Plus de six ans après sa période éruptive, le volcan Turrialba ne semble pas prêt de s’ arrêter. La semaine dernière, un nouveau cycle éruptif a commencé avec l’émission de cendres et une activité sismique accrue.
Ceci est indiqué par les volcanologues , le Dr. Mauricio Mora Fernandez et le Dr Guillermo Alvarado Induni, du Réseau sismologique national (RSN), formé par l’Université du Costa Rica (UCR) et l’Institut costaricien d’électricité (ICE).

Selon les experts, entre Novembre 2015 et début Janvier 2016, les éruptions volcaniques du Turrialba se sont présentées isolées, dans un contexte de faible sismicité. Du 10 Janvier jusqu’à la mi-Mars, il y a eu une augmentation de l’activité sismique ( comme le tremor et les séismes volcaniques). Après cette période, le niveau de tremor a diminué et on a commencé à enregistrer des événements sismo -volcaniques.

En Avril au moins trois essaims de séismes volcano-tectoniques entre les volcans Turrialba et Irazu ont eu lieu. Le 29 Avril à partir de 16h00 s’est initié un autre tremor, qui a augmenté progressivement en amplitude jusqu’à environ 3 heures le samedi 30 Avril , ou a commencé l’émission de cendres, qui a persisté pendant la majeure partie de la journée .
Ce processus a marqué le début d’un nouveau cycle éruptif avec environ trois éruptions par heure, qui ont diminué au cours de la journée du 3 mai.
Les éruptions ont été modérées à faibles, avec des colonnes de cendres atteignant jusqu’à environ 500 à 1000 mètres au-dessus du cratère, avec des expulsion de bloc limitées à la zone du cratère actif et des nuages pyroclastiques (brûlant) de moins de 200 mètres de long.

Pendant les journées de Dimanche 1 et lundi 2 mai , les cendres ont été déplacées vers le Sud par les vents dominants, puis ont été diluées dans la vallée centrale, ce qui a généré une forte odeur de « soufre » (H2S) dans les villes de Tres Ríos et Curridabat . Même l’odeur a été détectée dans plusieurs vols internationaux à 6 kilomètres. Au cours du 3 mai, la direction du vent a été vers les Caraïbes.
Au cours de cette année , des émissions de cendres mineures ont eu lieu les 3, 6, 7, 8 et 30 janvier et les 2, 6, 7 et 8 février.
Après 79 jours de pause dans les émissions de cendres , cette activité éruptive a commencé le 30 Avril, étant semblable à celle de Janvier 2010 et de la fin d’Octobre / début Novembre 2015.

Cependant, cette activité diffère dans le type de signaux sismiques et la rapidité de leur processus énergétique, qui a disparu tout d’un coup à la fin d’Avril et le niveau de l’activité sismique enregistrée qui s’est développé.
« Le volume de matière éjectée ne correspond pas à l’injection accumulé dans la profondeur, ce qui montre que le Turrialba a encore un potentiel de poursuivre son activité et même de générer beaucoup plus d’ éruptions explosives », ont conclu les volcanologues.

04/05/2016. Turrialba , Costa Rica ,

Source : ucr.ac.cr

Photo : Ovsicori

Le volcan Rincon de la Vieja a enregistré une explosion hydrothermale modérée.

1 mai 2016. Le Rincon de la Vieja , volcan situé à Guanacaste, cet après-midi, a eu une explosion hydrothermale (eau hydrothermale et / ou minéraux). Cela a eu lieu dans le lac du volcan de 1.895 m d’altitude ,qui est situé dans le Parc de conservation de Guanacaste. Le signal sismique associé à cette explosion a duré 11 minutes et a été enregistré par les stations sismiques VRLE OVSICORI-A et Vori ICE-RSN.

Selon les rapports de L’OVSICORI, l’explosion a été enregistrée à 14h37 le dimanche, comme a également signalé une activité sismique. Le Rincon de la Vieja est caractérisé par la présence de solfatares, fumerolles, volcans de boue, sources chaudes . La dernière activité importante a été enregistrée le 30 Mars 2016.

03/05/2016. Rincon de la Vieja , Costa Rica :

Source : Teletica

Photo : La Nacion

Le Gouvernement du Costa Rica ferme le parc du Volcan Turrialba en raison de l’ éruption .

