On peut lire sur le site web de l’INGV une description du 18ème paroxysme de l’Etna le 15 novembre 2011, soit 23 jours après le précédent. En fait, ce fut une répétition quasi à l’identique des épisodes précédents.
La phase la plus intense a duré environ une heure et s’est terminée assez brutalement. Les retombées de cendres ont affecté essentiellement le versant SE, entre Acireale et Zafferana Etnea.
Outre les fontaines de lave et les importantes émissions de cendres, le paroxysme a donné naissance, comme les précédents, à une coulée de lave qui a suivi la trajectoire habituelle dans la Valle del Bove. Après un parcours d’environ 4 km, elle a cessé d’avancer au SO des Monti Centenari.


Suite à l’accumulation de matériaux, le cône SE a grandi un peu, surtout dans sa partie méridionale et sa hauteur est maintenant estimée à 180-200 mètres depuis sa base.
A noter pour terminer que le 18ème paroxysme a eu lieu une heure après un séisme de magnitude M 4 dont l’épicentre se trouvait au large de la côte tyrrhénienne de la Sicile, entre Capo d’Orlando et Sant’Agata di Militello.

Sources : Claude Grandpey
http://volcans.blogs-de-voyage.fr/

Découvrez nos voyages d’observation volcanique sur l’Etna

TOUTES NOS NEWSLETTERS EN LIGNE

Le mont Paektu, ou mont Changbai pour les Chinois, a vécu sa dernière éruption en 1903. Les scientifiques craignent toutefois que le volcan ait toujours une chambre magmatique active qui pourrait provoquer une éruption aux conséquences dramatiques. Le volcan  de 2.750 mètres de haut, est situé à Kaesong, une ville à la frontière de la Corée du Nord et de la Chine. Or, depuis le violent séisme qui a frappé le Japon, les craintes se tournent vers ce géant coréen qui pourrait avoir été affecté par le déséquilibre des plaques tectoniques menaçant ainsi la Chine, la Corée du Nord, mais aussi la Corée du Sud.

Ainsi, fin avril, les deux Corée ont convenue d’un accord de recherche commune sur les activités volcaniques du mont Paektu selon l’Agence de presse officielle KCNA. Un événement inédit qui rassemble une vingtaine de scientifiques venus de chaque côté de la frontière.

Photo Etna (Sicile)

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

L’activité éruptive du Cratère SE de l’Etna s’est poursuivie de manière soutenue pendant plusieurs heures au cours de la nuit. En effet, vers 03 h du matin le 12 mai (heure locale = GMT +2), une fontaine de lave a illuminée le ciel nocturne .

l’Etna a eu une activité strombolienne vigoureuse et une coulée de lave s’est déversée dans la Valle del Bove. La fontaine de lave n’aura duré que deux heures et s’est terminée à l’aube. Ce matin, le tremor est en chute libre, ce qui signifie que l’on se dirige sans doute vers un retour à la normale.

Une photo de notre collègue de l’Institut de Volcanologie de Catane est disponible ICI.

Retrouvez nos voyages d’observations volcaniques sur l’Etna (Photo d’une coulée dans la Valle del Bove – 2005)

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Un mois après le dernier épisode paroxystique, il subsiste une légère activité strombolienne discontinue sur le flanc Est du cône Sud-Est du cratère. Cette activité a débuté le matin du 8 mai 2011, générant de fortes détonations audibles à plusieurs kilomètres. Après le coucher du soleil, des explosions stromboliennes ont été observées à intervalles de 3-10 minutes, éjectant des bombes incandescentes à une hauteur estimée à quelques dizaines de mètres au-dessus du cratère. Pendant la nuit, des explosions ont projeté des bombes bien au-delà du bord du cratère, jusqu’à la base du cône.
Le 9 mai, les explosions stromboliennes continuaient sans variation significative. L’activité sismique et le tremor éruptif ne montrent pas de changements majeurs.
(sources INGV – Sezione  di Catania)

Retrouvez nos voyages sur l’Etna (photo lors de l’éruption en décembre 2002)

 

Dans la nuit du 12-13  janvier, l’Etna a connu une nouvelle phase éruptive au niveau du “Pit Cratère” avec un débordement de lave.

Un extrait vidéo est disponible ici

Le débordement semble maintenant terminé, même si les webcam montre encore une incandescence dans la bouche. La lave qui coulait en direction de la “val del bove” c’est très vite arrêtée.