La Russie a annoncé jeudi qu’elle interdit la chasse à l’ours polaire sur son territoire d’ici la fin de l’année.
En vertu d’une entente conclue avec les États-Unis l’an dernier, des chasseurs auraient pu abattre une trentaine d’ours en sol russe cette année. Au même titre qu’au Groenland, des accords permettent aux populations locales comme les Inuits de pratiquer une chasse traditionnelle et “de subsistance”. Mais cette années, Moscou a plutôt choisi de renoncer à son quota.
L’annonce a été faite par le programme Ours polaire, qui est notamment parrainé par le premier ministre russe Vladimir Poutine.
L’an dernier, M. Poutine avait aidé des chercheurs à mettre un collier-émetteur sur un ours mâle qui avait été endormi. Avant de quitter l’animal, le premier ministre l’avait flatté affectueusement et lui avait serré la patte en lui souhaitant «bonne chance».
Il avait aussi aidé des scientifiques à prélever des échantillons de peau d’une baleine grise, au large des côtes russes dans le Pacifique.
Article disponible sur le site de presse canadien cyberpress.ca

Observer l’ours polaire dans son milieu naturel lors de nos voyages au Groenland ou au Spitzberg.

S’inscrire à la newsletter

 

Nom:
Email:

 

L’été dernier, une équipe de scientifiques du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS a mis le cap sur le Spitzberg, l’île principale de l’archipel du Svalbard, à la recherche de l’origine des insectes. Ce territoire de l’Arctique est situé à l’est du Groenland et au nord du cercle polaire 78 à 80°N .
Consacrée à l’étude de l’origine évolutive des insectes, cette expédition avait pour objectif de mettre au jour des fossiles d’arthropodes terrestres, et tenter de dater la sortie des eaux des premiers insectes.
Les scientifiques ont explorés un nouveau gisement d’ambre dans les sédiments tertiaires d’une des vallées glaciaires de ce territoire. Ce nouveau gisement d’ambre (substance organique d’origine végétale),  est le plus septentrional trouvé à ce jour. Cette région du monde, actuellement sous climat semi-désertique polaire  était en situation tempérée chaude et recouverte d’une végétation luxuriante pendant le tertiaire.

Écoutez l’émission radio de France Culture ICI

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:


La deuxième éclipse solaire de l’année est prévue pour le 1 juin. Elle sera visible dans le grand nord et en particulier au Groenland. Alors que la prochaine éclipse totale de Soleil visible depuis la France continentale n’aura lieu que le 3 septembre 2081…
Pour mieux comprendre les éclipses solaires, vous pouvez regarder cette petite vidéo pédagogique.

Pour organiser votre voyage au Groenland et observer l’éclipse dans un décor inoubliable, contactez-nous

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:


Au Groenland, lorsque le printemps arrive, les Inuit profitent des premières brèches dans la banquise pour aller chasser les narvals, avec les mêmes techniques que leurs ancêtres : chiens, traineaux, kayak et harpon…
Dans cet univers de glace, Inuits, ours polaires, morses, phoques et narvals luttent pour survivre…

Reportage arte+7 de 52min à voir ici

Nos voyages au Groenland

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Nous avons accompagné du 6 au 13 mars un petit groupe en quête d’observation d’aurores boréales en Islande. Après de nombreuses nuits passées à admirer ce spectacle de lumières polaires féeriques, nous avons pensés qu’il pouvait être opportun de donner quelques petites explications sur ces aurores boréales et d’illustrer tout cela avec certaines des nombreuses photos prises pendant notre séjour en terre Islandaise… Ainsi, vous pourrez partager un peu l’émotion du groupe, improvisé pour l’occasion en “chasseurs d’aurores”…

Qu’est ce que sont les aurores boréales ?
Comment se forment ces aurores ?
Pourquoi la lumière est-elle verte ?
Quels sont les “prédateurs” de ces “lumières polaires” ?

Pourquoi en mars ?

La réponse à ces questions et de nombreuses photos ici…



Documentaire sur l’ours polaire et son adaptation à son environnement sur l’île du Spitzberg, dans l’archipel du Svalbard.

Reportage de 43 min à voir ici – (arte+7 – disponible en ligne jusqu’au mercredi 23 mars 14h)

L’ours blanc

“La fonte des glaces de l’Arctique rend l’extinction de l’ours blanc inévitable, prédisent certains écologistes. Et de suggérer qu’on le déplace dans l’Antarctique. Précaution inutile, nous montre ce documentaire qui a observé comment le roi de la banquise s’adapte de lui-même aux mutations de son milieu naturel…”

Découvrez le royaume de l’ours, sur nos pages Spitzberg ou Groenland

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email: