«Déclin significatif» de l’ activité sismique de Kick ’em Jenny :

L’alerte orange reste en vigueur en ce moment.

Le Centre de recherche sismique UWI (SRC) a publié la mise à jour suivante autour de 09h30 samedi via sa page Facebook.

« Depuis 4:00 heures le 24 Juillet et jusqu’ à 06h30 le 25 Juillet il y a eu moins de 20 tremblements de terre associés au système de Kick-’em-Jenny. Cela représente une baisse significative du niveau des tremblements de terre qui étaient associés à l’activité jusqu’ici.  » Le SRC, qui surveille les séismes, les éruptions volcaniques et les tsunamis pour les Caraïbes anglophones de l’Est, a déclaré qu’il continuera de surveiller toute la journée pour développer une meilleure compréhension de l’état actuel du système.

Jeudi, les îles de la Barbade, de la Grenade, Saint-Vincent-et-les Grenadines et Trinité-et-Tobago ont été placés en état d’alerte orange après qu’une activité sismique accrue ait été détectée autour du volcan sous – marin Kick ’em Jenny , à 8 km au nord de la Grenade. Jeudi soir, une petite éruption a été enregistrée par le SRC, en plus de la première enregistrée le 22 Juillet.

Il est entendu que la vigilance orange reste en vigueur en attendant une nouvelle mise à jour.

26/07/2015. Kick ’em Jenny, Grenada :

Source : loopnewsbarbados.com

 

PORT OF SPAIN, Trinidad, jeudi 23 Juillet 2015

Le Centre de recherche sismique UWI (SRC) a accru le niveau d’alerte du volcan sous-marin Kick ’em Jenny à l’orange – ce qui signifie qu’il pourrait entrer en éruption sans avertissement à tout moment, après que de forts et continus signaux aient été enregistrés dans les premières heures de ce matin.Dans un avis publié sur son site Web et sur les médias sociaux, le centre a dit que de 1h25 à trois heures, un signal continu fort a été observé sur les instruments de surveillance du volcan sous-marin qui est situé à 8 km au nord de la Grenade.

Les signes de sismicité élevée (tremblements de terre) ont commencé le 11 Juillet et continuent à être présents. Pour la période depuis le 11 Juillet un total de plus de 200 petites et micro-tremblements de terre, d’intensité variable, ont été enregistrés, avec le plus grand, avant le fort signal de tremor, inférieur à la magnitude M 3.0, « a rapporté le SRC , basé à Trinidad.

Il a ajouté que les plongeurs avaient également observé un dégazage localisé au large de la côte ouest de Grenade dans la zone de Moliniere Sculpture Park .  » Cette activité est étroitement surveillée par l’UWI-SRC et d’autres mises à jour seront publiées dès que plus d’informations seront disponibles », a déclaré le centre.

Une alerte orange, selon le site internet de l’UWI-SRC, est émise quand on est à des niveau très élevés d’activité sismique et / ou de fumerolles ou d’autre activité inhabituelle. Dans ce cas, l’éruption peut commencer sans préavis en moins de 24 heures.

L’action recommandée correspondant à cette alerte orange est pour: les communautés vulnérables à être informées des itinéraires d’évacuation et de transport mis en veille; à tous les navires de rester en dehors de la première zone d’exclusion (1,5 km du sommet); et tous les navires non-essentiels (les bateaux de plaisance, etc.) de rester en dehors de la zone de cinq kilomètres du sommet (deuxième zone d’exclusion). Il est également recommandé que les stations de radio locales de Grenade, Saint-Vincent, la Barbade et Trinidad soient placées en état d’alerte et que les résidents surveillent les stations de radio locales pour les mises à jour et de visiter le site Web de la SRC, si possible. Le regain d’activité du Kick ’em Jenny survient au milieu d’une semaine de tremblements de terre survenus au nord-est de la Barbade. En réponse à une question posée sur sa page Facebook le week-end dernier, à savoir si il y avait une relation entre ces tremblements et le volcan sous-marin, la SRC avait déclaré qu’ils n’étaient «pas liés du tout ».

Kick ’em Jenny, est un historiquement actif volcan sous-marin au large 8 km de la rive nord de l’ile de Grenade. Il s’élève de 1300 m du fond de la mer. Des relevés bathymétriques récents ont montré une grande structure en forme d’arc d ‘effondrement qui a été la source d’une avalanche de débris sous-marin qui ont parcouru plus de 15 kilomètres vers l’ouest. La bathymétrie a également révélé un autre cône sous-marin vers le SE, Kick ’em Jack, et des dômes de lave sous-marin au sud. Ceux-ci et les anneaux de tuf subaérien et les coulées de lave de l’Ile de Caille et d’autres îles voisines peuvent représenter un seul grand complexe volcanique. De nombreuses éruptions historiques, principalement documentées par des signaux acoustiques, ont eu lieu à Kick ’em Jenny depuis 1939, quand un nuage d ‘éruption s’est élevé de 275 m au-dessus de la surface de la mer. Avant l’éruption de 1939, qui a été vue par un grand nombre de personnes dans le nord de la Grenade, il n’y avait eu aucune mention écrite de Kick ’em Jenny. Les éruptions ont impliqué à la fois une activité explosive et l’extrusion calme de coulées de lave et de dômes de lave dans le cratère sommital; des grondements profonds ont parfois été entendus . Les éruptions historiques ont modifié la morphologie du cratère au sommet.

24/07/2015. Kick ’em Jenny , Grenada .

Source : GVP , caribbean360.com