Les techniciens de l’Observatoire de l’environnement continuent de surveiller l’activité. Hier, deux volcanologues ont repris les mesures de température et de dioxyde de soufre émanant du cratère. La température déterminée est inférieure à 100 degrés Celsius, bien que, selon l’expert, Demetrios Escobar, elle reste élevée.
Jusqu’à hier, le panache de gaz émanant du cratère était dense, mais beaucoup moins que le samedi après l’explosion qui a eu lieu à 04h00.

Elle n’est plus chargée en cendres comme le premier jour, mais le nuage d’émission contient encore du gaz soufflé par le vent vers le Nord et le flanc Ouest du volcan.
Le fort dégazage est porté par les vents et peut affecter la population située dans la zone inférieure du volcan en fonction de sa direction, qui est principalement vers le Sud-Ouest du cratère
Ces changements ont présenté des preuves que le volcan est actif. Les fluctuations des paramètres contrôlés sont enregistrés et fréquemment observés, et ils indiquent des anomalies dans le système.

Compte tenu de l’activité en cours , l’apparition de nouvelles explosions de faible à modérée amplitude n’ est pas rejetée. Cependant, les paramètres surveillés continuent d’augmenter , le scénario pourrait devenir une éruption effusive de matériaux magmatiques soit à travers le cratère central ou sur les flancs de la structure volcanique.

Au cours des 24 dernières heures, la mesure de l’amplitude sismique enregistrée à la station sismique VSM , située à 1700 mètres d’altitude sur le flanc Nord du volcan, ont fluctué entre 174 à 237 unités RSAM / heure en moyenne, avec une moyenne de 221.

Les gaz émanant du cratère du volcan sont portés par le vent vers le Sud-Ouest, de sorte que les communautés vivant dans la région peuvent percevoir l’odeur de soufre. En réponse, l’utilisation de masques ou de tissus humides est recommandée lorsqu’il est remarqué une odeur de soufre et il est conseillé d’essayer de quitter la zone .
Ce type d’activité du volcan peut continuer, il est donc recommandé de ne pas être dans la partie supérieure du cône en raison du danger de chute de matière éjectée par une explosion , ainsi qu’également à cause du risque respiratoire du à des concentrations élevées de gaz magmatiques dans la zone cratère.

Le MARN poursuit sa surveillance améliorée du volcan, maintient une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux. Le MARN invite les journalistes et les personnes à ne pas approcher le sommet du volcan, en raison du degré de danger que ceci représente .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

22/06/2016. San Miguel (Chaparrastique), El Salvador :

Source : Marn

Bulletin d’activité du 21 Juin 2016 08h00

Le réseau de surveillance sismique du Kanlaon a enregistré deux (2) tremblements de terre volcaniques au cours des dernières 24 heures. Des émissions modérées de panaches de vapeur blanche se sont élevées jusqu’à 500 mètres et ont dérivés au Nord-Ouest et à l’Ouest-Nord-Ouest . Les mesures de déformation du sol à partir de données GPS en continu à compter du 2 Juin 2016 indiquent une légère inflation de l’édifice du Kanlaon depuis Décembre 2015.

Le niveau d’alerte 1 reste en vigueur sur le Kanlaon, ce qui signifie qu’il est actuellement dans un état d’agitation probablement lié à des processus hydrothermaux qui pourraient générer des éruptions mineures. Les unités locales du gouvernement rappellent au public que l’entrée dans le rayon de 4 kilomètres de la Permanent Danger Zone (PDZ) est strictement interdite en raison des nouvelles possibilités d’éruptions de vapeur ou de cendres , mineures , soudaines et dangereuses.

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

21/06/2016. Kanlaon , Philippines :

Source : Phivolcs

Volcan Pacaya :

Activité:
Une activité de fumerolles faible à modérée est rapportée , à une hauteur de 400 mètres au-dessus du cratère , vers l’Ouest du cône principal Mackenney.
La station PCG enregistre un tremor sismique associé à un dégazage interne et une augmentation des explosions faibles.
Pendant les heures du soir, il est possible d’observer une faible lueur.
Dans les zones du cratère , de petites explosions accompagnées de retombées visibles, uniquement dans cette zone ,sont présentes.

Type d’activité: Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14°22’50 » Latitude N; 90°36’00 » Longitude W.
Hauteur: 2,552m
Conditions météo: Partiellement nuageux
Vent: Est , 6 kmh
Précipitations: 19,2 mm.

Volcan Fuego :

Activité:
La colonne d’émission reste blanche à une hauteur d’environ 4 300 mètres (14,108 pieds), en diffusion du Nord-Ouest au Sud-Ouest. Ont été signalées de 2 à 3 explosions par heure, avec des colonnes de cendre grise à une hauteur d’environ 4.200 à 4.500 m (-14.763 13,780 pieds), s’étalant à une distance de 5 à 8 kilomètres en direction du Nord-Ouest au Sud-Ouest du complexe volcanique. Ces explosions ont été accompagnées par de faibles retombées et des grondements comme la machine d’une locomotive , à intervalle de 2 à 5 minutes . De temps en temps, il y a eu des impulsions incandescentes à une hauteur comprise entre 100 et 150 mètres au dessus du cratère , générant des avalanches faibles à modérées sur le contour du cratère.

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 28’54 » Latitude N; 90° 52’54 » Longitude W.
Hauteur: 3,763msnm.
conditions météo: Partiellement nuageux
Vent: Est , 2 kmh
Précipitations: 64.7mm.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

21/06/2016. Pacaya , Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photos : Daniel Hernandez-Salazar, 2004, David Rojas.

Rapport d’activité du volcan Poas

Trois éruptions phréatiques de faible énergie , 19 juin 2016, mise à jour à 6h00.

Ce dimanche 19 Juin 2016, dans le matin ont eu lieu 3 petites éruptions phréatiques dans le lac ultraacide du volcan Poas Volcano , à 6h00 et 18h03.
Les colonnes d’éjectas phréatiques sur le lac (eau, sédiments, soufre fondu et fragments de roches altérées) sont de faible hauteur, ne dépassant pas 50 m.
Le réseau de sismographes de l’OVSICORI-A, qui surveille l’activité sismique du volcan Poas, a clairement enregistré trois signaux sismiques associés à ces petites éruptions phréatiques de très courte durée (<5 secondes).

Le volcan Poas a fait preuve depuis le début d’Avril 2016 d’une augmentation de l’émission de vapeur d’eau, gaz et chaleur magmatique principalement par le lac, ainsi que de plusieurs éruptions phréatiques jusqu’à présent de faible hauteur (maximum environ 100 mètres). À la suite de l’augmentation du transport de vapeur et des gaz provenant du système magmatiques hydrothermal sous-jacent du cratère, on note le fait que le lac est de couleur grise laiteuse , avec une convection vigoureuse, l’évaporation et la présence abondante de soufre fondu sur sa surface. La température réelle du lac d’acide est d’environ 50 degrés Celsius. De plus , en Juin 2016, il a été enregistré des tremblements de terre VT (volcano-tectonique) près du volcan Poas.

L’OVSICORI-A émettra des rapports sur l’activité du volcan Poas à chaque fois que des changements ou des événements pertinents seront enregistrés pour informer le public, les autorités et les entités.

Définition:
Eruption phréatique: Explosion de vapeur et de gaz en raison de l’interaction brutale entre l’eau chaude ou entre l’eau , le magma et les roches.

Séismes VT: séismes à haute fréquence qui se produisent sous les volcans à des profondeurs de 1-10 km de profondeur et sont associés au stress ou à la rupture de la roche par la pression exercée par les fluides (eau, liquides, ou magma).

