Évaluation :
Sur la base des observations visuelles , le volcan Soputan, était généralement clairement visible . Le cratère principal a été observé avec des émissions de fumée , blanche , mince , modérée , s’élevant d’ environ 20 à 100 mètres en s’inclinant vers l’Est. Vent calme à modéré vers le Nord-Ouest. Températures de 20,5 à 36 ° C.
Les données sismiques du 4 Avril au 11 Avril 2016 ont été dominées par des tremblement de terre d’ avalanches et des essaims . Des tremblement de terre volcaniques (VA) et volcanique peu profonds (VB) ont été enregistrés sur les 6, 9 et 10 Avril 2016 avec un nombre pas trop élevé (maximum 1 par jour). Les tremblements de terre tectoniques lointains ont été de nombreuses fois enregistrés . L’intensité des tremblement de terre d’ avalanches par rapport à la semaine précédente ont commencé à décliner , cela montre que la fourniture de magma de l’intérieur vers la surface a commencé à diminuer. Tous les jours les données de tremor et RSAM n’ont montré aucune diminution de l’activité sismique du 4 Avril au 11 Avril 2016.

Conclusion :

Sur la base des observations visuelles et de la sismicité, ainsi que la menace potentielle d ‘éruption du Soputan , en date du 11 Avril 2016 à 18h00, le niveau d’activité du Soputan est au NIVEAU III (SIAGA). La surveillance intensive est toujours en cours afin d’évaluer l’activité du G. Soputan ainsi que de fournir des informations sur le danger de l’éruption du mont Soputan . Si des changements diminution / augmentation significatifs de l’activité volcanique du Soputan , les niveaux d’activité peuvent être abaissés /relevés conformément au niveau d’activité et de menaces.

13/04/2016. Soputan , Indonésie :

Source : VSI.

Photo : Photovolcanica

L’ aéroport de Malang fermé à cause de l’ éruption du Mont Bromo .

10 avril 2016. L’activité volcanique accrue du Mont Bromo a nécessité la fermeture temporaire de l’aéroport Abdul Rachman Saleh , situé à Malang, East Java, ce dimanche (10/04).
L’aéroport a dû fermer à plusieurs reprises depuis Novembre, lorsque les autorités d’abord ont enregistré des signes d’activité accrue du volcan de 2329 mètres, qui est populaire auprès des visiteurs pour ses sentiers de randonnée ainsi que pour la beauté de son site.

Un vol Batik Air et un de Sriwijaya Air,venant de Jakarta, ont dû être redirigés vers l’aéroport Juanda , à Surabaya East Java, à 90 kilomètres.
Tous les autres vols vers et depuis l’aéroport de Malang, à quelques 30 kilomètres du volcan, ont dû être annulés.
Le porte-parole de l’aéroport Juanda , Liza Anindya dit que les fonctionnaires se préparent à un éventuel afflux de passagers, si la fermeture de l’aéroport de Malang continue.
« Nous avons coordonné avec les compagnies aériennes le transport des passagers de Surabaya à destination de Malang par la route», a déclaré Liza. « Jusqu’à présent, on n’a pas vu une augmentation significative des vols étant redirigés vers l’aéroport de Juanda, parce qu’il n’y a pas que de nombreux vols sur Malang. »

11/04/2016. Bromo , Indonesie :

Source : JAKARTA GLOBE

Photo : Manjik photography

Évaluation:

Les observations visuelles n’ont montré aucun changement dans les fortes rafales de gaz et de fumée qui s’élèvent au-delà des murs du cratère. Les émissions de gaz sont confinées sur le plancher du cratère sous forme de « fosses à solfatares » avec une forte intensité de fumée .
Les enregistrements sismiques ont montré que les tremblements de terre volcaniques (VA, LF et Tremor) enregistrés depuis le début de Janvier 2016 ont vu leur nombre augmenter jusqu’au début Mars 2016.
La durée maximale de l’amplitude de vibration du Tremor a augmenté au début de Mars 2016, ce qui indique un écoulement de fluide qui se rapproche de la surface. La présence d’événements sismiques LF depuis Janvier 2016 indique également que la pression / impulsion de fluide provenant de l’intérieur du corps du volcans est plus importante.

