Un autre siècle, un autre volcan ! Histoire géologique et humaine du Laki

Le 8 juin 1783, le volcan Laki entre en éruption.  Les huit mois d’émission de gaz sulfurique provoquent l’une des plus importantes perturbations climatiques et sociales du dernier millénaire.
Poussé par les vents, le nuage atteint la Norvège, l’Allemagne, la France et l’Angleterre. Plusieurs années de suite, des hivers longs et rigoureux ruinent les récoltes. L’Islande est ravagée par la famine la plus grave de son histoire. Ailleurs, la faim et le froid font aussi monter la mortalité en flèche. L’éruption du Laki pourrait même avoir hâté la Révolution française et causé des disettes jusqu’en Chine et au Japon !
Des études géologique, climatologique et médicale menées pour ce documentaire permettent d’avoir une vision très précise de cette catastrophe. Des témoignages sous forme de coupures de presse, lettres et journaux intimes, ainsi que des scènes reconstituées retracent le quotidien bouleversé des populations. Et des images de synthèse permettent de comprendre la nature du phénomène et la manière dont il s’est manifesté. Le tableau précis d’une “année de cendres” et de ses conséquences, éclairé par les explications des chercheurs.

Voir ce documentaire de 48min sur arte+7 ici

Nos voyages en Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

L’accident nucléaire de la centrale de Fukushima au Japon donne lieu à beaucoup de débats sur le choix du nucléaire comme important fournisseur d’énergie électrique. A la suite de cette catastrophe, beaucoup de pays s’interrogent sur l’opportunité de “sortir du nucléaire” !

Le Japon, placé sur une zone tectonique importante est sujet à de nombreuses manifestations tels que tremblements de terre et éruptions volcaniques dont les tsunamis sont malheureusement parfois l’une des conséquences. Le “choix de l’atome” pour un pays dans une telle situation géographique est maintenant largement critiqué.

L’Islande, autre pays placé à cheval entre deux plaques tectoniques, a fait le choix d’utiliser “les forces de la nature” pour la production d’électricité. Ainsi, le pays est alimenté par de nombreuses centrales géothermiques utilisant la chaleur de la terre et par des barrages hydroélectriques.

Un ambitieux projet de construction d’un câble-sous marin permettant à l’électricité Islandaise de rejoindre l’Europe continentale est en réflexion sur l’île dont l’exportation d’électricité pourrait être un pas de  plus vers la sortie de la crise économique qui frappe le pays depuis 2008.

L’Islande étudie les potentiels pays de destination de son câble géant, qui pourrait mesurer entre 1.200 et 1.900 kilomètres de long. Royaume-Uni, Norvège, Pays-Bas ou Allemagne sont des candidats potentiels. Toutefois, aucune décision ne devrait être prise avant quatre ou cinq ans, a précisé la porte-parole de la compagnie nationale d’électricité islandaise Landsvirkjun, bien que les recherches quant à la faisabilité de ce câble géant soient sur le point de s’achever.

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

La situation vient d’évoluer sur le Kilauea avec un rapide dégonflement du Pu’uO’o puis du sommet du Kilauea donnant lieu à un effondrement au pied de la paroi Est du Pu’uO’o, accompagnée d’un panache de cendre.
En même temps que le plancher du Pu’uO’o s’effondrait, un essaim sismique était enregistré le long de la Middle East Rift Zone au niveau des cratères Maka`opuhi et Napau où s’est ouverte une fracture éruptive entre le Pu’uO’o et le cratère Napau.

Un spectacle extraordinaire…

Une photo spectaculaire de l’éruption fissurale est disponible de ici

Pour en savoir plus, visitez le site HVO (en anglais) de surveillance des volcans hawaïens.

Retrouvez nos voyages à Hawaii
S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:


Conférences du volcanologue Jaques-Marie Bardintzeff, Professeur au Laboratoire de Pétrographie-Volcanologie, CNRS – Université Paris-Sud.

J.M. Bardintzeff s’est révélé au grand public au printemps dernier en répondant à de nombreuses interviews sur l’éruption de l’Eyafjallajökull en Islande. Il a notamment été très présent sur les ondes de France Info et France Inter.

Vendredi 11 mars à 17h au CEES, Maison du Tourisme de Grenoble – 38000 Grenoble

Vendredi 18 mars à 18h30, Parc naturel régional du Luberon, 84400 Apt

Revoir notre vidéo de l’éruption de l’Eyafjallajökull : ici

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

Une équipe franco-allemande du CNRS et l’Université Paul Sabatier, a identifié, à partir de mesures en laboratoire, une forme encore inédite de soufre présente dans les fluides géologiques : l’ion S3 !

La détection de S3 est réalisé par une méthode optique, la spectroscopie Raman. En effet, il est impossible d’aller plonger des sondes dans les fluides hydrothermaux qui circulent entre les roches, c’est pourquoi les scientifiques ont reproduit des conditions  analogues à celles de la croûte et du manteau terrestre dans leur laboratoire.

Ces nouveaux résultats pourraient par exemple aider à remonter aux conditions géologiques qui régnaient dans la croûte terrestre et à la surface de la Terre lors des premiers instants de la vie, mais aussi à favoriser la recherche de nouveaux gisements de métaux nobles auxquels ce souffre est éventuellement lié !

Lire la publication du CNRS ici

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Cristallisation de soufre, Krafla, Islande

Nous vous parlions la semaine dernière de l’éruption solaire du jeudi 24 février et des liens entre ces éruptions solaires et les aurores boréales.

Cette éruption solaire à durée environ 90 min, et la Nasa nous permet aujourd’hui de voir un film de l’éruption reconstitué grâce aux images de SDO.

Lors de ces éruptions solaires, en plus des rayonnements, le soleil éjecte également dans l’espace des quantités massives de particules chargées. Ce sont ces particules projetées à près de 900 kilomètres par seconde qui en atteignant l’orbite terrestre  permettent l’observation d’aurores boréales.

La vidéo de la Nasa ici

Retrouvez nos voyages d’observation des aurores boréales en Groenland

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

 

Conférence du volcanologue Jaques-Marie Bardintzeff, Professeur au Laboratoire de Pétrographie-Volcanologie, CNRS – Université Paris-Sud. Thème : Les colères de la terre… J.M. Bardintzeff s’est révélé au grand public au printemps dernier en répondant à de nombreuses interviews sur l’éruption de l’Eyafjllajökull en Islande. Il a notamment été très présent sur les ondes de France Info et France Inter. Mardi 22 février 2011 à 20h30, café scientifique au Lycée de Vizille (38) Entrée libre. Revoir notre vidéo de l’éruption de l’Eyjafjllajökull : ici

___________________________________________________________

A noter aussi ! Disponible en librairies : Maurice & Katia KRAFFT – Au cœur des volcans du monde. 20 ans après la disparition de ce couple de volcanologue célèbre, ce beau livre publié par les éditions Place Stanislas leur rend hommage et nous présente leur vocation, leur rapport aux volcans  et leur implication dans la prévention des risques volcaniques.

Dans la nuit du 12-13  janvier, l’Etna a connu une nouvelle phase éruptive au niveau du “Pit Cratère” avec un débordement de lave.

Un extrait vidéo est disponible ici

Le débordement semble maintenant terminé, même si les webcam montre encore une incandescence dans la bouche. La lave qui coulait en direction de la “val del bove” c’est très vite arrêtée.

VOLCANS :

Hawaï :

Les coulés de laves du Kilauea continuent d’atteindre l’océan pacifique en particulier à Puhi-o-Kalaikini. La lave fluide descend du cratère vers la mer par des tunnels de lave, et les coulées sont nombreuses sur le plateau côtier, à la sortie de ces tunnels…

L’image suivante illustre bien la progression de la lave.

Indonésie :

La situation des paysans vivants sur les pentes du Merapi est toujours catastrophique car bon nombre d’entre eux ont perdu toutes leurs récoltes. De plus, les fortes pluies de ces derniers jours ont provoqué des lahars sur les flans du volcan qui ont encore fait fuir des centaines d’habitants. On estime que 400 personnes ont été obligées de quitter leur domicile. Le  bilan officiel des victimes de l’éruption s’élève à 341 morts.

D’autre part, les autorités ont ermé l’aéroport de Malang situé à 25 km du Bromo devant le risque d’un épisode éruptif.

Article du Monde sur l’éruption

CÉTACÉS :

Les collisions entre les bateaux et les cétacés sont depuis longtemps une cause importante de mortalité, en particulier chez les grandes baleines. Afin de protéger les cachalots et les rorquals communs (entre autre !) de méditerranée, la mise en place du système REPCET doit permettre aux bateaux de mieux connaître la position des cétacés afin de limiter les collisions.

Pour en savoir plus :  cliquez ICI

Retrouvez 80 Jours Voyages sur Facebook

5 novembre 2010 – Éruption en Islande ?… encore ?

D’après les scientifiques Islandais,  l’activité sismique a considérablement augmentée dans la région du Grimsvötn (volcan sub-glaciaire situé sous le Vatnajökull, glacier presque aussi grand que la Corse !) au cours du week-end dernier. Couplé à une augmentation de la fonte de la glace. Le débit des eaux glaciaires qui s’écoulent dans le secteur de Gígjukvísl est passé de140 m3 par seconde lundi à midi à 455 m3 mardi à la même heure et à 1659 m3  à 18 heures. Mercredi  matin le débit était supérieur à 2000m3 par seconde.
Les volcanologues islandais pensent que cette augmentation du débit est surtout due au fait que le barrage de glace qui retient les eaux du lac sous-glaciaire s’est partiellement ouvert, ouvrant ainsi un chenal plus grand au passage de l’eau. Et effectivement, l’inondation causée par le Grimsvötn a perdu de la vigueur après avoir atteint son pic mercredi vers 13 heures. Il est probable que l’eau qui s’était accumulée sur le Grimsvötn s’est maintenant évacuée.