Vers 9h30 hier matin, le cratère Nord-Est a émis un beau panache de cendres. C’ est un phénomène modeste, pourtant facilement visible de tous les cotés du volcan en raison de l’absence de couverture nuageuse. Au cours des derniers jours, le cratère Nord-Est avait par intermittence émis de la cendre dans l’atmosphère, mais maintenant, le phénomène est plus continu. Les autres paramètres utilisés pour la surveillance volcanique, et en particulier l’amplitude moyenne du tremor volcanique , ne montrent pas de changements significatifs par rapport à la période qui a précédé le début de l’émission d’aujourd’hui.

Aujourd’hui, les conditions climatiques exceptionnellement claires et l’absence de vent dans la zone du sommet de l’Etna ont permis aux émissions de cendres du cratère du Nord-Est de former un panache de plusieurs centaines de mètres de haut, visible de partout dans l’Est de la Sicile. Pourtant, ces émissions semblent avoir été légèrement plus volumineuses que celles de ces derniers jours, mais elles sont seulement le produit de débris fins de vieilles roches volcaniques arrachées aux parois du conduit du cratère du Nord -Est. Aujourd’hui également, des émissions mineures de gaz ont été observées provenant du « puttusiddu », le petit évent qui a été le site de la dernière activité du Nouveau Cratère du Sud-Est , les 6-8 Décembre 2015.

01/04/2016.Etna , Sicile :

Source : Marco Neri , INGV Catane , Boris Behncke ,

Photos : Salvatore Lo Giudice. Boris Behncke .

Mise à jour INGV ETNA , le 23 février 2016

Au cours du mois de Janvier 2016, l’activité éruptive de l’Etna s’est maintenue à des niveaux assez bas. Au début de ce mois, quelques faibles émissions de cendres ont eu lieu depuis l’évent qui s’est ouvert le 25 Novembre 2015 , situé en hauteur sur le flanc Est du cône du Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE) . Ces phénomènes similaires s’étaient répétés au cours de la dernière semaine de Janvier et une fois dans la matinée du 6 Février. Pendant le même intervalle de temps, le dégazage du cratère du Nord-Est (NEC) a été parfois accompagné par l’émission de traces mineures de cendres.

Une enquête de terrain a été effectuée dans la zone du sommet de l’Etna par le personnel de l’INGV-Osservatorio Etneo (INGV-OE) le 19 Février. Lors de la visite,aucune émissions de cendres n’ont eu lieu depuis les cratères sommitaux, mais le NEC a été le site de dégazage intense de son conduit ouvert. En raison d’un vent fort, il n’a pas été possible d’entendre s’il y avait une activité acoustique provenant du cratère, qui produit généralement des grondements forts. Sur les autres cratères sommitaux, le dégazage a été limité à de vastes zones fumerolliennes le long des bords des cratères. Les produits éruptifs de décembre 2015, qui remplissent l’ énorme et unique dépression constituée par la Voragine et la Bocca Nuova, étaient couverts de neige, sauf dans les zones où les vapeurs ont été émises par des fissures formées par le compactage des dépôts.

À 03h22 UTC (= heure locale -1) le 23 Février 2016, la vidéo et les caméras thermiques de l’INGV-OE ont enregistré un événement explosif au NEC, qui a éjecté des matériaux pyroclastiques incandescents à plusieurs dizaines de mètres au-dessus du cratère (voir l’image en haut à gauche, enregistrée par la caméra haute définition visuelle de Monte Cagliato, sur le flanc Est de l’Etna ) et a produit un panache de cendres sombre qui a été soufflé vers le Nord par un vent fort. Les images au centre gauche ont été enregistrées par la caméra à haute sensibilité sur la Montagnola (EMOH, sur le flanc supérieur Sud de l’Etna ) et montrent aussi quelques éclairs dans le nuage de cendres.

Les images enregistrées par la caméra de surveillance thermique de Monte Cagliato (EMCT, voir les images en bas à gauche) montrent une anomalie visible générée par l’explosion, qui a été suivie par des émissions de cendres légères qui ont diminué progressivement. A compter de la fin de la matinée du 23 Février, les émissions de cendres intermittentes et faibles continuent depuis le NEC.

24/02/2016. Etna, Sicile :

Source : INGV.

Photos :   Turi Caggegi.

