Haute activité du volcan Fuego .

Type d’activité : Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique : 14° 28? 54?Latitude Nord ; 90° 52? 54? Longitude Ouest.
Hauteur: 3,763m.

Comme indiqué dans les bulletins quotidiens, l’activité du volcan Fuego est continue, générant de modérées à fortes explosions, éjectant des colonnes de cendres s’élevant de 4.600 à 4.800 mètres ,vers l’Ouest et le Sud-Ouest , sur une distance de 15 kilomètres.
Ces explosions génèrent de forts grondements sonores , entendus à de plus de 30 kilomètres, accompagnés par des ondes de choc qui font vibrent les toits et les fenêtres des maisons dans les villages et hameaux dans les 15 kilomètres du périmètre volcanique.
Cette activité du volcan Fuego est élevée et alarme la population à proximité du volcan, les sons de grondements sont signalés dans Santa Lucia Cotz, Yepocapa et d’autres communes du département de Chimaltenango.

Des chutes de cendres ont été rapportées sur les villages de Morelia, Panimache I et II, Sangre de Cristo , Yepocapa et d’autres. L’activité sismique enregistrée par la stations FG3 montre que des événements comme des explosions et des tremors (vibration interne) associés à la montée du magma sont élevés. Il y a une probabilité de générer la sixième éruption forte de l’année dans les prochains jours ou semaines.

L’ INSIVUMEH recommande:
A la CONRED:
D’être conscient de l’évolution de l’activité du volcan Fuego.
A la Direction générale de l’aviation civile:
Il est recommandé de prendre des précautions avec le trafic aérien dans la région du volcan Fuego, car les cendres sont dispersées sur 15 kilomètres sur les flancs Ouest et Sud-Ouest du complexe volcanique.

12/04/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photo : David Rojas.

Rapport spécial volcanologique
Guatemala, le 7 Avril 2016 , 13 h 25 (heure locale)

Type d’activité : Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique : 14° 28? 54? Latitude Nord , 90°52’54 » longitude Ouest.
Altitude : 3,763m.

Comme indiqué dans les bulletins quotidiens, l’activité du volcan Fuego à changé de comportement éruptif, générant des explosions modérées à fortes, éjectant des colonnes de cendres de 4.600 à 4.800 mètres vers l’Ouest et le Sud-Ouest sur une distance de 15 kilomètres.
Ces explosions génèrent de forts grondements sonores à plus de 20 kilomètres, accompagnés par des ondes de choc qui font vibrer les toits et les fenêtres des maisons dans les villages et hameaux dans un rayon de 12 kilomètres .

Cette activité du volcan Fuego est élevée et est à l’origine d’alarme dans la population à proximité du volcan, comme les rapports des sons de grondements en provenance de Santa Lucia Cotz et de certaines municipalités du département de Chimaltenango. Des chutes de cendres ont eu lieu sur les villages de Morelia, Panimache I et II, Sangre de Cristo et d’autres. L’activité est élevée avec la probabilité de générer la sixième éruption de l’année dans les prochains jours ou semaines.

L’ INSIVUMEH recommande :
A la CONRED:
De rester conscient de l’évolution de l’activité du volcan Fuego.
A La Direction générale de l’aviation civile:
Il est recommandé de prendre des précautions avec la circulation aérienne dans la région du volcan Fuego, car les cendres sont dispersées sur plus de 15 kilomètres vers le Sud-Ouest et sur les flancs Ouest du complexe volcanique.

09/04/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo : Marlonardon

Bulletin spécial volcanologique , Guatemala, le 27 Mars, 2016, 9h40 (heure locale)
Fin de l’éruption du volcan Fuego.

Type d’activité : Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique :14° 28? 54? Latitude Nord ; 90° 52? 54? Longitude Ouest .
Hauteur: 3,763m.

L’éruption de type strombolienne du volcan Fuego, qui avait commencé tôt hier matin, a commencé de perdre de l’énergie et en ce moment , l’éruption se termine, laissant les restes des coulées de lave qui , au cours des heures ou des jours viendront à disparaître.
Il a été observé dans le cratère, des explosions faibles ,certaines modérées, accompagnées par des colonnes de cendres fines jusqu’à 4600 mètres, qui se déplacent vers le Sud-Ouest et l’Ouest du volcan, sur une distance de 10 kilomètres.
Certaines de ces explosions accompagnées de grondements sonores modérés , entendus à plus de 12 kilomètres du périmètre volcanique ainsi que des chutes de cendre fine sur les villages de Panimache I et II, Morelia, Sangre de Cristo , sont rapportés.
Cette éruption se termine , cependant, il est recommandé de ne pas se tenir dans les canyons autour du volcan.

