Une éruption de l’imposant volcan Nevado del Ruiz a forcé à la fermeture d’un aéroport régional dans l’ouest de la Colombie. Le Service Geologique de Colombie à déclaré que les particules de cendres se sont élevés de près d’un mile et demi (2.300 mètres) au-dessus du sommet du volcan à environ 05h50 (22 MAI 2016 – 06h50 HAE, 10h50 GMT).
Une éruption un peu plus petite trois heures plus tôt avait incité la fermeture de l’aéroport de La Nubie à Manizales, capitale de l’Etat Caldas. Le volcan de 17457 pieds (5321 mètres) est sous surveillance étroite depuis une éruption en 1985 qui avait tué quelque 25.000 personnes et rasé la ville d’Armero. Les sismologues disent que les tremblements de terre indiquent un mouvement de magma au sein du système du volcan.

Les rapports du Service Géologique Colombien notent une nouvelle secousse d’impulsion , aujourd’hui, qui a eu lieu à 05h51 (heure locale), et est associée à une émission de cendres qui a été vue à travers les caméras Web installées dans la région du volcan, avec une hauteur maximum de 2300 mètres au-dessus du sommet du volcan.
Fait important, l’appréciation visuelle des émissions de cendres est favorisée par les conditions atmosphériques. Bien que ce type de signaux sismiques se produisent plusieurs fois au cours de la journée, les émissions de cendres associées ne peuvent pas toujours être vérifiées visuellement.

Sources : Salon.com , SGC .

Le bilan des morts du volcan indonésien grimpe à 6.

22 mai 2016. Le nombre de décès de l’éruption volcanique du Sinabung , dans l’ouest de l’Indonésie a grimpé à six, a déclaré un fonctionnaire dimanche, avec des craintes que plus de personnes auraient pu être prises au piège par les cendres chaudes. Trois personnes restent également dans un état critique après que le volcan très actif sur l’île de Sumatra, ait déclenché une série d’éruptions samedi après-midi, selon le porte-parole de l’agence des catastrophes Sutopo Purwo Nugroho .
« Neuf personnes ont été frappées par les nuages chauds. Six sont mortes, et trois autres restent critique avec des brûlures, » a t-il dit, ajoutant que les blessés avaient été transportés à l’hôpital. Les victimes étaient toutes des agriculteurs au sein de la «zone rouge» – une zone à quatre kilomètres du Sinabung , déclarée hors limites par les autorités gouvernementales pour des raisons de sécurité – quand ils ont été engloutis par les nuages pyroclastiques.

Ces coulées pyroclastiques se déplacent rapidement avec des gaz chaud et des roches qui peuvent atteindre 700 degrés Celsius tandis qu’ils descendent sur les côtés du volcan. Les équipes de recherche et de sauvetage parcouraient soigneusement les maisons et les fermes dans le village de Gambèr, où les résidents ont reçu l’ordre d’évacuer à la fin de 2014 en raison du risque inacceptable de coulées de lave, de cendres denses et de chutes de pierres volcaniques.

« On ne sait pas exactement combien de personnes étaient dans le village de Gambèr quand les nuages chauds sont descendus, » a t-il dit, en ajoutant que les équipes d’urgence se méfient du risque de nouvelles éruptions. « Il ne devrait pas y avoir eu d’ activité publique dans la zone rouge. Beaucoup vivent dans des abris temporaires et avaient commencé à se déplacer vers leurs fermes pour des raisons économiques, en dépit des avertissements répétés, a t-il ajouté.

Des dizaines de milliers de personnes ont été déplacées depuis que le Sinabung s’est réactivé en 2013 après une période d’inactivité. Il éclate périodiquement de façon spectaculaire, avec l’envoi de colonnes de cendres à plusieurs kilomètres dans le ciel . Déjà seize mort lors d’une éruption particulièrement féroce en 2014, et le Sinabung reste au niveau d’alerte le plus élevé.

