Vous souhaitez en savoir plus sur le projet d’étude du grand requin blanc de l’association Longitude 181 Nature ? Vous pouvez bien sûr vous rendre sur le site de l’association, mais également assister à la soirée d’information, qui aura lieu le mardi 15 juillet prochain au Comptoir Général, à Paris. François Sarano sera là pour expliquer en détails le programme et ses enjeux, ainsi que les raisons de le mettre en place. Alors n’hésitez-pas, venez nombreux rencontrer François Sarano et toute l’équipe de Longitude 181 Nature !

C’est donc au Comptoir Général – 80 Quai de Jemmapes – 75010 Paris, à partir de 19h, mardi 15 juillet.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

C’est un programme controversé de protection des baigneurs qui a été mis en place, pour une période d’essai, depuis le mois de janvier sur les plages de la côte occidentale australienne. Après 6 morts par morsure de squale en 2 ans, des lignes avec des appâts ont été installées à 1km au large des côtes des plages les plus fréquentées. Entre le 25 janvier et le 30 avril, 172 requins ont été capturés, parmi lesquels les 50 individus les plus grands, dont la taille dépassait les 4,5m, ont été tués. 90 autres animaux ont été bagués avant d’être relâchés.

Plusieurs organisations affirment ainsi que 90% des individus de certaines espèces de squales ont disparu, alors que l’on comptabilise 72 millions de requins victimes de la pêche chaque année à travers le monde.
Plusieurs pays, parmi lesquels les Maldives et le Honduras, ont mis en place des sanctuaires, emboîtant le pas à l’archipel de Palau, un petit pays d’Océanie, qui a inauguré l’initiative en 2009.
Mais les requins ont mauvaise presse bien que les attaques contre l’homme soient rares et le plus souvent liées à des « méprises », le requin confondant surfeurs et phoques… Pour l’ONG Dive Tribe, un des principaux responsables est le film de 1975 de Steven Spielberg : “Les dents de la mer”. Inévitablement, ce film a fait assimiler l’animal à un prédateur d’humains assoiffé de sang.
Il est presque impossible d’évaluer le nombre de requins restant dans les océans de par le monde.
Une lueur d’espoir pourrait venir de l’industrie du tourisme et plus particulièrement des plongeurs de plus en plus friands de découvrir les squales dans leur milieu de vie.

Plongez avec les requins bleus des Açores
Plongez en cage avec les requins blancs d’Afrique du Sud

LIRE NOS NEWSLETTERS EN LIGNE