Le 22 mai 2011

Le nuage s’est déplacé lentement vers l’ouest et à l’heure du dîner il pouvait être vu à Reykjavík et dans les communes avoisinantes. Les gens ont également signalé des chutes de cendres à Akureyri, dans le nord et sur les îles Westman dans le sud.

Les habitants sont invités à garder leurs fenêtres fermées et, pour ceux qui ont des problèmes respiratoires, à éviter d’aller à l’extérieur. Les scientifiques estiment que les chutes de cendres ne devrait pas se poursuivre pendant plusieurs jours.

Il est également jugé peu probable que l’éruption de Grímsvötn a autant d’impact sur le trafic aérien que l’éruption de Eyjafjallajökull l’an dernier. Cependant, tous les vols à destination et en provenance d’Islande, ainsi que les vols intérieurs ont été annulés pour demain matin.


Dès la réouverture de l’aéroport international, nous vous amènerons sur le glacier au pied de l’éruption. Pour plus de renseignements, contactez nous.

Photo Eyjafjallajokull 2010

A Kirkjubæjarklaustur sur la côte Sud-Est de l’Islande les retombées de cendres ont obscurcie le ciel et il faisait “nuit” en milieu d’après midi. L’air était tellement chargé de particules qu’il était difficile de rester dehors !

Tout à coup, vers 13h50 (15h50 en France),une trouée de lumière a percé le ciel  et les agriculteurs ont essayé de rassembler leur bétail pour les mettre à l’abri à l’intérieur.

Photos disponibles ici

Notre équipe est rentrée ce soir d’une excursion sur le Vatnajokull, au pied du volcan. Photos et vidéos à venir…

Dès la réouverture de l’aéroport international de Keflavik, venez avec nous sur le glacier en super jeep sur le site de l’éruption. Contactez-nous

Le 22 mai 2011

Magnús Gudmundsson Tumi, professeur de géophysique à l’Université d’Islande estime que l’éruption de Grímsvötn est en diminution. Pourtant, la cendre continue de retomber en quantité dans la partie sud-est de l’Ile. Gudmundsson a volé au-dessus de l’éruption ce matin et pense que même si celle-ci est assez vaste, elle est maintenant moins importante qu’initialement.

L’éruption est plus grande que d’autres éruptions de ces dernières années en Islande, mais le volcanologue pense qu’il est probable quele volcan  ne maintienne cette importante activité que  pour quelques jours, bien qu’il soit trop tôt pour le dire avec certitude. La fissure éruptive n’est pas très longue et d’une largeur de 500 à 800 mètres de large.

Dès la réouverture de l’aéroport international de Keflavik, vous pouvez partir avec nous à la rencontre de l’éruption. Contactez-nous

Voyage “spécial éruption”