23/05/2016. Sinabung , Indonésie :

Source : economictimes.indiatimes.com

Photos : Dailymail , H. Riols , journaliste local.

Rapport de l’activité du volcan Turrialba: 21 mai 2016 à 17 heures.

L’activité du volcan Turrialba à 17 heures, le 21 mai 2016 n’a montré aucun changement important par rapport à celui présenté aujourd’hui à 9 h. Le tremor se poursuit avec une grande amplitude , varie peu, et est accompagné d’une émission passive et continue de gaz et de cendres avec des volumes modérés. Entre 9 h et 17 h aujourd’hui , des augmentations ont été enregistrées dans l’émission des cendres et de l’activité éruptive sur des intervalles de temps courts. Les principaux événements ont eu lieu de 11h00 à 11h50 , entre 12: 20 h et 13h20 , de 12h20 à 13 h 20, et de 15h00 à 15 heures 30. Lorsque les conditions de faible couverture nuageuse a permis d’estimer la hauteur du nuage d’émission à travers les webcams, il a été possible de constater que cela n’a pas dépassé 600 mètres au-dessus du sommet du volcan.

Au moment de ce rapport, les vents sont dirigés vers le Sud-Ouest , avec une dispersion modérée de cendres dirigée vers Herradura (Central Pacific), San José, Heredia, Alajuela, Puntarenas . Tout au long de la journée, les villageois ont rapporté à travers les réseaux sociaux, de légère Chutes de cendres aux endroits suivants:
San José: Guadalupe, Moravia, Uruca, Coronado, San Pedro de Coronado, Tibás, Santa Ana, Pavas, San Pedro de Montes de Oca, Zapote, Sabanilla de Montes de Oca, Hatillo, San Rafael Abajo de Desamparados.
Cartago Llano Grande, Irazu
Alajuela: Aéroport, Plum, Grecia, Atenas, Guácimo, El Roble.
Heredia: San Antonio de Belen, Heredia centre

A partir d’aujourd’hui et durant les jours suivants, il y aura l’envoi de deux rapports d’activités quotidienne du volcan Turrialba, à 9 heures et 17 heures pour informer le public, les institutions et les autorités .

22/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori

Photo : Volvan Turrialba Lodge

L’IG a indiqué que, au début de Mars , le Sangay a commencé une nouvelle phase d’activité qui a continué au moins jusqu’au 12 mai, sans changements importants. Le nombre d’événements de tremors et de tremblements de terre longue période ont été légèrement plus élevé en Mars par rapport au nombre enregistré en Avril et Mai, le nombre d’explosions était légèrement plus élevé en Avril et Mai. L’activité de surface a été caractérisée par des émissions de cendres fréquentes générées par l’activité explosive. Des anomalies thermiques sur les flancs ont également été détectées, la plupart du temps à moins de 5 km du cratère du sommet, ce qui correspond à éventuellement des coulées pyroclastiques à courte portée et/ou des coulées de lave. Aucune émission de dioxyde de soufre anormale n’a été détectée.

Le volcan Sangay , isolé, situé à l’Est de la crête des Andes, est le plus méridional des volcans d’Équateur, et un des plus actif. Le volcan à dominante andésitique a été en éruption fréquente depuis plusieurs siècles. Le volcan aux versants abrupts, de 5230 m de haut, recouvert de glacier a grandi dans les caldeiras en forme de fer à cheval de deux édifices antérieurs, qui ont été détruits par un effondrement à l’Est, avec la production de grandes avalanches de débris qui ont atteint les plaines amazoniennes. L’édifice moderne remontent à au moins 14.000 ans. Il domine la jungle tropicale du côté Est; sur les autres côtés , des plaines de cendres ont été sculptées par de fortes pluies par des canyons aux parois abruptes jusqu’à 600 m de profondeur. Le premier rapport d’une éruption historique était en 1628. Des éruptions plus ou moins continues ont été signalées de 1728 jusqu’en 1916, et à nouveau de 1934 à nos jours. L’activité presque constante a provoqué des changements fréquents de la morphologie du complexe de cratère du sommet.

