Décollage de la fusée Soyuz ce matin depuis Baïkonour au Kazakhstan.

Découvrez le décollage à 1:05.

https://www.youtube.com/watch?v=erfXf08tuFg

Prochain départ pour ce séjour automne 2020, accompagnés par le volcanologue Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette. Contactez-nous pour mettre une option.

https://80joursvoyages.com/tours/mer-daral-et-decollage-du-soyuz-a-baikonour-avec-j-m-bardintzeff/

Les volcans du Nicaragua y sont nombreux mais relativement peu élevés. Le plus haut d’entre eux est le San Cristobal qui culmine à 1745 m. Ces volcans sont régulièrement actifs, les derniers en dates sont le Masaya, le Telica et le Momotombo.

Le lac de lave du Masaya

Le Masaya culmine à 635m d’altitude. Le centre de l‘édifice comporte une vaste caldeira de 6x11km entourée de falaises d’une hauteur de 300 mètres. On y trouve à l’intérieur une douzaine de petits cônes percés d’un cratère, actif à tour de rôle. Le cratère de Santiago (450m de diamètre) abrite depuis 11 décembre 2015 un petit lac de lave d’une taille estimée à 40×30 m situé à une profondeur de 250m. A ce jour, le lac est encore présent mais bien plus profond. Les lacs de lave restent exceptionnels dans le monde.

Telica et Momotombo

La dernière activité du Telica a eu lieu entre le 23 septembre 2015 et le 8 mai 2016 avec un panache éruptif allant à une hauteur de 600 mètres. Le Momotombo a un cône qui culmine à 1297 mètres. Son petit frère, le Momotombito a fait une éruption majeure en 1609-1610, qui associée à un séisme, a détruit la ville de Leon Viejo.

La naissance du Cerro negro

La « colline noire » est formé par l’accumulation de bombes, lapillis et cendres. Ce volcan est né en 1850 et le cône basaltique mesure aujourd’hui environ 250 mètres de haut, soit une altitude de 728 mètres.  Observer la naissance d’un volcan reste quelque chose de très rare dans les temps historiques.

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette paru dans L.A.V.E

Lac de lave Masaya Nicaragua
Volcan Telica Nicaragua
Cerro Negro Nicaragua

 

Le Kazakhstan, situé en Asie centrale, est le 9ème plus grand pays du monde.

L’ouest du pays est bordé par la mer Caspienne dont le niveau est à -28m. Dans la dépression karstique de Karakia, cela peut aller jusqu’à -132m. A l’est du pays se trouve les monts Altaï avec le point culminant au mont Béloukha qui s’élève à  4506m. Au sud-est se trouve la chaîne du Tian Shan qui s’élève à 7010m, point culminant du pays. Au centre du pays, se situe la mer d’Aral (altitude 52m). Plus à l’est, le lac Balkhach a la particularité de n’avoir aucun émissaire et de contenir de l’eau douce dans sa partie occidentale et de l’eau salée dans sa partie orientale.

Les parcs naturels

Dans la région d’Aktau, on observe des strates horizontales à Tuzbaiyr tandis qu’à Torysh on découvre des paysages sculptés dans des  grès plurimétriques. Dans la région d’Almaty, deux parcs naturels ont été classés : Alty Emel avec sa dune « chantante » et Charyn avec son canyon. A Tamgaly, en 1957, des pétroglyphes étonnants ont été découverts puis classées à l’UNESCO en 2004.

D’importantes ressources naturelles

Le sous-sol du Kazakhstan est un véritable eldorado. On y trouve du pétrole (14ème pays producteur et 11ème en réserves prouvées), du gaz (31ème), du charbon (10ème), de l’uranium (1er pays producteurs), de l’or (15ème), fer, manganèse (9ème) etc…

Au centre du pays se trouve également les fusées Soyouz à Baïkonour.

