Les tremblements de terre de type LP (associés avec le passage de fluides volcaniques) au cours de cette période sont restés à une moyenne similaire au précédent rapport (14 LP / jour, rapport n ° 16-2016). Les statistiques LPs montrent une énergie de pointe de 15,3 MJ sur le 24 Avril , qui a diminué par la suite . D’autre part, un seul événement de type hybride (associé à la remontée de matériau magmatique) à ce stade de l’analyse a été enregistré .

Les tremblements de terre de type VTPS (Volcano-Tectonic proximaux, situés à moins de 6 km du cratère), ont continué de baisser, atteignant une moyenne de 4 VTPS / jour dans cette période. De même, l’ampleur des événements pour cette période a diminué, l’amplitude maximale enregistrée a été de 2,6 ML (Magnitude local). Les événements de type Tremor (TRE) , au cours de cette période, ont chuté de façon spectaculaire, passant d’une moyenne de 29 TRE / jour à 18 TRE / jour, alors que l’énergie reste faible.

L’emplacement sur la carte pour cette période continue de montrer une prédominance des événements volcano-tectoniques. Ces événements étaient dans la même zone sismique que les périodes antérieures (14 km au Nord-Est du cratère du volcan). Au total, 140 évènement VT ont été localisés .
Toujours dans cette période , 8 événements VTPS de magnitude comprise entre M 2,2 et M 2,6 étaient situés. Parmi eux se démarquent 2 événements principaux, les deux avec la même magnitude M 2,6 , enregistrés les 24 et 25 Avril à 16h51 UTC et 21h33 UTC, respectivement, et une faible profondeur de 3,5 km.
Des événements VTDs (Volcano-Tectonic Distal, situés à plus de 6 km du cratère) se détache un événement de M 3,3 situé dans une zone à 14 km au Nord-Est, enregistré le 20 Avril à 21:44 heures UTC et à une profondeur de 5 km.

Activité Fumerolienne :
• Fréquence: Jusqu’au 19 Avril, des nuages intenses ont couvert la zone autour du volcan, ce qui a empêché de distinguer clairement les émissions de fumerolles du Sabancaya. Le 20 , il a été possible d’ apprécier des fumerolles constantes, d’une faible densité et d’une coloration différente.
• Couleur: Des émissions blanchâtres (vapeur d’eau) et des gaz bleuâtre (gaz magmatiques) ont été observés à la fois. Cette reconnaissance a été rendue possible par l’absence de nébulosité .
• Hauteur: Pas plus de variation . Dans l’ensemble, les émissions ont varié entre 400 mètres et 1200 mètres au-dessus de la base du cratère.

27/04/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP Perou.

Photo : Benjamin Bernard.

Durant cette période, les tremblements de terre de type LP (associés à un passage de fluide) ont connu une légère augmentation , passant d’un taux de 15 LP / jour (rapport n ° 11-2016) à 18 LP / jour durant cette semaine. Leur énergie sismique montre un pic de 14,8 MJ le 18 Mars, cependant, ils continuent de maintenir des niveaux faibles d’énergie. En ce qui concerne les événements de type hybrides (associés à la montée de matériel magmatique) , ils n’ont pas été enregistrés dans cette période.

Les tremblements de terre de type VTPS (Volcano-Tectonic proximaux, distant de moins de 6 km du cratère), ont continué d’apparaitre avec une dimension réduite. Ceux-ci ont enregistré une moyenne de 5 VTP / jour. D’autre part, les événements VTD (Volcano-Tectonique distale ) continuent de représenter une sismicité importante.

Les évènements de type Tremor (TRE) enregistrés dans cette période ont diminué , passant en moyenne de 14 TRE / jour (rapport n ° 11-2016) à 11 TRE / jour cette semaine. En outre, l’énergie reste faible.

Au cours de cette période, il a été enregistré et localisé un total de 234 événements VT. Ces événements continuent d’être distribués dans une seule zone , au Nord-Est , à 13 km du cratère.
Les évènements VTP localisés (appelés proximaux) ont été présentés en baisse dans cette période. Il faut souligner un événement de magnitude 2,9 ML enregistré le 15 Mars à 02h22 UTC, situé à 5 km au Nord-Est du cratère , à une profondeur de 19 km.
La sismicité VTD localisée (sismicité distale) a totalisé 221 événements et a continué à être distribuée dans une seule zone prononcée , à 13 km au Nord-Est du cratère. Il se distingue des événements de 3,7 ML et 3,4 ML. Le premier événement a été enregistré le 18 Mars à 14h26 UTC; le second, le 15 Mars à 23h23 UTC , à des profondeurs de 14 à 15 km.

Fumerolles
• Fréquence: les émissions de vapeur d’eau ont été stables cette semaine, 24 heures par jour, faibles avec des densités moyennes.
• Couleur: Les gaz observés sont blanchâtres, ce qui est caractéristique des émissions fumerolliennes du Sabancaya. En outre, des émissions sporadiques de tons bleutés ont été observés à certaines parties de la journée.
• Hauteur: Dans cette période (15-21 Mars), les fumerolles expulsées par le Sabancaya ont été enregistrées à des hauteurs comprises entre 200 et 1000 mètres au-dessus de la base du cratère, environ. Il convient de noter que, les nébulosités dans cette zone sont restées importantes, ce qui a empêché une image complète du volcan dans la dernière semaine.

La surveillance par satellite de la densité de SO2 et des anomalies thermiques n’ont pas détecté d’anomalies significatives dans cette période.

23/03/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP

Photos :  igp

L’enregistrement des tremblements de terre de type LP (associés à un passage de fluide) montre une légère augmentation de moyenne, passant d’un taux de 14 LP / jour (Rapport n ° 8-2016) à 19 LP / jour au cours de cette semaine , tout en conservant une faible énergie.
Aucun événement de type hybride (associés à la remontée de matériel magmatique) pour cette période.
Les tremblements de terre de type VTPS (Volcano-Tectonic proximal, distant de moins de 6 km du cratère), pour la deuxième semaine ont diminué et ont enregistré un taux semblable à la semaine précédente (6 VTP / jour) en moyenne. Pendant ce temps, les événements VTD (Volcano-Tectonic distales) restent nombreux , bien qu’ayant diminué en amplitude par rapport à la semaine dernière.

Les événements de type Tremor ( TRE) enregistrés dans cette période sont restés similaires à ceux enregistrés la semaine dernière (18 TRE / jour) en moyenne. En outre, une légère diminution a été observée dans les 2 derniers jours de cette période. D’autre part, l’énergie reste à des niveaux bas .
Les tremblements de terre localisés sont distribués principalement dans la région Nord-Est , à 13 km du cratère du volcan .

9 événements VTP (appelés proximaux) ont été situés dans un rayon plus petit, à 6 km. Ces tremblements de terre ont été distribués de manière dispersée sans montrer aucun groupement défini. De ces événement VTP , un évènement important a été mis en évidence avec une magnitude de 3,3 ML, enregistrée le 27 Février à 19:21 heures UTC, avec une profondeur de 18 km sous le volcan .

La sismicité VTD (sismicité distale) a atteint un total de 401 événements et a été distribué en formant un focus prononcé sur la zone Nord-Est du cratère du volcan. Trois événements de magnitude M4.2, M3.9 et M3.6 se distinguent; le premier événement a été enregistré le 28 Février à 14:50 UTC, le second , le 24 Février à 18:01 UTC et le troisième le 23 Février à 13h54 UTC , à des profondeurs allant de 11 km à 13 km .

Activité fumerolienne :

• Fréquence: Pendant les passages de plus grande visibilité, il y a été noté l’expulsion de fumerolles de vapeur de façon constante, de densités faible à moyennes. La couverture nuageuse a empêché pendant une grande partie de cette période une vue meilleure et complète du volcan.

• Couleur: Comme caractéristique , à persisté depuis le début des fumerolles blanchâtres sur le Sabancaya.

• Hauteur: En ce qui concerne la hauteur maximale des émissions observées durant cette période (23 au 29 Février), celles-ci allaient de 600 à 800 mètres au-dessus de la base du cratère.

Surveillance par satellite:

Anomalies de SO2: Le système par satellite GSDM-NASA « EOS Aura » (Http://so2.gsfc.nasa.gov/), ne montre pas de valeurs de densité significatives de SO2 .
Anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques dans cette période de déclaration .

04/03/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP.

Photos : Jarek Zarczynski , La Republica.

Afficher l'image d'origineDurant cette période, les tremblements de terre de type LP (associés au passage de fluide) ont connu une légère baisse de moyenne, enregistrant un taux de 14 LP / jour (période précédente = 17 LP / jour); tandis que l’énergie reste à des niveaux faibles. En ce qui concerne les événements de type hybrides (associés à la remontée de matériel magmatique), il y a eu un seul événement.

Les évènements VTPS (Volcano-Tectonic proximal, distant de moins de 6 km du cratère), ont nettement diminué , passant de 17 VTP / jour (la semaine dernière) à 6 VTP / jour (cette semaine).
Les événements VTD enregistrés (Volcano-Tectoniques distales) au cours de cette période, ont connu une augmentation significative. Le 20 Février, un essaim, qui a fait ses débuts avec un tremblement de terre de M4,2 à 00:40 heures UTC et qui a continué avec un tremblement de terre de M5,4 enregistré à 2:05 heures UTC a été enregistré . La moyenne atteinte cette semaine était de 335 VTD. Ces événements se sont fait sentir avec une intensité de III et V (échelle de Mercalli modifiée) dans la zone de Maca , où des dégâts matériels ont été signalés sur des maisons, ceci principalement en raison des matériaux de construction pauvres utilisé (terre et chaume) .

Les évènements de type Tremor (TRE) , durant cette période ont connu une légère diminution de leur moyenne, atteignant 18 TRE / jour; tandis que dans la précédente semaine 21 TRE / jour avaient été enregistrés. Un pic de 36 tremors se distingue le 19 Février 2016. D’autre part, l’énergie reste à des niveaux bas .

On observe que les événements sont distribués principalement dans une zone à 13 km au Nord-Est du cratère. 8 événements VTP (appelés proximaux), situés dans un rayon de moins de 6 km sont également situés. Les tremblements de terre sont distribués principalement en direction Nord-Nord-Est, par rapport au cratère du Sabancaya .Au milieu des évènements VTP se détache un événement important avec une amplitude de M2,9 , enregistré le 21 Février à 15h58 UTC, avec une profondeur de 18 km sous le volcan .
La sismicité VTD localisée (sismicité distale) a atteint un total de 667 événements, et se distribue en formant un focus prononcé sur la zone Nord-Est du cratère du volcan. Trois événements de M 5.4, M4.2 et M4.1 se distinguent . Les deux premiers enregistrés le 20 Février à 02h05 UTC et 00:40 UTC respectivement avec des profondeurs de 7 km; tandis que le troisième événement (4.1 ML) a été enregistré le 22 Février à 20h29 UTC à une profondeur de 8 km .

Activité fumerollienne :
• Fréquence: les émissions de vapeur d’eau ont été constantes dans cette dernière semaine. Au milieu des nébulosités survenues avec plus d’intensité, on a parfois pu voir des colonnes de de vapeur de haute densité émises par le cratère du Sabancaya.
• Coloration: Pendant les quelques instants de visibilité, il pouvait être distingué des émissions blanchâtres correspondant aux émissions de vapeur des évents .
• Hauteur: La hauteur maximale des émissions observées sur le Sabancaya entre le 16 et 22 Février était de 600 mètres au-dessus de la base du cratère, environ. Il convient de noter que les conditions météorologiques n’ont pas été favorables à la vue du volcan pendant une grande partie de cette période.

Anomalies de SO2: Le système satellite « EOS Aura » GSDM–NASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) ne montre aucune valeur significative de variation de la densité du SO2 .
Anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques dans cette période sur le Sabancaya .

28/02/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP

Photos :  Peru21.

Durant les dernières heures plusieurs séismes de magnitude 2,5 à 5,4 degrés se sont produits dans la province de Caylloma. L’Observatoire volcanologique de l’Institut de géophysique du Pérou (IGP) relie ces vibrations sismiques à l’augmentation de l’activité du volcan Sabancaya, qui est situé à environ 100 km au nord-ouest d’Arequipa. Le volcan actif de 5976 mètres de haut dans les Andes au sud du Pérou est le volcan le plus actif au Pérou et fait partie d’une longue chaîne de trois grands stratovolcans axés Nord–Sud sur 20 km.
Les vibrations ressenties fortement, ont endommagé 33 maisons dans les districts de Cayllominos, Coporaque Ichupampa et Maca. Quatre maisons de boue et de paille se sont effondrées ensemble, cinq autres sont inhabitables. Il n’y a pas eu de blessés , les autorités ont mis en garde la population contre les risques de répliques. Prensa Latina.

Communique de l’IGP:

Les tremblements de terre enregistrés dans le voisinage de Maca sont en partie liés à l’activité du Sabancaya Les séismes récents enregistrés dans les environs de Maca, dans la province de Caylloma, sont en partie liés à l’activité du massif volcanique du Sabancaya , qui , depuis Février 2013 traverse une période d’agitation sismique, a expliqué le Dr Orlando Macedo, directeur de l’Observatorio Vulcanológico del Sur (OVS) de l’ Instituto Geofísico del Perú (IGP)..Les spécialistes de l’Observatoire sont arrivés à cette conclusion après avoir analysé les nombreux tremblements de terre dans la région présentée. Pour ce faire, ils ont localisé 31 événements représentatifs avec des magnitudes comprises entre M2,5 et M5,4 (Magnitude locale) , qui ont eu lieu entre 19h40 h et 06h51 h hier et aujourd’hui, à une distance d’environ 5 km et 8 km au sud de Maca.« Ces tremblements de terre ont eu lieu par essaims ( suites continues de séismes de magnitude variables), qui montrent une influence partielle de l’activité du Sabancaya. Il y a également, tout à côté de la ville de Maca, et en général de la vallée du Colca, plusieurs failles géologiques qui font de cette station une zone fortement sismique « , a t-il déclaré .Le Dr Macedo a noté que les récents tremblements de terre ne sont pas à proximité du cratère. « Si ces tremblements de terre dans les prochains jours commencent à s’approcher du cratère du Sabancaya, cela indiquerait une plus grande influence sur l’activité du massif lui-même, une situation à laquelle l’OVS sera prêt à faire rapport en temps opportun», a t-il conclu.

22/02/2016. Sabancaya , Perou :

Sources : Prensa Latina , IGP Perou .

Photo : Summitpost

Les tremblements de terre de type LP (associés avec le passage des fluides), au cours de cette période, ont connu une légère baisse, en moyenne 15 LP / jour, tandis que dans la période précédente il avait été enregistré 18 LP / jour. De plus, leur énergie est restée faible.

Dans cette période il n’y a pas eu d’événement de type hybride (associés à l’élévation de matériel magmatique). Les tremblements de terre VTPS (volcano-tectoniques proximaux), à ??moins de 6 km du volcan , ont maintenu la même moyenne que l’année précédente, enregistrant 20 VTPS / jour dans la dernière semaine. L’ampleur des VTPS a augmenté, atteignant 3,9 ml et 4,0 ml ; ces événements ont été enregistrés les 31 et 29 Janvier, respectivement. Les enregistrement des tremblements de terre de type tremor ont été stable, enregistrant un taux semblable à la période précédente (11 TRE / jour en moyenne) . Cependant, il y a eu une augmentation significative de leur énergie, enregistrée le 28 Janvier, qui a atteint une valeur totale de 2 701 MJ ce jour-là. Cette grande augmentation de puissance a été causée par un tremblement enregistré à 12h36 UTC.

Les événements VT localisés, ( associés à la fracturation des roches ) persistent dans la zone très proche du Sabancaya. Dans cette période, il y avait un total de 133 VT , distribués pour former un seul groupe au Nord-Nord-Est . 93 événements VTP (appelé proximaux) situés dans un rayon inférieur à 6 km ont été enregistrés. Les tremblements de terre sont distribués principalement au Nord-Nord-Est par rapport au cratère du Sabancaya . Parmi ces VTP , il faut souligner 2 événements importants de magnitude M 3,9 et M4,0 , enregistrés les 29 et 31 Janvier à 10:51 UTC et 16:06 heures respectivement, avec des profondeurs comprises entre 9 et 11 km .
La sismicité VTD ( sismicité distale) a atteint un total de 40 événements, et est principalement distribuée dans la région Nord-Est du cratère du volcan. Un événement de ML 3.9 se distingue, enregistré le 30 Janvier 2016 à 16h03 UTC à une profondeur d’environ 9 km .

Activité fumerollienne:
Les émissions de vapeur d’eau restent constantes , avec une densité comprise entre moyen et élevé. Au cours de certaines parties de la journée, il n’a pas été possible de les visualiser en raison de la météo dans la région, principalement le 31 Janvier et 1er Février.
Leur coloration a été observée de couleur blanchâtre (vapeur d’eau). Des émissions sporadique bleuâtre (gaz magmatiques) ont été observées.
La hauteur des fumerolles dans cette période (Janvier 26 – 1 Février), variait entre 400 et 1200 mètres au-dessus de la base du cratère, environ.

Anomalies de SO2: Le système satellitaire « EOS Aura » GSDM-NASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) montre une légère augmentation de la densité de SO2 .
Anomalies thermiques: Le système Mirova ( www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques sur le Sabancaya.

Source : IGP

Photos : Losviajesdeali

Les tremblements de terre de type LP (associés avec le passage des fluides), durant cette période, ont connu une légère augmentation, en moyenne 18 LP / jour, tandis que dans la période précédente il avait été enregistré 15 LP / jour; d’autre part,leur énergie est maintenue basse.

Dans cette période il n’y a pas été enregistré d’événement de type hybride (associés à la remontée de matériel magmatique). Les tremblements de terre de type VTPS (volcano-tectoniques proximal , très proche du volcan, moins de 6 km) ont connu une augmentation marquée de leur moyenne, inscrivant 20 VTPS / jour dans cette période (dans le rapport n ° 02-2016 avait été enregistré 10 VTPS / jour). L’ampleur de ces événements a diminué au cours de cette période. Cependant, il y a eu 3 événements de taille régulière (2,8 ML) les 19 et 20 Janvier 2016 . Dans cette période, les tremblements de terre de type tremor ont légèrement diminué, enregistrant 11 TRE / jour, tandis que leur énergie reste faible.

Depuis le début de Décembre 2015, les événements VT enregistrés, associés à la fracturation des roches , continuent de se produire très proche de la zone du Sabancaya. Dans cette période, il y avait un total de 99 VT , distribués selon deux foyers sismiques : le premier foyer est situé à 6 km au Nord-Nord-Est du cratère, tandis que le second foyer , pas bien défini, est situé à 14 km au Nord-Est du cratère, près de la station PATA . Il a été enregistré 55 événements VTP (appelés proximales) situés dans un rayon de moins de 6 km ; ils appartiennent pour la plupart au 1er foyer sismique . Les tremblements de terre sont distribués principalement en direction Nord-Nord-Est concernant le cratère du Sabancaya . Parmi les faits saillants , 3 événements VTP de magnitude modérée (2,8 ML), ont été enregistrés les 19 et 20 Janvier 2016 avec des profondeurs comprises entre 7 km et 13 km .
La sismicité VTD localisée ( sismicité distale) a atteint un total de 44 événements, et est principalement distribuée dans le Nord et le Nord-Est de la zone de cratère du volcan. Un événement de M 3,5 est noté, enregistré le 22 Janvier 2016 à 18h25 UTC à une profondeur d’environ 7 km .