22/05/2016. Sangay , Equateur :

2.005 ° S, 78,341 ° W
Altitude 5286 m

Source: Instituto Geofísico-Escuela Politécnica Nacional (IG), GVP.

Photo : Cristian Jara

21 mai 11:00 (16:00 GMT 21 mai)

Au cours des dernières 24 heures, par le biais des enregistrements sismiques du système de surveillance du volcan Popocatepetl , 83 exhalaisons de faible intensité accompagnées par des émissions de vapeur d’eau et de gaz ont été identifiés. La plupart du temps il n’a pas été possible d’avoir de la visibilité sur le volcan . De même , il a été enregistré 420 minutes de tremor harmonique de faible amplitude .
Au cours de la nuit , une incandescence dans le cratère a été observée.

Au moment de ce rapport, il n’y a pas de visibilité sur le volcan en raison des conditions nuageuses prévalant dans la zone .
Le CENAPRED exhorte à ne pas approcher le volcan et en particulier le cratère, à cause du danger de retombées de fragments balistiques .
La Semaphore d’alerte volcanique du volcan Popocatepetl est situé à Amarillo Phase 2.

22/05/2016. Popocatepetl , Mexique :

Source : Cenapred .

Photo : Erik Gómez Tochimani Fotógrafo

Trois personnes tuées dans l’éruption du volcan en Indonésie

Dans une éruption volcanique en Indonésie trois personnes ont été tuées. Quatre autres ont été grièvement blessés selon les autorités, quand samedi, le Sinabung à Sumatra a émis des cendres chaudes et de gaz. Selon la protection civile assurant la surveillance sur le volcan, une colonne haute de trois kilomètres et un nuage de cendres qui a dévalé les pentes sur 4,5 km.
Les victimes étaient des agriculteurs, qui cultivaient les champs dans la zone évacuée pour des raisons de sécurité, dite « zone rouge » à quatre kilomètres du cratère.
Le Sinabung s’était réveillé en 2013 d’un sommeil de 400 ans. En Février 2014, 16 personnes sont mortes quand elles ont été frappées par une coulée pyroclastique du Sinabung.

Rapport du PVMBG de ce matin :

Visuel du Sinabung du 22 mai 2016 . 20h49 ,rapport sur le volcan Sinabung.

Visuel: temps ensoleillé-nuageux, vent calme, température de l’air 17-18 ° C . Le volcan est clair avec une fumée blanche mince de 50 mètres de haut. Est survenu 1 éruption (une) avec de grandes colonnes de cendres à 2500 mètres.
Sismicité:
1 x Tremblement d’éruption d’amplitude : 32 mm, Lg: 316 secondes.
14 x Tremblement d’avalanches d’amplitude: 5-18 mm, Lg: 25-127 secondes.
5 x Tremblement Longue Fréquence d’amplitude: 3-12 mm, Lg: 8-10 secondes.
2 x Tremblement Hybride d’amplitude : 4-7 mm, Lg: 7-11 secondes.
2 x Tremblement de type VA d’amplitude : 9-13 mm, Lg: 6-8 secondes.
Le signal de type tremor est constant avec une amplitude de 0,5 à 2 mm (0,5 mm dominante).

Conclusion: le volcan Sinabung est au niveau Rouge / AWAS
Recommandations: La communauté et les visiteurs / touristes ne doivent pas pas effectuer des activités dans un rayon de 3 km du sommet, dans les 7 km pour le secteur Sud , à moins de 6 km dans le secteur Est-Sud-Est, et à moins de 4 km dans le secteur Nord – Nord- Est du G. Sinabung et évacuer vers un endroit sûr.Les personnes qui vivent près des rivières qui déversent depuis le mont Sinabung doivent rester en alerte au danger de lahars.

