Cela fait aujourd’hui un mois que l’éruption dans l’Holuhraun a commencé, et rien n’indique pour l’instant qu’elle va bientôt s’arrêter. Les environs restent toujours fermés au public, principalement en raison de l’émission de gaz toxiques et du risque toujours présent d’une éventuelle inondation. Il n’est nullement question pour l’instant d’ouvrir l’accès aux touristes ou autres

Un nouveau volcan islandais au nom plus prononçable que l’Eyjafjallajökull a fait parler de lui ces dernières semaines : le Barðarbunga. Retour sur les moments forts de l’éruption. 16 août : les premiers signes d’une éventuelle éruption sont donnés par la forte augmentation de l’activité sismique dans le secteur nord du glacier Vatnajökull, le plus

Un communiqué d’hier soir annonce que la lave de l’Holuhraun a désormais atteint la rivière Jökulsá á Fjöllum et la recouvre à moitié. Lorsque de la lave coule sur de l’eau, il se forme parfois ce que l’on appelle des pseudos-cratères. Ils sont formés par des explosions de vapeur lorsque la lave chaude recouvre une

Les scientifiques sont toujours sur le qui-vive sur le site de l’éruption dans l’Holuhraun, mais il reste toujours aussi difficile d’expliquer et d’analyser les événements. Dans la journée d’hier, mercredi 3 septembre, une partie des routes situées au nord du glacier Vatnajökull ont été fermées aux scientifiques et aux journalistes autorisés. L’accès étant déjà interdit

L’éruption continue ces derniers jours dans l’Holuhraun, et son intensité varie au fil du temps. Ainsi le 1er septembre, on annonçait une baisse de l’intensité par rapport à la veille, tout en reconnaissant une activité encore puissante. Les fontaines de lave ont atteint des hauteurs de 30 à 50m. Le 2 septembre, l’activité sismique semblait

La lave continue de couler après l’éruption qui a eu lieu hier matin dans l’Holuhraun. Le Bárðarbunga a été touché par deux séismes cette nuit, de magnitude 3,9 et 4,2. Cette seconde éruption est beaucoup plus importante que celle de vendredi matin, mais sa nature ne la rend pas menaçante pour le trafic aérien. L’éruption

Le journaliste et pilote Ómar Ragnarsson a survolé l’éruption et le champ de lave de Holuhraun, au nord du glacier Dyngjujökull, ce matin. A noter que les fontaines de lave ne sont plus visibles et que les panaches qui s’échappent de la fissure sont très blancs, ce qui confirme l’absence de cendres. Les images sont

Le site Iceland Review a annoncé cette nuit à 01h00 du matin qu’une éruption avait commencé à Holuhraun, dans le nord du Vatnajökull. Il semble que ce soit une petite éruption, comme on peut le voir sur les images prises par la webcam.

Hier soir, le site Iceland Review publiait un article expliquant qu’une éruption du Bàrðarbunga était toujours possible, l’activité sismique ne montrant aucun signe de ralentissement. Les scientifiques du Met Office islandais et de l’Université d’Islande, Institut des sciences de la terre envisagent à ce jour trois scénarios.

L’alerte rouge (urgence) est passée à orange (danger) dans le secteur du volcan islandais Bárðarbunga. Les dernières analyses ont montré qu’il n’y avait pas d’éruption sous le glacier Dyngjujökull.