L’activité volcanique semble avoir diminué et les oiseaux de mer ont immigré pour habiter l’île Nishinoshima, au sud de Tokyo, a montré un survol aérien le 10 février
De petites colonnes de fumée montaient du cratère de l’île qui appartient à la chaîne des îles Ogasawara, à environ 1000 km au sud de la capitale, mais aucune éruption volcanique n’a été confirmée.

En Novembre 2013, un nouvel îlot avait été créé à côté de Nishinoshima par l’activité volcanique sous-marine. Plus tard , les deux ont fusionné, ce qui a augmenté la taille de l’île dans son ensemble.
Le 10 février, la mission Asahi a noté que des oiseaux blancs occupaient le plateau , là où la surface de la terre reste la même que ce qu’elle était avant l’éruption, à savoir, pas recouverte de lave, mais découvrant des taches vertes lumineuses qui semblent être de l’herbe.

Aucune présence de plantes n’a été confirmée dans la zone où les nouvelles laves se sont solidifiées, mais de petits oiseaux de mer de couleur foncée ont été repérés durant le survol .
De petites colonnes de fumée ont été vues , qui s’échappaient de long du bord du cratère et les parties de l’océan entourant l’île étaient brun clair.
Selon la Garde côtière japonaise, qui observe Nishinoshima depuis les airs tous les mois, les éruptions n’ont pas été confirmées lors d’une enquête le 3 février
La dernière éruption enregistrée a eu lieu le 17 novembre 2015, a déclaré la Garde côtière .

17/02/2016. Nishinoshima, Japon :

Source : Asahi.com

Photos : Naoko Kawamura

L’île volcanique continue de perdre en superficie, 2,67 km² en septembre à 2,63 km² au 17 novembre.

Situation de l’éruption
Présence d’éruptions explosives avec une fréquence de 1 heure , ainsi qu’intenses infrasons , avec des explosions dans le cratère du cône pyroclastique.
Des panaches de cendres ont été libérés par l’éruption, s’élevant à environ 500 ~ 1000m
La dispersion des émissions a atteint la mer et s’est faite jusqu’à présent vers le sud-ouest de Nishinoshima .
Sur une zone au bas de la pente au nord du cône pyroclastique se sont formées deux dépressions .
Le Hornito avec des fumerolles qui se trouvait au nord a complètement disparu .

Une coulée de lave a été formée dans la pente sud du cône pyroclastique ( cf photo)

En outre, il n’y a aucune coulée de lave qui n’ait atteint le rivage, des changements significatifs du tracé de la côte ont été observés.
La côte de Nishinoshima est entourée d’une pâle décoloration jaune-vert de l’eau sur une largeur d’environ 200 ~ 300m .
L’activité volcanique continuera sa poursuite sur l’ile de Nishinoshima.
Il a été rappelé, du fait qu’il y a un risque par l’éruption de Nishinoshima qui affecte les eaux environnantes ( du centre de l’île avec un rayon de 4 km), une nécessaire vigilance par avertissement afin de poursuivre la navigation des navires à proximité de l’ile.

21/11/2015. Nishinoshima, Japon :

Source : kaiho.mlit.go.jp, Sherine France.

Augmentation de la taille du cratère.

La Garde côtière a effectué un nouveau survol de l’île de Nishinoshima le 31 Juillet 2015. Il a été observé que le cratère a rejoint le petit cratère qui s’est ouvert le 6 Juillet au nord de celui existant , ne formant qu’un grand cratère. Ce nouveau point culminant a accumulé autour du cratère d’ abondants dépôts de soufre , ce qui pourrait indiquer une diminution de la température du cône. En outre, aucune explosion n’a été observée comme dans le passé.

La lave coule vers l’Est, augmentant la taille du champ de lave et produisant des nuages ??de vapeur au contact de la mer.Sur une largeur de 100 , 200 mètres le long du littoral se produit encore une décoloration de l’eau de mer, ce qui entoure l’île d’ un anneau de couleur jaune-vert.

Le 31 Juillet, lors du survol au-dessus de l’île , il a été constaté un nuage de grande hauteur , mais sans données de la forme globale ou de sa taille exacte. Les restrictions de navigation continuent à 4 km autour de l’île.

05/08/2015.  Nishinoshima, Japon :

Source : Avcan / Japan coast Guard

D’après les gardes-côtes japonais, un nouveau cratère est entré en éruption sur le volcan de l’île Nishino-shima. Jusqu’à dimanche dernier, l’éruption se situait au sommet d’un cône de quelque 150 mètres de hauteur. Lundi, ce cratère a cessé d’émettre gaz et projections et l’activité s’est déplacée vers une nouvelle bouche qui s’est ouverte quatre heures plus tard sur le versant NE du cône Les gardes-côtes pensent que  » le magma a changé de trajectoire pendant son ascension et formé un nouveau cratère ».