2 mai 2016. L’accès au volcan Turrialba a été fermé, avec un périmètre de sécurité établi de cinq kilomètres (3,1 mile) , en raison du démarrage d’un nouveau cycle d’éruptions, a déclaré dimanche le bureau de gestion de la situation d’urgence nationale . « En raison de l’activité constante du volcan Turrialba et l’arrivée des touristes et des curieux, les autorités » ont décidé de restreindre l’accès, a indiqué l’agence dans un communiqué.
Le Réseau national de Sismologie ( RSN) et L’ Observatoire de Volcanologie et Sismologie , ou OVSICORI, ont enregistré au moins six éruptions dimanche matin qui ont libéré du gaz et des cendres dans l’atmosphère.

Le volcan a montré une activité constante depuis samedi, ont indiqué des responsables. « Après quelques semaines de calme relatif et avec plusieurs rejets de cendres et de petites explosions isolées au début de cette année, le volcan Turrialba a commencé un nouveau cycle d’éruptions », a déclaré le volcanologue du RSN , Raul Mora.
Une libération prolongée de cendres avec un niveau élevé de l’activité sismique a été enregistré presque toute la journée de samedi. Les résidents doivent rester en dehors de la zone d’accès restreint autour du volcan, qui est dans le parc national.

Certains contrôles d’accès seront placés dans les communautés de La Pastora et Guarumos pour éviter les entrées dans le parc et ses environs.
Ce matin, de nouvelles éruptions ont eu lieu avec des chutes de cendres . La première a été signalée à 6h43 du matin et la seconde à 7h36 .

Le Turrialba est entré dans sa phase d’éruption la plus active depuis Octobre 2014. Le Turrialba, situé à environ 70 kilomètres (43,5 miles) à l’Est de San Jose, mesure 3.340 mètres (10.950 pieds) de haut, ce qui en fait le deuxième plus haut volcan du Costa Rica

02/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Laht, Repretel.com

30/04/2016, 05:10 a.m .: Le volcan Turrialba maintient un niveau élevé d ‘activité sismique caractérisée par un tremor continu qui a commencé à partir de 16h00 hier, 29 Avril et a été accompagné par la production vigoureuse de vapeur et de gaz. Au cours du début de la journée du 30 Avril , on été en mesure de vérifier la sortie de cendres par l’un des points d’émission du cratère actif, comme on le voit dans les images des caméras du RSN situées sur le sommet du volcan.

30/04/2016, 08:06 a.m:. 08:06 . L’émission de cendres du volcan Turrialba se poursuit en permanence et passivement. Ce processus a commencé à environ 16h00 hier et vers 3 heures aujourd’hui , les premiers rapports de chutes de cendres sur Santa Cruz de Turrialba ont été reçus. Il a été enregistré , à ce jour, environ 5 heures d’émission de cendres. Pendant tout ce temps le comportement du tremor, observable à travers les instruments ne montre pas, pour le moment, de changements indiquant une variation de l’activité. Sur les photos des caméras de la RSN , deux points d’émission sont observés, l’un qui laisse passer des cendres et l’autre principalement de la vapeur d’eau et des gaz . Ceci est normal car ils peuvent avoir des cavités qui ne sont pas nécessairement liées et des conditions géologiques différentes .

30/04/2016, 16:50: A 16h50 il a été observé qu’une sortie de cendres légère persiste sur le volcan Turrialba , comme indiqué sur les images des caméras RSN situées sur le dessus du volcan. La secousse volcanique a progressivement commencé à perdre de l’amplitude vers environ 10:00 et cette baisse s’est accentuée à environ 14h00.

01/05/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : RSN , Dr. Mauricio M. Mora

Augmentation de l’activité sur le volcan Turrialba au Costa Rica.

28 avril 2016. Les résidents du canton Turrialba dans la province de Cartago se sont réveillés ce matin pour trouver une colonne de vapeur blanche sur le sommet de leur volcan éponyme. Selon une conférence de presse matinale donnée par l’Observatoire de volcanologie et de sismologie du Costa Rica ( OVSICORI), l’activité sismique a été en hausse sur le volcan Turrialba depuis les premières heures du matin du jeudi.
Les tremors les plus forts enregistrés par les sismographes et autres instruments en place sur le volcan n’ont pas été assez forts pour être ressentis par les résidents locaux, à moins qu’ils ne se trouvent en randonnée près du cratère. Les relevés sismiques les plus élevés ont été enregistrés à 05h30, et les géologues de l’OVSICORI ont expliqué que la sismicité a continué depuis.

Comme rapporté précédemment par le Costa Rica Star, l’ OVSICORI a détecté une série de 75 petits tremblements de terre enregistrés sur plus de 12 heures entre samedi soir et dimanche matin, entre les volcans Turrialba et Irazu. La plus forte de ces perturbations sismiques a été enregistrée à la magnitude 3, qui serait ressenti si quelqu’un se tenait sur l’ épicentre peu profond.

Il se peut que la sismicité enregistrée au cours du week-end soit liée à un groupe de tremblement de terre dans une zone et non pas directement associée avec le volcan Turrialba.

Les scientifiques de l’OVSICORI ont fait remarquer que l’activité en cours sur le Turrialba est normale et ne préjugent pas d’une éruption imminente . Aucun changement externe n’a été enregistré par les instruments de détection installés sur les flancs du volcan.
La colonne de vapeur au-dessus du Turrialba peut être expliquée par les récentes précipitations, fortes qui créent une activité phreatique .

29/04/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Ovsicori , COSTA RICA STAR

Photo : Ticotimes .

Enregistrement d’un essaim sismiques de plus de 80 tremblements de terre entre les volcans Turrialba et Irazu le week-end dernier

L’imagerie de l’ Observatoire Volcanologique et Sismologique du Costa Rica (OVSICORI) a localisé la zone où l’activité sismique intense entre le samedi et le dimanche a été enregistrée.

Les tremblements ont pour origine une zone classée par les experts comme une zone fragile.

Les analyses de l’ OVSICORI indiquent que l’essaim sismique a été causé par l’activité interne que présente le volcan Turrialba, en particulier par des mouvements de matériaux.

La proximité des failles locales génère des tremblements de terre.

Les résidents des communautés à proximité du volcan ont déclaré avoir ressenti certains des tremblements.

Le volcan Turrialba continue à éjecter des gaz et ne montre jusqu’à présent aucun changement. Les experts ne baissent pas la vigilance et la surveillance du volcan .

27/04/2016. Turrialba , Costa Rica :

Source : Teletica

Photo : Archives Ovsicori

Le niveau du lac du Rincon de la Vieja est descendu de trois mètres.

10 avril 2016. Le niveau du lac du volcan Rincon de la Vieja a perdu trois mètres au cours des quatre derniers mois. Ceci a été déterminé par les volcanologues du Réseau Sismologique National (RSN) lors d’une visite. Raul Mora Amador, un des spécialistes, a attribué ce fait à la diminution de la quantité des eaux de pluie et aux éruptions phréatiques constantes (composées de gaz, de boue et d ‘eau). Celles-ci ont dépassé les parois du cratère et se sont dispersées dans le secteur Nord du volcan.
L’éruption phréatique la plus récente, qui a été enregistré par la caméra permanente du RSN à Buenos Aires de Upala, a eu lieu à 10h34 a. m. le Mercredi 30 Mars. Selon les spécialistes, de Novembre 2015 (date de la dernière visite) à Avril de cette année, le lac a subi une perte de 190.000 mètres cubes d’eau.

Les experts ont également appelé leur attention sur les fumerolles situées dans le cratère. Celles-ci ont une grande activité, les températures étaient de 130 ° C et il y a des flux de soufre, qui n ‘ étaient pas observés en Novembre. Ils ont également noté que , à distance, les murs sont de couleurs blanchâtres. Ceci indique que certains des émanations ont envahi le cratère et ont reversé la matière dans les vallées de plusieurs cours d’eau, en particulier la rivière Pénjamo.

Bien qu’ils estiment que pour le moment il n’y a pas de danger d’une violente explosion, ils ont mis en garde les habitants des villes environnantes de ladite rivière, avec un état d’alerte au démarrage de la saison des pluies, car il peut se produire des lahars ou coulée de boue. Le Pénjamo passe près des villes de Buenos Aires, Arménia et Aguas Claras de Upala , soit près de 4000 personnes. Il est un affluent de la rivière Niño, qui se jette dans le lac Nicaragua.

En parallèle, le volcanologue a dit qu’ils ont trouvé un déséquilibre thermique dans le lac. Ainsi, alors qu’en surface, il est à une température de 46 ° C, le fond du lac peut atteindre 150 ° C. L’accès du volcan Rincon de la Vieja, situé dans le parc national du même nom est fermé . Situé entre le cantons du Libéria et Bagaces (Guanacaste) et Upala (Alajuela) , il a commencé une nouvelle période d’éruptions phréatiques au cours de la dernière moitié de 2011.

En raison de cette activité constante, la Commission Nationale d’Urgence (CNE) a accueilli les recommandations du RSN et de l’Observatoire des Volcan du Costa Rica (OVSICORI), et a décidé de fermer l’accès des touristes au cratère actif. Ceci à cause des risque d’une éruption phréatique , dont les gaz et les boues sont à haute températures.
Raul Mora a déclaré que le parc national du Rincon de la Vieja lui-même est ouvert et que le seul chemin fermé mène au cratère actif. «Les gens peuvent visiter le parc et en profiter, mais pas jusqu’au cratère actif. Voilà la recommandation, » a t-il dit.

11/04/2016. Rincon de la Vieja , Costa Rica :

Source : La NACION

Photos : agaudi.wordpress.com , Magiclub .

L’OVSICORI-UNA a signalé que la station sismique située à 1,8 km du Rincón de la Vieja a enregistré une activité accrue entre fin Septembre et début Novembre 2015, qui est devenue plus évidente en Février 2016. Des enquêtes de terrain ont été menées en Février et Mars pour évaluer cette activité récente.

Entre Octobre 2015 et la première moitié de Mars 2016, le réseau sismique détecté 69 événements qui accompagnent des événements éruptifs bien que peu d’entre eux et les dépôts en résultants aient été confirmés visuellement. Parmi ces 69 événements , les signaux sismiques ont indiqué que 28 d’entre eux se sont produits comme une série d’explosions durant les 17-18 Octobre 2015, culminant avec une éruption majeure à 0h59 le 18 Octobre. Au cours de la période de Février au 15 Mars , à la fois le nombre d’événements éruptifs et l’énergie de ces événements a augmenté de manière significative. Les données suggèrent que ces événements étaient phreatiques. Les deux événements de plus haute énergie ont eu lieu à 09h12 le 9 Février et à 13h54 le 9 Mars.

Au cours de travaux sur le terrain le 3 Mars, les volcanologues ont trouvé des dépôts de sédiments déposés depuis le lac de cratère dans une zone à environ 200 m du cratère actif, par l’activité phréatique. Ils ont entendu trois explosions phréatiques, à 12h04, 12h09, et 13h18. La troisième était la plus forte et a duré un peu plus d’une minute. Toutes les trois ont été suivies par une forte odeur de dioxyde de soufre. Le 8 Mars , les volcanologues ont noté des dépôts de cendres, de ces dernières semaines, à environ 120 m de la bordure du cratère , couvrant une superficie estimée à 0,02 kilomètres carrés. La température de l’eau du lac était de 45 degrés Celsius en moyenne, et 55 degrés dans la cellule de convection. Les mesures de gaz ont suggéré un composant magmatiques, avec un ratio de dioxyde de carbone et de dioxyde de soufre de 2. Le rapport de vapeur d’eau / dioxyde de soufre est d’environ 300, plus élevé que le taux de 100 à 200 , détecté au cours des années précédentes. Le dégazage du lac a augmenté en Mars. L’analyse préliminaire des cendres éjectées pendant l’activité de Mars a suggéré la possibilité d’une composante magmatique. Des photos de résidents de la zone des explosions pendant la période du 9 au 10 Mars ont montré des panaches de cendres et de vapeur s’élevant de 850 m au-dessus du cratère.

23/03/2016. Rincón de la Vieja , Costa Rica :

10,83 ° N, 85,324 ° W
Altitude 1916 m

Source : Ovsicori , Gvp.

Photo : agaudi.wordpress.com , nacion.com.

Au cours de la dernière semaine, le Rincón de la Vieja a eu quelques petites explosions qui ont expulsé des cendres dans la zone près du volcan. Ceci est le premier signe d’activité du volcan depuis une brève période en Septembre 2014. Aucune explosion n’a été particulièrement importante, avec un petit panache de cendres qui s’est élevé de moins d’un kilomètre au dessus du volcan.

Des volcanologues de l’OVSICORI, l’organisme de surveillance des volcans du Costa Rica, ont visité le Rincón de la Vieja pour obtenir une meilleure vision sur les troubles récents. Ils ont trouvé un certain nombre de petits dépôts de cendres liés à d’autres explosions de vapeur qui se sont produites depuis le début de l’année 2016 (probablement assez petites pour passer inaperçues, surtout si elles étaient obscurcies par les nuages).

La chose la plus intéressante qu’ils ont trouvé a été que les cendres de ces explosions, bien que la plupart soient des morceaux de roches et des morceaux de soufre pré-existants, contiennent une petite partie de ce qui semble être de la lave fraîche sous la forme de petits éclats de verre volcanique (obsidienne). Cela donne à penser qu’il pourrait y avoir un corps magmatique qui se cache pas trop loin sous le lac de cratère sommital du Rincón de la Vieja.

Le lac du cratère sommital émet plus de gaz magmatiques comme le sulfure d’hydrogène et de dioxyde de soufre par rapport à ces dernières années et est également plus chaud (45-55ºC) . Tout comme les éclats de verre dans les cendres, ces changements du lac suggèrent à l’OVSICORI qu’il pourrait y avoir du magma qui se rapproche de la surface.

Ce qui est le plus important, c’ est la préoccupation de l’OVSICORI sur ces changements du Rincón de la Vieja qui pourrait signifier que le volcan entre dans une période plus dangereuse , avec un potentiel pour de grandes explosions et la production de lahars (coulées de boues volcaniques) en augmentation. Cela signifie que les personnes vivant à proximité du volcan ont besoin de garder une attention particulière à la façon dont le volcan se comporte.
La dernière grande éruption du Rincón de la Vieja était une éruption de VEI 3 en 1966, même si elle a produit de nombreuses petites explosions dans le demi-siècle depuis cette éruption. Au Costa Rica, le Poas et le Turrialba ont été beaucoup plus actif au cours des deux dernières années. Le plus célèbre volcan du Costa Rica, l’ Arenal, a été étonnamment calme depuis 2010 après 32 ans d’éruption quasi-constante.

22/03/2016. Rincon De La Vieja , Costa Rica :

Source : COSTA RICA TIMES

Photos : rutaecoturista.com

Les experts de l’OVSICORI ont visité le volcan Rincon de la Vieja pour analyser son activité récente.
Ils recommandent aux habitants du Nord du volcan de garder une surveillance sur les rivières.
Les éruptions phréatiques récentes ont éjecté des matériaux qui sont tombés dans des endroits à proximité du cratère , les pluies qui ont été présentes dans la zone, font que ces matériaux émis par le Rincon de la Vieja, peuvent descendre dans le ravin Zanjón .
D’où la recommandation des experts aux populations du nord du volcan .
Les éruptions phréatiques du volcan sont classées comme normales pour un volcan actif.
Après les événements de la semaine précédente, une baisse de l’activité est signalée.

L’Observatoire volcanologique et sismologique du Costa Rica (OVSICORI) mardi soir a posté une vidéo d’une nouvelle éruption du Rincón de la Vieja Volcano, situé dans la province de Guanacaste.
L’explosion a été enregistré à environ 16h20 par des experts de l’OVSICORI et était similaire à celles enregistrées plus tôt ce mois ci.
La vidéo montre une colonne de vapeur et de gaz atteignant plus de 700 mètres de haut.
Les résidents locaux, ont déclaré que des cendres étaient tombées sur les toits de leurs maisons , dans une zone de six kilomètres autour du volcan, principalement dans les communautés au Nord du cratère , Upala et Buenos Aires.

Le Rincón de la Vieja, situé à 270 km au Nord-Ouest de San José, avait montré une faible activité au cours des 15 dernières années. L’OVSICORI a rapporté que les explosions de cendres, de boue et de vapeur se sont intensifiées l’année dernière.

L’accès au parc national du Rincón de la Vieja est ouvert au public, mais les responsables du National System of Conservation Areas a mis en garde les visiteurs afin d’ éviter les alentours du cratère.

16/03/2016. Rincon de la Vieja , Costa Rica :

Sources : Teletica, Ticotimes .

Photo : Prensa libre