Coulées pyroclastiques mortelles au Sinabung:

Des coulées pyroclastiques se sont succédées en vagues au Sinabung ce 21 mai 2016. Le BNPB fait état de quatre épisodes respectivement à 14h28, 15h08, 16h39 et 16h48. Les panaches de cendres ont atteint 3.000 mètres, et les coulées pyroclastiques se sont déplacées sur 4,5 km., et atteint la rivière Lao Baurus à l’ouest du volcan.

Selon Sutopo Purwo Nugroho, Chef de l’information de données et des relations publiques BNPB, sept personnes ont été exposées aux nuées, trois seraient décédées et quatre dans un état critique ont été évacuées. Les recherches de victimes se poursuivent.

22/05/2016. Sinabung , Indonésie :

Source : donaukurier , Pvmbg , Blog B. Duick ( http://www.earth-of-fire.com/2016/05/coulees-pyroclastiques-mortelles-au-sinabung.html)

Photos : Pvmbg , Sadrah Peranginangin.

22:30 Les émissions de cendres persistent sur le volcan Turrialba.

Comme celle observées en ce moment à travers la caméra de surveillance à distance de l’OVSICORI, installée à la cime du volcan. L’activité reste constante, avec un signal de tremor haut, avec peu de variation depuid 7h20, et des impulsions générant des sorties de cendres plus élevées, ces 10 dernières minutes, sous la forme de signaux sismiques , comme indiqué par l’instrumentation installée par le RSN et l’OVSICORI.

L’émanation de cendres persiste, la colonne atteint environ 300 m au-dessus du cratère et est dispersée dans la direction Ouest-Nord-Ouest.
Les vents peuvent toujours soulever plus de cendres et les transporter sur la partie supérieure de la vallée centrale et le nord de Heredia.

Le CNE et les organismes scientifiques et techniques sont en surveillance constante.

21/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : CNE

Photo : Blas Sánchez

Volcan : actuel Niveau d’alerte: CONSULTATIF
Volcan : Précédent Niveau d’alerte: Attention

Code couleur de l’aviation actuel: JAUNE
Précédent Code couleur Aviation : ORANGE

Publié: vendredi 20 mai 2016, 11h35 AKDT (20160520 / 1935Z)
Source: Alaska Volcano Observatory
Lieu: N 55 ° 25 min W 161 deg 53 min
Altitude: 8261 pieds (2518 m)

Résumé de l’activité volcanique:

La période récente d ‘activité éruptive du volcan Pavlof qui a commencé le 13 mai 2016 a pris fin. Des émissions de cendres mineures ont été observées dernièrement le 16 mai . Depuis lors, on n’a pas détecté de signaux sismiques associés à l’émission de cendres ou un épanchement de lave . Les observations satellitaires ne montrent aucune preuve d’activité éruptive. Aussi , l’AVO abaisse le code couleur de l’aviation et le niveau d’alerte volcan à YELLOW / CONSULTATIF.

Le volcan reste dans un état d’agitation. Des pauses de l’activité éruptive de quelques jours / semaines sont fréquentes au cours des épisodes éruptifs du volcan Pavlof . Un retour à l’activité éruptive reste possible et pourrait se produire avec peu ou pas d’avertissement. Ainsi, L’AVO continuera à suivre de près le volcan et émettra des informations supplémentaires si nécessaire.

21/05/2016. Pavlof , Alaska :

Source : AVO

Photo: Royce Snapp

Sur les tremblements de terre du Bárðarbunga

20/05/2016

Les mesures sismiques autour du volcan Bárðarbunga montrent que la libération de moment sismique sur la faille de l’anneau de la caldeira du volcan ont augmenté progressivement depuis la mi Septembre 2015. Cela signifie que des tremblements de terre plus forts qu’auparavant sont détectés dans les derniers mois. En dépit de l’augmentation de l’activité, il n’y a aucun signe de tremor volcanique.

L’analyse des données des tremblement de terre suggère que les mouvements sur la faille sont opposés à ceux qu’ils avaient pendant la période d’affaissement lors de l’éruption de Holuhraun. Les mesures GPS en continu montrent des mouvements loin du Bárðarbunga, ce qui suggère une inflation. Les images satellitaires traitées par l’Université d’Islande montrent que les chaudrons hydrothermaux dans la glace au bord de la caldeira se sont approfondis , ce qui pourrait refléter une activité croissante de la géothermie.

Depuis la fin de l’éruption de Holuhraun en Février 2015, 45 séismes de magnitude supérieure à M3 ont été détectés autour de la caldeira du Bárðarbunga, 42 d’entre eux depuis le 1er Septembre 2015 et 31 depuis le 1er janvier 2016. Les événements les plus forts ont été de M4.2 le 8 Avril 2016 et de M4.4 le 20. mai 2016.

L’augmentation de l’activité sous le Bárðarbunga dans les derniers mois pourrait refléter une accumulation de magma au-dessous du volcan. Bien que d’autres explications aient été envisagées, par exemple l’augmentation de la pression d’eau dans le système hydrothermal à l’intérieur de la caldeira, les variations de pression dues à l’évolution de la charge de la glace ou un frottement accru sur la faille de l’anneau due à la pression croissante du magma .

Le Bureau météorologique islandais suit l’activité 24/7 et mettra à jour le public en cas de tout changement.

21/05/2016. Bárðarbunga , Islande :

Source : Vedur . is.

Guatemala 20 mai 2016, 19h10 (heure locale)
Eruption du volcan Fuego avec flux pyroclastiques.

Type d’activité : Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 28’54 » Latitude N ; 90° 52’54 » Longitude W.
Altitude: 3,763msnm.

Le volcan Fuego poursuit son activité éruptive, générant des flux pyroclastiques de type » Boiling over » (phénomène causé par une surchauffe du magma, puis sortant du cratère rapidement avec du matériel volcanique abondant et des nuages brûlants). L’enregistrement sismique de la station FG3 montre la descente de petits flux pyroclastiques circulant à travers le canyon de Las Lajas, provoquant des avalanches sur leur chemin.

Ce type d’éruption fournit beaucoup de débris dans les canyons , les remplis, de sorte qu’ils peuvent déborder dans les régions où il existe déjà des dépôts provenant des éruptions passées.
En raison des conditions météorologiques, ces matériaux peuvent provoquer la descente de lahars moyens , à des températures élevées et affecter les canaux en aval, provoquant des inondations.
Des chutes de cendres sur les flancs Sud, Sud-Ouest et Ouest du complexe volcanique, à une distance de 20 km n’est pas exclu.
Les cendres en contact avec des gouttes d ‘eau forment de la boue, il est conseillé de ne pas quitter la maison et de rester attentif à cette activité.
Ceci est une phase éruptive du volcan Fuego qui peut continuer dans les prochaines heures, jours ou semaines, il ne convient pas d’être dans les canyons ou à proximité de ceux-ci.

Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:

A la SE-CONRED:
Mettre en œuvre la vigilance qu’il juge nécessaire en fonction de cette activité et d’être conscient du comportement du volcan , compte tenu des dépôts de matériel actuel existant pouvant générer de grands lahars dans les ravines de Las Lajas et El Jute dans la soirée en raison des précipitations d’ aujourd’hui.
A l’ aviation civile:
Il est recommandé de prendre des précautions avec la circulation aérienne, le panache de cendres se déplace au Sud, Sud-Ouest et à l’Ouest , sur une distance de 20 kilomètres, avec la possibilité de se déplacer plus loin au cours des heures.

21/05/2016. Fuego, Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photo : G Chigna