Après une intense activité volcanique pendant la première semaine de Décembre 2015 pour la Voragine , la Bocca Nuova et le Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE), le protagoniste pendant plusieurs jours a été le Cratère du Nord-Est (NEC). Dans la nuit du 9 au 10 Décembre , il a été observé plusieurs fois une activité strombolienne modeste du même cratère, avec une chute de bombes incandescentes à l’extérieur de son cône, et l’émission abondante de cendres volcaniques. Dans les jours suivants, il y a eu une diminution progressive de l’émission de cendres du Cratère du Nord-Est (NEC) . Dans l’après-midi du 13 Décembre, il a eu une série d’émissions de cendres du Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE), qui a cessé au bout de quelques heures. Enfin, la Voragine était le siège de deux courtes émissions de cendres dans la journée du 18 Décembre. De l’après-midi du 18 jusqu’au matin du 28 Décembre, nous n’avons observé aucune activité éruptive sur l’Etna.

Une nouvelle série d’émissions de cendres a commencé à 10h00 UTC (heure locale = -1) le 28 Décembre depuis l’évent placé sur le flanc Est , en haut du NSEC (voir photo sur la gauche, enregistrée par la caméra de surveillance visuelle de la Montagnola, EMOV). Ces émissions ont cessé dans l’après-midi du même jour, mais pendant les jours suivants , ont été observés de petites et sporadiques explosions du même évent sur le flanc oriental du Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE).

03/01/2016.Etna , Sicile :

Source : INGV.

Photos : INGV, Turi Caggegi ( 12/2015 ).

Un autre épisode de l’élévation de l’amplitude du tremor volcanique et augmentation des émissions de gaz à partir du Nouveau Cratère du Sud-Est de l’Etna ( NCSE) à eu lieu . Il n’a pas été aussi fort que l’épisode précédent, il y a quelques jours, mais similaire à celui du 8-9 Novembre.

On a noté une augmentation impressionnante du dégazage depuis le Nouveau Cratère du Sud-Est accompagnée par une élévation de l’amplitude du tremor volcanique le 12 Novembre 2015 . Comme au moins quatre fois avant depuis le début de ce mois, ces signes indiquent clairement que l’Etna essaie de renouer avec une activité plus forte. Mais jusqu’ici, il ne se passe pas grand chose . Si ce n’est la continuation de l’émission d’un petit panache sombre provenant de la Voragine, où une légère activité strombolienne se poursuit à l’intérieur du cratère.

13/11/2015. Etna, Sicile :

Source : B Behncke

Photo : Gio Giusa ( tutti i diritti riservati © all rights reserved )

Durant les derniers jours, l’activité strombolienne à l’intérieur du cratère de la Voragine , l’un des quatre cratères sommitaux de l’Etna, a continué . L’intensité et la fréquence des explosions ne montrent pas de changements importants par rapport à l’information de la mise à jour du 5 Novembre, 2015. Quelques explosions sont accompagnées par la formation de petites bouffées de cendres qui dépassent rarement le bord du cratère pour se disperser rapidement dans l’atmosphère. S’est également poursuivi le grand dégazage du cratère du Nord, accompagné de grondements fréquents dans les conduits du même cratère, ainsi qu’au Nouveau Cratère du Sud-Est (NCSE), où de nombreuses fumerolles sont présentes , à la fois dans la dépression cratèrique et sur les flancs Sud et Est du cône.

À 00h13 UTC (heure locale = -1) le 8 Novembre 2015, a eu lieu sur une seule et petite explosion dans le cratère du NCSE, qui a généré un panache de gaz (éventuellement avec une petite quantité de cendres volcaniques) haut d’environ 300 m , et une brève anomalie visible sur les images du réseau de caméras thermiques (voir l’image de gauche, prise par la caméra thermique sur la Montagnola, EMOT, sur le versant sud de l’Etna ). L’explosion a été suivie, dans les heures qui suivirent , d’une réduction du dégazage du NCSE .

09/11/2015. Etna, Sicile :

Source : INGV / B Behncke.

Photo: Salvatore Lo Giudice

Dans la seconde moitié d’Octobre 2015, il y a eu un retour du magma dans le cratère de la Voragine (souvent aussi appelé « Central ») de l’Etna, qui avait montré une activité similaire encore plus intense dans la première moitié de Janvier 2015. Au cours d’une visite du site le 19 Octobre par un technicien de l’INGV-OE, il a été observé une bouche explosive et des températures élevées qui ont produit des explosions de matériau lithiques et des bouffées de cendres chaudes qui se sont dispersées rapidement dans le voisinage immédiat du cratère.

Le 27 Octobre, la bouche intérieure de la Voragine était le site d’une activité strombolienne dynamique, qui a été observé dans la matinée par des personnels de l’ INGV-OE et le soir par des guides de l’Etna. Cette activité a continué les jours suivants, comme l’ont révélé les images de la caméra à haute sensibilité de la Montagnola (EMOH ) sur le flanc sud du volcan . L’aggravation des conditions météorologiques entre le 30 Octobre et le 2 Novembre a empêché des observations directes et par les caméras de l’INGV-OE.

Dans les premières heures du 3 Novembre, avec une meilleure visibilité, les images de la camera EMOH n’ont pas montré de lueurs dans la Voragine , mais le matin ont eu lieu quelques petites émissions de cendres provenant du même cratère. Dans l’après-midi nous avons à nouveau observé une activité strombolienne modeste comme indiqué sur la photo . Cette activité, qui se composait d’explosions stromboliennes, parfois avec de petites émissions de cendres, a continué même pendant une inspection effectuée par le personnel de l’INGV-OE dans l’après-midi du 4 Novembre. Les produits de l’activité en cours continuent de remplir la dépression interne de la Voragine et ont commencé à construire un petit cône sur le fond du cratère.

06/11/2015. Etna, Sicile :

Source : INGV / B Behncke

Photos : B Behncke

Après la fin du dernier épisode éruptif au Nouveau Cratère du Sud-Est, le 16 mai 2015, l’activité de l’Etna est restée à un niveau très faible, essentiellement caractérisée par un dégazage , intense parfois, des cratères sommitaux. En particulier, le cratère du Nord-Est, où le conduit est ouvert, et ou le dégazage est souvent produit par impulsions, accompagné par des grondements profonds qui , à divers moments , étaient audibles dans toute la zone du sommet. Les fissures, le dégazage ont augmenté durant les mois d’été. Pendant la même période, il a été entendu des explosions provenant du même cratère. Cette activité a été accompagnée, à partir de la fin Juillet, d’émissions sporadiques de cendres brunes rougeâtres. A la Bocca Nuova, à la fin de l’été une augmentation des émissions de gaz à partir d’un puits profond présent dans le centre du cratère. Le Nouveau Cratère du Sud-Est a vu une augmentation progressive de ses fumerolles, et lors d’une visite au cratère effectuée par l’INGV-OE le 23 Septembre , il a été ressenti de faibles explosions provenant du plus oriental évent du cratère.

L’activité sismique de l’Etna est restée généralement à un niveau très modeste, à l’exception de quelques petites séquences sismiques enregistrées le 23 mai et le 3 Juin dans l’ouest et pendant la période du 9 au 11 Octobre sur le flanc Est et au Nord -Ouest du volcan. Le nombre total d’événements sismiques dans la région de l’Etna avec une magnitude égale ou supérieure à M2,0 dans la période du 17 mai au 16 Octobre 2015 a été de 16, pour une amplitude maximale de M3,0.

18/10/2015. Etna, Sicile :

Source : INGV

Photo : Turi Caggegi

Une petite émission de cendres provenant de la Voragine , sur l’Etna, dans la matinée du 13 Octobre 2015, à été vu de près de Calatabiano, au nord-est du volcan.

L’amplitude du tremor ne présente ce matin aucune anomalie.
etna

Jusqu’à présent, l’INGV n’a fait aucune mise à jour.

14/10/2015. Etna, Sicile :

Source : B Behncke

Photo : Antonio Di Caudo

 

Petite alerte hier matin sur le géant sicilien.

Dans la matinée, nous avons assisté à une augmentation graduelle en temps réel du signal de tremor de l’INGV-OE, avec simultanément une augmentation du dégazage du cratère Nord-Est.

La Valle del Leone, la zone du sommet et la dernière coulée , le tout en un seul clic. Clairement visible aussi la “fumée” du cratère du Nord-Est et en partie aussi de la Voragine , qui, cette semaine ont ont envoyé entre 2500 – 3000 tonnes d’émissions par jour!

Source : Etnailvulcano

Photo et commentaire : Gio Giusa