La Garde côtière surveille l’ Île de Nishinoshima dans la chaîne des iles Ogasawara situées à environ 1000 km au sud de Tokyo.
Il est bon de rappeler qu’en novembre 2013 une éruption sous-marine a été détectée au large de l’île Nishino-shima et a commencé a donner naissance à une nouvelle île. Les coulées de lave ont fini par réunir cette nouvelle terre à Nishino-shima et l’activité éruptive est restée constante depuis cette époque.

07/07/2015. Nishinoshima, Japon :

Source: Lave , NHK World.

Photo : kaiho.mlit.go.jp / Sherine France.

Nishinoshima. Un laboratoire naturel en croissance constante

En plus de poursuivre sa croissance, avec la crainte qu’un glissement de terrain produise un tsunami , la nouvelle île est devenue une occasion unique pour les scientifiques. Maintenant, ils peuvent voir de première main comment la vie commence à coloniser une terre déserte.
Cette nouvelle île est située à 1000 km de Tokyo dans l’océan Pacifique, et fait partie des îles Ogasawara, connues pour la variété et la richesse de leur écosystème.
«Nous, les biologistes sommes très concentrés sur cette île parce que nous voyons en elle le point de départ du processus de l’évolution », explique Naoki Kachi, professeur à l’Université métropolitaine de Tokyo.

Lorsque l’éruption volcanique sur l’île va se calmer « ce qui est susceptible de se produire sera l’arrivée des plantes apportées par les courants océaniques , dit Kachi.
Les oiseaux, qui pourraient utiliser les roches comme des lieux de repos temporaires, laissent des plumes, les fèces et des vomissements qui fertilisent le sol pour les graines transportées par le vent.
Selon Kachi , l’île est une toile vierge qui doit être traitée avec respect, en évitant l’arrivée des envahisseurs étrangers qui pourraient influer sur le cours de la nature.

La Garde côtière dirigée par le professeur de l’Institut de Technologie de Tokyo, Kenji Nogami, a effectué une analyse de l’environnement marin qui entoure l’île. Les premiers rapports indiquent que l’eau autour de l’île a un pH compris entre 7,9 et 8 points, soit légèrement moins que l’eau de mer normale, ce qui indiquerait la présence de gaz volcaniques dissous dans l’eau. Cela indique que l’activité volcanique continue et est susceptible de continuer à croître dans les prochains mois.

Depuis l’éruption continue au niveau du cône pyroclastique avec des émissions de panaches de gaz blanc , avec une hauteur de 300-600 mètres. Parfois, ce panache est gris par les cendres.
Le 20 mai, cette émission est venu s’étendre à 20 km au nord-est . Ce jour-là une précipitation de soufre a également été observée dans le cratère.
La lave continue à couler en forme d’éventail et s’étend principalement dans une direction sud-est, formant de nouvelles terres. Au contact avec l’eau ,des nuages ??de vapeur sont produits.
On continue également à observer une décoloration des eaux jaune-vert, entre 200-400 mètres ,et même jusqu’à 1000 mètres de la côte.

En outre, le 20 mai cette décoloration a été observée à 10 kilomètres au large de la côte sud-ouest, donc un avertissement de navigation a été publié .

Dimensions:

– 20 mai
2000m Est-Ouest (Mars 25: 2000 m)
Nord-Sud: 1900 m (25 Mars 1800)
Nouvelle Terre: 2,57 km2. Le 27 mars: 2,45 km2. Tous Nishinoshima: 2,58 km2.

– Le 18 Juin
Est-Ouest 2000 m (2000 m le 20 mai)
Nord-Sud: 2100 m (1900 m le 20 mai)

Nouvelle Terre: 2,70 km2. La superficie totale de l’île le 18 Juin est de 2,71 km2.

04/07/2015. NishinoShima, Japon 

Source : kaiho. mlit .go.jp

Photos : Japan Coast Guard.

L’éruption sur l’île se poursuit avec apparemment un épanchement de lave relativement stable qui alimente les flux actifs atteignant la mer et , élargissant l’angle SE de l’île, qui mesure désormais 2,7 kilomètre carré de surface.

Une activité strombolienne douce et un fort dégazage se produit de l’évent principal, où un beau cône de cendre a grandi. La lave coule principalement à travers des tubes, où elle est cachée, pour atteindre le delta de lave actif sur la pointe SE de l’île. Une petite partie semble également se nourrir / gonfler des coulées de lave de surface intérieures dans une zone NE du cône.

Nishino-shima , Japon :

Source : T Pfeiffer.

Photo : Japan Coast Guard

03/04/2015. Nishinoshima, Villarica, Chaine des Cascades.
03/04/2015.

Nishinoshima, Japon :

L’île volcan de Nishinoshima continue son activité,avec des coulées de lave qui augmentent sa dimension et des émissions de cendres volcaniques.Dans un vol de reconnaissance effectué le 25 Mars, 2015 a constaté que les éruptions sont encore monnaie courante, entre 5 et 6 par minute, alors que l’activité est similaire à celle observée dans le vol précédent du 23 Février.Cependant, depuis le 23 Février 2015, il y a eu peu d’augmentation de la taille de l’île. C’est parce que la plupart des coulées ont changé de direction, et au lieu d’aller vers l’ouest, elles coulent maintenant vers le nord sur la lave plus ancienne . Elles se déplacent lentement, peut-être parce qu’elles ralentissent à cause de la topographie.En outre, contrairement à Février, le volume de cendres volcaniques rejetées dans l’atmosphère a augmenté ce qui suggère que le point de départ des éruptions est plus profond.

nishinoshima

25 mars 2015. La « plume » grise s’élève vers le sud à environ 1300 m. Sur la côte , l’eau prend des couleurs jaunes et vertes. Nishinoshima, Japon. Garde côtière japonaise. JCG

Le professeur Nogami , de l’Institut de Technologie de Tokyo dit qu’une éruption plus explosive pourrait se produire.

Dimensions:
Est-Ouest: 2000 mètres. (23 Février: 1950 m).Nord-Sud: 1 800 mètres, inchangé.

La nouvelle superficie est de 2,45 km2, en augmentation de 0,16 km2 depuis le 25 Décembre 2014. La taille totale de l’île est de 2,46 km2, y compris la partie du terrain qui est encore non couverte par la lave.

nishinoshima

Première approche de l’île en bateau depuis le début de l’éruption :
Un bateau de la marine a fait une approche de l’île pour la première fois depuis Novembre 2013.Les scientifiques, provenant principalement de l’Agence japonaise pour la science et la technologie marine, ont dit qu’ils observaient de petits tremblements de terre et des tsunamis associés à l’activité microsismique des fonds marins , et des glissements de terrain du sol volcanique près de l’île.Ils pourraient être installé six appareils de mesure sur le fond marin près de l’île afin de surveiller les tremblements de terre et les tsunamis.

nishinoshima

La forme de l’onde de choc a été enregistrée , à partir des données associées à une vidéo réalisée du bateaux et un levé bathymétrique a été mené à 6 km , n’observant aucune activité ou des changements par rapport à 2008.L’équipe prévoit également d’établir un système pour surveiller les conditions en temps réel sur toute l’île.

Source : AVCAN.
Photos : Garde cote japonaise.

Villarica, Chili :

Le système volcanique montre une activité similaire à celle rapportée ces derniers jours, l’enregistrement de signaux sismiques s’est poursuivi , avec une légère tendance à la hausse et la correspondance temporelle avec des signaux acoustiques liés à l’apparition de petites explosions stromboliennes dans le comportement du cratère.

villarica

Un tel comportement fait partie du type d’alerte suggéré pour le moment. Le système volcanique est dans une phase de volatilité accrue, susceptible d’évoluer rapidement vers une impulsion éruptive similaire à celle survenue le 3 Mars dernier, éventuellement avec émission de lave. Le niveau d’alerte reste à ORANGE, qui selon le protocole signifie «éruption probable à court terme. »

Source : Sernageomin .
Photo : Puconia.cl.

Chaine des Cascades, Etats-Unis :

Volcans : actuel niveau d’alerte: NORMAL
Aviation : actuel code couleur: vert

Mise à jour d’activité:
Tous les volcans de la chaîne des Cascades de l’Oregon et de Washington sont à des niveaux de fond normaux de sismicité. Il s’ agit notamment de Mount Baker, Glacier Peak, Mont Rainier, du mont St. Helens, et du Mont Adams, dans l’État de Washington; du mont Hood, Mont Jefferson, Three Sisters, Newberry et Crater Lake dans l’Oregon. En outre, les données GPS de la plupart des grands volcans, la surveillance géochimique et hydrologique en temps réel , ne présentent aucune activité anormale.

 Mount_Rainier

Recentes Observations:
Le Mont Rainier a connu un essaim de séisme de courte durée les 23/24 Mars , avec la plupart des événements survenus au cours d’une sequence de ~ 30 minutes qui à éclaté sur le 23 Mars . Le Réseau sismique Pacifique Nord-Ouest , a localisé une vingtaine de ces événements, centrés principalement sous le flanc supérieur sud à 23 km de profondeur. L’ampleur des événements variait de M 1,6 jusqu’à 0,7 négatif. Ces essaims se produisent sporadiquement sur le mont Rainier, mais cette semaine , c’était le plus important , par le nombre de tremblements de terre, depuis un épisode d’environ 1000-événement les 20/22 Septembre 2009. Une analyse publiée en 2013 suggère que les tremblements de terre de l’essaim 2009 étaient initié par le mouvement de fluides hydrothermaux le long des fissures ou de petites failles, comme c’est probablement le cas pour l’essaim des 22/23 Mars.

Source : CVO.

Photo : Walter Siegmund