa surveillance , maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux.

26/04/2016. San Miguel ( Chaparrastique ) , El Salvador :

Source : Marn.

Photo : Marn

La nuit, à travers les nuages, dans le cratère il y a une constante incandescence et des émissions de bombes légères à une hauteur de 100 m au- dessus du bord du cratère. Des coulées de lave sur les pentes du volcan ont été observées.

Le 23 avril a commencé sur le Klyuchevskoy une augmentation de l’ activité du volcan. Il y a eu plusieurs séismes forts et des panaches de cendres volcaniques (déterminés par des images satellite).

La nuit du 25 Avril il y a eu une petite coulée de lave de 500 m de longueur sur la pente Sud-Est du Klyuchevskoy jusqu’à 500 m. (Il y a une caméra vidéo KB GS RAS ). Les émissions semblaient contenir des cendres.

L’éruption volcanique explosive de type strombolien continue. Les données satellitaires du KVERT ont montré une anomalie thermique intensive sur le volcan toute la semaine. Des explosions fortes ont envoyé des cendres jusqu’à 8-9 km vers 13h40 UTC le 23 Avril, et le nuage de cendres continue à dériver vers le Sud-Ouest du volcan. À 02h28 UTC le 24 Avril, le bord du nuage de cendres est à environ 453 km au Sud-Ouest du volcan.
L’éruption explosive du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700 – 26,240 pieds (6-8 km) pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

26/04/2016. Klyuchevskoy , Kamchatka :

Source : Kvert , Volkstat ru.

Photo : Yu.Demyanchuk

Résumé de l’activité:
Le volcan Kilauea continue son éruption à la fois au sommet, où il y a un lac de lave en activité, et sur la Rift Zone Est, où des coulées de lave de surface sont actives au Nord-Est de l’évent du Pu’u’O’o . La coulée de lave de la Rift Zone Est ne pose actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes. Les inclinomètres du sommet ont commencé à enregistrer une inclinaison déflationniste après minuit. Les taux de tremblements de terre et de tremors sismique n’ont pas changé de manière significative ce dernier jour.

Observations du Sommet :
Les inclinomètres du sommet ont commencé à enregistrer une inclinaison déflationniste ce matin vers 2h30. Le niveau du lac de lave au sommet , mesuré vendredi matin , était à 39 m (128 pi) au-dessous du plancher actuel du cratère Halema’uma’u. Sur la base des images de la caméra Web, le niveau du lac semblait avoir augmenté de quelques mètres hier avant le revirement d’inclinaison. Le niveau a rebaissé depuis ce temps et est similaire à celui d’hier matin. L’activité sismique n’a pas changé de manière significative au cours de la dernière journée. Les fluctuations de l’ amplitudes du tremor sont liées aux éclaboussures le long des bords du lac de lave. Les taux d’émission de dioxyde de soufre en moyenne au cours de la semaine écoulée ont varié entre 1200 et 4300 tonnes / jour.

Observations sur Pu’u’O’o :
Il n’y avait pas de changements observables sur Pu’u’O’o au cours de la dernière journée. Le dégazage continue en provenance des cônes de projections sur le fond du cratère. L’ inclinomètre sur le flanc Nord de Pu’u’O’o a enregistré une inflation stable depuis plusieurs jours. Le taux d’émission de dioxyde de soufre de tous les évents de la Rift Zone Est était d’environ 300 tonnes / jour lors de la dernière mesure le 20 Avril.

Observations de la coulée du 27 Juin :
Pendant les périodes de temps clair, des images de webcam continuent de montrer de petites évasions dispersées au Nord-Est de Pu’u’O’o, où elles se sont produites au cours des derniers mois. Ce modèle est compatible avec les observations de terrain du 12 Avril lorsque les évasions les plus éloignés étaient à environ 5,7 km (3,5 mi) au Nord-Est de Pu’u’O’o.

26/04/2016. Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention.
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : HVO

Photos : Bruce Omori ( Extreme Exposture Fine Art Gallery).

Résumé de l’activité:
Le Mauna Loa n’est pas en éruption. Il n’y a eu aucun changement important dans la sismicité enregistrée sous le Mauna Loa au cours de la dernière semaine. La sismicité reste élevée , au-dessus du niveau de fond à long terme , les tremblements de terre peu profonds continuent de se produire principalement sous la Rift Zone supérieure Sud-Ouest du Mauna Loa , à des profondeurs de moins de 5 km (3 mi). Les mesures Global Positioning System (GPS) montrent que la déformation liée à l’inflation d’un réservoir de magma sous le sommet et la partie supérieure de la Rift Zone Sud-Ouest a continué, avec une inflation se produisant récemment principalement dans la partie Sud-Ouest du complexe de stockage de magma.

25/04/2016. Mauna Loa , Hawai .

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » W,
Altitude Sommet : 13681 ft (4170 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Code couleur de l’aviation actuel: JAUNE

Source : HVO