Après une série de tremblements de terre meurtriers au Japon, une éruption « petite échelle » du mont Aso a été enregistrée par l’Agence météorologique japonaise. Cependant, elle a décidé de maintenir le niveau d’alerte à 2, car il était pas immédiatement clair si les catastrophes naturelles étaient liées à cet évènement.

Des panaches de fumée se sont élevés de quelque 100 mètres dans le ciel, selon les médias et les vidéos capturées par des témoins locaux. L’éruption du mont Aso, située dans le sud du Japon, a été enregistré à environ 23h30 GMT vendredi.

Depuis que de petites éruptions aient été enregistrées sur le Mont Aso avant même la série de tremblements de terre meurtriers qui a frappé la région jeudi et vendredi, l’Agence météorologique japonaise avait décidé de maintenir le niveau d’alerte à 2 sur une échelle de 1-5.
L’éruption du volcan fait suite à deux tremblements de terre meurtriers et des dizaines de puissantes répliques qui ont dévasté le Japon plus tôt cette semaine.

16/04/2016. Asosan , Japon :

Source : RT.com

Photo : Reuters

Le JMA a rapporté que pendant la période du 4 au 8 Avril le réseau sismique du volcan Sakurajima , dans la Caldera Aira , a détecté quatre explosions du cratère Showa , générant des panaches de cendres qui se sont élevés de 3,5 km au-dessus du bord du cratère.

L’une des explosions, enregistrées à 13h33 le 6 Avril, a produit un panache de cendres qui s’est élevé de 3,5 kilomètres. Une autre explosion à 19h22 le 8 Avril a généré un panache de cendres qui s’est élevé de 3,7 km et éjecté des roches incandescentes jusqu’à 1,3 km. Des explosions à petite échelle ont eu lieu dans le cratère Minamidake sur les 5, 6, et 9 Avril. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux).

14/04/2016. Sakurajima ( Aira) , Japon :

31,593 ° N, 130,657 ° E
Altitude : 1117 m

Source: Japan Meteorological Agency (JMA)

Photo : Martin Rietze

Le JMA a rapporté que le 1er Avril une explosion du volcan Sakurajima , dans la Caldeira Aira a généré un panache de cendres qui s’est élevé de 2 km au-dessus du bord ducratère Showa. Une explosion dans le cratère sommital Minamidake a également produit un panache de cendres qui s’est élevé de 800 m au-dessus du bord du cratère.

Trois des cinq explosions détectées sur le cratère Showa pendant la période du 1 au 4 Avril ont généré des panaches de cendres qui se sont élevés de 3,5 km, et ont éjecté des tephra jusqu’à 1300 m. Des rapports de chute de téphra de 2 cm de diamètre, sont venus d’une ville à 3 km. À 06h08 le 3 Avril , le panache de cendres d’une explosion s’est élevé de 700 m au-dessus du cratère Minami Dake. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 5 niveaux).

10/04/2016. Aira ( Sakurajima) , Japon :

31,593 ° N, 130,657 ° E
Altitude 1117 m

Sources: Agence météorologique japonaise (JMA) , Gvp .

Photo : PBS TWING.com / Sherine France

Le JMA rapporte une explosion au niveau du cratère Mitake du Suwanosejima, le 23 mars 2015 à 5h.13 locale, accompagnée d’un panache de cendres coloré montant de 1.600 mètres au-dessus du cratère.

L’île de 8 km de long, en forme de fuseau de Suwanose-jima dans le nord des îles Ryukyu se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère ébréché s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est , qui a été formé par l’effondrement de l’édifice.

Le Suwanose-jima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, a vu un état d’activité strombolienne intermittente de l’ Otake, le cratère Nord – Est du sommet , qui a commencé en 1949 et a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-1814, lorsque des dépôts de scories épais ont recouvert des zones résidentielles, et que le cratère du Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. A la fin de l’éruption , le sommet de l’Otake s’est effondré , formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira Sakuchi , en forme de fer à cheval, qui se prolonge jusqu’à la côte orientale. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte orientale de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

25/03/2016. Suwanosejima , Japon :

Source : JMA , B Duick , GVP.

Photo : photo H. Seo / Geological Survey of Japan

Sur la base des avis du JMA et des analyses des images satellite , le VAAC de Tokyo a indiqué que le 11 Mars , une explosion sur le Suwanose-jima a généré un panache qui s’est élevé à une altitude de 1,5 km (5000 ft) a.s.l. et a dérivé vers le Sud- Est .

L’île de 8 km de long, en forme de fuseau , de Suwanose-jima dans le nord des îles Ryukyu se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère égueulé, s’ étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est , qui a été formé par l’effondrement de l’ édifice. Le Suwanose-jima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère Nord- Est du sommet , qui a commencé en 1949 et a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées.

La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-1814, lorsque d’ épais dépôts de scories ont recouvert des zones résidentielles. Le cratère du Sud- Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. A la fin de l’éruption , le sommet de l’Otake s’est effondré , formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira Sakuchi en forme de fer à cheval, qui se prolonge jusqu’à la côte orientale. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Des coulées de lave ont atteint la côte orientale de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

17/03/2016. Suwanose-jima , îles Ryukyu , Japon :

29,638 ° N, 129,714 ° E
Altitude 796 m

Source: Agence météorologique japonaise (JMA)

Photo : N. Geshi / Geological Survey of Japan ,

Avertissement d‘éruption volcanique émis pour Mt Io à Kyushu.

28 février 2016 – 15:30 FUKUOKA –

L’Agence météorologique du Japon a mis en garde dimanche sur une éventuelle petite éruption du Mont Io, qui chevauche au Sud-Ouest les préfectures de Miyazaki et Kagoshima, après avoir observé une augmentation des tremblements de terre volcaniques.
Le gouvernement local de la ville d’ Ebino déclare une zone de sécurité de 1 km autour du cratère du mont Io, une partie des montagnes Kirishima.

L’activité volcanique s’est intensifiée sur le volcan de 1317 mètres d’altitude depuis l’année dernière.
L’agence a indiqué qu’aucun signe visible d’éruption ou de mouvement de la croûte terrestre n’ont été observés, mais il y a eu 37 temors volcaniques depuis dimanche midi.

28/02/2016.Kirishima / Io , Japon :

Sources : Japantoday .

Photo : Mount Shiretoko Io (Shiretoko Iozan)

Le Mt. Kirishima prêt à entrer en éruption .

24 février 2016. Les scientifiques japonais disent qu’autre volcan présente des signes indiquant qu’il est prêt à entrer en éruption. Le Mt. Kirishima sur l’Ouest de l’ île Kyushu , qui a eu sa dernière éruption en 2011. Les autorités déclarent que 158 tremblements de terre ont été enregistrés mardi sous le Shinmoe Peak.

Des experts de l’agence météorologique du Japon ont examiné la température de surface du pic et d’autres données mercredi, mais n’ont détecté aucune anomalie. Pourtant, ils ont dit qu’une petite éruption est possible et ont maintenu le niveau d’alerte à 2. Cela signifie que les randonneurs doivent agir avec prudence lorsqu’ils sont à un demi-mile de la caldeira.

Le Kirishima Yama est un grand groupe de plus de 20 volcans quaternaires situés au Nord de la baie de Kagoshima. Datant de la fin du Pléistocène et l’Holocène le groupe à dominante andesitique se compose de stratovolcans, cônes pyroclastiques, maars et volcans boucliers sous-jacents situés sur une superficie de 20 x 30 km. Les grands stratovolcans sont disséminés dans la zone, avec un emplacement central pour le Karakuni Dake , de 1700 m de haut , qui est le plus élevé. Onamiike et Miike, les deux plus grands maars, sont situés au Sud-Ouest du Karakunidake et à son extrémité orientale . Les éruptions de l’Holocène ont été concentrées le long d’une ligne d’évents allant de Miike à Ohachi à l’Est – Ouest, et au Shinmoedake au Nord-Est. De petites à modérées éruptions explosives fréquentes ont été enregistrées depuis le 8ème siècle.

25/02/2016. Kirishima, Japon :

Source : WWLP, GVP.

Photos : S. Nakano 08.03.2011 / Geological survey of Japan

L’Asosan, un volcan situé sur l’île japonaise de Kyushu, en alerte niveau 2 depuis le 24.11.2015 a connu une éruption ce 18 février vers 16h59 loc., accompagnée d’un panache de couleur claire. Elle a été signalée par le VAAC Tokyo sur base d’information du satellite Himawari-8, à 8h05 UTC.

La large caldeira Asosan (24 km ) a été formée au cours de quatre grandes éruptions explosives , il y a 300.000 à 90.000 ans. Elle a produit des coulées pyroclastiques volumineuses qui ont couvert une grande partie de Kyushu. La dernier d’entre eux, l’éruption Aso-4 , a produit plus de 600 cu km de dépôts de tephra et de coulées pyroclastique . Un groupe de 17 cônes centraux a été construit au milieu de la caldeira, dont l’un, le Nakadake, est l’un des volcans les plus actifs du Japon. Il a été le lieu de la première éruption historique documentée du Japon en 553 AD. Le complexe Nakadake est resté actif tout au long de l’Holocène. Plusieurs autres cônes ont été actifs au cours de l’Holocène, y compris les cônes de scories Kometsuka , lui aussi récemment actif. Les éruptions historiques ont largement consisté en des émissions basaltique à basaltique–andésitiques de cendre émises avec une activité strombolienne périodique et une activité phréatomagmatique. Le cratère sommital du Nakadake est accessible par une route à péage et un téléphérique, et est l’une des destinations touristiques les plus populaires de Kyushu.

19/02/2016. Asosan, Japon :

Sources : B Duick , GVP.

Changements morphologiques dans le cratère Showa du volcan Sakurajima : depuis 2014, il a été constaté un élargissement de 9 mètres d’Est en Ouest et de 14 mètres du Nord au Sud. D’autre part, les éjectas, tels que les cendres déposées dans et autour du cratère ont augmenté de manière significative d’environ 137 millions de mètres cube. Dans le cas de fortes pluies, il a été appelé à l’attention des populations la forte possibilité que des coulées de débris se produisent. Le mur séparant le cratère Showa du cratère Minamidake ,à l’impact de l’éruption, s’est effondré de deux mètres.

Pendant la période du 8 au 15 Février , le JMA a rapporté que 11 explosions provenant du cratère Showa , sur le volcan Sakurajima , situé dans la caldeira Aira , ont éjecté des tephras aussi loin que 1300 m. Sur la base des rapports du JMA et des données satellite, le VAAC de Tokyo a indiqué que pendant la période du 10 au 12 février , les panaches de cendres se sont élevés à des altitudes de 1,8 à 2,4 km (6.000-8.000 pi) et ont dérivé vers le Nord, le Nord-Ouest, L’Ouest, le Sud et le Sud-Est . Le 14 Février un pilote a observé un panache de cendres qui s’est élevé à une altitude de 2,1 km (7000 ft) et a dérivé vers le Sud . Le niveau d’alerte est resté au niveau 3 (sur une échelle de 5 niveaux).

18/02/ 2016. Sakurajima, Japon :

Sources : Sherine France /Kyt-tv , Ktstv. GVP.

Photo : M Rietze/ Le japon.fr

L’activité volcanique semble avoir diminué et les oiseaux de mer ont immigré pour habiter l’île Nishinoshima, au sud de Tokyo, a montré un survol aérien le 10 février
De petites colonnes de fumée montaient du cratère de l’île qui appartient à la chaîne des îles Ogasawara, à environ 1000 km au sud de la capitale, mais aucune éruption volcanique n’a été confirmée.

En Novembre 2013, un nouvel îlot avait été créé à côté de Nishinoshima par l’activité volcanique sous-marine. Plus tard , les deux ont fusionné, ce qui a augmenté la taille de l’île dans son ensemble.
Le 10 février, la mission Asahi a noté que des oiseaux blancs occupaient le plateau , là où la surface de la terre reste la même que ce qu’elle était avant l’éruption, à savoir, pas recouverte de lave, mais découvrant des taches vertes lumineuses qui semblent être de l’herbe.

Aucune présence de plantes n’a été confirmée dans la zone où les nouvelles laves se sont solidifiées, mais de petits oiseaux de mer de couleur foncée ont été repérés durant le survol .
De petites colonnes de fumée ont été vues , qui s’échappaient de long du bord du cratère et les parties de l’océan entourant l’île étaient brun clair.
Selon la Garde côtière japonaise, qui observe Nishinoshima depuis les airs tous les mois, les éruptions n’ont pas été confirmées lors d’une enquête le 3 février
La dernière éruption enregistrée a eu lieu le 17 novembre 2015, a déclaré la Garde côtière .

17/02/2016. Nishinoshima, Japon :

Source : Asahi.com

Photos : Naoko Kawamura