Comme nous l’apprend Claude Granpey sur son blog, l’activité du volcan Copahue, au Chili, continue et le niveau d’alerte est passé à orange. Une zone de sécurité de 3 kilomètres a été mise en place autour du volcan, sans pour autant impliquer d’évacuations. Le nombre de petites explosions ne cesse d’augmenter, et les derniers rapports prédisent une forte “probabilité d’événements éruptifs mineurs.”

C’est un évènement tellement rare et unique que le terme « Desierto florido » désigne avec précision ce phénomène qui se déroule au Chili, dans l’Atacama, le désert le plus aride et sec du monde.
Ce phénomène est récent et encore mal connu du fait de sa rareté ; le dernier « Desierto Florido » a eu lieu en 2011. Cette année-là, le réchauffement des courants marins du littoral chilien eut comme conséquence une augmentation des précipitations à intervalles réguliers. De plus il n’y eut pas de gelées qui auraient pu couper la germination… le résultat fut saisissant pendant les mois d’octobre, novembre et décembre de cette même année.
La floraison des quelques 200 variétés de plantes rares telles que les Griffe de Lion ou les Leontochir Ovallei, s’accompagne de l’apparition d’animaux  et d’insectes venus d’ailleurs.
Même s’il reste très difficile de programmer un voyage pour l’observation du phénomène, la découverte de l’Atacama reste un voyage extraordinaire.

Découvrez nos voyages au Chili, entre volcans et désert d’Atacama !

Accueil 80 Jours Voyages
Retour aux actualités

Le degré d’alerte du volcan Copahue, au Chili, a été élevé à orange le 20 Mars dernier, suite à une augmentation de l’activité sismique. Un possible mouvement du magma dans le système volcanique a été détecté.

Il semble qu’en surface, rien d’anormal n’ait été remarqué, mais l’augmentation des émissions de SO2 pourrait confirmer l’activité magmatique souterraine. Reste à savoir si cette activité sera suivie par une nouvelle activité éruptive. Dans la plupart des cas, l’intrusion de magma sous le volcan ne provoque pas d’éruption. L’alerte civile est maintenue au niveau jaune pour les zones les plus à risques, en particulier les zones les plus proches du volcan, mais également la ville de Albo Biobio, située à 40km à l’ouest du volcan. La ville est en effet située à l’embouchure d’une vallée où pourrait s’écouler la boue produite en cas d’éruption.

Le photographe Nicolas Bauer réalise de nombreux time lapse dans différents endroits de la terre, et capture la beauté des paysages qu’il traverse. Le dernier en date a été effectué au Chili, dans le désert de l’Atacama, où l’absence des lumières des villes permet d’apprécier la beauté stupéfiante d’un ciel constellé d’étoiles. “Ancients”, d’une durée d’envrion 2 minutes 30, synthétise 12 jours et 12 nuits passés dans ce décor particulièrement beau. Les images ont été tournées près du petit village-oasis de San Pedro.