Deux voyages en Islande étaient programmés en mars cette année sur la thématique des aurores boréales. Une météo excellente et une activité aurorale particulièrement intense ont favorisé le succès de ces deux séjours.

Pour ceux qui n’étaient pas du voyage, la galerie photo ci-dessous nous permet de vous faire partager les grands moments d’observation des aurores que nos clients ont vécus lors de ces séjours.

[cincopa AEJAALLouw-I]

Pour mémoire, les aurores boréales sont directement liées à l’activité du soleil et aux cycles solaires qui correspondent à des pics d’activités récurrents en moyenne tous les 11 ans. Ainsi, l’hiver 2012/2013 et l’hiver 2013/2014 doivent être des périodes privilégiées d’observation. Le mois de mars 2013 n’a pas dérogé aux prévisions !

Pesnell (NOAA/NASA Solar Cycle Prediction Panel) observe que le nombre de taches solaires est monté en flèche en 2011, est redescendu en 2012 et il s’attend à une remontée en 2013. « Je crois pouvoir dire avec certitude qu’un nouveau pic d’activité se produira en 2013 et se prolongera peut-être même jusqu’en 2014 », prédit-il.

 Photos : S. Chermette / E. Le Berre / S. Vechard

Pour ceux qui souhaiteraient nous rejoindre pour un voyage sur le thème des aurores boréales, vous pouvez réserver dès maintenant l’un des séjours ci-dessous :

9 jours au cœur du désert Islandais pour observer les aurores boréales :

  • Départ unique du 23/11 au 01/12/2013

 

Voyage sur la côte Sud de l’Islande, étoiles et lumières polaires :

  • Du 23 /02 /14 au 02 /03 /14
  • Du 02 /03 /14 au 09 /03 /14

 

Autotours en Islande et aurores boréales : 

5 jours en Islande sur la côte sud pour profiter des aurores boréales

8 jours en Islande sur la côte sud pour profiter des aurores boréales

 

 

Tout le monde a déjà entendu parler des aurores boréales… oui, mais dans le fond, qu’est-ce que c’est ? L’aurore polaire ( boréale pour celle qu’on observe dans l’hémisphère nord, australe pour celle de l’hémisphère sud ) est un phénomène physique : c’est le résultat de la collision entre les particules rapides de la magnétosphère et les atomes et ions de la ionosphère. Lors des éruption solaires, des particules, principalement des électrons, sont propulsées en direction de la terre et de sa magnétosphère. Elles se dirigent vers les pôles et leur collision avec l’atmosphère crée ces phénomènes lumineux exceptionnels. Les aurores peuvent durer plusieurs minutes, et sont soit rouges, soit jaune-vert. Il y en a tout le temps, mais pour les voir, il faut que toutes les conditions soient réunies : un ciel noir, clair et dégagé, sans pollution lumineuse. L’hiver est donc la période idéale pour les observer, mais il est également possible d’apercevoir une aurore lors d’une nuit d’été dégagée !

Découvrez nos voyages d’observation des aurores boréales.