Une éruption au Dallol, info ou intox ?

Notre confrère et concurrent Guy de Saint-Cyr (Aventure & Volcans) fait état d’une possible éruption au Dallol en Éthiopie. Il écrit :

 » Vendredi 02 janvier 2015 vers midi, un épais panache de fumée très sombre s’est élevé brutalement au dessus du Dallol. Celui-ci à été observé par tous les habitants du petit village de Ahmed Ila. […] Durant une grande partie de la nuit, des lueurs rouges irrégulières d’intensité variable se sont semble t-il reflétées sous le panache ! »

J’étais avec un groupe sur le site à peine quelques jours avant et rien ne laissait présager d’une activité anormale, d’autant que je fais partie de ceux qui considèrent le Dallol plus comme un champs géothermique (vraisemblablement lié à une intrusion magmatique profonde) que comme un volcan actif.

Bien que les échos que nous avons eu des chauffeurs et guides remontés ces derniers jours ne plaident pas en faveur d’un évènement majeur (certains parlent vaguement de fumeroles !), je reste très attentif aux informations (et photos) que nous aurons à propos de cette possible éruption du 2 janvier et des traces qu’elle aurait laissée !? En fonction des prochaines informations, il me faudra peut être revoir ma position et considérer le Dallol comme un volcan actif !

La littérature fait état d’une autre éruption qui aurait eu lieu en 1926 dans la région de « Black Mountain » (Nord-Est du site du Dallol) mais les dernières études et forages n’ayant pas fait apparaître de traces de roches volcaniques, nous sommes plusieurs à penser qu’il s’agissait d’une éruption uniquement phréatique peut-être liée à un dégazage violent provenant de la dissolution de carbonates au sein de la formation évaporitique ! C’est d’ailleurs ce phénomène qui se passe au « petit Dallol » parfois appelé « lac aux geysers » où l’on peut observer un dégazage continu de CO2.

J’invite d’ailleurs ceux que le sujet intéresse à lire (ou relire) l’excellent article de Michel DETAY dans le bulletin LAVE de juillet 2011.

En attendant d’avoir des nouvelles fraîches, vous pouvez profiter de la petite vidéo de notre dernier séjour sur place lors duquel le lac de lave de l’Erta Alé était haut et très agité !

Sylvain CHERMETTE