Le volcan Sabancaya et son activité sismovolcanique sont très surveillés. Afin de comprendre cette activité, l’OVS-IGP (Observatorio Vulcanologico del Sur) a placé 18 stations sismiques analysant en temps réel la sismicité dont 3 sont temporairement sur place. Cet observatoire se concentre sur deux volcans dans le Sud du pays : Le Sabancaya et le Ubinas.

Dernièrement, l’activité sismique a augmenté sur une zone à 10 km du cratère du volcan Sabancaya de façon impressionnante avec une sismicité de type VT : Volcano-tectonique liée à la fracturation de la roche. En parallèle, les évènements hybrides ont diminué.

La sismicité LP longue-période en revanche (associées à des phénomènes de résonance dans les fluides sous pression dans l’édifice ) a diminué. Il n’y a pas d’évènements appelés tornillos d’enregistrés.

Au sommet du volcan, des émissions de vapeur d’eau ont pu être observées ainsi que du gaz magmatique émis de temps à autre. Le volcan est aussi surveillé par des satellites comme MIROVA ou OMI.

 

 

Après une reprise de l’activité entre fin juin et mi-juillet 2014, le volcan Ubinas (5672 m), au Pérou, demeure aujourd’hui très calme, laissant essentiellement échapper du dégazage. Quelques émissions de cendres, très faibles, restent visibles de temps en temps. Il arrive qu’on aperçoive, mais rarement, la formation d’un panache : ces derniers jours les plus importants ont été observés les 29 et 31 juillet et mesuraient environ 2 500 m de hauteur. La sismicité quant à elle continue de baisser régulièrement.