PITON DE LA FOURNAISE : une éruption vraiment magnifique !

L’éruption débutée le 22 décembre continue, au même endroit. Le cône a commencé à déborder il y a un peu plus d’une semaine, traduisant un niveau de lave élevé à l’intérieur du cône éruptif qui jusqu’à aujourd’hui, est resté haut.
L’activité explosive continue dans le cône, mais d’intensité très modeste. Ce sont de gros paquets de lave qui s’écrasent sur le cône et qui se soudent sur ses flancs. La majorité de ces projections retombent à proximité du bord du cratère, ce qui construit des flancs supérieurs assez abruptes…
Aujourd’hui, le niveau de lave était un peu plus bas, ce pourquoi beaucoup moins de projections retombent sur le cône !

Comme pour toutes les éruptions de ce volcan, l’activité effusive prédomine largement. Suite au début de l’éruption, une première coulée de lave s’épancha vers le sud-est. Elle s’immobilisa non loin du Cratère de Villèle après un peu plus de 2 km de parcours (en jaune sur la carte) le 26/12.
Ensuite, l’activité a formé un réseau de tunnels de lave qui favorisa l’épaississement et l’étalement du champ de lave, (en vert sur la carte).
Puis, le débordement par-dessus le cône débuté le 6/01 alimenta une coulée qui progressa assez rapidement vers le sud, longeant le champ de lave actif par l’ouest. Un tunnel se forma rapidement au-dessus de cette coulée et l’alimentation perdura, ce qui lui permit d’atteindre le rempart de l’Enclos Fouqué pour le longer vers l’est, à l’origine de quelques incendies à partir de lundi matin (en violet sur la carte). Le front de cette coulée s’est arrêté après 3,5 km du cône éruptif.
Mercredi, ce tunnel a percé dès la sortie du cône éruptif, avec un débit et une fluidité particulièrement importante ! Pourquoi ? La franche hausse du trémor ces derniers jours peut indiquer une hausse du débit éruptif, ce qui expliquerait que le tunnel, trop petit, n’a pu supporter l’intégralité du débit. Quoi qu’il en soit, cela a alimenté une nouvelle coulée qui, elle a longé le champ de lave par l’est, passant non loin des cônes formés lors de la dernière éruption (en bleu sur la carte)…
Aujourd’hui, c’est le champ de lave du début de l’éruption qui semble avoir repris du service (en vert foncé). L’activité semble assez intense, avec de nombreuses coulées actives devant le Piton de Bert.
Bilan : il y a des coulées dans tous les sens !

En bref, l’activité continue, au même endroit avec le même dynamisme. L’activité effusive n’est pas particulièrement stable, ce qui génère différentes coulées avec un débit qui semble assez important ces derniers jours, ce qui rend l’éruption passionnante à suivre !

Je conseille vivement cette vidéo où l’on voit que notamment la lave s’évacue par le haut du cône dans un tunnel.

Sources : Laurent Perrier, OVFP
Ludovic Leduc, pour Objectif Volcans

 

Retrouvez toutes les actualités volcaniques sur la page Facebook d’Objectif Volcans
Mieux connaître Objectif Volcans et le volcanologue Ludovic LEDUC ici

Comments

Laisser un commentaire