L’archipel des Açores, en plein cœur de l’océan Atlantique, est réputé pour observer les cétacés : baleines, dauphins et cachalots sont en effet visibles au large des îles, pour le plus grand bonheur des petits et des grands. Le mois dernier, entre le 15 et le 31 mai, ce sont 7 espèces différentes, dont 3 espèces de baleines et 4 espèces de dauphins, qui ont pu être observées par les guides açoriens.

C’est dans la région de Melbourne que des chercheurs étudiants l’ADN et la morphologie crânienne de dauphins ont mis en évidence l’existence d’une nouvelle espèce jusqu’alors confondue avec des espèces plus communes.

Le dauphin Burrunan est « une découverte absolument fascinante, puisque trois nouvelles espèces de dauphins, seulement, ont été décrites depuis la fin des années 1800. Ce qui est encore plus passionnant, c’est que cette espèce de dauphin vivait juste sous notre nez…» s’enthousiasme Kate Charlton-Robb.

Nagez avec les dauphins aux Açores ICI

Photo : Dauphins de Commerson lors de nos voyages en Patagonie

LIRE TOUTES NOS NEWSLETTERS EN LIGNE

Le ministère de la pêche japonaise a annoncé le lancement de la campagne de pêche à la baleine en antarctique ainsi qu’un renforcement des mesures de lutte contre les organismes de défense des cétacés qui harcèlent les baleiniers japonais.

En février dernier, pour la première fois la campagne de pêche avait été écourtée suite aux actions répétées des navires de l’organisation Sea Shepherd. Le Japon avait ainsi annoncé étudier l’opportunité de poursuivre ou non la « pêche scientifique » à la baleine pratiquée par les baleiniers japonais.
Les défenseurs de cétacés considèrent que sous couvert de « pêche scientifique » (pratique tolérée par la Commission Baleinière Internationale) il s’agit en fait d’une pêche commerciale déguisée. D’autant plus que les autorités japonaises militent activement pour une reprise de la chasse commerciale.

En tant que passionnée de l’observation des cétacés, notre agence ne peut qu’encourager les autorités japonaises à stopper définitivement cette chasse.

Vous pouvez observer les baleines avec nous :

Aux Açores
En Afrique du Sud
Au Groenland
A Hawaii
En Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Pour les fêtes de pâques, le premier petit rorqual de la saison a été observé à Husavik (Islande) lors de la sortie en mer d’observation des cétacés. Depuis l’ouverture de la saison 3 espèces différentes ont déjà été observées, baleine à bosses, orques et maintenant un petit rorqual…

Observez les baleines en Islande ou en Afrique du Sud…

S’inscrire à la newsletter

 
Nom:
Email:

Puissantes, majestueuses, hors normes, pacifiques et joueuses,  elles n’ont pratiquement pas de prédateurs ni d’ennemi(e)s, exception faite de l’homme !
Leur chair est très prisée dans certain pays, elles ont été chassées pour produire corsets, parfums et toutes sortes de produits lucratifs. A une époque leur huile éclairait le monde entier et faisait tourner la roue du progrès…
Le destin de l’humanité aurait été bien différent sans les baleines…
Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire commune des baleines et de l’homme, désormais,nous préférons observer ces grands mammifères marins plutôt que de les chasser, les photographier au lieu de les harponner…

Pour voir le reportage sur l’histoire des baleines, « Ces animaux qui ont marqués l’histoire », cliquez ici (Arte+7 – 43 min)
Retrouvez nos voyages d’observation des baleines en Afrique du Sud, en Islande, au Groenland ou au Spitzberg.

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Le début de saison d’observation des baleines à Husavik (Islande) commence avec succès. Une trentaine d’orques sont venues dans le fjord d’Husavik pour le plus grand bonheur des 13 passagers présents sur le bateau d’observation qui avaient déjà profité de la présence de dauphins à bec blanc. Une belle météo et un bon début de saison pour notre partenaire d’Husavik !
Les photos de la sortie en mer : photo 1, photo 2, photo3

Retrouvez nos voyages en Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email: