Géothermie ou nucléaire ?…

L’accident nucléaire de la centrale de Fukushima au Japon donne lieu à beaucoup de débats sur le choix du nucléaire comme important fournisseur d’énergie électrique. A la suite de cette catastrophe, beaucoup de pays s’interrogent sur l’opportunité de « sortir du nucléaire » !

Le Japon, placé sur une zone tectonique importante est sujet à de nombreuses manifestations tels que tremblements de terre et éruptions volcaniques dont les tsunamis sont malheureusement parfois l’une des conséquences. Le « choix de l’atome » pour un pays dans une telle situation géographique est maintenant largement critiqué.

L’Islande, autre pays placé à cheval entre deux plaques tectoniques, a fait le choix d’utiliser « les forces de la nature » pour la production d’électricité. Ainsi, le pays est alimenté par de nombreuses centrales géothermiques utilisant la chaleur de la terre et par des barrages hydroélectriques.

Un ambitieux projet de construction d’un câble-sous marin permettant à l’électricité Islandaise de rejoindre l’Europe continentale est en réflexion sur l’île dont l’exportation d’électricité pourrait être un pas de  plus vers la sortie de la crise économique qui frappe le pays depuis 2008.

L’Islande étudie les potentiels pays de destination de son câble géant, qui pourrait mesurer entre 1.200 et 1.900 kilomètres de long. Royaume-Uni, Norvège, Pays-Bas ou Allemagne sont des candidats potentiels. Toutefois, aucune décision ne devrait être prise avant quatre ou cinq ans, a précisé la porte-parole de la compagnie nationale d’électricité islandaise Landsvirkjun, bien que les recherches quant à la faisabilité de ce câble géant soient sur le point de s’achever.

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

 

Comments

Laisser un commentaire