Bulletin d’alerte volcanique : RUA – 2016/07

10h30 Mardi 5 Juillet 2016
Etat d’alerte: Mt Ruapehu
Niveau d’alerte volcanique : 1 (changement de niveau 2)
Aviation : Code Couleur: Vert (changement de jaune)

Le niveau d’alerte volcanique pour le Mt Ruapehu a été abaissé de niveau 2 au niveau 1.
Le Code couleur Aviation a été changé du jaune au vert.

Le niveau modéré à élevé de troubles volcaniques sur le mont Ruapehu n’est plus présent et le niveau d’alerte volcanique est maintenant réduit à alerte volcanique de niveau 1, agitation volcanique mineure. Les émissions de gaz ont diminué et le niveau de tremor volcanique a également diminué. La température de Crater Lake , au sommet, a diminué, passant de 46 ºC (11 mai) à maintenant 23 ºC. Le code couleur de l’aviation est également changé, passant du jaune au vert.

Un survol de mesure de gaz a été achevé hier et a enregistré la production de gaz à des niveaux typiques de base pour le Mt Ruapehu. Le niveau de tremor volcanique qui était à des niveaux modérés à élevés , a diminué et montre maintenant des niveaux similaires à ce qu’il était dans la seconde moitié de 2015. La température du lac , mesurée par l’enregistreur de données de sortie est maintenant à 23 ºC. Après avoir atteint un sommet de 46 ° C le 11 mai, le lac a commencé à refroidir à la valeur actuelle de 23 ºC.

Les données disponibles à l’heure actuelle indiquent que la période d’agitation volcanique élevée du Mt Ruapehu est terminée. Le niveau d’alerte volcanique pour le Mt Ruapehu est maintenant abaissé au Niveau d’alerte 1 (agitation volcanique mineure). Le code couleur de l’aviation est également modifiée du jaune au vert.

Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

05/07/2016. Ruapehu , Nouvelle Zelande :

Source : Geonet

Le Mt Ruapehu reste dans un état d’agitation volcanique accrue. La température du Crater Lake au sommet a diminué , passant de 46 ºC à maintenant 32 ºC. Des niveaux modérés de tremors volcaniques continuent. Des mesures de gaz supplémentaires et des échantillons d’eau ont été recueillis la semaine dernière provenant du lac. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2 ( agitation modéré à accrue). Le code couleur de l’aviation est également inchangé, à jaune.

Les récentes visites sur le volcan ont confirmé que l’émission de gaz volcanique (dioxyde de carbone CO2, sulfure d’hydrogène H2S et dioxyde de soufre SO2) reste élevée , au-dessus des niveaux de fond, mais est en déclin. La température du lac a atteint un sommet de 46 ° C le 11 mai, puis le lac a commencé à refroidir, en baisse à 30 ºC le 2 Juin . Depuis lors, il a atteint la température actuelle de 32 ºC. Des échantillons d’eau ont été recueillis dans le lac de cratère pour l’analyse chimique. Les tremors volcaniques de niveaux faibles à modérés continuent.
Les données disponibles à l’heure actuelle indiquent que l’activité volcanique se poursuit sur le Mt Ruapehu. Le niveau d’alerte volcanique pour Mt Ruapehu est de niveau 2 (agitation modéré à accrue). Le code couleur de l’aviation est à jaune. Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.

 

Contactez-nous pour organiser votre voyage sur les volcans.

Inscrivez vous sur notre mailling list pour connaitre nos prochains départs « Spécial Eruption Express »

 

07/06/2016. Ruapehu , Nouvelle Zelande :

Niveau d’ Alerte volcanique : Level 2 (pas de changement)
Code couleur Aviation : jaune (pas de changement)

Source : Geonet.

Les émissions de gaz volcaniques augmentent sur le Ruapehu, le niveau d’alerte volcanique est relevé au niveau 2

Bulletin d’alerte volcanique : RUA – 2016/04
Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique est élevé au niveau 2 (changement de 1)
Le Code couleur Aviation est élevé à jaune (changement de Vert)

Les récentes visites sur le volcan ont confirmé une augmentation de la production de gaz volcanique de Crater Lake sur le Mt Ruapehu. Des niveaux modérés de tremors volcaniques continuent et la température du lac mesurée par l’enregistreur de données est de 45 ºC. L’augmentation de la production de gaz, la température élevée du lac et la sismicité continue suggèrent que le Ruapehu est à un niveau plus élevé d’activité volcanique. En conséquence, le GNS scientifiques révisent le niveau d’alerte volcanique au niveau 2 ( agitation modéré à accrue). Le code couleur de l’aviation est également modifié, passant du vert au jaune.

Nous avons fait deux visites de suivi sur le Mt Ruapehu hier, l’un était un vol pour mesurer la production de gaz et l’autre était pour analyser l’eau de Crater Lake et effectuer des mesures supplémentaire de gaz à terre . Les mesures de gaz volcaniques indiquent une augmentation de quantité à la fois des émissions de dioxyde de carbone (CO2) et de dioxyde de soufre (SO2) . Les mesures au sol de gaz étaient complémentaires aux données aéroportées.
L’activité sismique sur le Mont Ruapehu est habituellement dominée par des tremors volcaniques. Depuis les tremblements de terre volcaniques à la fin Avril , la sismicité a été dominée par des tremors volcaniques à des niveaux variables. Le niveau de secousse a augmenté mais il n’est pas exceptionnel par rapport à ces dernières années.

La température du lac de cratère, telle que mesurée par un enregistreur de données , a augmenté depuis la mi-Avril 2016 et est passé de 25 ° C à 46 ° C. Pour les deux derniers jours, il a varié entre 45 et 46 ºC.

Prises ensemble, ces données indiquent maintenant plus d’agitation volcanique sur le Mont Ruapehu. La production de gaz a augmenté couplée avec un flux de chaleur élevé et le tremor volcanique implique une probabilité plus élevée d ‘activité. Actuellement, ces changements sur le Ruapehu sont jugés suffisants pour modifier le niveau d’alerte volcanique. Le niveau d’alerte volcanique pour le Mt Ruapehu est maintenant porté à Volcanic Alert Level 2 (agitation modéré à accrue). Le code couleur de l’aviation a également changé, passant du vert au jaune.
Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.

17/05/2016. Ruapehu, Nouvelle Zélande :

Source : Geoff Kilgour
Duty volcanologue

Bulletin d’alerte volcanique RUA 2016/02:
10:15 Mardi 3 mai 2016. Ruapehu Volcano

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique reste de Niveau 1
Le Code couleur Aviation reste vert

L’essaim de tremblement de terre volcanique qui s’était intensifié sur le Mont Ruapehu autour des 25 / 26 Avril est maintenant en déclin et la température du Crater Lake a atteint un pic à 42 ° C. Une courte période de tremor volcanique modéré a été enregistrée lundi après-midi. Le Mt Ruapehu reste au niveau d’alerte volcanique 1 ( activité volcanique mineure ).

Depuis les 25 – 26 Avril , nous avions l’enregistrement d’un essaim de secousses volcaniques sous le lac de cratère du Mont Ruapehu. Le nombre d’événements et leur taille a diminué. Des essaims de tremblements de terre volcaniques comme ceux-ci sont rares sur le Ruapehu au cours des dernières années. L’activité sismique sur le Mont Ruapehu est habituellement dominée par des tremors volcaniques. Une période de tremor volcanique modéré qui a duré environ une heure a été enregistrée à partir de 13h10 , le lundi 2 mai.

La température du lac de cratère a augmenté et depuis la mi-Avril 2016, il est passé de 25 ° C à 42 ° C et est maintenant égale à la plus élevée enregistrée depuis 2011. La température semble avoir atteint un maximum et aucune augmentation n’a été enregistrée ce dernier jour.

Actuellement, nous sommes dans l’incertitude sur les conséquences des observations récentes. Toutefois, à ce moment , ces changements sur le Ruapehu ne sont pas considérés comme suffisants pour modifier le niveau d’alerte volcanique. Le niveau d’alerte volcanique pour le Mt Ruapehu reste au niveau d’alerte volcanique 1 (agitation volcanique mineure).

Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.

03/05/2016. Ruapehu , Nouvelle Zelande :

Source : Geonet / Brad Scott

Photo : Photovolcanica

Bulletin d’alerte volcanique RUA 2016/01:
15h30 Vendredi 29 Avril 2016. Ruapehu Volcano

Etat d’alerte:
Le niveau d’alerte volcanique reste au Niveau 1
Le Code couleur Aviation reste au vert

Au cours des derniers jours, il y a eu un essaim de tremblement de terre volcanique sur le Mont Ruapehu. La température de Crater Lake est maintenant de 40 ° C. Le Mt Ruapehu reste au Niveau d’alerte 1 ( activité volcanique mineure ).
Depuis le 26 Avril, nous avons suivi l’enregistrement d’un essaim de secousses volcaniques sous le lac de cratère du Mont Ruapehu. Des essaims de tremblements de terre volcaniques comme ceux-ci sont rares sur le Ruapehu au cours des dernières années. L’activité sismique sur le Mont Ruapehu est habituellement dominée par des tremors volcaniques.

La température du lac de cratère a augmenté depuis fin 2015 et depuis la mi-Avril 2016, la température de Crater Lake a augmenté de 25 ° C à 40 ° C. Des températures similaires et des taux d’augmentation de température ont été observés en Mars 2011, Avril 2014 et Février 2015.
On n’a pas noté de changements dans d’autres paramètres surveillés comme le gaz volcanique, la chimie des lacs ou de débordement du lac. Un vol de surveillance des gaz a été effectué le 30 Mars et le lac de cratère a été échantillonné le 14 Avril.

Actuellement, nous sommes dans l’incertitude sur les conséquences des observations récentes. Toutefois, à ce moment ces changements sur le Ruapehu ne sont pas considérés comme suffisants pour changer le niveau d’alerte volcanique .
Les volcanologues du GNS science continuent de suivre de près le Ruapehu à travers le projet GeoNet.
Les changements sur le Mt Ruapehu ne sont pas liés à l’éruption volcanique qui a eu lieu sur White Island le mercredi 27 Avril.

29/04/2016. Ruapehu , New Zealand :

Source : Geonet , Agnes Mazot
Duty Volcanologist

Photo : Photovolcanica.

Les volcans continuent à émettre du gaz: vols de surveillance des gaz volcaniques .

Environ une fois par mois, nous prévoyons d’effectuer des mesures atmosphériques de dioxyde de soufre (SO2), de dioxyde de carbone (CO2) et de sulfure d’hydrogène (H2S) émis par les volcans actifs. Les conditions chaudes et humides de cet été nous ont contrarié, mais la semaine dernière nous avons fait des vols réussis sur White Island (Whakaari), Ruapehu et Ngauruhoe. La production de gaz n’a pas beaucoup varié sur chacun des des volcans.

Les conditions étaient vraiment bonnes sur le Ruapehu et de très bonnes données ont été obtenues. Il y a une légère augmentation de la production de gaz; mais cela est bien dans la gamme habituelle . Le lac de cratère est apparu avec une couleur gris clair, calme , sans convection ou remontée d’eau. La température du lac est actuellement de 23 ºC. Les bonnes conditions a également permis que les données soient collectées sur le Ngauruhoe. La production de gaz à partir du Ngauruhoe est très faible, donc s’il y a du vent turbulent, nous pouvons souvent ne pas obtenir de résultat. La valeur du dioxyde de carbone (CO2) montre une augmentation, mais nous attribuons ceci surtout pour les bonnes conditions. Elles n’étaient pas si bonnes pendant le vol précédent.
De l’avion , sur White Island, nous avons pu constater qu’ il y a eu une diminution de la production de gaz qui allait de 36 à 55% de moins que le résultat de Février. Le vent sur le volcan était léger et variable. Cela ne suffit pas pour que le gaz soient très dispersés au-dessus du volcan et difficiles à mesurer. Les données aéroportées correspondaient aux données DOAS pour le même jour. Aucun changement n’a été noté dans le lac de cratère.

À propos des vols de surveillance.
Nous utilisons plusieurs techniques pour surveiller et évaluer les émissions de gaz volcanique de nos volcans actifs. Environ une fois par mois, nous prévoyons d’effectuer des mesures atmosphériques de dioxyde de soufre (SO2), de dioxyde de carbone (CO2) et de sulfure d’hydrogène (H2S) issus des volcans.
Deux spectromètres de gaz DOAS SO2 sont également installés sur l’île White , qui , dans des conditions favorables mesurent la production de gaz de dioxyde de soufre (SO2). Nous pouvons obtenir des données 3 à 5 jours par semaine.

11/04/2016. White Island , Ruapehu , Ngauruhoe , Nouvelle Zelande :

Source : Geonet ( Brad Scott )

30/04/2015. Kilauea , Piton de la Fournaise , Ruapehu , Dempo .
30/04/2015.

Kilauea , Hawai :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude Sommet :4091 pi (1 247 m)
Volcan : actuel niveau d’alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

INFORMATIONS sur le Kilauea .Après une semaine d’activité élevée, le HVO souhaitait examiner les observations et les réflexions récentes sur ce que nous pouvons nous attendre prochainement sur le volcan Kilauea.

Les coulées de lave sur le plancher du cratère Halema’uma’u :Commençant à environ 21h40, la nuit dernière et se poursuivant ce matin, le lac de lave du cratère Overlook a débordé à plusieurs reprises, envoiyant de courtes coulées lobées de lave Pahoehoe aussi loin que 130 m (142 yd) sur le le plancher du cratère Halema’uma’u . Ces débordements ont été capturés sur les caméras web de l’USGS HVO. Jusqu’à présent, les flux ont été de courte durée et de leur mouvement vers l’avant ont cessé dès que le niveau du lac de lave est redescendu et la lave dans le cratère se fut calmée . Pour l’instant, aucun changement dans les modèles de circulation des éclaboussures de lave ou de surface sur le lac en réponse à ces débordements n’ont été noté.

kilauea

Une vue tôt le matin sur le lac de lave avec un récent débordement sur le plancher du cratère Halema’uma’u.

Compte tenu des niveaux élevés , et la lente hausse de la lave à l’intérieur de l’évent au cours de la semaine écoulée, ces débordements étaient attendus et ils sont susceptibles de continuer de façon intermittente. Lors d’une activité de lac de lave semblable dans l’ Halema’uma’u dans les années 1800 et au début des années 1900, des lacs de lave produisaient fréquemment des débordements. Au fil du temps, les débordements et projections intermittentes peuvent construire un rebord de lave solidifiée qui contient alors le lac de lave. Ce phénomène est connu comme un «lac de lave perché. »

Éboulements, explosions et projections sur le bord du cratère Halema’uma’u ;Chutes de cendres sur Jaggar OVERLOOK et au delà :
Hier matin, à environ 10h20, un éboulement de la paroi sud-est du cratère Halema’uma’u au-dessus du lac de lave a engendré une explosion de la surface du lac. De gros caillots de projections fondus jusqu’à 2 mètres (2 yd) sont tombés sur le rebord de l’ Halema’uma’u dans le voisinage du point de vue visiteur fermé. Les projections chaudes ont formé une couverture presque continue sur environ 100 m (110 yards) le long de la bordure du cratère et étendus autour du bord sur environ 50 m (55 yards). De petits morceaux de roches du mur de cratère ont été intégrés dans les caillots de projections.

kilauea

Photo du bord de l’ Halema’uma’u montrant le lac de lave dans le cratère Overlook complètement rempli. Les débordements répétés commencent à construire des digues autour du lac, de sorte que le niveau du lac est maintenant perché à environ 2 m (7 pi) au-dessus du sol d’origine de l’Halema’uma’u.

Les visiteurs de l’ Hawai’i Volcanoes National Park Jaggar Museum Overlook et d’autres zones du parc doivent également noter que dans des conditions de vent du sud, des chutes de pierres et des explosions similaires peuvent aboutir à un saupoudrage de cendres composées de fragments de verre et de roche volcanique. Plusieurs de ces pluies de cendres ont eu lieu la semaine dernière et, bien qu’ils ne représentent qu’un risque très mineur , les gens doivent être conscients que d’autres chutes supplémentaires de cendres sont susceptibles de se produire au Jaggar Muséum et sur d’autres zones autour du sommet du Kilauea.

Inflation continue et activité sismique au Sommet du Kilauea et sur L’ Upper East Rift Zone:

Pour la dernière semaine, les réseaux de surveillance du HVO ont enregistré une inflation stable de la zone du sommet du volcan Kilauea. Une activité sismique faible a également été relevée sous la caldeira sommitale, la Rift Zone Est supérieure, et la Rift Zone Sud-Ouest supérieure. Parmi les centaines de tremblements de terre qui ont eu lieu la semaine dernière, la plupart ont été faibles, de magnitude inférieure à 2 (M2) .Toutefois, ce matin (29 Avril) un tremblement de terre a eu lieu de M3.0 à la frontière orientale de la caldeira. Il est le deuxième tremblement de terre M3 + dans cette région au cours de cette séquence.

previewImage-1171

Les éclaboussures de l’explosion ont également atterri sur la webcam de l’ Halema’uma’u, fondant une partie de l’isolation des fils, mais pas assez pour interrompre son fonctionnement.

Au cours de cette période d’activité élevée au sommet, il a eu aucun changement évident dans le taux d’éruption de lave du Pu’u’O’o. Les taux d’émission de gaz à la fois du sommet et du Pu’u’O’o demeurent largement inchangés. Une augmentation de courte durée d’émission de dioxyde de soufre du lac de lave du sommet a été observée lors de l’ événement explosif déclenché par les chutes de pierres , comme celle qui ont eu lieu hier matin.

Source : HVO

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Communiqué de l’OVPF du mercredi 29 avril 2015 à 16h30.

Bilan de l’activité du jour .

Faits marquants depuis 4h00 ce matin L’OVPF ayant enregistré une augmentation de l’activité au Piton de la Fournaise a suggéré le passage au niveau d’alerte supérieur. La Préfecture de La Réunion a pris la décision de passer en Alerte 1 (éruption probable) à 6H00 ce matin.

fournaise

Pour la journée du 29 avril entre 0h00 TU et 12h30 TH (entre 4h00 locale et 16h30 locale), les réseaux ont enregistrés :
57 séismes volcano-tectoniques sommitaux (soit en extrapolant plus de 100 pour 24 heures).
8 séismes volcano-tectoniques profonds.
Des déformations constantes.
Des flux de gaz magmatiques constants.

ob_648a62_deformations-13-28-04-2015.png

Déformations enregistrées au sommet du volcan entre le 13 et le 28.04.2015 – Doc. OVPF

A noter :
que les 8 seismes profonds enregistrés sont les premiers observés depuis la journée de samedi 25 avril. qu’une équipe de l’OVPF s’est rendue au Pas de Bellecombe et a réitéré des mesures de CO2 dans le sol. Ces mesures montrent une très nette augmentation du flux de ce gaz libéré profondément. Cette augmentation du CO2 mesuré en surface est cohérente avec l’enregistrement de séismes profonds.

Source : OVPF
Photo : OVPF (2006)

Ruapehu , Nouvelle Zélande :

Le GNS science prévient que les tremblements intermittents venant du Mont Ruapehu sont à un niveau jamais vu depuis l’éruption de 2006 et les lahars de 2007 .
Les tremors volcaniques venant du Mont Ruapehu au cours des 2-3 dernières semaines ont été « modérés à forts », a déclaré le GNS dans un communiqué, et ils étaient parmis les plus forts mesurés durant ces huit dernières années.

« Les signaux sont semblables à ceux de 2006 et 2007, mais plus faible que ceux enregistrés en 1994-1995. »
Le GNS a averti que, historiquement, une relation directe entre les tremblements et les éruptions volcaniques n’a pas été établie, mais que s’ était un signal souvent présents avant, pendant ou après une agitation volcanique accrue .

mt_ruapehu_s_crater_lake_2_3_4_E1

Le Mt Ruapehu reste au niveau d’alerte volcanique 1 (troubles mineur) sur une échelle allant de 0 à 5, et le GNS science continue à suivre de près le volcan à travers le GeoNet.

L’éruption 2006 avait envoyé un panache d’eau de 200 mètres dans les airs avec des vagues jusqu’à 6m frappant les murs du lac de cratère.
Le lahar de 2007 a eu lieu après que le mur du lac de cratère composé de matières volcaniques ait cédé, libérant environ 1,4 millions de mètres cubes de boue, de roches et d’eau dans la rivière Whangaehu. Personne n’avait été blessé mais les routes avaient été fermées et une propriété coupée après que le lahar ait détruit sa route d’accès.

Une spectaculaire éruption en 1995 avait envoyé un énorme panache de cendres dans les airs et le lac de cratère avait été vidé, les voyage en avion perturbés et les régions avoisinantes recouvertes de cendres volcaniques.

Source : GNS

Dempo, Indonésie :

Évaluation :Les observations visuelles du G. Dempo faites à partir du poste PGA de Dempo, le 27 Avril 2015 montrent des rafales de fumée en permanence.Les données sismiques enregistrées par la station Vulknaik Dalam (VA) dans la période du 1 au 29 Avril 2015 à 12:00, ont montré une amélioration en comparaison avec les données des mois précédents.Une éruption phréatique sous la forme de pluie de cendres et de boue peut se produire soudainement et tomber dans un rayon de 1 km du centre de l’éruption.

dempo

Conclusion :Une augmentation de l’activité du G. Dempo, représentée visuellement et dans les données sismiques est enregistrée.Avec les conditions mentionnées ci-dessus, le niveau d’activité du G. Dempo est élevé du niveau I (normal) au niveau II (Waspada) à partir de la date du 29 Avril 2015 à 16.00 h. L’ordre public demande aux touristes de ne pas approcher du lac de cratère Marapi du G.Dempo dans un rayon de 1 km, pour prévenir d’ une éruption du cratère central et des gaz volcaniques qui peuvent être nocif pour la vie.

Source : VSI

Photo : vulkaner.no