Pour ceci, l’Insivumeh recommande :
A la CONRED: En raison de la fin de l’éruption, de mettre en œuvre le niveau de vigilance nécessaire et de continuer la surveillance en attendant l’activité du volcan Fuego.
A la Direction générale de l’aviation civile: De prendre des précautions avec la circulation aérienne, car il y a encore des restes de cendres
diffuses à une distance de 15 kilomètres à l’Ouest et au Sud-Ouest, en tenant compte qu’il y a des changements dans la direction du vent
au cours de la journée.

28/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh

Photo: CONRED / Eliceo Jimenez et Marcelo Jimenez.

SERVICES DU MINISTÈRE DE LA RECHERCHE ET DE GÉOPHYSIQUE
BULLETIN SPÉCIAL Guatemala, le 26 Mars, 2016, 07h 00 (heure locale)

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique: 14° 28’54 » latitude Nord; 90° 52’54 » longitude Ouest.
Altitude : 3,763m.

Comme cela a été dit dans le dernier rapport, le volcan Fuego au cours de ces jours, a maintenu un niveau élevé d’activité comme son tremor sismique (vibration interne), montrant des explosions modérées et certaines fortes.
Cette nouvelle phase d’éruption de type strombolienne , a émis deux sources incandescentes de 200 à 300 mètres au-dessus du cratère, générant deux coulées de lave dans les canyons Las Lajas , à l’Est du volcan, sur 1.500 mètres de longueur et dans le Canyon St. Teresa , à l’Ouest, sur 800 mètres. Cette activité est accompagnée de grondements constants modérés qui résonnent comme le dégazage d’une locomotive.

La colonne de cendres de l’éruption a atteint 4,800 à 5,000 m vers l’Ouest, le Sud-Ouest et le Nord-Ouest , sur une distance d’environ 15 kilomètres, sur les villages de Morelia, Hagia Sophia, Panimache I et II, San Pedro Yepocapa et d’autres villages sur ces flancs.
Cette éruption a les mêmes caractéristiques que les éruptions antérieures, à savoir de continuer à alimenter des coulées de lave. Cependant, cette activité peut augmenter en énergie, avec des grondements forts et générer des ondes de choc qui peuvent être sensibles à 15 kilomètres dans le périmètre volcanique. Il y a aussi la probabilité de générer des flux pyroclastique à travers les canyons, principalement par Las Lajas, El Jute, Trinidad et émettre de la cendre. Donc, il est nécessaire de ne pas stationner dans les canyons autour du volcan.

C’est pourquoi l’Insivumeh recommande :
A la CONRED: De mettre en œuvre la vigilance jugée nécessaire par cette activité et de rester en alerte en attendant le développement de l’éruption du volcan Fuego.
Au MINISTÈRE DE L’AVIATION CIVILE: De prendre des précautions pour le trafic aérien, en raison de l’éruption actuelle du Fuego, car il y a des cendres, dispersées sur 15 kilomètres sur les flancs Nord-Ouest, Ouest, Sud-Ouest, et en tenant compte qu’il y a des changements de direction des vents pendant la journée.

27/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photos : Diego Rizzo , Adrian Rohnfelder.

Bulletin spécial d’activité volcanique .
Guatemala, le 21 Mars 2016, 10: 30 heures (heure locale)

Augmentation de l’activité volcanique du volcan Fuego.

Type d’activité : Vulcanienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation geographique : 14° 28? 54? Latitude Nord ; 90° 52? 54? longitude Ouest.
Altitude : 3,763m.
Le volcan Fuego a montré un changement dans son modèle éruptif, générant de faibles à modérées explosions accompagnées de panache de cendres jusqu’à une altitude de 4.300 à 4.700 mètres. Ceux-ci se sont déplacés sur une distance de 12 kilomètres vers l’Ouest. Des grondements modérés sont générés et des chutes de cendres dans les villages de la Aldea , Sangre de Cristo, Panimaché I et II. sont signalées.
Cette activité est également enregistrée par la station de FG3, , avec une augmentation de l’ amplitude du tremor (vibration interne)associé à un dégazage et de sa durée.