Au cours de la période du 1 Janvier au 6 Mars 2016 l’activité sismique est dominé par des tremblements de terre tectoniques lointains et locaux. En effet, l’emplacement du KieBesi , est situé sur le côté Est de la crête de la crête du Mayu, où la sismicité est très élevée. Le tremblement de terre ressenti en Novembre 2015 aurait joué un rôle dans l’activité sismique accrue du KieBesi , indiqué par l’augmentation de la profondeur des séismes volcaniques (VA) et leur basse fréquence (LF) en Janvier 2016. Par conséquent, il est nécessaire de faire attention aux tremblements de terre tectoniques locaux qui peuvent causer une montée rapide de l’activité.

Sur la base des observations visuelles et instrumentales et des danger potentiel d’éruption, le niveau d’activité du Kiebesi est passé du niveau NORMAL (niveau I) au niveau Waspada (niveau II) à compter de la date du 7 Mars 2016 10h00 .

08/04/2016. Kiebesi , Indonesie :

Source : VSI

Photo : Ruska Hadian, 1985 (Volcanological Survey of Indonesia).

L’activité du Lokon , dans la période allant du 5 Février 2016 jusqu’au 7 Mars 2016 , n’a visuellement pas indiqué d’éventuelles anomalies ou de changements sur des parties importantes du cratère. L’activité actuellement est dominée par une forte sismicité en rafales avec des colonnes de gaz qui ont atteint 200 m au-dessus du cratère.

Les données d’évaluation durant la période du 5 Février au 7 Mars 2016 peuvent être décrite comme suit:

Les statistiques montrent qu’il n’y a pas eu de sismicité d’éruption pendant la période allant de Septembre 2015 au 7 Mars 2016 . Les tremblements de terre volcaniques, en particulier peu profonds (VB) ont augmenté le 6 Mars 2016,jusqu’au nombre de 98 . D’après les calculs d ‘énergie volcanique, l’activité volcanique jusqu’au 7 Mars a montré une augmentation. Les évènements de type Tremor ont également connu une augmentation de leur valeur d ‘amplitude maximale. L’ activité volcanique du Lokon pendant la période du 5 Février au 7 Mars 2016 a été caractérisée par des tremblements de terre peu profonds en cours d’enregistrement (VB) avec des chiffres qui fluctuent de sorte que des éruptions phréatiques (explosion de vapeur) peuvent se produire soudainement, surtout pendant de fortes précipitations.
La station de sismogramme EMP (Empung) dans les dernières 24 heures indique que la séquence d’enregistrement de la sismicité est dominée par les tremblements de terre volcaniques peu profonds avec des vagues caractéristiques arrivée / apparition de séisme de plus en plus affirmée et qui ont tendance à être de plus grande amplitude.

Les tremblements de terre de fréquences dominantes qui ont été détectés dans la période du 24 Février au 7 Mars 2016 sont généralement supérieurs à 8 Hz (haute fréquence). Physiquement, l’activité volcanique à haute fréquence indique une activité de fracturation des roches dans l’ édifice en raison de pression volcanique accrue , magmatique / hydrothermale.
La déformation en utilisant la méthode de tiltmètre (Tilting) montre des changements pour l’axe Y / radial (cratère) ,qui indiquent l’inflation du Lokon. L’inflation peut se produire en raison de la pression accrue sous la surface en raison de mouvements de la dynamique des fluides magmatiques / hydrothermaux. Quant à l’axe X / tangentiel ( perpendiculaire au cratère ) , il n’a pas montré de changement significatif.

Les résultats de l’évaluation des données sur les observations visuelles, la sismicité et la déformation durant la période du 5 Février au 7 Mars, 2016 ont montré que l’activité du mont Lokon a considérablement augmenté. Par conséquent, le niveau d’activité du Lokon est porté du niveau II (Waspada) au niveau III (Siaga) à partir du 8 Mars, 2016 au 14:00.

08/04/2016. Lokon-Empung , Indonésie :

Source : VSI

Photos: french.people.com.cn ( 2012 ) ,

Au cours de la période allant du 18 au 25 Février 2016 , il a été enregistré 6 tremblement de terre d’éruptions et des épisodes de tremor constants avec des gammes maximales d’amplitude de 1 à 24 mm. A partir de la date du 22 Février 2016 , le tremor sismique a été enregistré en permanence avec une amplitude maximale de 0,5 à 2 mm, les tremblement de terre d’éruption n’ont pas été enregistrés.

Déformation.
La surveillance de la déformation du Bromo utilise la méthode d’EDM (mesure électronique de distance ) et d’ inclinomètre. La méthode EDM se compose de trois points de surveillance et le 8 Février 2016 , il a été créé des points de contrôle permanents : G. Kursi , Bromo et le Mont Batok, permettant la mesure malgré le brouillard fréquent autour du mont Bromo.
Les mesures de déformation, inclinaison et EDM montre des fluctuations et une tendance stable.

ÉVALUATION
L’activité visuelle n’a pu être clairement déterminée , le Bromo étant enveloppé dans le brouillard. L’émission d’une épaisse fumée blanche à grise avec une colonne haute de 50 à 900 mètres de haut avec un changement de direction entre l’Est-Nord-Est et l’Ouest-Sud-Ouest a été notée . Aucun grondements sur les cinq derniers jours n’ont été enregistrés.
L’enregistrement de la sismicité est dominé par un tremor constant avec une amplitude maximale qui a fluctué dans la gamme de 1 à 30 mm et en date du 22 Février 2016, l’amplitude maximale dominante du tremor était de 0,5 à 2 mm . Aucun tremblement de terre d’éruption n’a été enregistré.
Les mesures de déformation avec inclinaison et EDM montre des fluctuations mais une tendance stable.

CONCLUSIONS :

L’activité sismique est dominée par des vibrations de Tremor constantes avec une amplitude en diminution et l’absence de tremblements de terre d’éruption. La menace d’une éruption sous forme d’émission de cendres et d’émission de matériau qui pourrait se produire jusqu’à un rayon de 1 km reste présente. Sur la base des données d’observation et l’analyse des données sismiques, visuelles, et du danger potentiel d’éruption, le niveau d’activité du Bromo est ramené du niveau III (SIAGA) au niveau II (WASPADA) le 26 Février 2016.
Le niveau d’activité du Bromo sera relevé / abaissé si une augmentation / diminution de l’activité est avérée de manière intensive par les experts volcaniques du Centre d’atténuation des risques pour la volcanologie et de géologie .

05/04/2016. Bromo , Indonésie :

Source : VSI

Photos : PVMBG

En date du 27 Mars 2016, il a été enregistré deux tremblements de terre tectonique lointains (TJ) avec une amplitude maximale de 6 à 15 mm et d’une longueur de 22 secondes , deux (2) essaims de seismes (HB) avec une amplitude maximale de 15 à 31 mm et une longueur de 17 à 22 secondes, 15 tremblements d’avalanches avec une amplitude maximale de 4 à 33 mm .
En date du 28 Mars 2016 et jusqu’à 18h00, il a été enregistré 1 séismes tectoniques local (TL) avec une amplitude maximale de 10 mm et une durée de 9 secondes , 9 secondes de tremor , 6 tremblements d’avalanches avec une amplitude maximale de 4 à 12 mm et une longueur de 10 à 32 secondes.

Sur la base des observations visuelles du volcan Soputan , celui ci apparait généralement visible et brumeux . Le cratère principal a été observé , émettant de la fumée blanche , mince à modérée , s’élevant d’environ 20-100 mètres en se déplaçant vers l’Est. La température était de 20 à 40 ° C
Si les données sismiques du 21 Mars au 28 Mars 2016 ont été dominées par des tremblement de terre d’ avalanches et des essaims de séisme. Les tremblement de terre volcaniques (VA) ont été enregistrés la première fois le 21 Mars 2016. Les tremblements de terre tectoniques locaux et éloignés ont été à plusieurs reprises souvent enregistrés. Les tremblement de terre d’ avalanches encore élevés indiquent la fourniture de magma de l’intérieur vers la surface. Tous les jours , les données de tremblement de terre et les données RSAM n’ont montré aucune diminution de l’activité sismique du 21 Mars jusqu’au 28 Mars 2016.

Sur la base des observations visuelles et de la sismicité, ainsi que la menace potentielle d ‘éruption du Soputan , en date du 28 Mars 2016 18:00, le niveau d’activité du Soputan est au NIVEAU III (SIAGA).
La surveillance intensive est toujours en cours afin d’évaluer l’activité du Soputan ainsi que de fournir des informations sur le danger de l’éruption du mont Soputan en continu pour que les gens qui vivent autour du Soputan comprennent.
Si des changements , diminution / augmentation , significatifs de l’ activité volcanique du Soputan , les niveaux d’activité peuvent être abaissés / relevés conformément au niveau d’activité et de menaces.

30/03/2016. Soputan, Indonesie :

Source : VSI.

Photo : AFP , Photovolcanica.

Sur la base des images satellite, des rapports au sol, et des informations du PVMBG, le Darwin VAAC a rapporté que pendant la période du 9 au 10 et du 13au 15 mars , les panaches de cendres du Sinabung se sont élevés à des altitudes de 3,6 à 4,9 km (12,000-16,000 ft) a.s.l. et ont dérivé de 25 à 55 km vers le NW, W et SW.

Le 22 Mars 2016 à 18:07, une éruption accompagnée d’un nuage d’avalanches chaudes avec une haute colonne de cendres s’élevant à 2500 mètres, avec des avalanches pyroclastiques qui sont descendues sur une distance de 2000 mètres à l’Est-Sud-Est a été enregistrée . Le vent était calme , vers l’Est-Sud-Est.

22/03/2016. Sinabung , Indonesie :

3.17 ° N, 98,392 ° E
Altitude 2460 m

Source: Centre d’avis de cendres volcaniques Darwin (VAAC) , GVP , Pvmbg.

Photo : Sadrah Peranginangin

ÉVALUATION

Durant la période de Février au 13 Mars 2016 ,le G. Karangetang a montré visuellement l’incandescence de son dôme de lave , à une hauteur entre 10 et 25 mètres. Du cratère principal , une fumée blanche / bleuâtre, mince , s’est modérément élevée d’environ 25-150 m . Il ne s’est pas produit de flux d’avalanches .

La sismicité est dominée par les tremblements de terre volcaniques peu profonds (VB), des évènements tectoniques sismiques éloignés (TJ), des tremblement de terre volcanique. Beaucoup ont tendance à diminuer, par rapport à la période de Décembre 2015 à Janvier 2016 . La croissance du dôme de lave est toujours en cours, qui se caractérise encore par des enregistrement de tremblement de terre et des phases de tremor , avec une amplitude maximale de 0,5 mm. Par conséquent,des éruptions de lave peuvent se produire dans les jours à venir.

D’après le graphique d ‘énergie des tremblements de terre volcaniques et des spectres d’amplitude sismique depuis le début de Février jusqu’au 13 Mars 2016 ce modèle semble stable, mais était encore à une valeur supérieure à la normale.

Le Satellite MODIS, n’a pas observé de point chaud depuis le 8 Mars 2016 indiquant que l’arrivée de magma à la surface n’est pas trop importante.

CONCLUSION

Les résultats de l’analyse et l’évaluation des données visuelles et instrumentales jusqu’au 13 Mars 2016 montrent une diminution du niveau d’activité. Donc le niveau d’activité volcanique du mont Karangetang est ramené du NIVEAU III (Siaga) au NIVEAU II (Waspada) , ceci le 14 Mars 2016 à 15:00 pm.
La surveillance intensive est maintenue afin d’évaluer l’ activité du G. Karangetang et est coordonnée avec le gouvernement local (régions BPBD) .
Le niveau d’activité sera réévalué s’il y a un changement dans l’activité volcanique et adapté au niveau de la menace.

15/03/2016. Karangetang , Indonesie :

Source : VSI

Photo : Iyan Mulyana, 2007

Evaluation :

Les données visuelles montrent que, dans la période allant du 1er Janvier 2016 jusqu’au 7 Mars 2016, des séries de colonne d’émission ont fluctué mais ont été stable à une hauteur maximale de 500 m. Une couleur grise / noire dans la colonne montre que les matériaux volcaniques sont ramenés à la surface.
La sismicité est toujours dominé par les tremors d’émission, les tremblements de terre volcaniques et les tremblement de terre d’avalanches dont le nombre fluctue, mais toujours en très grand nombre. Un tremor harmonique a été enregistré , fluctuant et en augmentation en Février 2016. Toutefois, son amplitude a été relativement stable au cours de cette période. Cela indique que l’activité du Gunung Ibu est dominée par une activité de surface ou proche de la surface / peu profonde, et montre la migration continue du magma.
Le nombre et la durée des tremblement de terre d’avalanches , associés aux matériaux déposés dans la partie nord de l’ouverture du cratère, durant cette période, est relativement stable. Ceci indique l’absence d’accumulation de matière .

Le calcul de l’amplitude sismique (RSAM) enregistrée par les stations sismiques IBU , effectué afin d’estimer l’évolution de l’énergie de l’ activité, du 1 Janvier 2016 jusqu’au 7 Mars 2016 est fluctuant et montre une tendance à l’escalade depuis la mi-fin Janvier et la mi-Février 2016 .

Conclusion : Sur la base des observations instrumentales et visuelles ainsi que le danger potentiel d’éruption du mont Ibu , le 8 Mars, 2016, le niveau d’activité reste à Waspada (Niveau II). Si des modifications , diminution / augmentation de l’activité volcanique , de manière significative, alors le niveau d’activité du Gunung Ibu peut être abaissé / relevé en conformité avec le niveau d’activité et de menaces. Une surveillance intensive est menée afin d’évaluer les activités du Gunung Ibu , ainsi que pour la compréhension de son activité .

13/03/2016. Ibu , Indonesie :

Source : VSI.

Photo : B Duick / Volcanodiscovery / Twitter 14.11.2014

Le 7 mars jusqu’à 24.00 h, il a été enregistré trois tremblements de terre Tectoniques lointains (TJ), 25 tremblements de terre volcaniques (VA), 138 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VB), 23 essaims de séisme. Une vibration de tremor volcanique continue a été enregistrée avec une amplitude maximale de 0,5 – 4 mm.

EVALUATION

L’activité du G. Lokon dans la période allant du 5 Février 2016 jusqu’au 7 Mars 2016 n’a visuellement pas indiqué d’éventuelles anomalies ou de changements importants dans le cratère. L’activité est actuellement dominée par une forte sismicité , des bouffées d’émission qui ont atteint 200 m au-dessus du cratère.

Les données d’évaluation dans la période du 5 Février au 7 Mars 2016 peuvent être décrites comme suit:

Les tremblements de terre volcaniques, les tremblements volcaniques peu profond (VB) ont augmenté depuis le 6 Mars 2016, avec la survenue de 98 évènements. D’après les calculs , l’énergie volcanique montrent aussi une augmentation. La valeur du tremor a également connu une augmentation de sa valeur d ‘amplitude maximale. L’ activité volcanique du G. Lokon , pendant la période du 5 Février au 7 Mars 2016 a été caractérisée par des tremblements de terre peu profonds en cours de localisation (VB) ainsi que des éruptions phréatiques (explosion de vapeur) se produisant soudainement, surtout pendant de fortes précipitations.
Les tremblements de terre de fréquences dominantes qui ont été détectés dans la période du 24 Février au 7 Mars 2016 étaient généralement de fréquences supérieures à 8 Hz (haute fréquence). Physiquement, l’activité volcanique à haute teneur en fréquence indique une activité de fracturation de roches en raison de la pression accrue .
La mesure de la déformation pour l’axe Y / radial (cratère) montre des changements qui indiquent l’inflation du G. Lokon. L’inflation peut se produire en raison de la pression accrue sous la surface en raison de mouvement de dynamique des fluides magmatiques / hydrothermaux. Quant à l’axe X / tangentiel ( perpendiculaire cratère ) , il n’a pas montré de changement significatif.

CONCLUSION

Les résultats de l’évaluation des données sur les observations visuelles, la sismicité et la déformation pendant la période du 5 Février jusqu’au 7 Mars 2016 ont montré que l’activité du mont Lokon a considérablement augmenté. Par conséquent, le niveau d’activité du Lokon-Empung est porté du niveau II (Waspada) au niveau III (Siaga) à partir du 8 Mars 2016 à 14:00.

La surveillance intensive menée pour évaluer l’activité du mont Lokon et la diffusion des informations sur le danger de l’éruption du mont Lokon continuera régulièrement .

09/03/2016. Lokon-Empung , Indonesie :

Source : VSI

Photo : AP