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette

Retrouvez nos voyages au Kazakhstan dans les liens ci-dessous :

https://80joursvoyages.com/tours/kazakhstan-sejour-geologique-avec-j-m-bardintzeff-pre-extension-soyuz-possible/

Mer d’Aral et décollage du Soyuz à Baïkonour avec J-M Bardintzeff

Ci-dessous une vidéo du voyage de 2019 pour vous donner un aperçu de nos voyages au Kazakhstan:

Après 2 semaines d’accompagnement d’un groupe 80 Jours Voyages en Bolivie et Chili, Sylvain Chermette est resté quelques jours supplémentaires pour tenter l’ascension du volcan Aucanquilcha au Chili.

Ce stratovolcan de 6176 m de hauteur n’a connu aucune éruption dans les temps historiques. Il s’est formé en plusieurs phases durant plus de 11 millions d’années d’activité. On y trouve, dans la zone proche du sommet, d’importants dépôts de soufre exploité de 1913 à 1994 dans une mine à 5950m de hauteur.

Elle est considérée comme la plus haute mine du monde et ses habitants, les mineurs, ont été recensés en 1986 comme les habitants les plus hauts de la planète. Les études physiologiques sur les mineurs Aymara ont montré qu’ils faisaient moins d’hyperventilation et ont un taux de globules rouges plus élevé que les habitants des zones inférieures. Sylvain Chermette n’étant pas aussi bien acclimaté à l’altitude résume son ascension par soufre, souffre et souffle. Cette ascension risque de rester son « toit du monde » personnel.

Inspiré d’un article de Sylvain Chermette.

Les volcans de boues tiennent leur nom de leur activité occasionnellement « explosive » et de leur forme de cône miniature. On les trouve essentiellement dans les zones de compressions : Azerbaïdjan, Pakistan, Bangladesh, Myanmar, Trinité-et-Tobago et Barbade. On les trouve également en mer : mer Méditerranée, océan Atlantique, mer Noire et mer Caspienne.

Les « volcans » de Berca en Roumanie

C’est le deuxième site le plus important d’Europe après celui de Bakou en Azerbaïdjan. Cet ensemble comprend quatre groupes de volcans sur 20km de long. Il s’agit de Beciu, Paclele Mici « petit cratère » de 16.5 hectares, Paclele Mari « grand cratère » de 22 hectares et Fierbatoare. Des dizaines de petits cônes se côtoient. Ils émettent du méthane à 95%-98%, d’autres hydrocarbures à 0.1-1.2%, du gaz carbonique à 1.5-2.3%, de l’azote à 0.1-0.6% et un peu de gaz bactériens. Ils libèrent des boues riches en hydrocarbures.  Celle-ci se répand en « coulée » et du « cratère » éclate des bulles d’un diamètre atteignant 50cm.

Inspiré d’un article de J-M Bardintzeff, S. Chermette et N. Choisi pour la revue LAVE.

Yellowstone le super-volcan, a connu plusieurs petites et géantes éruptions et explosions phréatiques sur les derniers millions d’années.

N’en déplaise aux Tabloïds friands de catastrophisme, aucune éruption n’a été répertoriée depuis plusieurs milliers d’années et une éruption imminente n’est pas d’actualité.

La formation de la caldeira

Au cours des 2,1 derniers millions d’années, Yellowstone a connu trois « super-éruptions ». Ces évènements ont permis de former la caldeira d’une taille de 50 x 80 km.

Les tremblements de terre

Chaque année 1000 à 3000 tremblements de terres sont enregistrés par les sismographes du Parc national de Yellowstone et ses environs. L’immense majorité sont de faible intensité.

Hydrologie

Le grand réservoir magmatique présent sous le Yellowstone crée un champ de haute température peu profonde.

Dans le parc, se trouve près de 300 geysers qui connaissent des éruptions plus ou moins régulières et prévisibles. Yellowstone doit parfois faire face à des explosions de vapeur beaucoup plus violentes arrachant des roches du substratum et modifiant le paysage.

Inspiré d’un article de Sylvain Chermette et Jacques-Marie Bardintzeff publié dans L.A.V.E

C’est avec une grande et sincère tristesse que nous avons appris, ce week-end de Pâques, le décès de notre ami Norbert Choisi emporté par le Covid-19.

Nous perdons un grand passionné de volcans, mais nous perdons surtout un homme généreux et d’une profonde humanité qui nous manquera.

Nos pensées vont à sa famille dans ces moments difficiles.

