L’ Antarctique n’est pas vierge de pollution !

Les chercheurs de l’expédition scientifique Tara-Océan expliquent que « tous les échantillons collectés à cette occasion dans l’Océan Antarctique contenaient du plastique, le compte allant de 956 à 42.826 morceaux de plastique par kilomètre carré autour des différentes stations d’échantillonnage ». Une découverte qui montre « que cette pollution est maintenant détectable dans tous les recoins du globe »

Ces particules et microparticules de plastique souvent invisibles à l’œil nu ont un impact sur les oiseaux marins, les poissons et les mammifères, notamment les baleines à fanons bien que l’antarctique reste le continent le mieux préservé.

Découvrez nos voyages et expéditions en Antarctique

N’attendez pas pour rester au courant de nos actualités scientifiques et touristiques.

Inscrivez-vous dès maintenant

Nom:
Email:

Lire nos Newsletters en ligne

Comments

Laisser un commentaire