Vous souhaitez en savoir plus sur le projet d’étude du grand requin blanc de l’association Longitude 181 Nature ? Vous pouvez bien sûr vous rendre sur le site de l’association, mais également assister à la soirée d’information, qui aura lieu le mardi 15 juillet prochain au Comptoir Général, à Paris. François Sarano sera là pour expliquer en détails le programme et ses enjeux, ainsi que les raisons de le mettre en place. Alors n’hésitez-pas, venez nombreux rencontrer François Sarano et toute l’équipe de Longitude 181 Nature !

C’est donc au Comptoir Général – 80 Quai de Jemmapes – 75010 Paris, à partir de 19h, mardi 15 juillet.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

C’est l’association Longitude 181 Nature, créée par François Sarano et Vincent Ohl, qui lance un grand projet d’étude et d’observation du grand requin blanc de Méditerranée. Car ce mythique animal n’a jamais été étudié, ni filmé dans cette partie du globe. Le projet est axé autour de trois points forts : rapporter les premières images sous-marines du grand requin blanc de Méditerranée, recueillir les premières données scientifiques de terrain, et mettre en place un programme de préservation concret avec les pêcheurs tunisiens.

C’est une petite vidéo d’à peine plus de 3 minutes qui nous convainc de l’importance du requin dans l’écosystème. Pas besoin de long discours, une simple démonstration suffit. Le requin, en tant que prédateur situé au sommet de la chaîne alimentaire des océans, joue son rôle de régulateur. Il se nourrit de proies variées et influe sur leur nombre. Si on supprime les requins, ou simplement si on en diminue significativement le nombre, ses proies vont devenir plus nombreuses, et donc se nourrir en plus grande quantité : les espèces situées en-dessous d’elle dans la chaîne alimentaire vont alors diminuer drastiquement. C’est un effet en cascade, un déséquilibre dû à l’acharnement contre les requins.