Sylvain Chermette

Photo : Norbert effectuant des prélèvements lors de notre voyage géologique sur les volcans de boue de Berca.

Depuis quelques semaines, l’arrivée du Covoid19 en Europe, aura changé notre rapport au monde et aux relations humaines.
Tous confinés, la priorité de chacun à ce jour doit rester la préservation de sa santé et celle des autres afin de nous retrouver au plus vite autour d’un verre ou plus probablement auprès d’un volcan !
Toute aussi bouleversée soit-elle, la vie continue (ou en tout cas reprendra ses droits, soyons-en persuadés) et nous tous, avons besoin de visualiser nos multiples projets à réaliser dès que le glas de ce cauchemar aura sonné !
Ainsi, pour vous permettre de vous imaginer dans « l’après » et pour nous permettre d’avancer, 80 Jours Voyages lance les réservations à 1€* !
Vous pouvez dès aujourd’hui, et pendant toute la durée du confinement, pour 1€* d’acompte, vous inscrire à nos prochains voyages. Sans engagement financier conséquent, vous pourrez ainsi vous positionner sur de futurs voyages et nous aider à les anticiper. En effet, connaître les participants nous permettra d’accomplir notre travail d’organisateur sans attendre la fin, inexorable, de ce confinement.
Certains d’entre vous ont certainement entendu parlé de l’ordonnance votée par le gouvernement permettant aux agences de voyages de ne pas rembourser en numéraire les voyages qui ne peuvent être opérés. Vous êtes notre plus grande richesse et, pour 80 Jours Voyages, ne pas appliquer cette ordonnance c’est d’abord vous respecter ! Aussi pour tous les séjours que nous ne serions pas en mesure de faire partir, nous rembourserons tous nos clients désireux de l’être comme nous l’avons toujours fait.
Enfin, comme dans les semaines à venir vous allez entendre parler de faillites en cascade chez les acteurs du tourisme, je tiens à rappeler, notamment à ceux qui sont d’ores et déjà inscrits sur un prochain séjour ou ceux qui l’envisagent, que nous avons une garantie financière auprès de Groupama Assurance. Concrètement cela signifie qu’en cas de dépôt de bilan de 80 Jours Voyages, toutes les sommes versées pour des voyages non exécutés seraient entièrement remboursées par Groupama. Cela n’est pas du tout d’actualité car l’entreprise en en bonne santé, mais dans ce contexte anxiogène il me semblait important de vous le rappeler afin que vous puissiez dès aujourd’hui concrétiser vos envies de prochains voyages.
J’en profite pour remercier tous les clients que j’ai d’ores et déjà eu au téléphone pour leur humanisme et leur empathie. La crise fait aussi ressortir le meilleur de chacun !
Sylvain CHERMETTE
Fondateur de 80 Jours Voyages
(*) Les 1€ versés à la réservation nous permettent de prendre en compte votre réservation. Vous pourrez payer le complément du 1er acompte dans les 30 jours après la fin du confinement et au plus tard 35 jours avant le départ. Le solde reste dû 35 jours avant le départ. L’assurance facultative sera souscrite et facturée lors du règlement du complément du premier acompte.

Si vous n’êtes jamais allé à Pompéi, c’est Pompéi qui viendra à vous pour une exposition exceptionnelle au Grand Palais à Paris. Cette exposition est organisée par la Réunion des musées nationaux – Grand Palais et Gedeon Programmes, en collaboration avec le Parc archéologique de Pompéi.

n parcours immersif plonge le visiteur au cœur de Pompéi, du temps de sa splendeur et pendant la tragédie de sa destruction, par des projections 360° en très haute définition, des créations sonores et des reconstitutions en 3D des rues et habitations. Alliant technologies et archéologie, l’exposition raconte l’histoire fascinante de cette Cité et des (re)découvertes permises par les fouilles menées à toutes les époques, jusqu’à aujourd’hui.

Partageant les trésors et découvertes archéologiques les plus récentes, le Grand Palais vous propose une expérience d’un genre nouveau et donne à voir Pompéi sous ses nombreux visages.

https://www.grandpalais.fr/fr/evenement/pompei