Fumerolles:
• Fréquence: Les émissions de vapeurs d’eau sont constantes, qui, cependant, n’ont pas été observées au cours des premiers jours de cette période , en raison des nuages abondants présents dans la zone.
• Couleur: Les émissions observés étaient des gaz blanchâtres (vapeur d’eau). Une couleur bleuâtre des gaz ,quelques jours , (gaz magmatiques) ont été observés de façon sporadique et dans une moindre mesure.
• Hauteur: La hauteur des fumerolles dans cette semaine variait de 400 à 1000 mètres au-dessus de la base du cratère, environ.

Anomalies de SO2: Le système satellite « EOS Aura » GSDM-NASA (http://so2.gsfc.nasa.gov/) a pas enregistré d’anomalies de densité SO2 significatives dans cette période .
Anomalies thermiques: Le système Mirova (de www.mirovaweb.it) n’a pas détecté d’ anomalies thermiques dans cette période sur le Sabancaya .

27/01/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP

Photos :  andina.com.pe.

La sismicité de type LP (associée avec le passage de fluides), pendant cette période, a diminué, passant en moyenne à 13 LP / jour ; d’autre part, leur énergie s’est maintenue basse.
Durant cette période il n’y a pas d’ événements de type hybride (associés à la remontée de matériel magmatique).
Les événements VTPS ou «volcano-tectoniques proximal» (très proches du volcan, moins de 6 km) ont connu une augmentation significative en nombre. Pendant ce temps, leur magnitude connaissait une augmentation modérée. 19 VTPS / jour enregistrés dans cette période (au Rapport n °01-2016 , 08 VTPS / jour avaient été enregistrés ). Le 10 janvier 02 événements ont été enregistrés de magnitude 3.0 ml à 22h03 UTC et 22h07 heures UTC.
Pendant cette période, les événements de type tremor ont considérablement augmenté en nombre par rapport à la période précédente (Rapport n ° 01 à 2016, en moyenne 07 TRE / jour), avec l’enregistrement d’une moyenne de 14 TRE / jour; considérant que l’énergie continue à rester à des niveaux très faibles.

L’enregistrement d’ événements de type VT (associé à la fracturation des roches) durant cette période, continue de se faire très proche de la zone du Sabancaya, formant deux foyers sismiques . Le premier foyer est situé à moins de 6 km en direction Nord-Nord-Est du cratère; tandis que le second foyer (petit groupe) est situé à 14 km au Nord-Est du cratère.
42 événements VTP (appelés proximals) situés à moins de 6 km de rayon, principalement concernant le Nord-Nord-Est du cratère du Sabancaya ont été enregistrés. Parmi eux , deux séismes de magnitude 3,0 ml à une profondeur de 7 km et 10 km, environ , enregistrés le 10 Décembre 2015 à 22h02 heures et 22h07 UTC, respectivement , se démarquent. Ces événements ont été localisés à une distance de 3 à 4 km en direction Nord – Est du cratère
La sismicité VTD (sismicité distale) a totalisé 54 événements, et est distribuée principalement dans la partie Nord – Est du cratère du volcan; un événement de magnitude 4,0 ML , significatif, enregistré le 10 Janvier 2016 à 20h43 UTC et à une profondeur d’environ 6 km a été déclaré ressenti par les résidents de Pinchollo, mais n’a pas causé de dégâts matériels .

Activité fumerolienne :
• Fréquence: Les émissions de vapeur d’eau continuent d’être expulsées de façon constante du Sabancaya. Un gaz bleuâtre, quant à lui, été observé sporadiquement dans cette période.
• Couleur: Principalement, ces émissions restent de couleur blanchâtre (vapeur d’eau) , ce qui est caractéristique depuis plusieurs mois. Cette semaine, un gaz bleuâtre est apparu sporadiquement à différents moments de la journée.
• Hauteur: Les gaz expulsés par le cratère du volcan avaient une hauteur comprise entre 700 et 1700 mètres. Il convient de noter que dans cette période (Janvier 5 – Janvier 11) des nuages abondants ont couverts pendant plusieurs heures le volcan.

Anomalies de SO2: Le système de satellite GSDM–NASA « EOS Aura » (Http://so2.gsfc.nasa.gov/) n’a pas enregistré d’anomalie significative de densité du SO2 durant cette période .

17/01/2016. Sabancaya , Perou :

Source : IGP

Photos : Heiner Aparicio/Perú21 .

La sismicité de type LP (associée avec le passage des fluides) dans l’analyse de cette semaine, a présenté un taux moyen de 17 LP / jour. En outre, l’énergie sismique LP reste à des niveaux faibles .
Le nombre d’événements de type hybride (associés à la remontée de matériel magmatique) montre de faibles valeurs, et l’enregistrement d’un HIB / jour dans cette période. En outre, l’énergie hybride a des niveaux faibles .
Les événements sismiques VTPS ou «volcano-tectonique proximal » (très proches du volcan, moins de 6 km), ont montré des valeurs significatives à la fois en taille et en nombre. Durant cette période, il a été enregistré 11 VTPS / jour. En outre, le tremblement de terre de magnitude maximale généré par un VTP a été de M 2,9 (magnitude locale) .

Les évènements de type tremor ont connu une légère diminution vers le 12 Novembre, avec 9 épisodes de Tremor enregistrés par jour. Leur nombre et leur énergie ont diminué de façon constante au cours de cette période.

Les émissions fumerolliennes du Sabancaya continuent de se produire en continu, 24 heures par jour, avec des densités moyennes à élevées au cours de cette période.
Leur coloration est principalement, comme ces derniers mois , blanchâtre (vapeur d’eau). En raison des nuages abondants présents dans la région au cours de la dernière semaine, il n’a pas été facile de distinguer des expulsion de gaz bleuâtre (gaz magmatiques).
Entre les 10 et 16 Novembre, la hauteur des émissions n’a pas montré de grandes variations. Celles-ci ont été maintenues entre 200 et 900 mètres au-dessus du fond du cratère, environ.

19/11/2015. Sabancaya, Perou :

Source : IGP Perou .
Photo : IGP

Le Sabancaya a enregistré au cours de la semaine du 2 au 8 Novembre des émissions mineures de vapeur d’eau et de gaz qui ont atteint des hauteurs allant jusqu’à 1400 mètres au-dessus du sommet de la montagne, a déclaré l’Observatorio Vulcanológico del Instituto Geológico, Minero y Metalúrgico (Ingemmet).
Selon le suivi de ces émissions, elles se sont principalement déplacées vers l’Est-Nord-Est.
Il a également été signalé que des séismes longue période ont eu lieu , LP (associés avec le mouvement des fluides volcaniques), suivis par des séismes volcano-tectoniques, VT (associés à la rupture des roches dans le volcan) d’énergie modérée . Sporadiquement aussi , des tremblements de terre hybrides HYB (éventuellement associés à l’ascension du magma) ont été enregistrés.

Il a également été noté que le système Mírová n’a pas signalé d’anomalies thermiques sur le Sabancaya.
Le suivi par les techniques d’EDM et GPS indique qu’aucun changement n’a été détecté dans la déformation du volcan.
Les flux de SO2 produits par le Sabancaya , enregistrés par la station mobile DOAS restent modérée au cours des derniers jours .
La surveillance de la source thermale chaude « SA3 » montre des changements dans la composition chimique, indiquant que le système hydrothermal est perturbé par le mouvement des fluides magmatiques.

Pour ces raisons, les experts de l’ INGEMMET recommandent aux autorités de mettre en œuvre des actions de préparation pour améliorer la réactivité de la population vivant à proximité du volcan contre toute augmentation de l’activité du Sabancaya.
Ils suggèrent également la population de rester en permanence informés de l’évolution de l’activité du volcan.

16/11/2015. Sabancaya, Perou :

Source : INGEMMET