Sur la base des analyses de l’imagerie par satellite, le Darwin VAAC a rapporté que pendant la période du 2 au 3 avril , des panaches de cendres sur le Langila ont atteint une altitude de 2,1 km (7000 ft) a.s.l. et ont dérivé de 35 à 65 km vers le Nord , Nord -Est et l’ Est.

Le Langila, l’un des volcans les plus actifs de la Nouvelle-Bretagne, se compose d’un groupe de quatre petits cônes composites basaltiques-andesitic se chevauchant sur le flanc Est inférieur du volcan éteint Talawe . Le Talawe est le plus haut volcan dans la région de Cape Gloucester au Nord Ouest de la Nouvelle-Bretagne . Un cratère rectangulaire de 2,5 km de long est ébréché largement au Sud-Est .Le volcan Langila a été construit au Nord-Est du cratère ébréché du Talawe. Un vaste champ de lave atteint la côte au Nord et au Nord-Est. Des éruptions explosives légères à modérées , fréquentes, parfois accompagnées de coulées de lave, ont été enregistrées depuis le 19ème siècle à partir de trois cratères actifs au sommet du Langila. Le cratère le plus jeune et le plus petit cratère n°3) a été formé en 1960 et a un diamètre de 150 m.

07/04/2016. Langila , Nouvelle Bretagne , Papouasie Nouvelle Guinée :

5.525 ° S, 148,42 ° E
Altitude 1330 m

Source: Centre d’avis de cendres volcaniques Darwin (VAAC) , Gvp .

Photo : Wally Johnson, 1970 (Australia Bureau of Mineral Resources).

Il y a des rapports qui indiquent que des enfants ont été blessés, des maisons et des récoltes détruites, à la suite de l’ éruption volcanique dans la province de Madang en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Après près de 11 ans, le volcan sur l’île de Manam a éclaté à nouveau vendredi.

Le Post Courier déclare selon les rapports de villageois, que deux enfants ont été blessés par des pierres qui pleuvaient du volcan.
Ils ont été emmenés au Centre de santé de Bogia et sont en convalescence.

Des dizaines de maisons, des jardins potagers et des sources d’eau ont également été détruits, tandis que deux des trois écoles, les écoles primaires de Boisa et Baliau ont été fermées indéfiniment.
C’est la première activité volcanique majeure depuis les éruptions de 2004, qui avait laissé des milliers d’insulaires déplacées et les avait forcés à être hébergés en centres de soins sur le continent dans les districts de Sumkar et de Bogia .

03/08/2015. Manam, Papouasie Nouvelle – Guinée :

Source : radionz.co.nz

Photo : GVP

Les autorités de la Papouasie-Nouvelle-Guinée avisent les personnes sur l’île de Manam de prendre des précautions et de rester vigilants après l’ éruption volcanique. Le département des risques géologiques du pays, déclare que l’éruption est survenue juste après 11 heures, heure locale, ce vendredi sur l’île dans la province de Madang, avec un panache de cendres qui a été rabattu par les vents vers le continent.

Le ministère indique que la ville de Bogia a été recouverte de cendres, et invite les résidents d’éviter de s’aventurer dans les quatre principales vallées.

Il indique également qu’il a été impossible de recevoir des données sismiques de l’éruption en raison de problèmes techiques avec les équipements de transmission, et que les détails sur les impacts de l’éruption sont pas encore clair.
Le ministère insiste sur le fait que l’éruption a ouvert le système de « plomberie » de l’évent volcanique et que de possibles éruptions de grandeurs variables sont possibles.
En Novembre 2004, une éruption majeure avait tué cinq personnes et forcé l’évacuation d’urgence de plus de 9000 habitants. Dix ans plus tard, beaucoup d’entre eux vivent encore dans des logements temporaires.

02/08/2015. Manam, Papouasie Nouvelle-Guinée :

Source : radionz.co.nz

Photo : Nasa.

Selon le VAAC Darwin, une nouvelle éruption explosive s’est produite au Manam, en Papouasie Nouvelle-Guinée, qui est passé en code rouge.

Après avoir produit au cours des dernières semaines de petits panaches de cendres, atteignant 8-10 km, l’éruption explosive aperçue par le satellite Himawari-8 est nettement plus importante, et similaire à celle qui a frappé le volcan en 2004-2005. Les premiers signes repris par Himawari sont rapportés à 01h20 UTC.

Des rapports visuels indiquent un panache montant à environ 20 km, avec des cendres dérivant vers le sud-ouest.

31/07/2015. Manam, Papouasie-Nouvelle Guinée :

Source : Blog Bernard DUICK : http://www.earth-of-fire.com/2015/07/manam-importante-eruption-explosive-code-rouge.html

Photo : GVP

06/06/2015. Fuego, Bagana , Shishaldin.
06/06/2015.

Fuego, Guatemala :

Volcan Fuego (1402-1409)Activité: Vulcanienne
Morphologie : stratovolcan composite
Localisation géographique: 14°28’54? Latitude N; 90°52’54? Longitude W
Hauteur: 3,763m.

fuego

Aujourd’hui à partir de 04h25, OVFGO , la station sismique FG3, rapporte et enregistre le début de l’éruption effusive du volcan Fuego, qui maintient une source incandescente qui alimente deux coulées de lave vers le sud, vers le Canyon Trinidad , de 1200 mètres de long et la seconde au nord-ouest vers le canyon de Santa Teresa avec 700 m de longueur.
Cette éruption a éjecté des gaz et des cendres volcaniques à 5000 mètres au dessus du niveau de la mer, formant une colonne se déplaçant vers l’ouest et le sud-ouest sur une distance de 12 kilomètres.Pour le moment , cette éruption est effusive , mais cependant, peut augmenter en énergie dans les prochaines minutes ou heures, susceptible de générer des flux pyroclastiques qui descendent par les canyons.

fuego

Par conséquent, l’ INSIVUMEH recommande:Au CONRED: de maintenir l’état de phase d’alerte jaune II du Fuego et continuer en attendant l’évolution de l’éruption.Au ministère de L’AVIATION CIVILE, de prendre des précautions sur la circulation dans l’air de la colonne de cendres qui va peut être augmenter dans les prochaines heures et parcourir une plus grande distance à l’ouest, au sud,et au sud-ouest.

Source : Conred
Photo : Insivumeh, Andrew Shepard.

Bagana , île de Bougainville, Papouasie-Nouvelle-Guinée :

(5 Juin) Basé sur des observations satellites, le volcan a produit un certain nombre de panaches de cendres s’élevant d’environ 8000 pi (2,4 km) d’altitude, qui ont dérivé de 40 km à l’ouest. (VAAC de Darwin)
Une forte source de chaleur a été visible dans le cratère depuis le 21 mai. Cela suggère qu’ une nouvelle phase éruptive est en cours, probablement sous la forme de l’ extrusion d’un dôme de lave et / ou d’ une activité strombolienne douce.

bagana

Le volcan Bagana , occupant une partie éloignée du centre de l’île de Bougainville, est l’un des volcans les plus jeunes et les plus actifs de la Mélanésie. Ce cône massif et symétrique, d’ environ 1850 m de haut , a été en grande partie construit par une accumulation de coulées de lave andésitique visqueuses . L’ensemble de l’édifice aurait été construit sur environ 300 ans au rythme actuel de la production de lave. L’activité éruptive est fréquente et caractérisée par un épanchement non-explosif de lave visqueuse qui maintient un petit dôme de lave dans le cratère sommital, bien que l’activité explosive produise occasionnellement des coulées pyroclastiques . Les coulées de lave forment des lobes en forme de languettes , jusqu’à 50 m d’épaisseur avec des digues de premier plan qui descendent les flancs du volcan de tous les côtés. Des mesures thermiques par satellite indiquent une éruption qui continue d’avant Février 2000 .

Source : Volcanodiscovery, GVP .
Photo : George Steinmetz

Shishaldin, Alaska :

54 ° 45’19 « N 163 ° 58’16 » W,
Altitude sommet : 9373 pi (2857 m)
Volcan : actuel niveau d’alerte: Surveillance
Aviation : actuel Code couleur: ORANGE

Une activité éruptive de bas niveau continue sur le Shishaldin . Les températures de surface élevées étaient évidentes dans les données satellitaires à quelques reprises tout au long de la semaine, et parfois des vues claires de la caméra web du volcan ont montré un panache de vapeur persistant émanant du sommet.

shishaldin
Le Shishaldin ( au 2eme plan) est un superbe exemple de jeune stratovolcan symétrique, l’Isanotski ( au 1er plan) , beaucoup plus âgé est irrégulier et profondément érodé.

Un tremor sismique continu est détecté par le réseau sismique local et ce type de sismicité est généralement indicatif de l’activité éruptive de bas niveau. Le manque de nouveaux dépôts d’émissions de cendres volcaniques sur la partie supérieure , détectés par satellites ou par la caméra web indique que les produits éruptifs générées sont confinés dans le cratère sommital.

Source : AVO
Photo : Swisseduc