L’éruption du volcan Hekla pourrait déclencher une «catastrophe majeure» à tout moment, avertissent les experts .

Le volcan en Islande pourrait initier une «catastrophe majeure» avec une éruption à tout moment, selon un expert en géophysique qui a mis en garde. Situé dans la partie Sud du pays, l’ Hekla a eu sa dernière éruption en 2000 et les scientifiques disent qu’une autre pourrait arriver – ce qui pourrait causer une perturbation généralisée des vols à travers le continent.
Le professeur de géophysique , Páll Einarsson, de l’Université d’Islande, a mis en garde les gens de ne pas se rendre sur le volcan, qui est populaire auprès des touristes. Selon le professeur, les enregistrements de l’intérieur du volcan sont plus élevés qu’avant ses deux dernières éruptions, ce qui signifie qu’il pourrait exploser à tout instant après 16 ans de silence. « L’Hekla est un volcan dangereux », a t-il dit . « Nous pourrions envisager une catastrophe majeure quand la prochaine éruption commencera si nous ne faisons pas attention.

« L’Hekla est devenu une destination touristique très populaire. De nos jours, il y a des groupes de touristes sur l’ Hekla , l’été. « Il y a aussi de 20 à 30 avions remplis de passagers volant juste au-dessus du haut de Hekla tous les jours. » Le pays a quelques-uns des volcans les plus actifs du monde, avec une surveillance étroite .
Le professeur Einarsson a expliqué que les mesures indiquent que l’ Hekla s’était rechargé en magma, et que la pression interne était considérablement plus élevé que ce qu’elle était avant ses dernières éruptions. Avant 2000, le Mt Hekla avait éclaté régulièrement tous les dix ans depuis 1970. Le professeur Einarsson a ajouté: «Ceci est un moment risqué que nous devons prendre au sérieux. « l’Hekla est prêt – à tout moment. »

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

 

22/06/2016. Hekla , Islande :

Source : L’ INDEPENDANT

Photo : Rax

15/04/2015. Ubinas, Hekla , Klyuchevskoy .
15/04/2015.

Ubinas, Perou :

Depuis le 08 Avril jusqu’à la délivrance de ce rapport, l’activité sismique dominante présente une forme de tremors spasmodiques associés aux émission de cendres. Les valeurs de tremor totalisent 100 heures accumulées jusqu’à présent et une valeur maximale de 1 062 MJ d’énergie. La plupart des activités de tremor qui étaient associées à des émissions de cendres continue ont eu lieu entre les 08 et 10 Avril. Puis , du 11 au 14 Avril, on a observé des périodes de tremor plus courtes , se présentant en forme de pulses ; ces impulsions coïncident avec les impulsions d’émission de cendres.

Quand aux tremblements de terre de type fracture (VT), ceux ci mettent en évidence les niveaux élevés d’énergie enregistrés le 13 Avril , qui sont éventuellement associés à une augmentation de la pression interne du système.L’activité des tremblements de terre associés à la circulation des fluides dans le volcan, ont maintenu dans les deux dernières semaines une moyenne de 179 LP / jour , cependant, les valeurs des énergies de ce type d’événement a augmenté, observant un pic aujourd’hui 14 Avril, de 75 MJ. Ces signaux ont eu lieu sous la forme de « tambours » ( tremblements de terre LP qui se produisent régulièrement dans le temps et avec des énergies similaires), qui sont souvent associés à l’ascension du magma.

ubinas

Il y a eu deux explosions, la première le 8 Avril à 03h32 heure , de 1 MJ et la seconde le 12 Avril à 07h54 heure locale qui a généré 3,5 MJ d’énergie. Les deux ont atteint une hauteur de 2,5 km et 2,1 km, respectivement.

Au cours des quatre derniers jours on a observé plusieurs lahars (flux formés par des roches, de la boue , des cendres volcaniques et des sédiments arrachés par les inondations). Ces lahars provenaient principalement des flancs du volcan plein sud, qui se sont déversés dans la rivière Volcanmayo. Plusieurs facteurs s’accordent à la formation de ces lahars:
(a) les dépôts de grandes quantités de cendres sur tous les flancs du volcan, principalement sur le côté sud, qui ont eu lieu entre les 8 et 10 Avril,

(b) des chutes de neige abondantes qui ont été accumulées sur les flancs du volcan en raison des basses températures et du ciel couvert .
(c) le retour d’un fort ensoleillement, le 11 et 12 agissant comme un catalyseur favorisant la fonte des bancs de neige accumulés.Les principaux lahars ont été observés les 12 et 13 Avril de 10h00 à 14h00, ces flux ont été caractérisés par une forte densité et une coloration grisâtre (couleur en raison de la cendre volcanique humide) . Ces lahars courraient avec une énergie suffisante pour déplacer des rochers d’environ une tonne .

Source : OVS/IGP

Hekla , Islande :

Un essaim de petits tremblements de terre s’ est produit à faible profondeur au cours des derniers jours à proximité du volcan. Les tremblements de terre se trouvaient à environ 6-10 km au sud du volcan Hekla et à des faibles profondeurs , autour de 5 km.
Les plus grands tremblements de terre étaient deux événements de magnitude 2,6 à 4 km de profondeur jeudi (9 Avril). Il est impossible de dire si les tremblements de terre sont liés à l’activité volcanique et donc pourraient être des précurseurs d’une nouvelle éruption, mais l’Hekla est probablement le volcan candidat le plus probable pour la prochaine éruption à se produire sur l’Islande.

Islande_volcan_Hekla

L’un des plus actifs, et le volcan en éruption le plus souvent du pays, l’Hekla a été jugé «à cause» de sa chambre magmatique qui se rempli depuis plusieurs années maintenant. Connu pour ne pas donner de signaux plus précurseurs (et seulement quelques tremblements de terre), une éruption ne serait pas une surprise du tout.

Source : Volcanodiscovery
Photo : Wikipedia

 

Klyuchevskoy, Kamchatka :

Position : 56.06 N, 160,64 E
Altitude Sommet : 15 580 pieds (4750 m)

klyuchevskoy

Après moins de deux semaines de pause, le volcan a commencé à nouveau une éruption , avec des explosions stromboliennes douces au niveau du cratère sommital et de petites émissions de cendres .
Le KVERT a relevé le niveau d’alerte à nouveau au jaune et a noté que l’activité sismique a également montré une augmentation récemment.

Source : Volcanodiscovery , Kvert.
Photo : Yu. Demyanchuk; IVS FEB RAS, KVERT

Cela fait aujourd’hui un mois que l’éruption dans l’Holuhraun a commencé, et rien n’indique pour l’instant qu’elle va bientôt s’arrêter. Les environs restent toujours fermés au public, principalement en raison de l’émission de gaz toxiques et du risque toujours présent d’une éventuelle inondation. Il n’est nullement question pour l’instant d’ouvrir l’accès aux touristes ou autres visiteurs.

Suite aux récentes informations indiquant une possible éruption du volcan Hekla, il semble en fin de compte que celle-ci ne soit plus si imminente que prévu. Le volcan le plus actif d’Islande est attentivement surveillé, et une éruption reste attendue à un moment ou à un autre, mais il semble désormais que le volcan ait retrouvé le calme. A l’heure qu’il est, il est recommandé aux personnes voulant faire l’ascension du Mont Hekla de prendre leur téléphone portable afin d’être contacté par SMS en cas de tremblement de terre. C’est en effet un tremblement de terre qui pourrait déclencher une éruption volcanique.

D’après le Iceland Review, la chambre magmatique du volcan Hekla est désormais presque pleine et le volcan pourrait donc entrer rapidement en éruption. Le volcan Hekla est le volcan le plus actif d’Islande, il a explosé plus de 20 fois au cours du dernier millénaire. Sa dernière grosse éruption date de 1947, mais il a également explosé en 2000.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

L’Europe vient de réaliser que l’Islande abrite une force colossale, avec laquelle ses habitants ont appris à vivre depuis des siècles. Les fumées émises par l’Eyjafjöll, entré en éruption le 20 mars 2010, ont semé la panique dans le trafic aérien mondial du 14 au 20 avril. Mais d’autres volcans beaucoup plus puissants sont prêts aujourd’hui à se réveiller en Islande. Les volcanologues, sismologues et géologues qui surveillent minutieusement cette terre à haut risque ont resserré le dispositif d’alerte autour de quatre cratères dont le réveil pourrait être imminent.
Malgré les commentaires anxiogènes du reportage, ce documentaire suit quelques-uns des plus grands spécialistes des volcans d’Islande sur leurs terrains de recherches, à travers les paysages spectaculaires forgés par la lave et les cendres.

Vous pouvez voir ce documentaire de 52 min sur Arte+7 ici

Nos voyages en Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email: