Le Turkménistan est un pays d’Asie centrale en grande partie désertique. Sa chaîne montagneuse l’Ayrybaba culmine à 3139m et se trouve à l’extrême Est du pays.

Richesse en hydrocarbure
Le désert du Karakum, représentant 80% de la superficie du pays, est riche en pétrole et surtout en gaz naturel (il représente 12% du gaz mondial). On y trouve également de nombreux volcans de boue. Près de Darwaza se trouve la « Porte de l’Enfer », un forage gazier qui s’est effondré en 1971 en un « cratère ». D’importantes quantités de gaz nauséabonds s’y libéraient. Les ingénieurs ont décidé d’y mettre le feu, 47 ans plus tard, le brasier continue.

Sédimentation et érosion
Les reliefs sédimentaires sont variés : marins, évaporitiques, détritiques. Dans certains lieux, ils présentent d’étonnants débits en boules de taille métrique et par endroit on découvre de vastes canyons tel celui de Yangykala. Dans les contreforts de la chaîne de montagne Kopet-Dag, frontalière avec l’Iran, se trouve la grotte de Kow-Ata. Elle abrite un lac souterrain libérant du sulfure d’hydrogène recommandées pour les maladies de la peau, les rhumatismes etc…

La plus grande lagune du monde
La lagune de Kara Bogaz d’une taille de 150x120km, est visible de l’espace ! Peu profonde, elle a la caractéristique d’être dix fois plus salé que l’eau de mer. Le sel est exploité industriellement.

 

Inspiré d’un article de Jacques-Marie Bardintzeff et Sylvain Chermette paru dans Géochronique.