C’est une curiosité visuelle que nous propose l’opération réussie de l’Institut Géologique des Etats-Unis (USGS), qui a fixé des caméras video sur le cou de quatre ourses polaires, des femelles sans petit, évoluant dans le nord de l’Alaska, plus précisément à Prudhoe Bay, dans la mer de Beaufort.

L’ours polaire, animal mythique, superbe et majestueux, inspire tout à la fois respect et admiration. Ces dernières années, on parle beaucoup des conséquences du réchauffement climatique sur son habitat et ses difficultés grandissantes à trouver de la nourriture. D’ailleurs, de quoi se nourrit un ours polaire ? Voici une vidéo de quelques minutes qui répond à cette question.

Après un premier colloque organisé à Paris en Octobre 2012 sur le thème de l’ours polaire, faisant état, entre autres, des dernières recherches, et de l’impact du réchauffement climatique sur cet animal et son habitat, une deuxième édition se tiendra à la Cité des Sciences et de l’Industrie, à Paris, les 28 et 29 Mars 2014. Ce deuxième colloque a pour but de faire le point sur la protection de l’ours polaire et sur les menaces qui pèsent sur son habitat. Le programme est disponible ici.

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

Natures fortes – Le Groenland
Le parc national du Nord-Est du Groenland, le plus grand du monde, s’étend sur un million de km². Le réchauffement climatique provoque ici une fonte dramatique des glaciers. Balade à la découverte des boeufs musqués, des ours polaires, des morses et des eiders à duvet. Ces espèces survivront-elles ?

Retrouvez le documentaire de 43mn sur Arte+7 : ICI

Découvrez nos voyages “nature” au Groenland :

Destination Groenland

La Russie a annoncé jeudi qu’elle interdit la chasse à l’ours polaire sur son territoire d’ici la fin de l’année.
En vertu d’une entente conclue avec les États-Unis l’an dernier, des chasseurs auraient pu abattre une trentaine d’ours en sol russe cette année. Au même titre qu’au Groenland, des accords permettent aux populations locales comme les Inuits de pratiquer une chasse traditionnelle et “de subsistance”. Mais cette années, Moscou a plutôt choisi de renoncer à son quota.
L’annonce a été faite par le programme Ours polaire, qui est notamment parrainé par le premier ministre russe Vladimir Poutine.
L’an dernier, M. Poutine avait aidé des chercheurs à mettre un collier-émetteur sur un ours mâle qui avait été endormi. Avant de quitter l’animal, le premier ministre l’avait flatté affectueusement et lui avait serré la patte en lui souhaitant «bonne chance».
Il avait aussi aidé des scientifiques à prélever des échantillons de peau d’une baleine grise, au large des côtes russes dans le Pacifique.
Article disponible sur le site de presse canadien cyberpress.ca

Observer l’ours polaire dans son milieu naturel lors de nos voyages au Groenland ou au Spitzberg.

S’inscrire à la newsletter

 

Nom:
Email:

 

Au Groenland, lorsque le printemps arrive, les Inuit profitent des premières brèches dans la banquise pour aller chasser les narvals, avec les mêmes techniques que leurs ancêtres : chiens, traineaux, kayak et harpon…
Dans cet univers de glace, Inuits, ours polaires, morses, phoques et narvals luttent pour survivre…

Reportage arte+7 de 52min à voir ici

Nos voyages au Groenland

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Documentaire sur l’ours polaire et son adaptation à son environnement sur l’île du Spitzberg, dans l’archipel du Svalbard.

Reportage de 43 min à voir ici – (arte+7 – disponible en ligne jusqu’au mercredi 23 mars 14h)

L’ours blanc

“La fonte des glaces de l’Arctique rend l’extinction de l’ours blanc inévitable, prédisent certains écologistes. Et de suggérer qu’on le déplace dans l’Antarctique. Précaution inutile, nous montre ce documentaire qui a observé comment le roi de la banquise s’adapte de lui-même aux mutations de son milieu naturel…”

Découvrez le royaume de l’ours, sur nos pages Spitzberg ou Groenland

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email: