RAPPORT SPÉCIAL sur le Guagua Pichincha n ° 6-2015

Activité sismique du volcan Guagua Pichincha

L’Institut de géophysique de l’École nationale polytechnique (IG-EPN) poursuit la surveillance constante de l’activité du volcan Guagua Pichincha . Dans le rapport spécial n ° 1, diffusé le 2 Avril 2015 , l’IG-EPN avait mentionné l’enregistrement de 15 événements sismiques entre le 5 et le 9 Mars, et 58 événements le 31 Mars; la plupart d’entre eux de Type longue période (LP) et liés à la circulation des fluides à l’intérieur du volcan.

Dans le rapport spécial n ° 2, délivré le 18 Avril 2015, l’apparition de 79 événements de type volcano-tectoniques (VT), liés à la fracturation des roches dans le volcan a été signalée. Avec le rapport spécial n ° 3, publié le 23 Avril 2015, ont été enregistrés 2 explosions phréatiques, le 20 Avril et l’ occurrence de 33 événements de type VT et 5 événements de type LP le 21 Avril .

Le rapport spécial n ° 4, publié le 29 Avril 2015 , indique un signal de tremor qui a commencé à 06h15 (TL) et a pris fin à 09h15 (TL) . Le tremor est un signal sismique à long terme, qui est habituellement détecté dans les volcans actifs et qui est lié à la vibration du fluide dans les conduits volcaniques.

A partir de mai , treize petits essaims ont été détectés, de plus de 30 tremblements de terre chacun. Depuis le 22 Juillet 2015, de 19h00TL jusqu’à aujourd’hui 05h00TL le 23 Juillet 2015 il y a eu 59 événements volcano-tectoniques (VT), ces événements sont liés à la rupture des roches dans le cratère.

Localisation : La plupart de ces événements sont situés dans le périmètre de volcan. Ils ont des profondeurs allant de 4,5 km à 2,5 km sous le cratère et les grandeurs sont comprises entre M 0,36 et M0,78 Mlv.

26/07/2015. Guagua Pichincha , Equateur :

Source : IGEPN

Photo : ecuavisa.com

13/05/2015. Etna, Guagua Pichincha , Calbuco .
13/05/2015.

Etna, Sicile :

Mise à jour INGV ETNA, le 12 mai 2015, 15hoo
20150512_021320_EMOH   La nuit entre le 11 et le 12 mai 2015 a commencé une faible activité strombolienne continue à l’intérieur du nouveau cratère du sud-est (NCSE ) de l’Etna, après presque trois mois et demi de calme éruptif . Durant les premières heures du 12 mai, la caméra de surveillance à haute sensibilité sur la Montagnola (EMOH; voir image de gauche) a commencé à montrer de faibles lueurs provenant de la partie orientale du NCSE. Dans la matinée du 12 mai, l’ activité s’est progressivement intensifiée, générant même de petites anomalies sur les images des caméras thermiques sur la Montagnola (EMOT) et le Monte Cagliato (EMCT).

etna

Comportement absolument classique de la source du tremor volcanique , qui est presque à la surface et se déplace vers la position du NCSE (graphique visible dans la salle des opérations de l’INGV-Osservatorio Etneo)

La principale source est située dans la partie orientale de la dépression craterique du NCSE, tandis que plus rarement active , se trouve une seconde bouche au milieu du cratère. Il a également été observé une augmentation légère et lente de l’amplitude moyenne du tremor volcanique et sa typique superficialisation , qui s’est également placé dans une position au centre de la zone du sommet , vers le NCSE.

etna

Cette reprise de l’activité éruptive au NCSE a été précédée, dans la nuit du 2 au 3 mai par une augmentation soudaine de l’amplitude de la secousse volcanique et un dégazage intense, pulsant, de la Voragine, accompagnée par une source de tremor superficiel . Cet épisode n’a pas été accompagné par des phénomènes éruptifs visibles, et après quelques jours, l’ampleur de la secousse est revenue à des niveaux normaux, tandis que le dégazage est toujours en cours.

Source : INGV
Photo : INGV, Turi Caggegi.

Guagua Pichincha , Equateur :

Activité sismique du volcan Guagua Pichincha
Selon les rapports de M. Rodrigo Viracucha, gardien de refuge du Guagua Pichincha, le 02 mai, le volcan est apparu clair et il a été constaté que les fumerolles et l’ odeur de soufre était normale ; le 3 mai , les mauvaises conditions météorologiques existantes dans la région du cratère ne permettaient pas de commentaires. Au cours de la nuit et tôt le matin , de fortes pluies ont été enregistrées dans la zone du volcan.

guagua20150506-1

Activité fumerolienne du 02/05/2015 ,volcan Guagua Pichincha. Photo: R. Viracucha.

Le 4 mai 2015, le volcan reste limpide pendant environ deux heures et, très tôt le matin, une augmentation des vapeurs et des gaz à travers le champ de fumerolles a été observée , comme le montre la photo 2. Globalement les fumerolles ont atteint un maximum de 50 m de hauteur. (Étant généralement de 15 m.), L’odeur de soufre a été plus forte que les jours précédents.

guagua20150506-2

Sismicité:
Dans ses rapports spéciaux l’IG-EPN mentionne l’enregistrement de 15 événements sismiques entre les 5 et 9 Mars, 58 événements le 31 Mars; la plupart d’entre eux de Type longue période (LP) et liés à la circulation des fluides à l’intérieur du volcan.Puis le 18 Avril 2015, la survenance de 79 événements Volcano tectonique (VT), liés à la fracturation des roches dans le volcan sont signalés; le 23 Avril, 2015, l’enregistrement de deux explosions phréatiques , le 20 Avril l’ occurrence de 33 événements de type VT et 5 événements de type LP inscrits le 21 Avril. Enfin le mercredi 29 Avril 2015 un signal de tremor de 3 heures dans les stations du réseau du Guagua Pichincha est rapporté.

Le 1 mai 2015 il a de nouveau été enregistré une augmentation du nombre d’événements: 66 événements de Type VT et 4 événements de type LP ont été enregistrés; pour la journée du 02 mai seulement 6 VT ont été enregistrés et le 4 mai, 1 LP .

guagua

Compte tenu de l’activité sismique accrue et de l’augmentation relative de l’activité de fumerolles, L’IGEPN, produira dans les prochains jours les efforts visant à étendre le réseau de surveillance du volcan.

Source : IGEPN

Calbuco, Chili :

On continue d’enregistrer une activité sismique associée avec le mouvement des fluide à l’intérieur du volcan, le signal de tremor est resté dans des niveaux considérés comme faibles, avec des valeurs de déplacement réduits (DR), égales ou de moins de 0,6 cm2 . Parce que ces valeurs sont faibles , il a été possible de détecter certains événements discrets.

calbuco

En outre, deux (2) événements type longue période ont été enregistrés, avec des magnitudes égales et inférieures à M 0,4 et de déplacement réduit (DR) inférieur à 0,6 cm2, valeurs considérées comme faible. En ce qui concerne la sismicité de type VT (associé avec la fracture des roche ) trois (3) événements ont été enregistrés, d’énergie supérieure avec une magnitude locale (ML) de M 0,3 , situés à 4,7 km à l’ ouest nord-ouest du cratère (NW) avec une profondeur de 8,3 km.

Source : Sernageomin

06/04/2015. Turrialba, Guagua Pichincha , Villarica.
06/04/2015.

Turrialba, Costa Rica :

Le volcan Turrialba a fait une nouvelle éruption de cendres et de gaz dimanche matin, tel que rapporté par la caméra de surveillance de l’OVSICORI , surveillant depuis le volcan Irazu.

turrialba

L’activité a commencé à 11h24 a. m. ce dimanche pour se terminer à 12h23. La colonne de cendres s’est élevée à 500m au dessus de la cime du volcan . Il y a eu des chutes de cendres importantes dans les secteurs de La Sylvia et La Central. Le vent à dispersé les cendres vers le Nord Ouest / Ouest / Sudouest. Il y a eu aussi des rapports de chute de cendres à Très Rios, SanPedro et Escazu
C’est la deuxième éruption volcanique présente cette semaine après l’activité survenue ce vendredi.

Source : Teletica. Ovsicori.
Photo : Ovsicori

Guagua Pichincha, Equateur :

Le gardien du Refuge du Guagua Pichincha , M. Rodrigo Viracucha, a signalé qu’en raison de mauvaises conditions climatiques dans le secteur du volcan , il n’a pas réussi à faire des observations; Cependant ce mardi , il observé que les évents ont été légèrement actif et que ces jours l’odeur de soufre était plus élevée que la normale, étant perceptibles depuis le refuge.

Guagua-Pichincha---Patricio-Ramon-EPN

En Novembre 2014 109 séismes locaux ont été enregistrés sur le volcan (Institut de géophysique, Rapport mensuel Novembre 2014). En Décembre 2014 on rapporte que 237 tremblements de terre ont été enregistrés sur le volcan (158 volcano-tectonique, 49 à longue période et 30 hybrides, voir le rapport de l’Institut de géophysique mensuel de Décembre 2014). Dans un rapport interne du 26 Mars 2015, il a été mentionné la présence de 15 événements, la majorité volcano-tectoniques (VT) et certains de longue période (LP) entre le 05 et le 9 Mars 2015. Le 31.03.2015 , 58 événements entre VT et LP ont été enregistrés, la plupart de ces événements sont des événements longue période. Le total d’événements localisés du 01/01/2015 au 31/01/2015, est de 106 événements. Certains de ces événements ont été localisés à l’intérieur du cratère, les autres à proximité du cratère à des profondeurs comprises entre 4 et 9 km.

Source : IGEPN.
Photo : Patricio Ramon / EPN

Villarica, Chili :

Pendant les dernières 24 heures les conditions climatiques ont permis une surveillance visuelle des processus de surface dans le cratère, qui sont caractérisés par l’apparition d’émissions pulsantes de cendres et de vapeur d’eau, avec une hauteur maximale de 700 m. Ainsi que des explosions stromboliennes modérées qui continuent d’être générées , avec éjection de matière pyroclastique, ayant une trajectoire balistique dépassant parfois la zone du cratère à des distances n’excédant pas 200 m.

villarica

Des signaux sismiques sont enregistrés en continu avec des énergies qui restent à des niveaux modérés. Les processus de surface et internes correspondent aux niveaux décrits au niveau d’alerte d’
activité orange , correspondant à une faible activité éruptive et discontinue.

Source : Sernageomin
Photo : Sernageomin