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

21/06/2016. Poas, Costa Rica :

Source : OVSICORI-A Heredia Costa Rica

Photos : Poas volcanoparc

Résumé de l’activité:
L’éruption continue au sommet du volcan Kilauea et sur la Rift Zone Est. Aucune forte modification des activités n’est notée . La coulée de lave au Sud-Est de Pu’u’O’o continue d’avancer et de se propager. Elle ne pose actuellement aucune menace pour les communautés avoisinantes. Le lac de lave du cratère Halema’uma’u continue à bouillonner , et la surface du lac de lave dans l’évent, tout en montrant de petites fluctuations, reste à peu près à 30m (~ 100ft) en dessous du plancher du cratère adjacent. De faibles taux de sismicité sont notés sur le volcan, et les tendances de déformation à long terme montrent la poursuite de l’inflation sous le sommet et la partie plus élevée de la Rift Zone Sud-Ouest. Le flux du 27 Juin , au Nord-Est de Pu’u’O’o n’ est plus actif.

Observations du sommet :
Depuis hier matin, à environ 08h00h Hst, les inclinomètres au sommet du Kilauea ont enregistré une tendance déflationniste qui semble être l’étape déflationniste d’un événement de DI du sommet. Jusqu’à présent, les inclinomètres à Uwekahuna ont enregistré ~ 2 microradians d’inclinaison déflationniste, et le taux de déflation semble avoir ralenti considérablement ce matin. Le lac de lave du sommet , dans le cratère Halema’uma’u continue à bouillonner et les estimations tirées des webcams du HVO suggèrent une légère baisse du niveau du lac de lave associé à la déflation en cours. Les caméras Web du HVO montrent que la surface du lac reste à peu près à 30m (~ 100ft) en dessous du plancher du cratère Halema’uma’u. De faibles taux de sismicité dans la région du sommet de la caldeira sont notés, avec des fluctuations mineures dans les amplitudes du tremor volcanique liées aux variations dues aux éclaboussures de lave du lac . Un évènement sismique VLP semble être associé à l’effondrement apparent d’une petite section du bord Sud-Sud-Ouest de l’évent Overlook hier après-midi à 15h26h Hst. Les émissions de dioxyde de soufre provenant des évents du sommet au cours de la dernière semaine variaient de 3.500 à 7.300 tonnes / jour, avec une légère augmentation des niveaux enregistrés au cours des deux derniers jours.

Observations sur Pu’u’O’o :
Les webcams du HVO montrent une activité persistante sur Pu’u’O’o. Il n’y a pas de changements significatifs dans la déformation de la surface du sol ou de l’activité sismique sur Pu’u’O’o. Les taux d’émission de dioxyde de soufre à partir de tous les évents de la Rift Zone Est lors de la dernière mesure le 13 Juin étaient d’environ 390 tonnes métriques / jour.

Observations des coulées de lave :
La coulée de lave active au Sud-Est de Pu’u’O’o continue d’avancer et de se propager . Une incandescence est visible dans les vues de la webcam durant la nuit sur le champ d’écoulement de lave actif, marquant plusieurs puits de lumière le long de la partie supérieure du système de tube d’alimentation de lave dans la partie avant de l’écoulement, ainsi qu’une activité de surface plus éloignée de Pu’u’O’o. Le flux de lave du 27 Juin , au Nord-Est de Pu’u’O’o n’est plus actif.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

21/06/2016.  Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet : 4091 ft (1247 m)
Volcan : actuel Niveau d’alerte: Attention
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Source : HVO

Photo : HVO , Bruce Omori

Journée du petit patrimoine et des Moulins :

l’Association de Sauvegarde des Moulins de la Loire (ASM Loire) ouvrira le moulin de Lespinasse à la visite, les samedi 18 et dimanche 19 juin.

  Descriptif :

– Le thème de la visite portera sur l’eau, la farine et le feu grâce à deux expositions simultanées , une sur les volcans , qui se tiendra dans la salle du Moulin , et l’autre , sur le canal de Roanne à Digoin, au second étage du moulin. Un voyage magique dans le temps et dans l’espace.

Dans l’écrin des salles du Moulin , Georges VITTON ( le Chaudron de Vulcain, http://lechaudrondevulcain.com ) votre serviteur , passionné de volcans, vous présentera des photos sur cette puissance explosive, qu’il a rapporté de ses voyages dans le monde entier.

  Coordonnées :

– Georges Vitton : krakatau@live.fr, 06 74 29 50 23

  Lieu de la visite :

– Moulin de l’Espinasse (Le moulin de l’Espinasse est situé sur la D18, à 2 km de St Germain Lespinasse, en direction de la forêt de Lespinasse, au lieu-dit Lespinasse, au niveau du pont sur la Teyssonne)

 Tarif :

La visite est gratuite.

Jours et horaires d’ouverture :
Samedi 18 juin 2016 14h30 – 18h
Dimanche 19 juin 2016 10h – 12h & 14h30 – 18h

 

Petite éruption hydrothermale à Waimangu: Mud Rift se réactive

Autour du 17 au 20 mai le Mud Rift , dans la zone géothermique de Waimangu a éclaté. Le Mud Rift est une zone géothermique de 36 m de long, 5-6 m de large et 15 m de profondeur dans l’évent Raupo Pond Crater , un des cratères formé en Juin 1886. C’est une zone isolée et ceci est la première éruption connue depuis 1981. Le Mud Rift s’est formé en 1906 et a eu sa dernière activité en 1978/79 et 1981. Cependant, quand il a été visité la semaine dernière, la température la plus chaude sur le plancher du rift était seulement de 13,7 ?C dans une mare d’eau brune.

L’ éruption de mai 2016 avait 3 sources, la plus active était les deux plus petits « évents / fosse d’effondrement » à l’Ouest de la zone principale du Mud Rift. Ceux-ci ont été formés en 1981. On n’a pas été en mesure de voir quoi que ce soit sur nos sismographes les plus proches. Il semble que cela soit principalement de la vapeur et des sables / boues fines qui soient impliqués. Il y a beaucoup de preuves d’ inondations du rift par des fluides, en particulier à l’extrémité Ouest. La végétation à proximité est stressée et noircie, mais pas endommagée par l’éruption (pas de branches cassées, etc.). Il y a aussi des preuves d ‘effondrement sur les bords des deux évents plus petits. Dans l’ensemble, ceci apparaît comme un événement à très court terme, conduit avec beaucoup d’eau , et qui a également impliqué la vapeur (pensez geyser de boue).

Il y a deux grands lacs de cratère à proximité; Inferno Crater Lake et Frying Pan Lake. Ceux-ci sont surveillés conjointement par le GeoNet , le BOP et le Conseil régional de Waikato. Inferno Crater est remarquable en ceci : le niveau d’eau fluctue de 6 à 9 mètres et coule environ tous les 40 jours. Pendant ce temps Frying Pan Lake coule toujours, aujourd’hui environ 80 litres par seconde. Dans les années 1980, il était plus proche de 100 litres par seconde. Ces lacs de cratère présentent une interaction unique, car le niveau d’eau de l’Inferno Crater Lake chute quand le flux de Frying Pan Lake augmente et vice versa. Ceci est appelé «échange de fonction» et est souvent observé dans les sources chaudes.

De Janvier à début Avril 2016 Inferno Crater Lake a connu une « position haute », beaucoup d’entre elles ont eu lieu depuis les années 1970 lorsque la surveillance détaillée des lacs a commencé . Durant ces phases , plus d’énergie de vapeur d’eau est présente dans la partie Inferno du système géothermique. Cela a été remarqué particulièrement en 1978/79 et 1981. Il semblerait que cette augmentation de vapeur à travers le système ait été chargé de conduire la réactivation du Rift Mud en mai 2016. Nous avons localisé 47 tremblements de terre dans les environ (10 km) de Waimangu dans la dernière année . Au cours des 6 dernières années, nous en avons localisé 388, ce qui fait généralement 64 par an.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

17/06/2016. Waimangu , Zone Géothermale , Nouvelle Zelande :

Source : Geonet.

L’éruption explosive et l’épanchement de lave du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19.700 à 26.240 pieds (6-8 km) a.s.l. pourraient se produire à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions internationaux volant à basse altitude.

Selon les données vidéo et par satellite, la coulée de lave continue à s’épancher sur le flanc Sud-Est du volcan. Les données satellitaires du KVERT ont montré un panache de cendres étendu jusqu’à 47 km à l’Ouest du volcan le 13 Juin, et une anomalie thermique intensive sur le volcan.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

17/06/2016. Klyuchevskoy , Kamchatka :

56.06 N , 160.64 E;
Altitude : 15580 ft (4750 m)
Code couleur Aviation : ORANGE

Source : Kvert , Volkstat ru.

Photo : Igor Baturin

Rapport d’activité du volcan Turrialba:
Mise à jour : 16 juin 2016

Après l’émission passive entre 01h45 et 07h15 du 16 Juin, 2016, il y a eu d’autres petites éruptions à 08h05 et une autre à 15h57. Les cendres ne dépassent pas 500 mètres au-dessus du cratère actif. En ce moment, le volcan émet un panache riche en vapeur avec une très faible quantité de cendres.
Selon les stations météorologiques IMN (Volcans Turrialba et Irazu) la direction du vent était entre l’Ouest et le Nord-Ouest.

Une odeur de soufre est rapporté dans: San Jorge de Moravia, San Luis de Santo Domingo et Tibás.
Jusqu’à présent, il n’est pas rapporté de chutes de cendres dans les villes autour du volcan, ou la grande région métropolitaine, à l’exception de quelques cas isolés dans la matinée dans la région de San Isidro de Heredia

L’ OVSICORI-A publiera deux rapports quotidiens sur l’activité du volcan Turrialba, à 9h00 et 17h00.

Définitions:

tremor volcanique : signal sismique généré par les vibrations produites par le passage des fluides (gaz, eau, ou magma) dans des fissures et des passages à l’intérieur du volcan.
Tremblement de terre LP : signal sismique transitoire « ou de courtes durées temporaire» produit par le passage des fluides (gaz, eau, ou magma) par le biais de canaux étroits, de fissures et cavités.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

17/06/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori

Photos : H Moya ,

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE

Activité accrue du volcan PACAYA

Type d’activité: Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 22? 50? Latitude N; 90° 36’00 » Longitude W.
Hauteur: 2552 m.

Le schéma éruptif du volcan Pacaya a montré des changements dans les dernières heures , présentant une augmentation des mesures RSAM (Mesure de l’Amplitude des Tremblements de terre en temps réel) . Il a été observé une activité accrue dans le cratère Mackenney ou il a été possible d’entendre quelques explosions parfois accompagnées de petits grondements , .Il a également été noté l’augmentation de l’incandescence du cratère durant la nuit.
L’activité sismique enregistrée par la station PCG est principalement associée aux tremors (vibration interne) générés par l’ascension du magma vers la surface.
Cette activité va peut être augmenter dans les prochaines heures et générer des coulées de lave et des explosions stromboliennes de plus grande ampleur.

Activité:
Une expulsions faible de fumerolles bleues et blanches de dégazage est observée, ce panache a une hauteur approximative de 100 mètres (328ft) au-dessus du cratère et se disperse vers le sud .

Par conséquent L’INSIVUMEH recommande:
A la CONRED, de revoir leurs plans d’urgence et d’être au courant de l’évolution de l’activité du volcan Pacaya.
A la DIRECTION GÉNÉRALE DE L’ AERONAUTIQUE CIVILE
, D’être conscient de l’évolution du volcan Pacaya , car il peut générer des explosions et des panaches de cendres .

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

17/06/2016.Pacaya , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo : Photovolcanica