Le 22 mai 2011

L’éruption du volcan Grímsvötn a commencé  à environ 17h30 (19h30 heure française), le 21 mai 2011 selon le New Met Office. Comme à son habitude, l’activité du Grímsvötn a commencé en éruption sous-glaciaire mais a rapidement brisé la glace. À 21:00 (23h00), le panache de l’éruption est monté à une altitude de plus de 65.000 pieds (~ 20 km).

Le nuage de cendres s’étend au-dessus d’une partie de la calotte glaciaire du Vatnajökull mais selon les prévisions, ce nuage de cendre devrait dériver vers le sud-ouest contrairement au prévision d’hier soir. Il est probable que le nuage de cendre ait des répercutions sur le trafic aérien, mais celle-ci devraient être sans commune mesure avec ce que nous avons vécu il y a un an sur l’Eyjafjallajökull.  Toutefois, les autorités ont décidé de fermer l’aéroport international de Keflavik ce matin à partir de 9h30 (11h30 en France), mais tous les avions devant décoller ou atterrir ce matin ont effectué leur rotation normalement (il n’y a pas de vols programmés entre 9h30 et 15h).

Il faut savoir que le Grimsvötn est le volcan islandais le plus actif et a connu de nombreuses éruptions (1996, 1998, 2004), toutefois, il n’avait jusqu’à aujourd’hui jamais perturbé le trafic aérien. Les éruptions de ce volcan sont en général très limitées et plutôt courtes (de une à trois semaines).  Il est probable qu’à court terme seule les lignes intérieurs Reykjavik – Akureyri ou Reykjavik – Egilsstadir soit affectées par la zone d’exclusion aérienne autour du Grimsvötn.

Toutefois, Il faut s’attendre à ce qu’un jokulhaup (lahar – crue de la rivière glaciaire) apparaisse aujourd’hui ou  demain, une fois que l’eau de fonte du glacier aura pu se libérer de la pression exercée par ce dernier. De tels phénomènes sont fréquents quand le Grimsvötn entre en éruption et les infrastructures du sud de l’Islande sont conçues pour y faire face.

Près à partir pour venir voir l’éruption ? Contactez-nous…

Renseignements sur notre voyage « spécial éruption » Grimsvötn

Le 21 mai 2011

Il semble que l’Islande va encore faire parler d’elle ce printemps ! Les scientifiques Islandais ont notés une forte augmentation de la sismicité sous la calotte glaciaire du Vatnajökull à Grímsvötn aujourd’hui dans l’après midi. Notre base en Islande viens de nous confirmer le début de l’éruption avec un panache de cendres ou de la vapeur atteignant la hauteur de 1,8 km au dessus  du volcan, mais nous attendons plus de détails. L’éruption  semble être localisée au cratère Grímsfjall. Très vite, la sécurité civile devrait s’organiser pour faire face à de possible jokulklaups (crue de la rivière glaciaire liée à la fonte rapide du glacier qui recouvre le volcan) qui risquent d’endommager la route N°1.

La dernière éruption du Grímsvötn date de 2004 mais l’éruption la plus marquante date de 1996. Les jokulklaups avaient alors emportés la route N°1 et plusieurs ponts. En effet, le volcan est situé sous la calotte glaciaire Vatnajökull.

Amis passionnés d’éruptions, contactez nous pour partir dès que possible…. Renseignement voyage « spécial éruption » ici


L’Europe vient de réaliser que l’Islande abrite une force colossale, avec laquelle ses habitants ont appris à vivre depuis des siècles. Les fumées émises par l’Eyjafjöll, entré en éruption le 20 mars 2010, ont semé la panique dans le trafic aérien mondial du 14 au 20 avril. Mais d’autres volcans beaucoup plus puissants sont prêts aujourd’hui à se réveiller en Islande. Les volcanologues, sismologues et géologues qui surveillent minutieusement cette terre à haut risque ont resserré le dispositif d’alerte autour de quatre cratères dont le réveil pourrait être imminent.
Malgré les commentaires anxiogènes du reportage, ce documentaire suit quelques-uns des plus grands spécialistes des volcans d’Islande sur leurs terrains de recherches, à travers les paysages spectaculaires forgés par la lave et les cendres.

Vous pouvez voir ce documentaire de 52 min sur Arte+7 ici

Nos voyages en Islande

S’inscrire à la newsletter

Nom:
Email:

5 novembre 2010 – Éruption en Islande ?… encore ?

D’après les scientifiques Islandais,  l’activité sismique a considérablement augmentée dans la région du Grimsvötn (volcan sub-glaciaire situé sous le Vatnajökull, glacier presque aussi grand que la Corse !) au cours du week-end dernier. Couplé à une augmentation de la fonte de la glace. Le débit des eaux glaciaires qui s’écoulent dans le secteur de Gígjukvísl est passé de140 m3 par seconde lundi à midi à 455 m3 mardi à la même heure et à 1659 m3  à 18 heures. Mercredi  matin le débit était supérieur à 2000m3 par seconde.
Les volcanologues islandais pensent que cette augmentation du débit est surtout due au fait que le barrage de glace qui retient les eaux du lac sous-glaciaire s’est partiellement ouvert, ouvrant ainsi un chenal plus grand au passage de l’eau. Et effectivement, l’inondation causée par le Grimsvötn a perdu de la vigueur après avoir atteint son pic mercredi vers 13 heures. Il est probable que l’eau qui s’était accumulée sur le Grimsvötn s’est maintenant évacuée.