En raison de l’activité accrue, il est possible que, dans les heures ou les jours à venir puisse être généré des flux de lave et peut être le début d’une nouvelle phase éruptive de sorte qu’il est nécessaire de prendre des précautions.
Pour ceci , L’insivumeh recommande :

A la CONRED: D’être conscient du développement de l’activité du volcan Fuego.
A la Direction générale de l’aviation civile:De prendre des précautions pour les zones de circulation aériennes dans la région du volcan Fuego car les particules de cendre en suspension se déplacent dans la direction du vent.

25/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photo : David Rojas

Le 10 Mars , l’ INSIVUMEH a fait état d’une nouvelle phase d’activité sur le Fuego , caractérisée par des explosions Vulcaniennes, et des panaches de cendres qui se sont élevés de 650 m et ont dérivés vers l’ Est . De fortes ondes de choc et les sons de grondements ont été détectés à 10 km. Pendant les 10 et 11 Mars , les explosions ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 650 à 950 m et ont dérivé vers l’ Est et le Nord-Est.

Des matériaux incandescent ont été éjectés jusqu’à 200 m et provoqué des avalanches dans les ravines Trinité (Sud) et Taniluyá (Sud-Ouest) . La couverture nuageuse a empêché les observations visuelles pendant les 12 et 13 Mars, mais des ondes de choc sont détectées. Pendant les 14 et 15 Mars , des explosions se sont produites , avec des panaches de cendres qui se sont élevés de 450 à 750 m et ont dérivé de 8 à 10 km vers le Sud- Ouest, l’ Ouest et le Nord-Ouest. Des matériaux incandescent ont été éjecté jusqu’à 150 m.

17/03/2016. Fuego, Guatemala :

14,473 ° N, 90.88 ° W
Altitude 3763 m

Source : Insivumeh,Gvp.

Photo : Marlon Ardon

Selon le département d’analyse , de la recherche et de géophysiques des services de l’Institut national de sismologie, volcanologie, météorologie et d’hydrologie -INSIVUMEH-, le volcan Fuego enregistre des changements dans le modèle observé de ses explosions éruptives et de ses colonnes de cendres , s’élevant jusqu’à 4400 mètres au-dessus du niveau de la mer, selon le bulletin d’information spécial volcanologie BEVFO de # 042-2016.

Les explosions générées par le volcan Fuego sont modérées à fortes, générant des colonnes de cendres se déplaçant dans une direction Est par rapport au volcan. Des sons de dégazage et des grondements modérés à forts , des ondes de choc sont audibles et ressentis à plus de 10 kilomètres, résultant du modèle éruptif du volcan.
Le corps scientifique du système de coordination nationale pour la prévention des catastrophes-Conred, dans le bulletin spécial indique que cette activité fait partie du comportement éruptif du volcan Fuego, considéré comme le début d’une autre phase , pendant laquelle, ces prochains jours, peuvent être générées des éruptions semblables à celles enregistrées précédemment.

Il y a aussi la possibilité que dans les prochains jours puisse apparaître des coulées de lave et même des écoulements pyroclastiques descendant du volcan dans les canyons Las Lajas, Trinité et Barranca Honda, cette activité s’étendant vers la côte Sud.

Le Secrétariat exécutif de la CONRED, à travers l’Unité pour la prévention des risques volcaniques, a informé les autorités des départements de Escuintla, Sacatepequez et Chimaltenango sur les modification de la configuration éruptive que l’INSIVUMEH enregistre sur le volcan Fuego pour le suivi et les actions correspondantes.

La population vivant dans les régions voisines se doit d’être attentive aux dirigeants et aux autorités communautaires sur l’information à savoir, éviter les rumeurs et éviter de risquer sa vie. Si des chutes de fines particules de cendre se produisent, il est nécessaire de couvrir et protéger les contenants alimentaires et les réservoirs où l’eau est stockée pour la consommation humaine, afin d’ éviter la contamination. La population générale est invitée à se tenir au courant des informations que les autorités publient dans les médias.

A la Direction générale de l’aviation civile -DGAC-, il est conseillé de prendre des précautions avec la navigation aérienne , à cause des cendres qui sont dispersées à une distance approximative de 12 kilomètres en direction Est. Et également noter qu’en raison de l’évolution constante de la direction du vent la colonne de cendres peut changer de direction.

12/03/2016. Fuego, Guatemala :

Source : Conred.

Photos : Twitter, Space.com.

Le volcan Fuego maintient sa phase éruptive qui a débuté à 19:30 h le mardi 9 Février. Des explosions modérées et fortes ont été observées dans les premières heures de cette journée et des chutes de fines particules de cendre ont été rapportées à Chimaltenango , Antigua Guatemala, Alotenango et Ciudad Vieja. Avec la dispersion des cendres en raison de la direction des vents , il est possible d’enregistrer des chutes de particules fines dans la ville de Guatemala.
Selon le bulletin volcanologique spécial BEVFO N ° 26-2016 de l’Institut national de sismologie, volcanologie, météorologie et d’hydrologie -INSIVUMEH-, les explosions ont généré une forte incandescence jusqu’à 400 mètres au-dessus du cratère et une colonne de cendres d’ une hauteur d’environ 5000 mètres au-dessus du niveau de la mer, se déplaçant vers le Nord et le Nord-Est , sur une distance de 25 à 30 kilomètres.

L’éruption a produit des coulées de lave dans la direction des canyons Trinidad, Las Lajas et Santa Teresa, atteignant des longueurs comprises entre 1200 et 2000 mètres. Des avalanches depuis le contour du cratère descendent dans les canyons Trinidad et Las Lajas. Les grondements et explosions génèrent des ondes de choc et provoquent des vibrations des toits et des fenêtres à de plus de 25 kilomètres du volcan.
Selon le bulletin de l’organe scientifique du Sistema de la Coordinadora Nacional para la Reducción de Desastres –CONRED-, l’éruption du volcan Fuego peut générer des coulées pyroclastiques , nuées ardentes , descendant du volcan par des canyons Las Lajas et El Jute et d’autres canyons autour du volcan.

Le Secrétariat exécutif de la CONRED par l’Unidad de Prevención de Volcanes, maintient la communication et le suivi avec les autorités locales, municipales et départementales, sur les changements supplémentaires que pourrait présenter le volcan. Recommandant à la population vivant dans les régions avoisinantes d’ éviter les rumeurs, de couvrir la nourriture et les réservoirs d’eau, et d’évacuer lorsque les autorités le jugent nécessaire.
A la Direction générale de l’aviation civile -DGAC-, il est recommandé de prendre des précautions avec la navigation aérienne , à cause du panache de cendres se déplaçant dans une direction Nord-Est sur une distance de 30 kilomètres et qui peut être s’étendre en fonction de l’évolution de l’éruption.

L’INSIVUMEH a noté que le quatrième épisode d ‘activité effusive du Fuego pour 2016 avait commencé le 29 Février et avait duré environ 48 heures. Au début de l’épisode, des panaches de cendres ont atteint jusqu’à 1,3 km d’altitude et ont dérivé de 15 km vers le Sud et le Sud-Ouest, avec des fontaines de lave qui se sont élevés de 100-150 m au-dessus du cratère. Dans un rapport spécial le 2 Mars, l’INSIVUMEH a noté que les explosions avaient persisté même si la sismicité avait diminué. Des explosions, détectées jusqu’à 25 km, des panaches de cendres qui se sont élevés de 2,3 km au-dessus du cratère et qui ont dérivé de 40 km vers l’Ouest et le Nord-Ouest ont été enregistrées. Des cendres sont tombées à Sangre de Cristo, Morelia, Panimaché I et II, et Yepocapa. Un flux de lave de 3 km de long s’est avancée dans le ravin Honda. Plus tard ce jour-là, à 19h30, l’INSIVUMEH a déclaré que l’épisode effusif avait pris fin. Mais des explosions faibles ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 750 m et ont dérivé de 10 km vers l’Ouest-Nord-Ouest. Pendant les 3 et 5 /6 Mars , les explosions ont continué, produisant des panaches de cendres qui se sont élevés de 550 m et ont dérivé de 8 à 10 km vers l‘Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est.

11/03/2016.  Fuego, Guatemala :

14,473 ° N, 90.88 ° W
Altitude 3763 m

Source : Conred, GVP.

Photos : Jean Michel Labbé.

MINISTÈRE DE LA RECHERCHE ET DE GEOPHYSIQUE
BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE

Guatemala, 1 Mars 2016, 20:00 (Heure locale)
Évolution de l’éruption du volcan Fuego

Type d’activité: Vulcanienne.
Morphologie: Stratovolcan composite.
Localisation géographique : 14° 28’54 » Latitude N; 90° 52?54? Longitude W.
Hauteur: 3,763m.

Actuellement, , la quatrième éruption du Fuego continue,il a été rapporté des explosions accompagnées de colonne de cendres d’une hauteur de 6.000 m ( 19,685 p ) vers l’Ouest-Nord-Ouest , sur une distance d’ environ 40 kilomètres du complexe volcanique.

Il a été confirmé des chutes de cendres dans les communautés de Morelia, Sainte-Sophie, La Rochelle, PanimAche I et II, Sangre de Cristo, La Soledad et Yepocapa , qui vont probablement s’étendre au Nord-Ouest du complexe volcanique comme indiqué sur la carte de diffusion des cendres.
La coulée de lave persiste dans le canyon Las Lajas avec une longueur de 700 mètres, avec la possibilité que de nouvelles coulées de lave soient générées en direction des canyons Santa Teresa et Trinidad. Cette éruption peut augmenter dans les prochaines heures et des chutes de cendres se produire sur de plus grande distance. La descente possible de flux pyroclastiques persiste de sorte qu’il est nécessaire de prendre des précautions.

Communiqué de L’Insivumeh du 02 Mars à 19h30.

La quatrième éruption du volcan Fuego qui a commencé le 29 Février a pris fin après 48 heures .
Il y a encore des explosions faibles générant des colonnes de cendres d’une hauteur de 4500 mètres au-dessus du niveau de la mer et vers l’Ouest Nord-Ouest , sur une distance d’environ 10 kilomètres. Les grondements ou les sons perceptibles ont disparus.
Comme reste d ‘activité , persiste encore une coulée de lave d’environ 3 kilomètres de long dans la Barraña las Lajas, qui devrait diminuer dans les prochaines heures . Tout comme les particules de cendres toujours en suspension , principalement dans le Nord et sur le flanc Nord qui devraient se dissiper dans les prochaines heures.

03/03/2016. Fuego , Guatemala :

Source : Insivumeh.

Photo : Adrian Rohnfelder, La fotografia de Paul.

Début d’éruption sur le volcan Fuego.

Type d’activité: Vulcanienne.
Morphologie: Stratovolcan composite
Localisation géographique : 14° 28? 54? Latitude Nord ; 90° 52 ‘ 54? Longitude Ouest.
Hauteur: 3,763m.

Comme il a été rapporté au cours des dernières 24 heures le volcan Fuego a connu une augmentation d ‘activité, entrant dans une phase d’éruption avec des explosions et des émissions constantes de cendres , s’élevant à 5.200 mètres , et se déplaçant dans la direction
Sud-Ouest et Ouest, sur 20 kilomètres .
Les explosions sont accompagnées de grondements constants, et sont de caractère modéré à fort.
Une coulée de lave est observée en direction du Canyon Las Lajas , sur une distance de 600 mètres. Des avalanches de blocs modérées se produisent vers les canyons Las Lajas et Trinidad.

Des écoulements pyroclastiques sont descendus dans le canyon las Lajas, atteignant une distance de 3 kilomètres, comme on le voit sur les photographies.
Des chutes de cendres ont été enregistrées à Morelia, Sainte-Sophie, La Rochelle, Panimaché I et II, et sont susceptibles de s’étendre vers le Sud-Ouest du complexe volcanique .
Cette éruption peut augmenter en énergie dans les prochaines heures et générer des chutes de cendres sur une plus grande distance. Elle est également en possibilité de générer d’autres flux de lave et d’autres écoulements pyroclastiques .

A la population en général , il est conseillé d’être attentif à l’information que les autorités publie dans les médias, bulletins, site web et les réseaux sociaux. Les gens qui vivent dans les zones à proximité du volcan Fuego doivent éviter de risquer leur vie, éviter les rumeurs et couvrir la nourriture et les conteneurs dans lesquels l’eau est stockée pour la consommation , afin d’éviter toute contamination. Si vous connaissez des conditions dangereuses, une urgence ou une catastrophe , il est nécessaire de le signaler aux autorités les plus proches.

A la Direction générale de l’aviation civile -DGAC-, il est conseillé de prendre des précautions avec la navigation aérienne quand à la présence de cendres en suspension . Ainsi que de prêter attention à la colonne de cendres qui est estimée à 5500 mètres au dessus du niveau de la mer et sur les changements de direction du vent qui peuvent se produire au cours de la journée.

02/03/2016. Fuego , Guatemala .

Source : Insivumeh.

Photo : Sam Dyson