22/04/2015. Santa Isabella, Villarica .
22/04/2015.

Santa Isabella, Galapagos, Equateur :

Les îles Galapagos sont situées dans l’océan Pacifique , à 972 km de la terre ferme et de l’Équateur. L’archipel est composé de 13 îles sur lesquelles on peut trouver plusieurs édifices volcaniques.

galapagos

En raison de l’environnement géodynamique de point chaud , par lequel elles ont mis au monde, ces îles sont considérées comme l’une des zones volcaniques les plus active dans le monde. Toutes les îles sont d’origine volcanique et une activité volcanique intense sur au moins huit d’entre elles a eu lieu au cours de la période historique, en particulier sur les iles Isabela et Fernandina .

Le volcan Sierra Negra, située sur l’île Isabela de l’archipel équatorien des Galapagos, a enregistré une activité accrue caractérisée par des déformations du sol, une augmentation du flux des fumerolles et une forte odeur de soufre dans la zone, a annoncé aujourd’hui (20 Avril ) l’Institut national de géophysique (IG)

L’Institut de géophysique exploite un réseau de six stations sismiques dans l’archipel et depuis le début Avril a vu une augmentation dans le nombre quotidien de tremblements de terre du volcan Sierra Negra (situé sur l’île Isabela) enregistrée par la station sismique à large bande VCH1 (Figure 1).

sierranegra20150420-1

Figure 1 : histogramme des événements enregistrés durant les mois de Mars et Avril (traités jusqu’à ce jour , le 20), 2015.

Grâce à la méthode d’interférométrie radar (InSAR) , qui fabrique à partir de deux images prises en Mars 2013 et Mars 2015 , les avions de la NASA UAVSAR ont pu construire un interférogramme, qui montre des anneaux concentriques représentant un soulèvement sur une échelle centimetrique dans la région du volcan Sierra Negra (Figure 2). L’analyse de la séquence des cycles d’interférogramme correspondant à une déformation en surface de trois pieds (figure 2) est observée.

La déformation observée est inflationniste et peut être provoquée par l’ alimentation d’un réservoir magmatique peu profond .

sierranegra20150420-2

Interférogramme de la région du volcan Sierra Negra (gracieuseté du Dr Paul Lundgren – NASA).

Les rapports des fonctionnaires du Parc National des Galapagos indiquent que le flux des fumerolles de la région du volcan ont augmenté et que l’odeur de soufre est devenue plus forte. En plus de cela le 18 Avril 2015, une alerte thermique a été enregistrée dans le secteur.Les signaux décrits ci-dessus peuvent être interprétés comme des alertes précoces de l’augmentation de l’activité volcanique dans le futur, il est nécessaire donc d’être attentif à tout changement dans le comportement du volcan.

galapagos

Il faut se rappeler que le volcan Sierra Negra est un volcan de type basaltique qui a la plus grande caldeira dans les îles Galapagos. Son activité fumerollienne est constante et durant la période historique il a enregistré au moins 12 éruptions, la dernière éruption s’est produite en 2005.

L’Institut de géophysique de l’École nationale polytechnique continue à surveiller le volcan Sierra Negra, et doit signaler tout changement dans son activité.

Source : Institut de géophysique /Ecole Nationale Polytechnique
Photo : enjoygalapagos.com

Villarica, Chili :

Une incandescence permanente , de nuit , a été observée dans la région du cratère. Tout au long de la journée a été vue une légère colonne de gaz essentiellement blanche, provenant du cratère, qui a atteint des hauteurs de près de 700 m et a eu une dispersion vers le nord-est.
De même ont continué l’enregistrement de signaux acoustiques avec une intensité faible / modéré, avec une pression maximale enregistrée égale à 3,5 Pa , à 1 km du cratère .

villarica
Les données d’un survol effectué aujourd’hui confirment la présence à la surface d’un lac de lave qui a une activité strombolienne modérée, limitée principalement à l’intérieur cratère et qui génère la colonne de gaz qui peut s’apprécier pendant la journée et occasionne les lueur enregistrées dans la nuit.

L’enregistrement du signal de type tremor, associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan, a été caractérisé par une stabilité durable dans son amplitude moyenne. Les valeurs de déplacement réduits ont atteint des valeurs de 7,2 cm2 alors que la moyenne était de près de 6 cm2, valeurs considérées comme modérée.

villarica

Six cent sept (607) événement de type longue période [LP, signal sismique associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan], de magnitudes locales égale et inférieur à M 1,9 et de déplacement réduit (DR) au plus égal à 13,1 cm2, valeurs considérées comme modérées à faibles pour ce volcan ont été notés. Un (1) événement de typeVT a été enregistré [associé à la rupture des roches] avec une magnitude locale égale à 1,4, et situé à 4,6 km au SE du cratère , à une profondeur de 3,5 km.

Source : Sernageomin.