La tempête solaire qui a atteint la terre le semaine dernière et qui était provoquée par deux éruptions de plasma solaire devait être d’après l’agence américaine des océans et de l’atmosphère (NOAA) niveau trois (sur cinq), ce qui en aurait fait la plus puissante depuis 2006. Elle a finalement été classée force un, de même force que celle qui s’était produite le 23 janvier.
Ainsi, elle n’a provoqué aucune perturbation dans les communications satellitaires. Joseph Kunches explique qu’il est « très difficile, voire quasiment impossible, de prédire la direction du champ magnétique en observant une éruption de plasma solaire ».
Toutefois, les éjections de masse coronale à l’origine de cette tempête, lors de leur contact avec le champ magnétique terrestre on crée de belles aurores boréales qui ont pu être observé dans les hautes latitudes telles que l’Islande.
L’observation du cycle solaire laisse pensé que l’activité solaire sera à son maximum en 2013, de quoi nous préparer un bel « hiver auroral » l’année prochaine !

Contactez-nous dès aujourd’hui pour nos séjours d’observation des aurores boréales 2013.

LIRE TOUTES NOS NEWSLETTERS

N’attendez pas pour rester au courant de nos actualités scientifiques et touristiques. 
Inscrivez-vous dès maintenant

Nom:
Email:

Les autorités américaines ont annoncé que la plus forte éruption solaire observée depuis 2005 s’était déclenchée dimanche. Cette éruption a projeté dans l’espace une grosse masse coronale, autrement dit un nuage de plasma solaire au champ magnétique intense. Cette éruption se classe en catégorie 3 sur une échelle qui en compte 5.

Retrouvez l’article publié dans « Le Monde » ici.

Les aurores boréales accompagnent souvent les éruptions solaires. Depuis 2011, le soleil est dans une phase très active laissant pour cette année, comme l’année dernière, de grandes chances de profiter du spectacle fascinant que sont les aurores boréales, pour ceux qui comme nous voyageront en arctique cet hiver. D’après l’astronome Thorsteinn Saemundsson qui suit de très près les éruptions solaires, il est difficile d’estimer précisément l’arrivée des aurores boréales liées aux éruptions.

Il reste quelques places :

Aurores boréales et découverte de l’Islande (séjour accompagné du 19 au 26 février 2012).

Autotour Islande et aurores boréales.