Japon : Ontake ou l’impossibilité de prévoir les éruptions

L’éruption du mont Ontake, samedi 29 septembre peu avant midi, nous prouve une fois de plus que malgré les progrès de la science et la surveillance constante des volcans, rien ne permet de prédire à coup sûr une éruption volcanique.

La preuve la plus flagrante en est que le jour de l’éruption, aucun signe, même le plus minime,  n’a  poussé les autorités à envisager un quelconque événement : le mont Ontake était classé au niveau 1, soit le plus bas sur l’échelle des risques volcaniques. Le journal Le Monde rapporte que le président de la commission de prédiction de l’activité volcanique a déclaré : « Ce qui s’est passé samedi a dépassé nos moyens actuels d’anticipation. » Au moment de l’éruption, environ 300 randonneurs gravissaient le volcan, site sacré du culte shinto mais également destination populaire pour les randonneurs.

D’après Setsuya Nakada, sismologue de l’université de Tokyo, on est face à une éruption hydrovolcanique, qui a lieu lorsque le magma rencontre les eaux souterraines ; ces éruptions sont particulièrement soudaines et explosives, et les conditions pour qu’elles arrivent extrêmement difficile à déceler. Rien d’étonnant, donc, à ce que les autorités n’aient rien vu venir.

Il y a bien eu, il y a une dizaine de jours, une série de microséismes dans la zone du mont Ontake, détectés par l’agence de météorologie. Le lien avec l’éruption reste cependant bien difficile à établir.

La dernière éruption du mont Ontake remonte à 1979, date à laquelle il était considéré comme éteint. En 2007, le volcan avait provoqué une série de séismes.

Pendant ce temps, en Islande, les scientifiques continuent jour après jour d’observer l’éruption de l’Holuhraun, mais les seules certitudes concernent les faits objectifs. Différents scénarios sont établis chaque jour, sans que l’on sache lequel se réalisera, ni même si l’un d’entre eux se réalisera ! Ces deux événements qui nous prouvent, une fois de plus, à quel point il est difficile de prévoir l’activité volcanique.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités