Tout a commencé en 1988 quand un agriculteur péruvien a découvert des mâchoires complètes et des vertèbres fossilisées. Trouvaille qu’il a donnée à un collectionneur, qui l’a lui-même transmis des années plus tard au Musée d’histoire naturelle de Floride. Les spécialistes se sont penchés sur les fossiles et ont conclu qu’ils appartenaient à une nouvelle espèce de requin, qu’ils ont baptisée Carcharodon hubbelli, en hommage au collectionneur. Egalement appelé “grand requin blanc de Hubbell”, il serait apparenté à d’anciennes formes de squales de la lignée du requin mako. Si l’on en croit les auteurs d’une étude parue dans Paleontology, Carcharodon hubbelli serait un ancêtre du grand blanc, lui-même issu du groupe des requins-taupe ( groupe dont fait partie le requin mako ).

Découvrez nos séjours plongée aux Açores, à la rencontre du requin bleu, et nos séjours en Afrique du Sud pour plonger avec le grand requin blanc !

Plusieurs organisations affirment ainsi que 90% des individus de certaines espèces de squales ont disparu, alors que l’on comptabilise 72 millions de requins victimes de la pêche chaque année à travers le monde.
Plusieurs pays, parmi lesquels les Maldives et le Honduras, ont mis en place des sanctuaires, emboîtant le pas à l’archipel de Palau, un petit pays d’Océanie, qui a inauguré l’initiative en 2009.
Mais les requins ont mauvaise presse bien que les attaques contre l’homme soient rares et le plus souvent liées à des « méprises », le requin confondant surfeurs et phoques… Pour l’ONG Dive Tribe, un des principaux responsables est le film de 1975 de Steven Spielberg : “Les dents de la mer”. Inévitablement, ce film a fait assimiler l’animal à un prédateur d’humains assoiffé de sang.
Il est presque impossible d’évaluer le nombre de requins restant dans les océans de par le monde.
Une lueur d’espoir pourrait venir de l’industrie du tourisme et plus particulièrement des plongeurs de plus en plus friands de découvrir les squales dans leur milieu de vie.

Plongez avec les requins bleus des Açores
Plongez en cage avec les requins blancs d’Afrique du Sud

LIRE NOS NEWSLETTERS EN LIGNE

Une équipe de chercheurs américain du Centre médical de l’université de Georgetown, à Washington a mis en évidence que la « squalamine », une substance sécrétée par le foie des requins, avait une action antivirale. Cette substance pourrait avoir des effets contre la dengue, les hépatites B et D mais aussi la fièvre jaune ou la maladie du sommeil…
Les recherches n’en sont qu’à leurs débuts, mais “Il s’agit d’une substance prometteuse qui, dans son principe actif et sa structure chimique, n’a rien de commun avec d’autres matières actuellement à l’étude pour traiter les virus”, précise le professeur Michael Zasloff.
Une raison supplémentaire de prendre en considération la protection des espèces de requins menacés.

Vous pouvez observer les requins lors de nos voyages :

Plongez avec les requins bleus aux Açores
Découvrir les requins blancs en Afrique du Sud

VOIR TOUTES NOS NEWSLETTERS

Une étude réalisée par des chercheurs de la Chicago Zoological Society basée à Brookfield vient de montrer que les manchots utilisent leur odorat très développé pour identifier leurs proches.
Ces oiseaux marins, forment des couples monogames et partagent la responsabilité d’élever leurs jeunes en se relayant tour à tour pour quitter le nid et chercher de la nourriture. Au terme de leur périple pouvant duré plusieurs jours, le manchot rentre nourrir sa famille qu’il retrouve parmi une immense colonie.
Cette reconnaissance des membres de la même famille au sein d’une colonie, empêche également l’éventuelle possibilité de reproduction entre frères et sœurs entraînant une descendance consanguine.

Photo : manchot en Patagonie (lors de nos voyages)

 

Découvrez les manchots lors de nos voyages :
En Patagonie
En Antarctique
En Afrique du Sud

Lire nos newsletters en ligne

Il faut sortir du cliché des “dents de la mer” ! Aujourd’hui, un tiers des espèces de requins sont inscrites sur la liste des espèces menacées, le plus souvent en raison d’une pêche croissante et d’une détérioration de leur habitat.

Mais des progrès apparaissent. Le gouvernement des îles Marshall vient de créer le plus grand sanctuaire de requins jamais mis en place. Cette zone située dans le Pacifique s’étend sur près de 2 millions de mètre carré… De plus, les îles Marshall ont aussi interdit la pêche commerciale du requin et la commercialisation de tous les produits dérivés, décision salué par Matt Ran, directeur du « Pew Environement Group » pour la conservation des requins.

Découvrez avec nous les requins :

Aux Açores, plongée avec les requins bleus
En Afrique du Sud, découvrir les requins blancs

Le ministère de la pêche japonaise a annoncé le lancement de la campagne de pêche à la baleine en antarctique ainsi qu’un renforcement des mesures de lutte contre les organismes de défense des cétacés qui harcèlent les baleiniers japonais.

En février dernier, pour la première fois la campagne de pêche avait été écourtée suite aux actions répétées des navires de l’organisation Sea Shepherd. Le Japon avait ainsi annoncé étudier l’opportunité de poursuivre ou non la « pêche scientifique » à la baleine pratiquée par les baleiniers japonais.
Les défenseurs de cétacés considèrent que sous couvert de « pêche scientifique » (pratique tolérée par la Commission Baleinière Internationale) il s’agit en fait d’une pêche commerciale déguisée. D’autant plus que les autorités japonaises militent activement pour une reprise de la chasse commerciale.

En tant que passionnée de l’observation des cétacés, notre agence ne peut qu’encourager les autorités japonaises à stopper définitivement cette chasse.

Vous pouvez observer les baleines avec nous :

Aux Açores
En Afrique du Sud
Au Groenland
A Hawaii
En Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Des scientifiques anglais conduits par le Dr Travis Horton viennent de publier une étude dans la revue Biology letters des scientifiques de l’Université de Canterbury sur les capacités d’orientations des baleines à bosses lors de leur longue migration. Selon eux, l’orientation solaire et individuelle de chaque mammifère ne suffirait pas à expliquer autant de précision. Ainsi, ils ont utilisé de la technologie satellite afin de suivre 16 baleines à bosses durant leur migration. Un voyage de plusieurs milliers de kilomètres pendant lequel les mammifères parviennent à maintenir une direction rectiligne sans être affectés ni par la météo, ni par les courants océaniques. Ne déviant pas plus d’un degré, les baleines conservent alors le même cap jusqu’à atteindre leur objectif.Une précision directionnelle aussi remarquable est difficile à expliquer par les modèles d’orientation déjà établis“, ont écrit dans leur publication les chercheurs.

Si de nombreuses découvertes ont été faites sur les baleines, leur mode de communication, leurs chants, etc.  le mystère reste entier quant à leur étonnante précision à se diriger dans les océans. C’est un peu la conclusion de cette étude que de monter qu’il n’existait à ce jour aucune théorie capable d’expliquer les capacités de navigation de ces mammifères marins.

Retrouvez nos voyages d’observation des baleines en Islande, en Afrique du Sud, au Groenland ou à Hawaii

S’inscrire à la newsletter


Nom:
Email:


Pour les fêtes de pâques, le premier petit rorqual de la saison a été observé à Husavik (Islande) lors de la sortie en mer d’observation des cétacés. Depuis l’ouverture de la saison 3 espèces différentes ont déjà été observées, baleine à bosses, orques et maintenant un petit rorqual…

Observez les baleines en Islande ou en Afrique du Sud…

S’inscrire à la newsletter

 
Nom:
Email:

Puissantes, majestueuses, hors normes, pacifiques et joueuses,  elles n’ont pratiquement pas de prédateurs ni d’ennemi(e)s, exception faite de l’homme !
Leur chair est très prisée dans certain pays, elles ont été chassées pour produire corsets, parfums et toutes sortes de produits lucratifs. A une époque leur huile éclairait le monde entier et faisait tourner la roue du progrès…
Le destin de l’humanité aurait été bien différent sans les baleines…
Un nouveau chapitre s’ouvre dans l’histoire commune des baleines et de l’homme, désormais,nous préférons observer ces grands mammifères marins plutôt que de les chasser, les photographier au lieu de les harponner…

Pour voir le reportage sur l’histoire des baleines, « Ces animaux qui ont marqués l’histoire », cliquez ici (Arte+7 – 43 min)
Retrouvez nos voyages d’observation des baleines en Afrique du Sud, en Islande, au Groenland ou au Spitzberg.

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

Depuis 2006, les écologistes ont découvert des jeunes manchots ayant perdu leur duvet. Ce constat à d’abord était fait sur les manchots du Cap en Afrique du Sud, mais semble s’être étendu à d’autres colonies de l’atlantique sud. Le danger pour ces jeunes poussins, est qu’ils sont moins résistants au froid. Les colonies de manchots dont la survie est déjà menacée par les pollutions aux hydrocarbures, l’urbanisation des côtes doivent maintenant faire face à la menace d’une maladie nouvelle et inconnue des scientifiques…
Les cas de pertes de plumes ne sont pas courants chez les oiseaux comme le fait remarquer le Dr Dee Boersma de la WCS (Widelife Conservation Society) et il va maintenant falloir que les biologistes étudient ce phénomène de façon plus approfondie pour déterminer les causes de la maladie et les risques de contagions entre différentes espèces de manchots.
Les causes présumées de la maladie sont des agents pathogènes, des problèmes de thyroïde, des déséquilibres des éléments nutritifs, ou des troubles génétiques. On constate que les poussins “sans plumes” ont une croissance ralentie et une mortalité plus importante que ceux ayant leur duvet. Chez ceux qui survivent, de nouvelles plumes finissent par pousser !
Pour plus d’information, retrouvez l’article de la Widelife Conservation Society ICI (en anglais uniquement)

Les manchots du Cap lors de nos voyages en Afrique du Sud

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email: